Quand la star academy redonne de la voix… (Débrief du prime de The Voice)

Plus ça va et plus j’aime cette saison de The Voice. Il faut dire, qu’en plus de compter de vrais talents qui m’interpellent, elle a de vrais faux-airs d’une émission que j’ai tellement aimée.


La meilleure collégiale de tous les temps…

Samedi, en découvrant les tableaux des talents, je me suis dit que Kamel Ouali avait vraiment bien bossé, avant de me reprendre c’est Stéphane Jarny qui a bien travaillé bien sûr ! Les primes de The Voice n’ont jamais autant ressemblé à ceux de la star ac avec des mises en scène délirantes et parfois dangereuses.

Quelle idée formidable d’avoir fait grimper le pauvre Guillaume sur une boule à facettes façon Miley Cyrus dans Wrecking Ball ! D’autant qu’il n’était absolument pas assuré. Alors certes, la sphère flottait à quelques centimètres du sol, mais son diamètre cumulé à celui de la hauteur aurait permis au garçon de se faire bien mal en chutant.

Je ne parle même pas de Xam Hurricane qui sort de sa cage ou de Maëlle ventilée comme Jean-Pierre Foucault dans Sacrée soirée. Je n’oublie pas Casanova, qu’il faut à tout prix emmener en finale a priori, avec sa mise en scène façon mannequin challenge.

De toute façon, cette saison, c’est simple, si tu as une méga mise en scène, tu sais que tu comptes parmi les favoris. Si tu es un peu oublié, tu sais que tu as peu de chance de continuer dans le jeu. N’est-ce pas Hobbs et Betty Patural !

J’attends désormais le débrief de Raphie sur la prestation de Frédéric Longbois. J’ai retenu mes larmes. Je pense qu’elle conseillerait à Maëlle de moins regarder sa maman coach dans le public. Zazie en est presque à chanter en même temps qu’elle, tant elle stresse pour son talent. Elle lui murmure des « c’est bien » pour la rassurer en tout cas.

Zazie

Capture TF1

Et puis bon, les talents ont ouvert l’émission en chantant avec Big Flo et Oli comme à la belle époque, c’est très perturbant. Et s’ils ne choisissent pas eux-mêmes qui sauver parmi les nominés, leurs coachs s’en chargent et font parfois des choix aussi douteux que Harlem quand il a éliminé Karima. Oui, Florent Pagny a bien recalé Hobbs par galanterie, décision que je valide au passage !

J’attends désormais l’accident de direct. Un chute dans un trou ou Nikos qui félicite le mauvais artiste !

Alors je ne dis pas qu’il faut ressusciter la star ac’ (enfin si, là ça devient urgent. C8 ????) mais on pourrait juste enfermer les candidats dans un château, les filmer 24/24, et les coacher pendant toute la semaine en danse, en chant, en théâtre, et en expression scénique. On leur donnerait une minute pour appeler leurs proches et le samedi il y aurait un prime avec Nikos.
Rien de fou, on y est presque là !

Bon, je ne peux pas partager les vidéos mais pour moi, les prestations de la semaine sont celles de :

Frédéric Longbois – Je voulais te dire que je t’attends. Et pour ceux qui ont de la mémoire, c’est autre chose que le reprise de Jonathan Cerrada.

Celle de Maëlle, la future gagnante, époustouflante sur Wasting my young years de London Grammar.

Et pour le combo choix de tenue osée et chanson pas évidente à porter, B Demi Mondaine sur Au Suivant de Jacques Brel, qui assure quand même.

B Demi Mondaine

Capture TF1

Publicités

Onze moments qui ont marqué ma vie de téléphage pour onze ans de blog

Caramba j’ai encore raté l’anniversaire de mon blog. Ca devient une habitude puisque l’an dernier j’ai carrément loupé ses dix ans. En même temps, en dehors du compte rond, ça n’avait rien de bien symbolique puisque sans lâcher l’affaire, je blogue trop peu. Mais pour marquer ces rendez-vous manqués, j’ai décidé de vous expliquer en onze moments télé pourquoi j’aime autant mon petit écran, et tant pis si je radote, parce que bon an, mal an j’en ai écrit des choses en onze ans.

1 Croque-vacances
Je suis une disciple de Dorothée, je ne peux pas le nier. J’ai adoré Récré A2, mais bizarrement j’en garde beaucoup moins de souvenirs heureux que de « Croque Vacances ». J’imagine que c’est parce que cette émission marquait justement des périodes heureuses de congé. J’affectionnais particulièrement les émissions de Noël avec « Super Ted », mais je garde des souvenirs émus de « Deux ans de vacances », le générique me fait monter les larmes aux yeux, ou de « Dare Dare Motus ».

2 Les feuilletons de mon enfance
« Monsieur Merlin » reste ma madeleine absolue. J’ai une image fixée dans la tête, celle de la salle blanche avec le hibou, qui continue de me fasciner et de me faire rêver. A priori, si je me fie à la fiche Wikipédia de l’émission, la série était diffusée dans le cadre de Récré A2.

« Dick Turpin » fait également partie de mes bons souvenirs d’enfance passés devant la télé en compagnie de mon père et de mon frère.

3 Les dessins animés
Captain Flam, Goldorak, Gigie et Bififoc occupent forcément une place de choix dans mon cœur, mais il faut bien reconnaître que ce sont les dessins animés qui m’ont fait acheter des jouets qui m’ont le plus marquée. Le marketing a bien formaté ma génération. J’ai donc acheté des Mask, des GI-Joe et même des chevaliers du Zodiaque à des prix délirants. Certaines séries, Mask en tête, avaient été créées juste pour ça d’ailleurs.

4 Santa Barbara
J’ai toujours regardé plus la télé avec mon père que ma mère. Mais ma mère, avant « Bones » et « The good wife », a eu une passion coupable pour « Santa Barbara » et ça tombe bien moi je trouvais Eden magnifique. Aujourd’hui, l’actrice est bonne sœur.

Eden

5 La une est à vous
Si une chaîne lançait un grand sondage consistant à demander quelle émission du passé les téléspectateurs souhaiteraient voir revenir, je voterais un million de fois pour « La une est à vous » présentée par Bernard Montiel. Imaginez, les gens pouvaient choisir les séries qu’ils souhaitaient regarder le samedi après-midi. Bon au final, les gens souhaitaient toujours voir « Stingray » ou « Le Magicien » mais c’était super quand même.

6 Giga
Car je n’étais plus tout à fait une enfant, ni vraiment une adulte, j’adorais Giga qui proposait des séries pour les grands, un peu trop même parfois. Je pense évidemment aux « Années collège », auxquelles j’ai dû préférer un moment « Sauvés par le gong » parce que j’étais amoureuse de Kelly. M’en fous, j’assume.

Kelly

7 Les premières séries
Bon, j’ai été fan absolue des feuilletons, « Amicalement vôtre », « Les deux font la paire », « L’homme qui tombe à pic », « L’homme qui valait trois milliards », « Pour l’amour du risque »…et j’en oublie, avant de succomber aux charmes de « Côte ouest » parce que je craquais, je fondais pour Paige, un truc de fou. Mais bon, un jour, la télé nous a appris que le séries, ça pouvait aussi être quelque chose de respectable. Ca a commencé avec « Friends » puis « Urgences », et là évidemment une révolution a démarré. Je ne parle pas de « Dawson », qui m’a tellement fait pleurer.

Paige

8 Le Loft
La deuxième révolution culturelle télévisuelle que j’ai connue de mon vivant a démarré avec « Le Loft » qui a marqué l’avènement de la télé-réalité. Bizarrement, je n’en garde pas de souvenirs bien précis même si je peux certainement retrouver de tête tous les lofteurs et que je me souviens encore de Kimy. Il faut dire que le « Loft 2 » a un peu tout gâché.

9 La star academy
J’avais boudé la première saison parce que je préférais « Popstars » – la honte – mais comme tout le monde j’ai adoré la deuxième. Nolwenn, Anne-Laure, Eva, Aurélie, Fabien, Jérémy, Houcine, Emma… Ils étaient tous super. La trois a réussi le mérite d’être presque aussi bien et puis l’émission a décliné un peu jusqu’à la six, mais je n’en ai loupé aucune.

10 « Koh Lanta », « L’Amour est dans le pré » et « Pékin Express »
La star ac’ reste au firmament, mais ces trois télé-réalités d’aventure ou de dating la suivent de près dans mon cœur. « Koh Lanta » est resté au top, « L’Amour est dans le pré » décline, et « Pékin Express » a disparu. Mes plus fidèles lecteurs se souviendront de la saison 2 des bébés. « Pékin Express » a été une grande émission de télé-réalité.

11 La TNT
C’est peut-être la dernière chose qui a révolutionné ma vie de téléphage. Une dizaine de chaînes gratuites supplémentaires qui proposent des télé-réalités plus ou moins au rabais, des séries plus ou moins anciennes, des émissions américaines redoublées à la bouche, des tas de programmes sur les faits divers et des talks.

2001/2015 la crème de la crème des télé-crochets : Le top 5

Alors voilà mon top 5 !

5) MC Solaar et Maureen dans une reprise pourtant catastrophique de Caroline
Je vais justifier ce choix hasardeux. Hmm, hmm… Si Maureen était restée dans l’émission, elle y aurait fait certainement de grandes choses et la fin de la prestation est fabuleuse, même Raphie lui avait d’ailleurs mis un bonne note dans mon souvenir.

4) Dominique sur une mise en scène de Kamel Ouali « What’s up » (star ac’ 6)
Le temps passe et je reste fan de Dominique qui aurait dû gagner la star ac’ en vrai.

3) Les cinq derniers candidats de la promo « Donne moi le temps » (star ac’ 6)
D’abord, j’adore cette chanson de Jenifer, et je m’en fous, j’assume. Ensuite, il y a l’émotion de la fin qui approche et du départ prévisible de Ludovic, l’amoureux de Dominique dans cette saison. Et puis, la promotion six est pour moi l’une des meilleures avec évidemment la 2 et la 3.

2) Myriam Abel All by myself
Cette prestation prouve que Myriam, grande gagnante de la Nouvelle Star saison trois, mérite tellement mieux que de faire les Anges.

2′) Amel « aux cafés des délices » (Nouvelle Star)
La meilleure prestation certainement de Nouvelle Star, au delà des critères techniques, c’est le talent et la voix d’Amel qui font la différence.

1) Nolwenn et Houcine « Lettre à France » et l’ensemble des deux promos réunies pour une séquence lacrymale (finale de la star ac’ 2)
Evidemment, je ne pouvais pas faire autrement, car c’est pour moi une séquence d’anthologie dans l’histoire des télé-crochets. Pour la finale de la saison 2 de la star ac’, les deux premières promotions sont réunies comme une grande famille et la magie opère. Les larmes des candidats au bout du rouleau sont cultes.

Première bonne résolution : Je me remets à bloguer !

Je n’ai qu’une philosophie bonne résolution pour 2015 : être acceptée comme je suis reprendre la vie blogueuse, que j’ai quittée grosso modo en 2012. Je reviendrai plus tard sur les raisons de cet abandon, ça sera un peu triste, mais je suis bien décidée à revenir comme….

Maude Verdeyen !

Qui ?

Maud Verdeyen, voyons, mais si Maud de la star ac’ 5, la candidate qui chantait comme une patate, mais était tellement mignonne (que j’étais fan d’elle) qu’elle a été conservée par la production jusqu’à la tournée malgré un notable déficit vocal ce qui n’était pas ennuyeux à l’époque dans un télé-crochet (aujourd’hui non plus d’ailleurs). Elle était restée aussi grâce à son adorable relation avec Jérémy, finaliste de l’émission face à Magali Vaé, dont je ne me moquerai pas.
Maud Verdeyen, que je trouvais magnifique à l’époque, et qui j’en suis sûre, n’a pas pris une ride en neuf ans, et s’est même bonifiée.

Ah oui, j’oublie le fond du sujet du coup, l’actu de Maud.

Maud Verdeyen revient dans la nouvelle saison de « Hollywood girls », la série de qualité de NRJ12 qui emploie quand même un ex chauffeur de bus du « Loft 2 » et un candidat de la télé-réalité de W9 « Dilemmes ». Mais pour retrouver Maud, je suis prête à tout, y compris me fader « Hollywood girls ».

Demain je vous parlerai (ou pas) du retour de Leïla dans « les mystères de l’amour ». Elle n’a même pas eu le temps de nous manquer.

J’en reste sans Voix

Vous souvenez-vous de l’ETC de « Nouvelle Star », la fameuse erreur tragique de casting, cependant vite effacée, car le public avait fini par écouter le jury et par éliminer le candidat incriminé, car sur M6 à l’époque on avait le droit de dire que les candidats étaient nuls et qu’on s’était trompé ?

Cette année, The Voice en compte au moins trois.

Image

L’émission va sans doute proposer l’une des finales de télé-crochet les plus nulles de tous les temps. Bon, ok, il y a eu celle de Mickels et Alice à la « Star academy » mais tout le monde a oublié le premier (et non pas tout le monde et je suis sûre qu’il reste deux fans qui résistent encore et toujours en attendant la sortie de son album) et la deuxième fait aujourd’hui une magnifique carrière dans la fiction de qualité. Mais là, ils sont quatre et j’en sauve à peine un.

Alors la réponse toute faite est facile à trouver, comme de toute façon personne n’achète l’album du gagnant de l’émission, à quoi ça sert qu’il soit bon ou pas.

Certes…
Effectivement, ça se défend.

Mais quand même, c’est un peu l’honneur d’un télé-crochet baptisé « La Voix » de ne pas envoyer que des belles gueules en finale.
Amir chante à peine, Kendji revisite toutes les chansons façon gipsy, et Wesley pense que hurler juste c’est chanter. Je sauve Maximilien de ce marasme, qui a la même voix que son coach, Garou. L’effet clone a bien fonctionné.

Pourtant, si cette saison ne comptait pas une foule d’énormes talents, Elodie s’en sortait plutôt pas mal, Manon a proposé quelques prestations de qualité et Igit avait une personnalité. Le public s’en fout, il leur a préféré les beaux gosses.

Et le jury là dedans, il n’a pas osé moufter attribuant des notes absolument symboliques façon « Ecole des fans » à ses talents afin de ne surtout pas mécontenter les téléspectateurs et les réseaux sociaux chers à Karine Ferri.

Profondément, je m’en fous du résultat, la seule chose qui m’ennuie c’est que samedi, je vais devoir me taper cette finale sans talent.

 

La star ac touche le fond et c’est bon !

Comme aux plus belles heures du Post.fr, où j’écrivais exclusivement sur la star academy, car il faut bien le reconnaître c’est le meilleur télé-crochet de la création et peut-être même la meilleure émission de télé-réalité aussi, je pourrais désormais dédiée mes pages roses moribondes à la star ac « révolution ».

(Revenez les gens, je plaisante…)

Hier, le prime a été absolument fabuleux. Je vous rassure tout de suite, je ne parle pas des candidats qui rivalisent de faussetés sur une scène empruntée au « Jacky Show », mais bien du coup de théâtre final, qui m’a rappelé dans le désordre, l’élimination de Grégoire, celle d’Alexandre, ou encore mieux celle de Karima par Harlem en personne. Seuls ceux qui aiment la star prendront le train comprendront.

Parmi les nominés, nous avions Pauline, qui gagne à porter des lunettes et à éviter de mettre des jupes et de chanter, Tony, son petit ami au sein du château, nouvel éternel nominé, qui prend la succession dans ce rôle de Magalie Vaé ou Mathieu Edward – la classe quand même – et surtout Mathilde, que je voyais comme la Emma Daumas de cette nouvelle décennie. Le public, sourd, mais pas aveugle, a sauvé Pauline. Bon, il faudrait certainement connaître le nombre de votants pour comprendre. Si son village de 5000 habitants a décidé de la soutenir, cette victoire s’explique. Ne restait aux élèves qu’à sauver logiquement Mathilde et à virer l’inutile, bien que très baraqué, Tony ! Les élèves ont décidé en leur âme et conscience de garder Tony et de virer Mathilde et son immense bouche. Le public, un peu lucide, a hué les académiciens comme ils le méritaient.

Sinon, et bien niveau invités, on touche officiellement le fond. Lady Gaga, Rihanna et Madonna se font attendre, elles ont piscine a priori le jeudi. Du coup, NRJ12 a convié une star internationale, venue de la lointaine Suisse, qui a quand même fait « Danse avec les stars », excusez du peu, Bastian Baker, que la directrice, qui le connaît trop bien,  a appelé Julian.  Les BB Brunes sont venus,  un pistolet sur la tempe, chanter un de leur tube avec Sidoine, fan de, mal récompensé par le groupe, et leur dernier single, seuls. Ils ont, en revanche, refusé de s’abaisser à parler avec Tonya, qui régresse pourtant à chaque prime en français. La comédie musicale de Dove Attia ne doit pas remplir ses salles car le mignon Louis de « The Voice » est venu avec la troupe dans l’émission.

Après Alizée, et sa carrière internationale au Mexique la semaine dernière, ça va mal à la star ac’.

Sinon, on sent bien qu’il faut rentabiliser l’énorme cachet de Pascal « le grand frère » des académiciens, qui doit désormais livrer sa brillante analyse psychologique sur les élèves à plusieurs reprises durant le prime

En bonus track, le « tableau » de Sidoine et Lorène, pour débattre de sa qualité :

Bref, c’est juste magnifique, tellement bien que je délaisse le bus glauque des célibataires de TF1 pour les quotidiennes de la star ac’.

Star academy : Trois ans après, la passion est toujours intacte (malgré NRJ12) !

La meilleure nouvelle de l’année écoulée aura finalement été le retour de la star academy sur NRJ12 et pourtant je ne misais pas lourd surles chances qu’avait le programme de me séduire.
La star academy « Révolution » est paradoxalement plus une star academy que la 8. Tout doit finalement tenir dans le château, ou l’absence de Mickels à l’écran.

Des rivalités
Il a suffi que Vanina déteste Mathilde, pour que je sois replongée 10 ans en arrière quand Nolwenn ne pouvait pas saquer Emma ou que Sofia méprisait Elodie. Nous avons la sacrosainte rivalité, blonde / brune, talent déjà affirmé / talent à transformer… Mathilde est certainement partie un peu tôt pour l’emporter, mais sa présence pimente déjà à elle-seule les quotidiennes. En plus, elle a chanté « si je m’en sors » avec Julie Zenatti, sortie de son placard pour l’occasion. Si ce n’est pas pour la placer dans la filiation d’Emma, je m’appelle Georgette.

Des histoires d’amour vraiment fortes qui vont durer toute la vie, enfin le temps de l’émission et faire vendre beaucoup de papier
Tony aime sort avec Pauline, et la fille qui a une voix bizarre le prend mal parce qu’elle pensait aussi avoir ses chances avec lui. Jimmy, qui aurait dû sortir au dernier prime, tant il est mauvais, a flashé sur Mathilde et son immense bouche (« on dirait qu’elle accouche de sa tête »). Mais leur histoire a pris un tour tragique quand le public, qui préfère la personnalité de Tony ou ses cheveux, et les élèves, l’ont viré.
Des beaux tableaux
Même en l’absence de Kamel O., la star academy nous inflige honore avec de superbes tableaux. Zayra s’est plutôt bien débrouillée sur « Skyfall ». Bon, ils sont cheapos à mourir, il manque les danseuses de Kamel, et la production ne lance pas la bonne musique, mais au moins c’est drôle !
Des évaluations
Une salle, des professeurs grimaçants, et la magie soudain…
Des innovations, mais qui sont bien quand même
Un couple est entré dans l’émission déjà formé. Louis aime Lorène, et ces deux-là chantent ensemble. Mais leur bonheur a été de courte durée, le public qui adore décidément Tony, a préféré le soutenir, poussant les élèves a séparé les amoureux. Charlotte V., mon idole, l’a bien dit : Lorène a une énorme marge de progression pas Louis. 
Désormais le meilleur élève du prime gagne une immunité pour les prochaines évaluations, ce qui crée évidemment des jalousies (Mathilde VS Vanina), d’autant qu’il est désigné arbitrairement par une unique personne, souvent issue de NRJ, et non le jury des professeurs.
En 2012, les sous-titres des quotidiennes ne servent plus à nous indiquer, enfin à surligner, ce que les candidats font à l’écran, mais à interpeller les téléspectateurs afin qu’ils régissent sur Twitter. « Que pensez-vous de l’évaluation de Tony ? » ou « Vanina a-t-elle raison de casser Mathilde ? »
Et Charlotte…
Je ne regarde jamais les quotidiennes, il ne faut pas pousser non plus, en plus j’ignore à quelle heure elles sont diffusées, mais à chaque prime je suis impressionnée par la qualité des interventions de Charlotte Valandrey. A elle-seule, elle m’a fait oublier Alexia La Roche Joubert, Armande, Nathalie André, Gérard Louvin, et même Raphie, qui avait joué un temps les intérimaires. Charlotte est pleine de compassion, juste, sévère quand il le faut… C’est la révélation de cette star ac’, qui éclipse les professeurs et les animateurs.

Et puis un peu Tonya aussi…
Je ne comprends rien à ce qu’elle dit, elle semble ignorer au début d’une phrase la façon dont elle va la terminer, mais mine de rien, elle ne se débrouille pas si mal. Elle est émue quand il le faut, excitée quand c’est nécessaire… Bref, le maire de Saint-Tropez ne s’en sort pas si mal dans son rôle d’animatrice à l’accent improbable.

Alors qui de Zayra, Mathilde, Nancy ou Vanina va l’emporter ? Un garçon peut-il jouer les trouble-fête ?