Retour aux fondamentaux

C’est l’été pour le moment je n’ai pas prévu « de partir un petit peu quand même »,  je reviens donc aux fondamentaux en passant mes vacances avec ma télévision adorée.
Il m’aura bien fallu attendre presque deux mois pour me rendre compte à quel point cette saison de « Secret Story » était bien. Bon, les habitants ont totalement zappé la chasse aux secrets et la production les presse tellement de sortir les uns avec les autres qu’ils en viennent à faire n’importe quoi, mais c’est drôle. En plus, comme dans les chansons de Franck Michael, toutes les femmes sont belles (sauf Alexia et Florine et surtout Anaïs et Emilie).
Ma passion pour l’émission doit d’ailleurs beaucoup tenir à Anaïs et Emilie, qui ont bien essayé de fricoter avec Julien et Vincent (et Julien dans le cas d’Emilie) sans résultat convaincant.
Cette année dans « Secret Story », en plus, il y a du sexe, qui s’assume avec des candidats qui claironnent haut et fort qu’ils ont couché ensemble au point que la Voix peut demander à Alexia de faire croire qu’elle est enceinte de Vincent sans que ça lui semble incongru une seconde.
A ce stade du jeu, je mise sur Eddy et son étonnante chevelure, Gautier et sa coiffure Vivel Dop, ou Anaïs, la marseillaise au caractère bien trempé pour la victoire.
Du côté de « L’amour est dans le pré », la production a compris que quitte à nous imposer des épisodes de deux heures avec visite guidée du Mont Saint Michel ou de l’usine qui fabrique les petits beurres, il fallait qu’il se passe des trucs. Elle nous aiguille donc volontiers vers des fausses pistes pour ensuite sortir de son chapeau des rebondissements étonnants.
Bon, 90% des rencontres n’aboutiront pas, le déchet promet d’être important cette année à nouveau (si vous le réclamez à corps et à cri, je vous ferai mes pronostics dans un prochain post), d’où à mon avis le retour dans la lente dimension.
Mais ce qui occupe mon été c’est surtout une ex chaîne bretonnante, diffusée sur le canal 37 de la télé de Orange, je veux bien sûr parler de TvBreizh, qui propose à toute heure du jour et de la nuit d’ex téléfilms ou feuilletons de TF1. Je me suis ainsi découvert une passion pour Ingrid Chauvin et la saga des « Toqués ». J’attends maintenant « Camping Paradis ». Mais il y a aussi « Monk », l’ensemble des « New York » quelque chose et malheureusement parfois « Walker Texas Ranger », ce qui m’oblige à me rappeler que d’autres chaînes existent. J’en profite en général pour aller voir si les Kardashian vont bien sur « E ».
D’ailleurs en parlant d’aller bien, Teva redifffuse le dimanche « Merci les enfants vont bien », qui a quand collaboré à révéler Mélanie Thierry.
(Chez les Toqués comme dans la série de M6, je retrouve mon idole, la trop rare Annie Gregorio.)
Bon, et puis c’est l’été, j’ai chaud, il y a parfois des dérapages. Après avoir investi 1€ dans « Capitaine Flam » Le film, j’ai décidé de m’offrir l’INTEGRALE – deux saisons dont une jamais diffusée par M6 vexée que Virginie ait quitté la chaîne pour être (pas) drôle sur Canal – de « Off prime ».

Je vous raconterai…
Publicités

L’embarras du choix

Hier, j’étais un peu comme cette jeune utilisatrice de Twitter, qui ne savait plus où donner de la tête entre « Teen Wolf » sur France 4, « Vampire diaries » ENFIN la saison 2 sur NT1 et « American Dad » sur NRJ12. Soudain, j’étais  totalement désarçonnée par l’offre télévisuelle proposée par ma télévision, alors que nous étions pourtant le 30 juin.

Je vous remercie de ne pas souligner que contrairement à « la jeune utilisatrice de Twitter », probablement 17 ans au compteur, j’ai 35 ans, et que je n’aurais pas dû me réjouir d’un tel afflux de séries pour « jeune » public en prime.
Il faut admirer au passage le contraste entre les chaînes « traditionnelles », qui proposaient des divertissements du samedi soir un peu datés et surtout pour toute la famille : le best-of des « Enfants de la télé », qui ne fait plus rire que moi, et encore, « le plus beau cabaret du monde »,et  un documentaire sur les seventies sur France 3, et les chaînes de la TNT qui faisaient clairement du pied aux ados.
Enfin il ne faut pas trop se leurrer, le public à qui ces séries sont destinées les a déjà téléchargées pour la plupart… Mais bel effort quand même ! Si la TNT anticipait, ça serait encore mieux.
De mon côté, comme ma nouvelle amie de Twitter, que je n’ai pas choisie de follower, faut pas souffler trop non plus, j’avais déjà vu « Vampire diaries » saison 2 en VOST depuis un an, en revanche j’étais bien tentée par « Teen Wolf » et à mon grand désarroi par « American Dad ».

J’ai essayé «  Teen Wolf », j’ai regretté « Le loup-garou du campus », ce qui m’a semblé mauvais signe. J’ai donc zappé sur « American Dad ». Je redonnerai une chance à « Teen Wolf » la tête reposée sur Pluzz, un soir de disette télévisuelle, c’est-à-dire à peu près tous les soirs de l’été sauf le lundi.
Pour ceux à qui « Le loup-garou du campus » rappellent quelque chose, c’était une série très naze diffusée à l’époque le samedi ou le mercredi matin par « KD2A ».
Je ne m’explique pas trop le choix de « American Dad », qui est pourtant un dessin animé sur lequel j’ai des sentiments partagés. Mais j’adore le personnage de l’alien qui se déguise, et dont chaque identité a un parcours étonnant.
Vers 23 heures, j’ai regardé la rediff’ de «Soda » sur W9, malgré mes 35 ans. Mais vu mon âge, j’ai fini par m’endormir devant alors que mon ordinateur taquin m’annonçait qu’il devait installer 88 mises à jour avant que je puisse l’éteindre
J’aime bien « Soda ». J’ai percuté hier que la sœur d’Adam s’appelait Eve, et je trouve que la série aurait plus sa place en remplacement de « Scènes de ménage » que l’atroce et fort mal joué « En Famille ».

Ce post qui recouvre pas mal des programmes de l’été est en fait une promesse d’essayer de poster plus, au moment où  les chaînes de télévision passent en mode vacances. Ce soir, je vous recommande, même si vous n’avez pas suivi la série, « Private Practice » saison 3 sur France 2. Le train se prend très bien en marche et Addison est vraiment un personnage extrêmement attachant. C’est aussi soap que « Grey’s anatomy » avec en plus des « cas » médicaux vraiment intéressants.

C’est tout pour le moment (j’ai honte) mais je promets justement pour cette semaine enfin un post sur la saison 6 de « Secret Story » et évidemment l’avènement de la  saison 7 du « bonheur est dans le pré ».

La France a peur

Demain, je vais potentiellement vivre un genre d’apocalypse.
Mais pour comprendre l’importance de l’événement, il faut revenir quelques semaines en arrière. J’ai reçu dans ma boîte aux lettres un document m’expliquant, comme à tous les toulousains, que ma belle ville rose allait passer prochainement au tout numérique. Normalement ce précieux document aurait du échouer à la poubelle. Je suis jeune et je me targue d’être technophile, je ne pouvais donc m’inquiéter réellement pour ce qui devait être un simple avertissement d’usage pour les plus anciens d’entre nous qui possèdent encore une télévision à tube cathodique. Mais, prudence est mère de sûreté, comme je le dis souvent, et avant d’être (relativement) jeune et technophile, je suis surtout téléphage. Deux précautions valant mieux qu’une, j’ai donc préféré compulser le document afin de m’assurer que je ne risquais pas de ne plus recevoir la télévision après la révolution numérique. Un tien vaut mieux que deux tu l’auras.

Ma femme en le trouvant sur la table à son retour du travail s’est gaussée de moi, puis elle a vu le doute dans mes yeux. Rien dans le papier officiel n’indique en effet réellement que j’aurais toujours la télévision demain.

J’habite en effet dans un immeuble relativement ancien, géré par une agence qui ne se soucie guère de l’existence de cette petite unité d’habitation au quotidien. J’ai donc un doute affreux sur le fait qu’elle ait fait ce qu’il fallait, s’il fallait faire quelque chose, car le papier n’était pas exactement clair à ce sujet, pour que je capte encore la télévision demain.

Je ne vais pas vous dire que je vis dans l’angoisse permanente à l’idée d’allumer demain mon téléviseur, en plus demain c’est mercredi, et le mercredi NT1 programme aussi « les nouvelles filles d’à côté » le matin, et de ne plus rien capter, j’ai eu pas mal d’autres soucis plus prégnants ces derniers temps. Mais l’idée me tourmente quand même, car si on suit ma logique du pire, l’agence n’interviendra pas en urgence sur ce sujet et de toute façon vendredi c’est férié, il me faudra donc attendre au moins une semaine voire pire, car les intervenants sur le sujet risquent d’être très occupés par les vieux qui n’ont rien anticipé malgré les nombreuses annonces dans la presse locale.

Je respire…et je me rassure en constatant que ma consommation de télé du moment est réduite à la portion congrue : les rediffs des « frères Scott » et de « Grey’s anatomy » sur TF1, « Urgences » sur France 4, « un dîner presque parfait » sur M6, et surtout « les filles d’à côté » sur NT. En prime, je ne regarde plus guère, même si c’est énorme déjà, que « Koh Lanta ». Au point que je me demande parfois, si les chaînes de télévision ont été informées que nous n’étions plus en août…
Mais, ce n’est pas une raison pour me priver de télévision. J’ose espérer que vous allez croiser les doigts pour moi. Demain quand j’allumerai ma télévision, je serai tout sauf sereine…surtout qu’en vérifiant l’information, je viens de constater que c’était prévu pour aujourd’hui. Je vais donc être fixée plus vite que prévu. J’ai peur…

[NDLA : Ce passage au tout numérique est tellement peu un souci pour les jeunes, que la pub met en scène uniquement des vieux. Du coup, j’ai un peu honte…]

« Tellement Vrai » : l’émission aux deux visages !

Je devrais désormais sous-titrer ce blog : « POC regarde la TNT pour vous », car hier soir je me suis à nouveau égarée, passé 22h30, à la recherche d’un raccourci programme potable que je n’ai jamais trouvé, sur NRJ12 pour visionner un « Tellement Vrai » baptisé « ils vivent du sexe ».

Je venais d’expliquer à ma Moitié que depuis la rentrée, la chaîne avait un nouveau concept porteur, une émission soft en première partie de soirée avec des thématiques parfois lourdes l’alcoolisme ou comme hier les troubles alimentaires, puis après 22h30 du grand n’importe quoi avec surtout du sexe dedans. Je m’étais déjà retrouvée à regarder un sujet sur les naturistes pervers du Cap d’Agde qui énervent les autorités locales.

Mon sujet sur le sexe était en fait un rien daté, puisque tourné en 2009, mais le sujet reste d’actualité finalement. Nous pouvions donc y découvrir une jeune belge, qui aurait pu participer à « Secret Story », mais qui ambitionne surtout de se réaliser dans le X, un anglais transsexuel qui a gardé son sexe de femme malgré une apparence très virile et une dame qui a ouvert dans la France profonde une agence pour fournir des alibis aux amoureux volages.

« Tellement Vrai » s’impose comme la synthèse parfaite des côtés Docteur Jekyll et Mister Hyde de « ça se discute ». Delarue enchaînait les sujets graves – les fameux troubles alimentaires, la violence, le suicide – avec des trucs extrêmement trashs : l’amour sous toutes ses formes avec un couple qui vit à trois, une femme qui fait du X dans le dos de son mari… « Tellement Vrai » fait à peu près pareil en ressuçant parfois d’ailleurs de vieux « jour après jour », mais surtout en assumant parfaitement son côté totalement trash. Certains profils semblent d’ailleurs être choisis pour que Matthieu Delormeau se foute de la poire des témoins au retour plateau.

Dans la sélection d’hier soir, j’avais un faible certain pour la future star du X, qui a choisi de se faire shooter à Avignon par un jeune photographe qui se destinait au départ à la photo de paysages et en particulier les grands sites de sa région. Désormais, le garçon a saisi que la PQR ne payait pas et que l’édition ne valait guère mieux, il se dédie donc à la photo porno mais avec un grand site en fond. Ainsi, nous pouvons voir la demoiselle écarter les jambes dans un village de charme ou devant une vallée d’une beauté époustouflante. A se demander quasiment, si ce n’est pas un peu du « photo bombing », cher à Daphné Bürki.

A la pub, j’ai abandonné tout ce petit monde à ses soucis pour me plonger dans les bras de Morphée. Je me dois quand même, avant de conclure, d’évoquer la mise en scène niveau CM2 de la problématique – Machine tournera-t-elle son premier film ? Le Monsieur qui a gardé des attributs de dame pourra-t-il présenter son show érotique au salon londonien du sexe ? La dame qui ne sert à rien avec son entreprise bidon trouvera-t-elle un alibi crédible à sa cliente ? – qui donne lieu à des relances à la fin de chaque séquence, « nous découvrirons ensuite si les photos de Truc ont inspiré le producteur de porno libidineux » (il y a de bonnes chances que oui car s’il n’est pas sensible à son charme, le paysage autour risque de l’époustoufler).

Voilà, sinon, de mon côté, je ne sais pas si j’assume de vouloir me procurer à tout prix les épisodes de la saison 4 de « Coeur Océan » où Daphné est lesbienne durant dix minutes autant dire que ça ne compte pas, mais si quand même… Dites-moi, pour ceux qui l’ont vu, si ça vaut le coup…

Ma vie sans elle

Après moult tergiversations et comme Madame Darty n’était guère rassurante sur les délais pour l’arrivée de la fameuse pièce grillée dans mon téléviseur, j’ai finalement décidé que nous allions accueillir une nouvelle locataire prêtée par le magasin, en espérant qu’elle soit compatible TNT.

En effet, au fur et à mesure de la journée, je ne peux pas m’empêcher de penser à ce que je loupe au même instant sur W9, NRJ12, France 4, TMC ou Virgin 17. Par exemple, je rate déjà ma partie favorite de « Dawson », que j’espère pouvoir rattraper en partie lors d’un marathon de rediffs le samedi matin. J’ai également manqué trois nouveaux épisodes de « cauchemar en cuisine » et donc des emportements forcément légendaires de Gordon Ramsey et je n’ose même pas songer à toutes « les portes ouvertes à toutes les fenêtres » que je ne pourrai pas voir.
[Du coup, je chantonne « …cadeau, cadeau, que des gros lots… cadeau, cadeau que je mets dans mon cœur » à longueur de temps entre mes dents sans même y songer.]

Par conséquent, je regarde autre chose et ce n’est pas forcément heureux. Ainsi, hier, j’ai appris que Stéphane Guillon, qui a l’air réellement épuisé du coup, mettait 10 heures à écrire sa chronique pour France Inter. Je suis navrée de le dire, même si je ne lui arrive certainement pas à l’orteil, je trouve qu’il est quand même drôlement besogneux. L’écriture, ça vient vite et bien ou ça n’arrive jamais, selon moi. Mais ceci n’est qu’un point de vue.

Ce matin, pire, j’ai regardé « Motus » qui compte maintenant des mots de 9 lettres – j’en étais restée à 6 – en cherchant réellement à participer. Je n’ai pas été jusqu’à épeler les mots à haute voix, ce qui est quand même super balèze à 9 lettres….

Sans télé, j’en viens à me poser les vraies questions. Pourquoi l’assistante de Line (Renaud) doit-elle annuler la gym ? Je ne vois pas exactement le rapport entre la jeunesse supposée du cerveau de la sexagénaire (septuagénaire ?) et le fait qu’elle doive ou pas pratiquer un sport pour entretenir son corps. Et vous ? Je songe même pour m’occuper à créer le groupe facebook « pourquoi Line doit-elle annuler son rendez-vous à la gym alors ? ».

Sinon, ce soir, pour ne priver que moi, comme dirait ma femme, et parce que je suis un peu bougonne en ce moment, je regarderai « Pékin Express » en live et j’attendrai au moins dimanche pour découvrir le premier prime de « Secret Story ».
Na !

Par ailleurs, pour celles et ceux, qui aimeraient que nous devenions ami(e)s Facebook, cliquez ici.

Pendant ce temps là dans la maison des secrets…

Alors qu’Alice choisit la couleur des rideaux de l’appartement qu’elle va partager avec Matthias à Bruxelles lors de leur sortie du jeu, le belge ne sait pas trop comment lui expliquer qu’il lui a fait cette demande pour une prime de 10 mille euros et que maintenant il a comme qui dirait l’impression d’avoir fait une gaffe. [La Voix lui a proposé 10 mille euros contre une demande officielle à Alice de venir s’installer chez lui en Belgique, ce qui tombait bien justement parce qu’il pensait l’inviter en week-end, ce qui est presque pareil finalement, non ? NOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOON !!!!!!!!!]

Alexandra, elle, s’en fout (comme Mylène) car le téléspectateur ne s’y trompera pas, son couple c’est du caviar, tandis que l’union franco-belge s’apparente plus à des œufs de lump.

John-David lui ne décolère pas contre Matthias qu’il suppose, stratège sur ce coup-là, s’il savait.

Marilyn pense, de son côté, à Samantha…et Nathalie.

Et moi je me réjouis en constatant que Lorenzo et ses vestes bariolées sont de retour dans « les dessous de Palm Beach » sur TMC.

Grosse journée, beaucoup de stress, tout petit post…

POC et le poker

En ce moment, je ne plaisantais pas à ce sujet hier, je suis littéralement épuisée. Alors, selon qu’on est ma boulangère (non pas Alexia qui n’a pas eu la chance de jouer les roues de secours sur la tournée MJC de la star academy) ou ma moitié, on pense au choix que « c’est le temps ça, toute cette humidité ça crève » ou qu’ « après une année sans pause réelle à penser 24 heures sur 24 à son boulot pourtant assez merdique, on s’épuise ».
Mais bon, moi j’ai vu « le journal de la santé » hier et je pense plutôt à un cancer des poumons bien que j’ai du fumer 5 clopes en tout et pour tout dans ma vie. J’ai appris par ma petite maman qu’il y avait pas mal d’amiante dans les radiateurs de ma chambre d’enfant (de 3 à 18 ans). Sinon si je me fie au « Docteur House », c’est forcément une « maladie auto immune » et à cause de « c’est pas sorcier » – merci Jamie et Fred – j’ai songé récemment à un cancer de la moelle épinière…
Hier, en plein milieu de l’après-midi, j’ai donc choisi d’aller me reposer tranquillement devant la télé et grand bien m’en a pris parce que c’était la rediffusion du prime hebdomadaire de « NRJ Poker Star », la star academy des joueurs de poker de NRJ12 avec Clara Morgane dans le rôle de Nikos.
Depuis que j’ai découvert avec Patrice Laffont le poker sur Direct 8, je suis accro.
Alors quand on mêle poker et télé-réalité, je suis forcément aux anges.

Les candidats triés sur le volet en fonction de la qualité de leur jeu, comme le prouve le site de l’émission où nous apprenons que Bidule est une ex gogo danseuse (du Mans), que Machine a été strip-teaseuse et que Bazar est opportunément un séducteur de haut vol, s’affrontent donc pour tout et pour rien autour d’homériques parties de poker. Ils peuvent en étant les meilleurs s’emparer de la plus belle chambre à la « mansion », comprendre la villa, leur château de Dammarie les Lys à eux, gagner des minutes pour téléphoner à leurs proches, s’épargner le rangement de leur lieu de vie, sortir dehors….
Comme vous le constatez, nous sommes vraiment dans une télé-réalité pure et dure avec des candidats crados qui au bout de quelques semaines en collectivité transforment leur cadre de vie de rêve en bouge, ont besoin de pleurer énormément au téléphone en entendant leurs proches et en ne parlant que d’eux et n’ont le droit de sortir que s’ils gagnent des épreuves.
Pour ajouter une touche carac, un coach inhumain les réveille aux aurores – 9h30 – pour les forcer à aller courir dans le désert. Au passage, il abandonne celui qui a perdu lors de l’épreuve « désert » de la veille. Les candidats tire-au-flanc sont sanctionnés et les profs leur piquent leurs jetons.
Bref, c’est de la belle télé-réalité avec des antagonismes profonds entre les candidats pour des motifs toujours aussi fondés – Machine est une hypocrite – et de magnifiques histoires d’amour – Adam lorgne sur la croupière québécoise bien qu’il pense en son for intérieur que les femmes n’ont pas leur place autour d’une table de jeux, brave type va. Les filles se tirent dans les pattes alors que les garçons sont solidaires évidemment, ils ne sont adversaires qu’autour de la table de poker, eux. Il y a même un gentil handicapé que les autres adorent.
Comme à la star academy, il y a des profs qui ressemblent un peu dans leur côté mafioso du show bizz au dernier jury de popstars.

J’attends désormais l’émission de télé-réalité où des apprentis chanteurs se disputent les meilleurs chansons du prime autour d’une table de poker, le perdant interprétera du Mike Brandt ou un tube de la Compagnie Créole. Il me semble, mais je peux me tromper, que c’était déjà un peu le cas à « la Nouvelle Star » cette année et que Benjamin est un redoutable joueur. Adam de la NRJ Poker Star n’a qu’à bien se tenir.
Je compte également sur une émission où les apprentis joueurs de poker ont un secret – je ne sais jouer qu’au jeu des 7 familles en vrai – ou celle où des naufragés affamés échoués sur une île doivent jouer aux cartes pour savoir qui emportera la réserve de riz.