Girl Power (1)

Cette année, trois filles affrontent Jonathan, la tête d’ampoule de la maison des secrets, en finale. Si je crois modérément aux chances de sa gitane de nouvelle petite amie, qu’il a portée à bout de bras jusqu’à ce stade du jeu, je m’interroge sur le potentiel des deux autres protagonistes.

Emilie, la chti, clone en bon état d’Amy Winehouse, qui a su mettre de l’eau dans son vin au fur et à mesure de l’aventure, est-elle en capacité de l’emporter ?
Le phénomène chti pourrait jouer en sa faveur. De plus, la jeune femme a eu l’heureuse idée d’admettre, fermement poussée en ce sens par la prod’, en cours d’aventure, qu’elle était en fait amoureuse de Léo, qu’elle aimait rendre heureux dans les toilettes jusque là. Enfin, elle a survécu à pas mal de nominations comme deux de ses adversaires.

[Il s’agit d’une capture d’écran « maison », qui doit m’amener les requêtes : Cindy de Secret Story 3 nue, Cindy tétons, Cindy nue, Cindy exhibitionniste…]

Cindy, l’hystérique exhibitionniste ou l’exhibitionniste hystérique, a-t-elle, de son côté, des chances de triompher ?
Elle a su garder jusqu’au bout son secret absurde, « je suis bisexuelle », ce qui pourrait jouer en sa faveur. De plus, elle n’hésite pas à payer de sa personne en exhibant fièrement sa plastique, enfin surtout ses énormes mamelles, sous des robes transparentes. Enfin, elle est la seule à avoir osé tenir tête au despote pas toujours éclairé, bien qu’il soit une tête d’ampoule, de la maison.
Son fort caractère peut, tout comme sa façon d’exhiber son corps auquel un séjour prolongé dans la maison n’a pas fait de bien, jouer également en sa défaveur. Sans compter que Cindy n’a pas adhéré au bon clan. Ainsi Benji lui avait signalé lors d’un prime qu’à 80% les téléspectateurs préféraient la tribu de Jonathan.

Quant au surdoué, ses relations avec à peu près toutes les filles de la maison, mais plus spécifiquement Daniela et Sabrina, lui joueront-elles finalement des tours ?
Nous le saurons vendredi. Il a survécu à un nombre conséquent de nominations, comme sa nouvelle dulcinée ou Emilie, mais il a été en plus plébiscité à plusieurs reprises par le public du web qui aimait son clan et voulait qu’il soit son complice.

De mon côté, j’ai une nette préférence pour Emilie…
Mais, dans tous les cas, GIRL POWER de Cindy oblige, je désire qu’une fille l’emporte (mais je n’irais pas jusqu’à me salir les mains en votant pour cela).

[Le deuxième volet de mon histoire de la télévision est quasiment prêt est finalement presque aussi conséquent le premier. Si tout va bien, je poste « les années Giga » demain !]

Le retour de Koh Lanta

J’ai trouvé le premier épisode de « Koh Lanta » globalement engageant.
[Vous trouverez le résumé détaillé ici. ]

Pour faire synthétique, pour la première fois en neuf ans, les candidats n’ont pas été immédiatement scindés en deux équipes, mais ont cohabité durant les trois jours réglementaires avant l’épreuve d’immunité. Ce n’est qu’au dernier moment, avant le fameux jeu destiné à désigner l’équipe qui allait devoir vivre son premier Conseil, que Denis a proposé au doyen et à la benjamine, de former les deux tribus.
Bon, on peut regretter cet artifice, dans la mesure où il aura été difficile aux tous nouveaux jaunes et rouges de créer un véritable esprit de groupe en deux minutes. Mais l’idée est bonne parce que les candidats se sont jaugés avant de rejoindre leurs groupes respectifs. Pour la première fois en neuf éditions, les candidats connaissent assez bien leurs adversaires. De plus, la formation des deux clans officiels a déjà permis à des affinités, parfois rompues d’ailleurs, de se créer, ce qui pourra être intéressant au moment de la Réunification.

Cette nouvelle mouture du jeu a également été profitable aux téléspectateurs qui à l’issue de ce premier prime connaît déjà au moins quatre ou cinq candidats relativement bien et peut déjà avoir ses favoris.

Personnellement, je suis fan de Freddy, qui ne doute de rien. Le jeune homme du Nord a déjà révisé à la maison. Il a en effet effectué un véritable stage de préparation et même appris à faire le feu, ce qu’il n’a pourtant pas démontré en situation. Ce garçon ira loin mais pas trop parce qu’il a oublié qu’être « un leader naturel » dans le jeu rime souvent avec être éliminé dès la Réunification ou aux portes de la finale.

Chez les filles, j’ai un faible pour Kaouther, la minorité visible, super dynamique et sportive, qui a légèrement gerbé sur le bateau, mais qui a ensuite quasiment emporté l’épreuve éliminatoire de confort. Je pense que la jeune femme a un bon potentiel « Jade » de gagnante, ce qui ne veut malheureusement rien dire, parce qu’elle peut se blesser, faire les mauvaises alliances ou simplement appartenir à la mauvaise équipe.

J’apprécie également Marine pour son côté brut de décoffrage. La jeune femme est peintre en bâtiment et a arrêté ses études en troisième. Elle a prouvé hier qu’elle savait choisir ses alliées en préférant opter pour une stratégie féminine plutôt que de rejoindre l’alliance misogyne des garçons supposés costauds. A terme, son fort caractère risque de faire des étincelles avec celui de Freddy.
Elle a également un fabuleux potentiel lesbien…

Les conditions, comme chaque année, semblent plus extrêmes que les précédentes. Il ne faut pas se fier apparemment au décor de carte postale. Les crabes sont géants en Micronésie et les éléments déchaînés.
Ca sent la saison à blessures à mon avis…

A l’opposé, je me suis ennuyée ferme devant le pas-prime de « Secret Story ». Les dilemmes financiers des candidats destinés sans doute à faire réaliser des économies à la prod’ m’ont saoulée. J’ai à peine été un peu intéressée par la rupture en direct de cette pauvre pauvre Sabrina, qui a ainsi assis sa supériorité en terme de sympathie sur le public et poussé dehors Angie, qui n’en pouvait de toute façon plus.

Je vois mal comment la prod’ va tenir décidément jusqu’au 25 septembre avec un seul secret encore en jeu et des candidats fatigués.
Emilie est presque devenue ma favorite pour vous dire et j’ai décidément du mal à saisir l’élan de sympathie du public pour la vilaine Sabrina.
Quant à Dark Bruno, le Padawan du Sith Léo, il faut vraiment qu’il arrête le maquillage.

[Ne manquez pas « Fort Boyard » de soir, PPDA, l’homme tronc, part à la chasse aux clés.]

Secret Story and Bluff

Hier avec ma moitié, nous avons eu à l’issue du Secret Story un passionnant et néanmoins houleux débat. En découvrant les larmes d’Emilie et la colère de Jonathan suite à l’un des nombreux subterfuges de la production, j’ai estimé que cette année elle allait peut-être trop loin. Ma femme, devenue finalement plus fan de la saison que moi, m’a rétorqué qu’il me suffisait d’éteindre mon téléviseur pour me priver de ce spectacle que j’estimais dégradant. Là, en assumant mal ma mauvaise fois, j’ai décrété que je regardais parfois la télévision par intérêt purement journalistique et scientifique. J’avais un argument récent de poids, puisque j’ai visionné un épisode de « Total Wipe Out » de A à Z pour ensuite pouvoir légitimement assassiner le programme sur le Post.

Rassurez-vous mon dégoût pour le programme décadent de TF1 ne m’a pas empêché de me taper le prime et d’être vraiment très mal pour Majia, la seule candidate normale du programme, qui a été abondamment torturée par la prod et ses camarades cette semaine et qui a du en plus balancer en direct live son histoire douloureuse de survivante d’une des plus grandes catastrophes du tout jeune siècle.
Note pour plus tard pour la prod : L’année prochaine, il faudra trouver un candidat qui a survécu au 11 septembre pour faire au moins aussi bien.
Par ailleurs, toutes les combinaisons sexuelles ayant été envisagées, elle doit se mettre dès aujourd’hui en quête d’un hermaphrodite (et non d’une « Mère Aphrodite », FX. Je remercie au passage NoOneisinnocent de m’avoir rapporté cette perle).


Le prime terminé, je n’avais pas sommeil et j’ai décidé de jeter enfin un œil par intérêt journalistique donc à « Love and Bluff, qui de nous trois ? », l’émission animée pour l’été par Flavie.
Je l’ai déjà écrit mais j’adore l’idée que l’ex de Benji passe après lui en pleine nuit quasiment dans la grille de TF1.

Vous connaissez certainement le principe de l’émission un homme ou une femme passe une journée avec trois prétendants. L’un d’eux est en couple hétéro, l’autre gay et le dernier est célibataire.

Première observation, en comparaison de la version américaine, il est aisé de discerner les imposteurs du célibataire et j’ai trouvé immédiatement dans les deux épisodes d’hier le gay et la lesbienne. Dans la version américaine, faute de son peut-être, je me trompais dans la majorité des cas.

Outre ce détail, l’émission s’illustre par son archi cheaperie.
Nous avons une unité d’action – des rendez-vous chiantissimes entre des gens qui ont vingt minutes pour apprendre à se connaître lors d’une activité pas trop coûteuse (promenade en calèche à Paris, bal dans les locaux de l’émission…) – quasi unité de lieu – la capitale ou l’étrange demeure qui sert de décor au programme – et unité de temps – une petite journée.
J’ai été particulièrement intriguée par le fameux bal que j’évoquais plus haut. Avec des tenues style Empire, le candidat et sa prétendante ont du faire semblant de valser pendant 15 minutes sur une estrade d’un mètre carré.
La séance photos ne valait pas mieux : un appareil photo numérique, des déguisements et hop à Créteil !
On sent que les fastes du Bachelor n’étaient pas de mise pour une chaîne qui va mal financièrement.

Quant aux réflexions des candidats, elles valent évidemment leur pesant de cacahuètes. Le nain à la belle auto a ainsi décrété hier que Gwendolyne, déçue par les hommes, était forcément la lesbienne de la bande. Il s’agissait en fait de la piercée Charlotte ce que j’avais vu venir à des kilomètres. Sa copine n’aurait en revanche pas pu sauvegarder les apparences…

Bref, on comprend que la une réserve ce chef d’œuvre au troisième partie de soirée et Flavie, élégante comme jamais – ses prestations dans « Saga » étaient de la gnognotte à côté – ne devrait pas rester longtemps à la présentation de cette nullité absolue.

L’image du jour…

Dans la quotidienne d’aujourd’hui, j’ai surpris Didier en train de lire, enfin de tenir à la main, un livre et un gros en plus. Mathias se contentait, l’an dernier, d’un ouvrage de référence sur le poker, l’histoire ne dit pas (encore) ce que peut bien lire le mari d’Elise.

Quoiiiiiiiiiiiii ?

Telle Jane Birkin, je reprends le refrain suivant « quoi ?????????? » et j’y ajoute « la demande en mariage de Romain à Angie serait bidon » sur cet air. La chanson est si belle que j’ai presque honte de l’associer à cette idylle déviante.

Je l’apprends ce matin, grâce au seul site à nous dire la vérité vraie sur Secret Story en exploitant allègrement les vidéos mises en ligne sur le site officiel de l’émission. Je ne vous mets pas de lien, vous le connaissez déjà.

La chanson de Robbie Williams, les deux chiens rendus obèses par l’absence de leur maîtresse, le coeur qui flambe, l’émotion de Romain, le petit oui d’Angie, la joie sincère des habitants, tout ça serait bidon…
Quoi ???
Je n’en reviens pas, je l’avoue…

C’est comme si on m’annonçait que Samantha et Nathalie n’avaient jamais projeté de se marier malgré la demande en mariage sur le plateau de l’émission, pour vous dire.

J’attends désormais que Jonathan demande en mariage Daniela en direct depuis la maison pour lui prouver son amour véritable pour que l’affront soit réparé.

La première demande au mariage entre deux candidats de la télé-réalité en direct, c’était hier soir sur TF1 !

Vous serez certainement surpris de l’apprendre, mais les primes de Secret Story me mettent extrêmement mal à l’aise. La chaîne, dont les dirigeants se prétendaient très choqués par le Loft, a depuis repris et amélioré le concept.

Les primes reposent désormais sur deux mamelles essentielles – je ne parle évidemment pas de l’abondante et finalement répugnante poitrine d’Angie – l’usage des magnétos et le montage arrangé qui va avec et les confrontations ou les surprises.


Hier, Jonathan, dans le rôle de Samantha, et Daniela, dans celui de Nathalie, nous ont rejoué à leur manière le célébrissime désormais : *accent belge* « mais tu couches avec Marilyn !!!!!!!!!!!!!! » transformé en l’occasion par *accent portugais* « mais tu dors avec Sabrina ». En effet, fort heureusement, Sabrina veut rester vierge, malgré ce qu’a affirmé avec beaucoup de classe Daniela sur sa pureté, nous sommes donc certains que ce rapprochement est demeuré chaste.

Grâce aux subtils montages et à l’utilisation de la pas du tout bidon machine à détecter le mensonge et l’attraction physique, les mignons neuneus de la maison, Kevin et Vônessô, ont été balancés nouveau couple phare de la maison. Il va bien falloir compenser l’absence d’Angie et Romain…

Jusque là, j’étais restée très zen, je pensais en entendant Benji que la révélation de Romain allait être l’annonce de son départ de la maison, que le jeune homme allait nous la jouer Pierre ou Yvane et reprendre sa liberté avant qu’on ne lui donne, et bien non en voyant le décor, j’ai compris et gémi.
Noooooooooooooon, il n’allait pas faire ça, la faute de goût ultime, demander sa dulcinée en mariage en direct dans une émission de télé alors qu’il vient de divorcer et qu’il la connaît depuis 29 jours au mieux.
Que des couples établis comme Isabelle, la belge et son homme ou Nath et Same le fassent, c’est une chose mais pas eux….
Nooooooooooooon, j’ai presque voulu zapper et ma femme m’a indiqué qu’il fallait être forte. Si nous avions supporté les scènes entre Nat et Sam, l’an dernier, nous pouvions encaisser la demande en mariage de Romain sur un sirupeux slow de ce pauvre Robbie Williams.
Quand Romain a filé dans le sas, nous avons cru d’un côté qu’il allait chercher un prêtre – ma femme est finalement vieille France – ou sa fille – je suis une habituée de la télé-réalité et des ses ficelles, et donc complétement cynique. Mais finalement non, il s’agissait de ses chihuahuas…. Elle a accepté, il est parti. Elle va beaucoup pleurer sans que par miracle ses yeux ne s’humidifient…

Sophie Davant, sors de mon corps !

S’il y a bien une émission qu’il faut éviter de regarder avec moi, c’est « Fort Boyard ».

Je pestais autrefois contre l’hystérique Sophie Davant (nue, seins nus, en pantalon en cuir, les pieds nus, dénudée) qui stressait les candidats en leur hurlant des consignes contradictoires à la porte, mais je ne fais guère mieux. Quand je visionne « Fort Boyard », je sautille sur place, puis je me mets à apostropher les candidats qui ne voient jamais la clé, perdent du temps à saisir le sens de la cellule, ne dévissent pas comme il faut les robinets dans l’épreuve des menottes ou sortent trop tard. Bref, je suis littéralement insupportable et c’est plus fort que moi. Quand, j’essaie de me contenir, les conséquences sont pires et je vire à la Tourette compulsive dès que j’ouvre la bouche.

Hier, j’étais particulièrement excitée en découvrant mon idole de jadis, Emma Daumas sur le Fort. La semaine dernière, j’avais préféré zapper à mi-parcours parce que je ne supporte pas Richard Virenque et que l’idée qu’il participe à l’émission avec sa nouvelle femme mannequin me révoltait. J’ai donc particulièrement apprécié le casting réuni pour attaquer le Fort dans ce nouvel épisode, tout en étant surprise que la réunion des deux Mathieu – M Pokora et Mathieu Edward – de la télé-réalité n’aboutisse pas à la réouverture de la bouche de l’enfer en Charente Maritime.

Mathieu Edward a été particulièrement bon dans la nouvelle épreuve avec raquette, tandis qu’Emma a été magnifique face au Père Fouras puis dans l’épreuve des jarres dans laquelle Eva Longoria avait déjà payé de sa personne. En revanche, Léa Truc de Popstars a été nulle face aux araignées et a été faite prisonnière dans la cellule de la menotte, ce qui m’a beaucoup énervée et énormément fait crier.

Au final, je ne peux même pas me moquer des candidats qui ont du composer avec un mot clé ultra difficile, que nous n’avions pas trouvé. J’ai d’ailleurs été écoeurée pour eux par ce résultat immérité.

Sinon, à la place d’Elise et Didier, j’aurais refusé de jouer le couple au bord de la rupture même pour 10 mille euros. Les missions de la Voix ont eu, jusque là, une fâcheuse tendance à déteindre sur la vraie vie. Alice et Mathias ont ainsi fini par se laisser convaincre qu’ils devraient sortir ensemble. Espérons pour Elise et Didier que leur rupture à l’essai pour l’argent ne se transforme pas en durable dispute…
Je suis fan au passage du choix de l’objet du conflit. Didier serait tombé amoureux de Léo. FX en a profité pour signaler habilement que son ex meilleur pote était un peu les deux, ce qu’il devrait apprécier d’entendre depuis l’extérieur. Je pense que FX n’a pas fini de se prendre des gnons de son poteau Léo…