Scoooooop

La nouvelle est tombée ce matin dans ma boîte facebook, délivrée par un des mes indics, appelons-le Micky les bons tuyaux, Princesse Alexandra de « Carré Viiip »« Secret Story 2 » serait lesb…bisexuelle. Elle a en effet expliqué à Télé Loisirs, qui aurait chipé l’info à Oops, qu’elle appréciait désormais autant les blondes pulpeuses que les beaux bruns à la peau mate comme Noam Cyril. Il ne faut évidemment pas voir dans cette déclaration une tentative pathétique d’exister après l’échec de l’émission de télé-réalité qui aurait du la propulser comme chroniqueuse média avisée de la TNT animatrice télévisée, mais bien une émouvante confession sur sa sexualité jusque là étouffée par souci de pudeur certainement.

Pour l’aider à continuer dans cette voie, je lui conseillerais bien d’ailleurs de tenter de se rapprocher de Nathalie ou Samantha célibataires depuis « Secret Story 2 » pour créer le buzz en redonnant un peu de notoriété à ces deux stars oubliées qui n’ont été conviées ni dans « les anges de la télé-réalité », ni dans « Carré Viiip ».

J’attends désormais que Benoît nous confesse son hétérosexualité en attendant, je me repais de cette citation : « Je rêve d’un beau mariage, d’une belle robe blanche… Si je suis avec une femme, nous nous marierons à l’étranger ! Et nous adopterons des enfants, car je n’envisage pas ma vie sans. »

Et en même temps comme je ne suis qu’amour à la (presque) veille de mon anniversaire, je me dis que ce genre de déclaration ne fait pas de mal à ma cause…

Publicités

Twitter ou pas twitter, telle est la question…

En lisant les billets de William sur Twitter, j’ai presque eu envie de franchir le pas qui me tente depuis quelques mois et puis j’ai réfléchi. Je passe déjà trop de temps à poster, consulter mon facebook, actualiser mon statut, lire les commentaires d’un côté, les fuir de l’autre… Internet est déjà une passion bien assez chronophage, alors autant ne pas me laisser embarquer dans ce nouveau vice. Pourtant *soupirs*, je sais que j’aurais de quoi l’alimenter rien qu’en visionnant le sommaire de « 100% pour Mag », qui consacrait lundi un sujet aux gens qui vivent en pyjama, ce qui serait « tendance » selon l’émission d’Estelle « la poissonnière » Denis ou en regardant « un dîner presque parfait » lancé dans une semaine belge à nouveau totalement gratinée.

Pour vous donner une idée, si je twittais, depuis lundi je vous aurais indiqué que Nathalie de « Secret Story 2 » participe à la spéciale Belgique d’un « dîner presque parfait » sous le pseudonyme de Jessica, et qu’elle a pris 20 kg après l’émission.

La preuve…

(Nathalie…)

(Jessica ou l’inverse…)

Je vous dirais également que je n’en peux plus de la voix off naze de « Super Nanny » dévolue aux dîners belges qui enchaîne les jeux de mots pas terribles et qui s’en est donné hier à cœur joie avec l’animation coiffure…

Mais bon, je résiste…mais jusqu’à quand ?

Lançons la chasse aux futurs secrets !

J’ai décidé aujourd’hui, une fois n’est pas coutume, de lancer un appel à contribution à mes lecteurs.

Comme vous ne pouvez pas l’ignorer le troisième appel à candidature pour participer à l’émission de télé-réalité « Secret Story » a été lancé par la chaîne et la production. Je vous propose donc aujourd’hui de m’envoyer de préférence par mail, afin de maintenir le suspense, vos idées les plus folles de secrets. Je les publierai ensuite sur mon blog rose.


De mon côté en brainstormant rapidement sur ma douche, j’ai songé à…

Je suis le fils, la fille, le frère, la soeur… d’un ancien participant de l’émission. Ce secret pourrait permettre de rendre un petit hommage à Marie-France, la délicieuse génitrice de Maéva qui ne supportait ni l’alcool, ni les mm’s, et encore moins les lesbiennes.

Dans le même esprit, je suis le/la meilleur(e) ami(e) d’un ancien de l’émission ou d’une célébrité.

Je suis abstinent, non sexuel ou je me réserve pour le mariage. Nous aurions ainsi l’anti-secret de John-David.

J’ai une maladie incurable. Je sais, c’est trash, mais l’année dernière Hayder avait plusieurs balles dans le corps suite à un fait divers sordide.

Je suis un ancien des productions AB ou une vedette oubliée de la télé-réalité.

Je suis la complice de la voix et un(e) blogueu(se)r qui balance sur le net les anecdotes de la vie de la maison des Secrets.

Je sors / je suis mariée à un(e) trans. Tous les concepts de couple ont été déclinés dans l’émission à ce jour sauf celui-là.

Je suis de la famille de l’animateur.

Pour faire plaisir aux candidats de l’an dernier, je suis une personne de petite taille mais bizarrement ça ne se voit pas.

Toujours en clin d’oeil à la précédente chasse aux secrets, je suis enceinte ou ce qui n’a rien à voir a priori je suis SDF ou ancien SDF.

Mon frère m’a proposé « j’ai été traitée de péripatéticienne par André Manoukian » ou « je suis le mari de Cindy Sander ».

Je vous passe le relais. Adressez-moi vos propositions à poclatelephage@gmail.com ! Je publierai celles qui me séduisent le plus en vous citant.

Indigestion de dîners

Bon, j’ai trouvé ma kryptonite blogueuse, moi qui me vantais de pouvoir poster qu’il pleuve ou qu’il vente, j’en suis complétement incapable avec la mission qui m’a été confiée et qui va durer jusqu’à la fin du mois de septembre.
Pourtant, mardi j’avais prévu de mettre ça en ligne :
Je ne vous avais pas menti en indiquant à la fin de mon précédent post que j’allais manquer sévèrement de temps pour poster dans les semaines à venir. Là, urgence oblige, je rogne sur le temps dédié au ménage et au repas pour poster. Je digérerai donc mal ce qui achèvera de me rendre complétement grognon et la moquette de mon appartement continuera à ressembler à un tapis de poils de chat [depuis j’ai pris le temps de faire le ménage, mais la mue des animaux a déjà tout remis en cause], au moins mon effort sera rentabilisé au moment où je m’y consacrerai.
J’ai donc regardé le prime d’un « dîner presque parfait » consacré au camping. D’abord, je me dois de constater que l’adjoint au tourisme d’Argelès-sur-Mer a du douiller un maximum pour qu’on puisse aussi bien apercevoir les cinq magnifiques enseignes des campings de la ville où résidaient les différents protagonistes de la soirée.
Si je voulais être concise et aller me consacrer à autre chose très vite, je dirais que cette soirée était globalement indigeste et que je conseille formellement à M6 de ne plus jamais nous infliger ça.
Se taper dans la même soirée cinq repas, avec cinq décos sordides et cinq animations atterrantes est juste au dessus des forces de n’importe quel téléspectateur normal.
Mais le camping, pouvoir d’achat en berne oblige, est à la mode alors autant nous balancer tous les poncifs sur le sujet.
Le casting particulièrement gratiné de cette soirée d’exception mettait en scène une jeune active, le quota chti désormais obligatoire dans n’importe quelle émission à cause du chef d’œuvre de Dany Boon, un bidochon fakir (ne cherchez pas…), un beau gosse type surfeur et une retraitée tatillonne.Nous avons ainsi eu le droit à la magnifique image de Robert Bidochon qui pêche en compagnie de Josiane, sa douce épouse, et son caniche abricot Ulysse. Robert, qui devait se prénommer Raymond en vrai, a osé le surimi dans la salade périgourdine en lieu et place du gésier ce qui nous a causé nos premiers hauts le cœur de la soirée. Mais surtout, Raymond s’est recyclé sur le tard dans une activité de fakir et a démontré dans l’émission ses qualités de cracheur de feu. Il s’est également partiellement dénudé pour se coucher sur une planche à clous et là nous avons manqué de rendre.
La retraitée tatillonne était, elle, toute fière d’offrir des queues de langoustes surgelées à ses convives qui bien évidemment n’aimaient pas les crustacés et surtout d’indiquer au téléspectateur qu’avec son mari, ils s’appelaient « papa et maman », le top du glamour.
La première hôtesse de la semaine ne s’est pas illustrée en n’épluchant pas les légumes de sa ratatouille et la chti a été incapable de cuire correctement sa sole dans le four du mobile-home. J’ajoute que la chti était le sosie mélangé de Yolande Moreau et de Julie de Depardieu, ce qui donne un résultat relativement étrange.
Bilan, comme nous nous y attendions un peu, il est assez mal aisé de cuisiner dans un mobile-home (Daniel Guichard pourrait témoigner, lui, sur la cuisine dans les campings-cars), ce qui a des conséquences sur la qualité des menus et les notes globalement médiocres attribuées logiquement aux cuisiniers. Nous avons lâché l’affaire avant les résultats. Nous avons trouvé la soirée longue comme un jour sans pain, la chti n’avait d’ailleurs pas été livrée en ce produit de première nécessité, et beauf à souhaits. Comme je l’indiquais plus haut tous les poncifs sur le camping ont été explorée : partie de pétanque, bataille d’eau de vaisselle dégueulasse dans les sanitaires, moucherons dans la boisson…
Bref, nous avons frôlé l’indigestion après cinq dîners consécutifs, ce qui est tout de même assez logique.
Sinon, je retiens de cette semaine télé, que je regarde quand même quand je le peux, la personnalité magnifique du nouvel ennemi public numéro 1 des fans des dîners de la six. Gian Carlo (je mets même une photo pour l’occasion), qui ne supporte pas qu’on l’appelle Juan Carlos mais écorche volontiers les prénoms des autres convives, ricane quand il mange quelque chose qui n’est pas à son goût, pinaille quand la mousse a démoussé pour devenir un coulis (on ne badine pas avec les menus, une mousse est une mousse, un coulis, un coulis…), et surtout, surtout reprend ses nouveaux amis de la semaine sur leurs manières à table. Depuis JR, le sosie de Jean-Pascal de la carac des dîners marseillais je n’avais pas vu de convive aussi horripilant dans l’émission. J’attends évidemment au tournant, certainement, comme ses adversaires l’italo-colombien odieux.

En revanche, je suis obligée de féliciter Donatienne, la bourgeoise parisienne, pour la qualité inégalable de sa décoration de table déclinée sur la thématique des saisons. Mais malgré ce trait de génie, je ne l’excuse pas pour son interprétation délirante du gratin dauphinois avec 4 oeufs, contre 0 dans ma recette.

Je ne vous promets rien pour la suite. J’hésite à mettre le blog en mode pause compléte jusqu’au 1er octobre à cause des velléités que j’ai comme ce matin de communiquer. A suivre en tout cas…Maintenant, comme ce n’est plus d’actualité, je peux l’écrire, « c’est tout pour le moment»*.
[« Secret Story » me manque, ça me saoule de voir des anonymes se dandiner à la place de mes secréteurs adorés à la même heure sur la une.]

Quand vient la fin de l’été…

Malgré les promesses alléchantes de la bande annonce de la semaine dernière les aventuriers de « Koh Lanta » n’ont pas été décimés par une épidémie. En tout cas, rien d’assez grave pour justifier un rapatriement ou un remplacement impromptu de candidat…

Hakim l’éboueur, puisque c’est apparemment son épithète homérique (oui aujourd’hui j’élève le niveau), se sent, Charlène partie, à l’agonie, ce qui agace passablement ses camarades de galère qui l’auraient volontiers éliminé s’ils avaient su qu’il était aussi faible. L’homme est un loup pour l’homme sur le campement réunifié et plus particulièrement parmi les anciens rouges. Nathalie, qui s’avère finalement être depuis le départ de Christophe la jumelle maléfique de Bertrand, en rajoute avec son nouveau meilleur ami, le chef de la tribu donc, des tonnes sur le fait qu’elle, en France, elle n’appelle jamais le médecin même quand elle a 40 de fièvre pour ne pas creuser le trou de la sécu. D’ailleurs même mourante, elle se fait violence pour aller enseigner les maths à ses élèves et quand on sait qu’elle ne connaît pas de tête les formules pour calculer les volumes, on se pose pas mal de questions sur sa profession. Le 6×5, 35 est également encore dans toutes les mémoires. Hakim, telle Mylène, s’en fout et décide malgré les requêtes moralisatrices des rouges d’appeler le médecin et donc de creuser le trou de la sécu depuis son île quasiment déserte.
Pendant ce temps, Fred triomphe de l’épreuve de confort en creusant à mains nues l’ensemble de la plage et passe une journée typique avec des autochtones chercheurs d’or. Bertrand, qui n’aime pas le hasard, mais j’y reviendrai, n’a pas franchement essayé de s’imposer dans cette épreuve. Fred, le rouquin, est pourtant fier comme un paon d’avoir battu son puissant rival.
Hakim est donc évacué à l’infirmerie et revient tout bien portant assez vite en annonçant à ses camarades médusés qu’il a eu un ulcère à l’estomac. Nous n’en saurons pas vraiment plus sur le mal dont souffre le Nantais. Hakim, requinqué, se voit bien emporter l’épreuve d’immunité pour gagner 3 jours de survie supplémentaire sur le campement mais il se plante assez vite et Fred, en grande forme, l’emporte à nouveau face à Bertrand.
Pourtant, malgré la faiblesse d’Hakim, le stratège des ex rouges, toujours très droit dans ses bottes songe à éliminer Régis.
Pour mémoire, la semaine dernière, Bertrand avait clamé haut et fort que le niveau de méritude conjugué au grand âge du doyen de l’aventure lui offrait un statut particulier et qu’il serait donc le dernier jaune à sauter. Mais aujourd’hui, Bertrand estime que la méritude ne se calcule plus seulement en fonction des tâches exécutées sur le campement mais que la bravitude dans les épreuves de confort ou d’immunité compte également. Du coup, Régis est tout désigné pour partir. Évidemment, le très intransigeant Bertrand, qui est vraiment un manager hors du commun, ne prend pas en compte le fait que Régis soit le candidat le plus âgé du groupe.
Bref, Denis renverse de toute façon la vapeur au conseil en signalant à l’équipe réunifiée qu’Hakim a mangé comme un chancre à l’infirmerie, ce qui écoeure les autres qui finissent par logiquement le virer.

De mon côté, je suis de plus en plus frappée par le manque de finesse de Bertrand face à son ami Fred, en mal de reconnaissance. Quand Denis interroge en conseil Bertrand sur les deux victoires consécutives du rouquin, le militaire lui rétorque qu’il craint plus une femme, Carole la mère loup dans le cas présent, que son pote. Ensuite, le militaire se lance dans un discours hallucinant sur le fait que le hasard n’a pas de place dans sa vie et qu’il répugne à gagner des épreuves basées sur quelque chose d’aléatoire.
Je suis peut-être complétement à côté de la plaque et je ne vois pas la vraie stratégie de Bertrand qui pousse ses hommes à la faute pour les mener ensuite à l’élimination et se construire un boulevard jusqu’à la finale. Après tout, Christophe a déjà fait les frais d’une stratégie assez semblable.
Dans le cas d’Hakim, il a tenté sa chance en se requinquant à l’infirmerie mais malheureusement le super compétiteur dans l’âme qu’il est n’a pas assuré ensuite sur l’épreuve de confort. Le nantais peut bien fustiger son équipe, les ex jaunes, de piètre qualité qui n’a pas remporté assez d’épreuves, il n’a jamais prouvé seul qu’il pouvait en gagner une seule.
Fred se révoltera-t-il la semaine prochaine comme la bande-annonce peut le laisser penser ? A suivre…

J’espère que dans les deux semaines à venir, « Koh Lanta » verra le triomphe des bons contre les mauvais comme « Secret Story 2 ».
Cette dernière émission était comme prévu assez peu passionnante. Nous avons simplement pu constater que les extensions de cheveux enlaidissaient Marilyn, qu’en revanche les lunettes embellissaient Samantha et qu’apparemment Nathalie avait pris un truc très fort pour tenir tout le pas-prime.
Les tendances entrevues au début de l’émission sans dévoiler les noms des candidats qui leurs étaient attachés 32%-30%-24%-13% se sont avérées justes en fin d’émission. Difficile de dire si le reportage plus à charge sur Cyril, qui était d’ailleurs assez défait après son visionnage, a pesé ou pas dans les votes. Je ne pense pas franchement, les gamines ont du continuer à smser pour le beau gosse tandis que la Belgique de son côté soutenait son étalon.
En tout cas, comme à la grande époque du « Loft », certains candidats, pas tous, les temps ont changé quand même, sont repartis avec un joli cadeau. Caroline et Nicolas vont jouer dans « sous le soleil », Cyril a pu danser avec ses copains sur le plateau et Matthias a retrouvé son beau-père comme il le désirait depuis le premier prime. Alexandra, elle, a entendu son père appeler Cyril, « gros », ce qui vaut tous les micro rôles dans des feuilletons, je crois.
Comme nous l’avions tous deviné, même Marilyn la médium, le vrai combat s’est joué entre les deux mâles, les filles n’ont fait que de la figuration dans « Secret Story » cette année à l’exception notable de Marilyn et Samantha évidemment, et contre toute attente et pour mon plus grand plaisir, Matthias a emporté le gros lot. L’erreur de prédiction de Marilyn le consolera peut-être sur ses chances de mourir très vite dans un accident de voiture à moins évidemment que l’élue UMP ne sabote ses freins pour qu’au moins une de ses prédictions se réalise*.

*[Lors de l’avant dernière quotidienne, chaque candidat a eu le droit à une séance heureusement gratuite avec la médium de la maison des secréteurs.
Marilyn a annoncé à Cyril qu’il allait emporter la deuxième édition de « Secret Story ». Elle le savait depuis le premier jour et le jeune homme a reconnu qu’elle lui avait indiqué ce fait assez vite dans l’aventure.
Marilyn a expliqué à Alexandra qu’elle devrait moins mettre en avant son côté peste, laisser parler son cœur et surtout qu’elle allait se lasser de Cyril. Pas besoin d’être un très grand devin pour en arriver à ses conclusions, la douce voyante qui avait l’air particulièrement pénétré dans la quotidienne a gentiment réglé ses comptes ainsi.
Marilyn a prévu pour Alice de « petites apparitions » à la télé (ça sent le micro rôle voire la figuration dans un des épisodes ultimes de « sous le soleil »). La médium s’est fiée à son intuition.
Marilyn a enfin annoncé à Matthias qu’il allait mourir dans un accident de voiture. Ce cas est plus problématique et à l’image de cette saison, à la fois glaçante (le secret d’Hayder par exemple) et plus légère.]

Grosse et menue contrariété + petit bonheur éclipsé

Grosse contrariété
Pour ceux qui pensent à lui, l’ordinateur des live-blogs est décédé malgré les bons soins des réparateurs avec qui j’ai peut-être été odieuse ne supportant pas d’attendre le verdict fatal.

Menue contrariété
Les fins de saison de télé-réalité sont presque aussi déprimantes pour les candidats que pour le téléspectateur qui doit se fader les regrets des candidats tristes de quitter la maison après 2 mois et demi de farniente, alors que lui le téléspectateur il a repris son train-train quotidien fatiguant depuis déjà très (trop) longtemps, et surtout le vide insondable des quotidiennes où il ne se passe strictement plus rien d’intéressant.
Qui se soucie des vraies fausses scènes de ménage fruit ou pas de missions dictées par la Voix de couples qui n’en seront probablement plus dans une semaine ?
Tout le monde a hâte d’en finir, y compris et peut-être surtout Benjamin Castaldi qui n’attend ça que depuis deux mois et demi !

Petit bonheur éclipsé
J’ai marqué la date du 30 août 2008 d’une pierre blanche en toute bonne foi en ignorant que j’aurais pu faire de même pour le samedi 3 août 2002 ou le samedi 15 juillet 2007. Je remarque toutefois que Pierrette Bres a réussi en 1996 à rester prisonnière dans une cellule dont ce n’est franchement pas le but. Qui pourra après avoir songé à la poitrine de Pierrette, la célébrissime journaliste hippique, mère de la présentatrice de « confessions intimes », collée aux cylindres encore me soutenir que cette cellule est sexy ?
Je remercie Gaétan au passage d’avoir dégoté ce lien et j’admire la pugnacité des vrais fans de l’émission qui dressent des statistiques de réussite des épreuves sur Excel, je suis loin du compte.

[Il y a un post inédit en dessous que ce programme ne doit pas éclipser.]

Pétards mouillés

Notre soirée télé-réalité a débuté mollement avec un épisode de « Koh Lanta » assez peu palpitant. Ces nouvelles trois journées se survie étaient placées sous la thématique de la suprématie physique et mentale de Bertrand. L’attitude de Christophe et ses supposées menaces à l’ensemble du groupe ont fait les gorges chaudes de la tribu après le conseil. Christelle, la fliquette, a remis sur le tapis l’hypothèse offensante selon laquelle le cerveau du chti comme celui de Rocky aurait souffert de son passé de boxeur. Christophe n’a évidemment pas été en reste et lors de son arrivée sur la résidence du jury final qui semble située cette année dans un bidonville, les villas sur la plage c’est fini, il s’est auto-congratulé avec JB, le colosse des jaunes, sur ses talents d’aventurier qui ont été uniquement mis à mal par le vilain Bertrand.
L’émission narre ensuite les exploits du chef des rouges qui emporte brillamment les épreuves de confort et d’immunité et fugue en forêt seul pour nourrir sa tribu.
Pourtant, il commet un impair de taille, assez remarquable pour le chef juste et débonnaire qu’il prétend être. Il emporte l’épreuve de confort en partie grâce à Nathalie qui finit même par l’encourager alors qu’elle est encore en compétition contre lui. Il loue ensuite ses talents auprès de Denis mais quand vient le moment de choisir la personne avec qui il va partager le festin, gain du jeu, il opte pour son pote Fred, un autre mâle.
Nathalie qui semble avoir subi un lavage de cerveau en bonne et due forme ou qui est complétement résignée ne songe même pas à s’indigner de se crime de lèse-majesté qui dans toute autre édition du jeu aurait provoqué un complot contre Bertrand et l’aurait amené assez vite à la sortie.
Du coup, comme aucun rouge ne songe à se révolter, l’émission se focalise sur les jaunes restant et sur le choix que le Seigneur Bertrand, qui a droit de vie et de mort sur ses sujets, va faire pour l’élimination. Ses vassaux font mine d’avoir un rien de libre arbitre et commencent à se concerter. Le choix se restreint à Hakim et Charlène, parce que les Seigneurs rouges ont décidé dans leur grande mansuétude d’éliminer en dernier, le doyen Régis. Charlène plaide sa cause, Hakim est en retrait, et sa bonne étoile le protège. Il restera trois jours supplémentaires dans l’aventure.

Si Bertrand avait eu de la classe, il aurait convié Nathalie pour son repas ou Régis, qui est le doyen de la tribu par respect. A force de dire que je ne le vois pas gagner parce que « Koh Lanta » ne fonctionne pas comme ça, je m’inquiète….

J’avoue que nous tremblions un peu avant le pas-prime de « Secret Story » à l’idée que Benjamin révèle à Alice que la proposition d’installation à Bruxelles de Matthias était une mission. Nous étions également apeurées à l’idée de retrouver le couple diabolique, Sam et Nath, sur le plateau.

Le suspense a été maintenu un moment. Le téléspectateur a pu remarquer qu’en début d’émission le couple infernal était divisé sur le banc des ex-candidats et Sam affichait une mine dépitée, fort inquiétante. Mais nous avons été vite rassurés par un magnéto. Les deux femmes ont discuté et se sont rapprochées, même si Nath a été vexée que Sam l’accuse de vivre avec son ex, qui est en fait son meilleur ami et surtout Laurent Jalabert. Après le sujet, elles ont scellé leur réconciliation sur le plateau et Samantha a demandé en mariage Nathalie en direct live devant la Belgique et la France entières qui communiaient pour l’occasion.
J’ai eu honte pour elles…. Mais tout est bien qui finit bien et finalement un mariage lesbien c’est mieux que rien.
Quant au cas Marilyn, je ne pense pas que les futures mariées passeront leurs vacances avec la medium. Elles ne se sont même pas levées comme les autres candidats en la voyant apparaître sur le plateau et Sam a reconnu ses torts auprès de sa femme. Marilyn avait l’air aussi perdu que ses bambins lors qu’elle a débarqué en live après son élimination.

Le cas Sam et Nath réglé, la prod a à nouveau tenté de diviser pour mieux régner en s’attaquant à Princesse Alexandra et son plombier pardon break-danceur de petit ami. Une fois de plus, ils ne sont pas tombés dans le piège grossier de l’amour contre l’argent. Ils tiennent à leur image, eux.

Le moment que nous craignions par-dessus tout est arrivé et Benjamin a révélé après la pub à Alice que Matthias lui avait fait une proposition de vie commune pour une somme d’argent conséquente. Le montage était pour une fois à décharge et comme le belge a été coupé avant de déclarer que de toute façon il l’aurait invité en Belgique « pour un week-end », Alice a pu garder confiance en son homme. La Voix lui a cependant proposé de se venger en faisant croire à Matthias qu’elle voulait l’épouser, avoir des enfants avec lui et installer sa mère à Bruxelles. Le kickboxer s’en est sorti haut la main, admirable, et il a bien mérité du coup sa place en finale. Le pauvre, il doit sentir l’étau marseillais se resserrer autour de lui.

La palme du foutage de gueule a été orchestrée par les Sardines. Cyril, qui doit vraiment être très bien avec la prod et qui à n’en pas douter avait des chiffres ou des tendances, a envoyé Alexandra buzzer son frère « le gros », John-David pour « je suis un gros baiseur qui a eu au moins 780 ou 728 conquêtes » avant qu’il ne quitte le jeu avec sa cagnotte. JD ne m’a pas paru au courant du plan de son pote, il a franchement bloqué à deux moments de la révélation de la jeune femme. S’il était dans la combine, je le félicite pour son jeu d’acteur. Cyril est décidément franchement diabolique et j’adorerais connaître les termes de son arrangement avec son super pote.

Comme je l’avais prédit, car à l’image de Marilyn je cultive mes dons de voyance, les deux couples ont été qualifiés pour la finale. Je me demande qui de Cyril ou de Matthias l’emportera vendredi prochain. Cette année, les femmes ne sont que des accessoires stratégiques, donc rien à espérer de ce côté… Quoique je me méfierais à la place des deux mâles dominants du potentiel loanesque décidément d’Alice….