Avec cette canicule, un SODA s’impose…

Si en France nous ne sommes pas très doués pour faire de bonnes séries, à quelques rares exceptions près, allez savoir pourquoi nous sommes doués pour concevoir des programmes courts. Il faut croire que nos scénaristes n’ont pas trop de suite dans les idées ou sont un petit peu paresseux.

Après avoir mis quelques longs mois à m’acclimater à l’humour de « scènes de ménage » – après avoir écrit que c’était nul et pas drôle, je n’en manque pas un épisode et j’imite même le pathétique José à la perfection, j’ai honte…-, cet été, M6 a décidé de bouleverser mes habitudes en programmant « SODA » avec un jeune comique du moment à la coiffure étrange, Kev’ Adams.

« SODA » n’avait pas grand chose pour me séduire, les ados m’ennuient a priori et toute la promo autour de la série m’avait un rien agacée. Pourtant, dès le premier sketch, pour parler un peu à l’ancienne, j’ai accroché avec l’ambiance de la série. Adam découvre que sa douce maman a repassé son jean neuf, ruinant ainsi sa vie sociale et son existence à jamais.

Si les séquences avec les parents sont un peu faibles, j’avoue que j’ai du mal à me faire à l’idée que la voix off de « Motus » soit devenu acteur, les scènes au lycée avec notamment la CPE ou le pion à la ramasse sont plutôt drôles. Les deux bons copains qui entourent Adam, Slimane et surtout le lunaire Ludo, sont assez excellents.

Bon, je ne me leurre pas pour autant, « SODA » ne casse pas trois pattes à un canard, mais dans l’échelle des programmes courts, c’est mieux que « un gars, une fille » ou « caméra café » et pas tellement pire que « scènes de ménage », et ça m’a presque donné envie (mais pas totalement non plus) de découvrir l’univers de Kev Adams.

Je ne sais pas pourquoi, sans doute à cause de mes capacités d’attention réduites quasiment au néant après des années de zapping, je développe souvent une addiction incontrôlable aux programmes courts. Je peux ainsi regarder pendant des heures « un gars, une fille », « kaamelott » ou « caméra café », et les mettre toutes dans le même sac en plus, sans zapper. J’ai hâte que W9 propose des marathons SODA…