Chut… (Un point sur Secret Story 10)

Après une saison 9 qui est loin de m’avoir convaincue, je me suis bien attachée aux candidats de la dixième édition de « Secret Story ». Et oui, je regarde « Secret Story » sur NT1 en quotidienne et même parfois en prime. Je trouve même que l’émission vieillit bien et qu’elle a toute sa place dans le paysage de la télé-réalité.

Pourquoi ?

Raison numéro 1 : Les candidats sont quand même moins gratinés que dans les autres télé-réalités
Dernièrement, je me demandais à moi-même, qui suis la seule intéressée par ce genre de question : est-ce que Secret Story est devenue une télé-réalité comme les autres en passant à 99% sur la TNT ?
J’ai ma réponse : NON.
Sans être des aigles non plus, les candidats sont un rien plus, enfin moins… enfin vous voyez ce que je veux dire. Le niveau a tellement baissé par ailleurs qu’ils sortent légèrement du lot. Ils sont aussi moins agressifs entre eux, du moins devant les caméras. L’exclusion de Marvin tendait à prouver qu’en off, ce ne sont quand même pas des anges.

Raison numéro 2 : Secret Story n’a plus rien d’une télé-réalité
Aucun télé-réalité n’a plus rien d’une télé-réalité en même temps. Les candidats sont devenus des professionnels, qui font en général le tour de la TNT, enfin des numéros 9 à 12, en passant par toutes les émissions du genre : « Les Anges », « Friends Trip », « La villa des cœurs brisés », « Les Princes de l’amour »… Je crois que Pôle emploi a même un numéro Naf attribué à la profession « télé-réalité ».
Avec le temps, « Secret Story » est quasiment devenu une « scripted reality». Tout est scénarisé par la production qui invente en permanence des missions pour amener les candidats où elle le souhaite et orienter le public dans ses votes. Bastien n’est pas le garçon le plus sympathique de la terre, mais sa vraie fausse exclusion, la semaine dernière, l’a rendu tellement impopulaire qu’il devrait sortir à n’en pas douter cette semaine. A l’inverse, Julien, qui a accepté toutes les humiliations dans le jeu (son complice lui a piqué sa copine, il a dû faire croire qu’il était gay, il a été trahi par son meilleur ami), est très apprécié par le public – son sauvetage face à Fanny, la semaine dernière, le prouve – et pourrait bien l’emporter.

Raison numéro 3 : Les anciens
Même s’ils vont faire les « Anges » ou traîner sur W9, désormais, chaque année, les plus emblématiques d’entre eux font un apparition dans l’émission. Ca ne sert à rien mais ça fait plaisir de voir leurs bouilles au moment où la maison se vide.

Raison numéro 4 : Les secrets
En fait non, les secrets sont tellement une blague, que les candidats ne les cherchent même plus. Celui qui trouvera que la splendide Mélanie porte le nom d’une ville qui a été baptisée ainsi en l’honneur de ses ancêtres sera un médium ou quelqu’un de super bien informé. Je me demande encore comment les candidats ont pu soupçonner que Thomas avait porté ses enfants.

Raison numéro 5 : Les candidats ont tout intérêt à se faire remarquer
Mon grand jeu, à chaque édition, est de miser sur ceux qu’on reverra dans les « Anges » d’abord puis ensuite dans toutes les déclinaisons évoquées plus haut. Bastien, Mélanie et Julien devraient tourner pas mal, à mon avis.

Et Mélanie est quand même loin d’être moche…

melanie

Publicités

Télé POC

J’avais prévu de vous faire un bilan de ma semaine télé mais elle risque de se répéter presque à l’identique dès lundi pour le pire et le pire, je vais lui préférer un bon vieux Télé POC.

Samedi
Bien que mon magazine télé ne semble pas penser que c’est une vraie chaîne, je regarde « La minute de vérité » sur Numéro 23. Cette émission américaine de 2006 dissèque une horrible catastrophe pour mieux en comprendre les causes et les conséquences.
A 22h30, je suis capable d’enchaîner sur « Totale wipeout USA » car j’adore les Mario bros grandeur nature.
Du côté des grandes chaînes, rien qui m’allèche véritablement.

Dimanche
Mon magazine télé, dont je ne valide décidément pas la nouvelle organisation de la grille des chaînes, recommande le film de la deux avec Tom Cruise alors pourquoi pas. Sinon, M6 s’intéresse aux profs et ça risque de faire causer. Rien de bien convaincant ailleurs.

Lundi
Je sors les cotillons pour fêter la fin de la saison 10 de « L’Amour est dans le pré » au terme du deux heures trente de bilan bien pénibles et promptes à vous dégoûter à vie de l’émission de dating agricole. M6 a raté sa saison, mais comme les audiences sont plus qu’au rendez-vous, la remise en cause ne me semble pas au programme. J’avais espéré que le casting nous surprendrait et ça n’a pas été le cas, au contraire. La production a tout misé sur Guillaume-le-premier-candidat-gay-de-l-émission pour le perdre bien vite et le programme ne s’en est jamais vraiment relevé. Alors certes, des candidats aussi pénibles que Baptiste y ont mis du leur, mais ça n’a pas suffi. Les derniers épisodes au domicile des prétendantes puis en week-end dans la Creuse ont achevé de creuser la tombe de cette saison.
Je râle mais j’ai des propositions concrètes à faire : plus de candidats, des épisodes plus concis d’une heure / une heure trente grand max, et surtout une aventure qui se termine à la ferme, point barre pas de week-end ailleurs. J’ajoute un bilan qui arrive plus vite afin d’éviter que tous les agriculteurs se soient déversés dans la presse avant, ôtant ainsi tout suspense aux dernières émissions.
Si vous n’aimez pas les agriculteurs, il y a toujours les inédits de l’anxiogène « Esprits criminels » sur TF1.

Mardi
Ohhhhhhhhhhhhh France 4 propose l’épatant « Moonrise Kingdom » de Wes Anderson. N’écoutez pas les mauvaises langues qui vous diront que ce n’est pas le meilleur du réalisateur. D’abord c’est faux et ensuite le film m’émeut aux larmes.
Sinon, dans le genre film super, Numéro 23 programme « Juno » avec Ellen Page.
Si vous n’avez pas de cœur ou que vous avez déjà vu les films précédemment évoqués, vous pouvez vous rabattre sur « Scènes de ménages : enfin en vacances à la mer ».

The_Apprentice_Logo

Mercredi
Saisissez la dernière chance que vous aurez de voir la version française de « The Apprentice », car dès que ça sera possible M6 jettera les bandes de l’émission au fin fond de la Bouche de l’enfer en espérant qu’elle ne les recrache jamais.
Je me demande comment une émission aussi ratée a pu aboutir en prime sur une grande chaîne. C’est inintéressant, ennuyeux mal fichu et pas crédible. Bon, je ne reviens pas, en plus, sur l’image désastreuse de la femme dans le monde professionnel véhiculée par le programme… Pour enfoncer le clou, vous pouvez conclure la soirée devant « Patron incognito » et vous faire porter pâle le lendemain au boulot tellement vous saturerez de l’entreprise.

Jeudi
Jeudi rime avec « Cold Case » sur France 4 et c’est très bien ainsi.

Vendredi
J’ai du mal à tenir jusqu’à « Secret Story » tant les programmes en prime sont nuls. Il me reste les quotidiennes pour savoir si Emilie et Rémi sont vraiment ensemble ou s’ils font semblant pour protéger les secret des jumeaux marseillais.

Je jubile devant Secret Story !

Je suis un monstre, je le reconnais humblement
Depuis le début de la semaine, je jubile devant « Secret Story ».
Je me prosterne devant le génie de la production qui démontre qu’elle sait toujours s’y prendre pour jouer les marionnettistes avec des candidats, qui ont perdu le peu qu’il leur restait de lucidité.
On croyait Vincent et Alexia essorés après la mission « fausse grossesse». Mais non toujours plus loin, toujours plus haut, vers l’infini et au delà :  la production a inventé le faux départ suivi de l’introduction des trois canons pour faire chavirer le beau brun volage. 
Après avoir hésité longuement entre Alexia et Emilie, Vincent a su très vite où donner de la tête : Stéphanie serait sa target et la production a joué sur du velours avec lui.

Bon, il va y avoir des dommages collatéraux violents pour la pauvre Alexia, mais qu’importe, à l’écran, c’est juste fabuleux.

Vincent jurait ses grands dieux, il y a une semaine, à Alexia qu’il ne la tromperait pas à l’extérieur, et il n’a pas menti, il la trompe mais à l’intérieur avec une victime introduite par la production dans son antre.

Il aura mis 2 minutes pour se décider et deux jours pour se lancer.
Ce garçon est mon maître…
Le problème Alexia a très vite été balayé d’un revers de la main par Vincent. Le malheur c’est simple comme un coup de fil. Pour 2000 euros de sa cagnotte, la blonde a appris qu’elle était célibataire et elle va très vite comprendre pourquoi.

Classe jusqu’au bout, maintenant qu’il a les coudées franches, ou presque, Vincent s’est lancé. Hier, dans la quotidienne, nous l’avons vu prendre la main de Stéphanie, l’inviter à se lever et puis lui rouler de gros patins.

Ce soir, nous découvrirons le retour dans la maison du nouveau couple et la réaction de la pauvre Alexia, bafouée de chez bafouée, et donc future gagnante du jeu ?

Histoire secrète

L’ex Madame POC a découvert la saison 7 de Secret Story hier.

Ex Madame POC : « Oh il y a une lesbienne ! »
POC : « Non, non, c’est Eddy…. »

C’est la chemise à carreaux qui est trompeuse évidemment.

Retour aux fondamentaux

C’est l’été pour le moment je n’ai pas prévu « de partir un petit peu quand même »,  je reviens donc aux fondamentaux en passant mes vacances avec ma télévision adorée.
Il m’aura bien fallu attendre presque deux mois pour me rendre compte à quel point cette saison de « Secret Story » était bien. Bon, les habitants ont totalement zappé la chasse aux secrets et la production les presse tellement de sortir les uns avec les autres qu’ils en viennent à faire n’importe quoi, mais c’est drôle. En plus, comme dans les chansons de Franck Michael, toutes les femmes sont belles (sauf Alexia et Florine et surtout Anaïs et Emilie).
Ma passion pour l’émission doit d’ailleurs beaucoup tenir à Anaïs et Emilie, qui ont bien essayé de fricoter avec Julien et Vincent (et Julien dans le cas d’Emilie) sans résultat convaincant.
Cette année dans « Secret Story », en plus, il y a du sexe, qui s’assume avec des candidats qui claironnent haut et fort qu’ils ont couché ensemble au point que la Voix peut demander à Alexia de faire croire qu’elle est enceinte de Vincent sans que ça lui semble incongru une seconde.
A ce stade du jeu, je mise sur Eddy et son étonnante chevelure, Gautier et sa coiffure Vivel Dop, ou Anaïs, la marseillaise au caractère bien trempé pour la victoire.
Du côté de « L’amour est dans le pré », la production a compris que quitte à nous imposer des épisodes de deux heures avec visite guidée du Mont Saint Michel ou de l’usine qui fabrique les petits beurres, il fallait qu’il se passe des trucs. Elle nous aiguille donc volontiers vers des fausses pistes pour ensuite sortir de son chapeau des rebondissements étonnants.
Bon, 90% des rencontres n’aboutiront pas, le déchet promet d’être important cette année à nouveau (si vous le réclamez à corps et à cri, je vous ferai mes pronostics dans un prochain post), d’où à mon avis le retour dans la lente dimension.
Mais ce qui occupe mon été c’est surtout une ex chaîne bretonnante, diffusée sur le canal 37 de la télé de Orange, je veux bien sûr parler de TvBreizh, qui propose à toute heure du jour et de la nuit d’ex téléfilms ou feuilletons de TF1. Je me suis ainsi découvert une passion pour Ingrid Chauvin et la saga des « Toqués ». J’attends maintenant « Camping Paradis ». Mais il y a aussi « Monk », l’ensemble des « New York » quelque chose et malheureusement parfois « Walker Texas Ranger », ce qui m’oblige à me rappeler que d’autres chaînes existent. J’en profite en général pour aller voir si les Kardashian vont bien sur « E ».
D’ailleurs en parlant d’aller bien, Teva redifffuse le dimanche « Merci les enfants vont bien », qui a quand collaboré à révéler Mélanie Thierry.
(Chez les Toqués comme dans la série de M6, je retrouve mon idole, la trop rare Annie Gregorio.)
Bon, et puis c’est l’été, j’ai chaud, il y a parfois des dérapages. Après avoir investi 1€ dans « Capitaine Flam » Le film, j’ai décidé de m’offrir l’INTEGRALE – deux saisons dont une jamais diffusée par M6 vexée que Virginie ait quitté la chaîne pour être (pas) drôle sur Canal – de « Off prime ».

Je vous raconterai…

Qui va gagner Secret Story ?

Hier, pour la deux ou troisième fois de cette saison, j’ai regardé en INTEGRALITE le prime de « Secret Story », ce qui m’a permis d’apprendre que le plus gros défaut de Julien était d’être « mystérieux », et celui des deux filles d’être « susceptibles ». Pourtant, c’est bien le public qui les a choisis et il aurait pu faire l’effort d’être un peu plus méchant. En même temps, ça pourra leur resservir lors d’un futur entretien d’embauche.
Yohann, lui, est « une girouette », ce qui est peut-être la chose la plus désagréable dite hier au sujet des candidats. En même temps, on ne peut pas faire revenir chaque semaine les jumeaux diaboliques de l’an dernier et Aurélie pour balancer des horreurs aux candidats qui les amènent à présenter « un comportement inacceptable ».

A une semaine de la finale, j’ai décidé de mon côté de réaliser quelques pronostics sur les chances de victoire de chacun.

4) Yohann
Certains ont avancé que Yohann qui mesure 1m40 et qui met ses cheveux en l’air pour paraître plus grand était « mignon ». Je ne donnerai pas de noms, mais je n’en pense pas moins. Le plus gros problème de Yohann est son manque de second degré à son égard et effectivement sa susceptibilité, bien vu le public ! Le pauvre garçon, qui soutenait récemment après avoir été remis à sa place fermement par Audrey, qu’il ne s’était jamais pris de râteaux, est souvent ridicule et bêtement vantard. Il n’aura jamais digéré que Capucine lui préfère Thomas, ce que je peux comprendre un peu. Bref à part les ados mal dans leur peau, qui peuvent s’identifier à ce gentil loser, qui voterait pour Yohann ?

3) Nadège
On a tellement dit que Nadège allait gagner que je n’y crois plus. Son insistance à l’égard de Thomas a certainement fini par la desservir. En plus, elle a mené le jeune homme dans le mur. Par ailleurs, ce que les candidats ont balancé sur son hygiène quand ils la croyaient partie n’a rien de rassurant. Trop haut, trop tôt, je vois désormais mal Nadeuge l’emporter, mais je peux me tromper.

2) Julien
O
n sait finalement peu de choses de la popularité du garçon propulsé rapidement en finale. Il a pour lui d’être beau et mystérieux, même si le public le perçoit un peu comme un défaut, mais pas trop quand même, et surtout sa presque histoire avec Fanny. Il a contre lui ses poils qui ont repoussé sur sa poitrine jusque-là glabre, son petit accent belge, et son côté super vilain un peu ridicule. Peut-il disputer vraiment la suprématie aux deux filles ? A voir…

 

1)  Audrey
Quand quelqu’un m’a dit, comme à Carla, qu’Audrey pourrait l’emporter, je ne l’ai pas cru d’abord car cette personne était franchement visionnaire sur ce coup là. Mais malgré ses canines un peu inquiétantes, Audrey a le côté victime mais battante qui plaît tant au public de « Secret Story ». En même temps, elle est beaucoup moins tête à claques que Marie, alors pourquoi pas… En plus, Yohann en ferait une jaunisse.

J’ai envie aussi de penser à tous ceux qui pensaient ou que j’imaginais pouvoir gagner le jeu et qui sont partis trop tôt, comme Kevin, Thomas ou Capucine, qui ont brûlé leurs ailes trop vite. Le problème de cette saison demeurera à mon goût des éliminations totalement absurdes réalisées dans un ordre aberrant, qui ont nui à l’ensemble.

Secret Story 6 : Ce qu’il faut retenir à un mois de la grande finale !

A un mois de la finale, je me décide enfin à réaliser un point « Secret Story 6 », absolument vital pour mes lecteurs.

Au démarrage, il y avait plein de candidats avec tout un tas de secrets compliqués. Aujourd’hui, tous les mystères ont volé en éclats et ils ne sont plus que 8 dans la maison et je mentirai si je disais que les meilleurs sont encore là.

Il nous reste donc en dégradant du moins intéressant à LA plus susceptible de l’emporter :

Attention spoiler : Nadège va gagner Secret Story 6
Sacha, son secret était aussi intéressant que lui : Le très jeune homme de 18 ans a eu son bac à 14 ans. Le vrai mystère qui entoure Sacha est de savoir comment il a pu survivre à un certain nombre de nominations alors qu’il n’apparaît à l’écran que pour commenter la vie des autres et encore très rarement. Logiquement, il aurait dû partir parmi les premiers, mais cette saison est tellement mal fichue qu’il pourrait même être du carré final.
Virginie aura au moins traité sa rivale de « sale pute » sur le prime, ce qui a beaucoup gêné Benjamin Castaldi, mais qui apprendra à la production à balancer des images trompeuses à des candidats déjà agacés. La blonde, devenue l’ex de Kevin, qui était lui-même l’ex de Caroline, aura perdu son compagnon et le père de sa fille dans le jeu, et même pas gagné le statut enviable de victime qui aurait pu lui permettre de (Marie)gagner. Avec un peu de bol, elle fera les « anges de la télé-réalité » avec ces deux-là.
Julien, qui comme Simon, est entré dans la maison avec un secret sans queue, ni tête : « Je suis la clé du secret de la maison ». Les habitants et les téléspectateurs n’ont pas encore trouvé dans quelle serrure le fourrer pour le dégoter. La production devait le trouver beau, ombrageux et mystérieux. Lui, il se croit super malin et fin stratège. Seul problème, il ne gagnera pas. Pour cela, il aurait dû se montrer sympathique et/ou se rapprocher de Fanny.
Fanny justement, sur qui je misais tant d’espoirs, j’adorais son secret et je la trouvais jolie. Après un mois et demi de jeu, elle ne sert à rien, et elle est encore là parce qu’elle est gentille, comme Audrey d’ailleurs, qui était le binôme d’Emilie, la lesbienne belge, partie trop tôt.
Yohann était utile tant que Capucine était là pour l’agacer en flirtant avec Thomas. Maintenant, ce jeune garçon a beau se croire spirituel et beau, il ne fera pas le poids face à son rival.

Thomas a un peu été le miel autour duquel les abeilles, toutes les filles potables de la maison – Ginie, Capucine et Nadège – ont tourné les unes après (ou pendant) les autres. Au royaume des aveugles, les borgnes sont rois. Face à l’insupportable Kevin, aux freluquets (Yohann ou Sacha) et à un Julien inaccessible, il a paru tout d’un coup très attirant aux filles, qui se demanderont bien, une fois relâchées, ce qu’elles pouvaient lui trouver.


Je conclus par Nadège, qui porte tout le poids de l’émission sur ses (de moins en moins) frêles (attention au Nutella !) épaules. La belle blonde s’est affirmée dans le jeu et le public l’adore, au point de virer sa rivale pour lui offrir une voie royale avec Thomas. A ce stade du jeu, je vois mal comment elle pourrait perdre.


J’ignore, et la production doit s’interroger également, pourquoi la mayonnaise n’a jamais pris cette année. Il y avait pourtant du potentiel du côté des candidats, moins des secrets comme toujours. J’ai l’impression que certains sont partis trop tôt et que le parti pris des couples décidément agaçant a tout gâché.