La reine chaton

Dans la vie, il y a deux choses qu’on adore raconter : le début d’une histoire d’amour et la façon dont on a rencontré son chat.

Comme c’est la journée internationale des chats et non la Saint-Valentin, je vais vous parler de mon amour de chat.

20190221_165521

Il y a un an, presque jour pour jour, je perdais mon meilleur ami à fourrure, celui qui partageait ma vie depuis 18 ans et dont je ne peux pas parler sans avoir les yeux qui se voilent. Mais je ne suis pas retrouvée seule pour autant, il me restait Scarlett dans ma vie.

Hobbes était mon pote, mon colocataire, mon assistant… Scarlett a toujours été le bébé de la famille.
Et pour cause !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Tout a commencé sur un malentendu sur un marché : « Donne chatons siamois ! »
La raison aurait voulu qu’avec un matou dans nos vies, nous en restions là. Mais quand je l’ai prise dans mes mains, elle a agrippé ma montre avec sa minuscule patte.
Malheureusement, d’après l’éminente spécialiste des chats qui m’accompagnait, la boule de poils était assurément un garçon et pas question d’avoir un second mâle à la maison. Le premier pissait déjà assez pour deux. Je suis donc repartie le coeur lourd vers le métro en laissant le bébé aux grosses mains des passants. Quand le métro est arrivé, notre résolution a fondu et nous avons parcouru 500 mètres au pas de charge pour récupérer le petit animal, qui (spoiler alerte) nous attendait toujours.

Le chaton était siamois comme moi et surtout absolument pas sevré. Il s’est aussi avéré que notre petit mâle était une petite femelle. Ca tombe bien, nous avions un prénom féminin.

A partir de là, Scarlett a été traitée comme une princesse, ce qui a forgé son caractère, autant que son prénom. Des siamois, elle a conservé les yeux bleus et le caractère.
De son sevrage un peu prématuré, une toute petite taille.

Hobbes aurait certainement opté pour un tout autre chat. Il n’a jamais vraiment validé notre choix. Mais ils ont appris à cohabiter.

Le petit animal est câlin, collant, et sait très bien se faire comprendre. Il est aussi indépendant quand il le désire.

Scarlett a la faculté étonnante de provoquer des mégas allergies aux personnes qui comptent dans ma vie. De mon côté, je peux me rouler dans ses poils sans problème (heureusement…). Il faut dire que j’ai été élevée dans un maison renforcée à l’amiante où je dormais dans oreillers tout en plumes en reniflant de la poussière.

20190312_140300
Si ça t’ennuie ce que j’écris, dis le !

J’aime qu’elle vienne se coucher à côté de moi quand je travaille le matin tôt ou tard le soir. La voir dormir m’apaise.

J’aime quand elle se met sur le dos, les quatre fers en l’air pour piéger les humains naïfs qui pensent qu’elle veut un câlin, alors qu’elle aspire seulement à les saigner !

J’aime quand elle répond quand on lui parle.

J’aime qu’elle me réveille la nuit en ronronnant, même si en général je lui gratouille le ventre avant de replonger dans les bras de Morphée.

J’aime son indépendance. Elle ne supporte pas la contrainte, un peu comme sa maîtresse, et n’est pas aimable sur commande.

J’aime ses yeux bleus et sa queue rayée façon raton-laveur.

J’aime que nous ayons chacune une place sur le canapé et son regard effronté quand elle a pris la mienne. Et quand je lui dis façon Sheldon, c’est ma place, elle se déplace !

J’aime quand elle saisit le pompon dans sa bouche et le promène dans l’appartement en émettant des ultra-sons.

J’aime qu’elle reste entre les quatre murs du jardin pendant nos vacances. Ce n’est pas une aventurière comme ses maîtresses.

La vie avec un chat c’est mieux que la vie sans. J’ai un temps pensé à lui reprendre un camarade de jeu, mais je crois que je vais encore lui laisser prendre toute la place un petit moment. Ca lui réussit plutôt bien !

En fin de post, l’annonce d’un EVENEMENT essentiel sur ce blog PROGRAMME POUR CE SOIR !!!!!!

Parfois je me pose des questions édifiantes….

Ainsi en voyant une horde de « Maîtres de l’univers » s’ébattre à côté de mon clavier en attendant d’être bien stockée dans un colis et de partir pour le Nord de la France pour allumer des étoiles dans le regard d’un petit garçon de 30 ans, je me demande pourquoi les amis de Musclor portent tous des slips en peau de bête sur leurs jambes musclés et des chausses tout aussi primitives. Si je devais combattre un maître de l’univers, je lui donnerais un coup dans les jambes, seul endroit non protégé de sa carcasse, ou je mettrai le feu à son slip en fourrure. Les Maîtres de l’univers ne s’y entendent vraiment pas en bon goût puisqu’ils portent tous une énorme ceinture cloutée sur leur gros slip en peau de bête. Je me demande si à l’image des mangas de Dorothée, le contenu du dessin animé n’a pas été expurgé.

Je me suis toujours demandé en regardant les pubs pour les gels fixant pour cheveux où les jeunes branchés se font des coiffures délirantes qui pouvaient bien s’intéresser aux mérites fixant de ces produits. Je remercie donc Yaëlle de la carac et son acolyte Quentin d’apporter une réponse à cette question.

Ma femme et moi, on se demande si on ne devrait pas prendre une mutuelle pour Scarlett qui en est déjà à son troisième rendez-vous chez le véto en trois mois d’existence. En même temps, ça doit être cher, non ? Un avis sur la question ?

Karine Lemarchand est-elle vraiment aussi quichasse que ce qu’elle veut bien montrer sur le petit écran dès qu’on lui en laisse l’occasion ? Mercredi soir, ma boulangère, que ma femme imite très, très bien, Karine Lemarchand se penchait sur le plaisir féminin. Le moins que l’on puisse dire, c’est que Karine est nature ou feint de l’être. Quand on parle de sodomie, elle s’exclame « mais ça fait mal, non ?». Elle demande des détails fascinants aux femmes fontaines sur la quantité de liquide expulsé au moment de l’orgasme. Elle apprend avec stupéfaction que les orgasmes multiples sont possibles. A écouter et à voir l’animatrice, mercredi, on aurait pu supposer qu’elle était vierge.

Je cherche un moyen de créer un peu de vie sur ce blog. Mon dernier post sur le prime de la carac n’ayant pas rencontré le succès escompté, j’ai décidé ce soir de profiter de la venue du « taulier » sur le plateau de Nikos pour LIVE BLOGUER !!!! Vous avez bien lu, je vais donner EN DIRECT mes impressions sur le PRIME !!!! Ce qui m’évitera de m’ennuyer comme une rate morte et me tiendra éveillée jusqu’au bout du bout du programme. En plus, je n’aurais pas à relire mes notes demain matin en ne comprenant pas le quart de mes allusions hautement spirituelles de la veille. J’espère qu’il y a eu des évanouissements parmi la foule nombreuse qui me lit par anticipation.

Nous ne sommes plus qu’à 37 posts du 1000ème billet… J’en profite pour faire le point sur « les Frères Scott »

Samedi approche dangereusement et je me rends compte que la présence de Scarlett O’Hara m’a fait oublier de poster sur les épisodes inédits de samedi dernier des « Frères Scott ».

Je regarde assidûment « les Frères Scott », « le destin de Lisa » et « sous le soleil », et maintenant (« que vais-je faire ? ») je me demande si je ne devrais pas créer un blog avec des photos de mon chaton. L’heure est grave quand même….

Du côté de Tree-Hill, les choses commencent enfin à se corser en ce début de saison 4. Je ne remercie pas au passage la une qui colle deux inédits de la série par samedi…
Bref, Lucas, qui assume enfin sa part de féminité depuis qu’il arrêté le basket pour devenir écrivain, a demandé à son coiffeur de lui faire un balayage blond et à son esthéticienne de lui poser du mascara permanent. C’est très élégant. Malheureusement, Brooke, les plus belles fossettes du petit écran, le préférait apparemment viril et ne conçoit plus de passer un instant en sa compagnie, alors que, drame, il est probablement le père de son futur enfant. La belle brune est en effet persuadée que Lucas est (re)tombé sous le charme de Peyton à cause d’un malentendu (« du cul, vieille morue ») fatiguant survenu le soir de son anniversaire. Lucas et Peyton, les nigauds réunis, désiraient faire une surprise à leur ancienne amie qui les a rejoints à leur insu et a pensé qu’ils se liguaient à nouveau contre elle. Trop, trop dommage… Lucas n’a plus de copine, mais plus de passion non plus dans la vie parce qu’il a donc du stopper le basket parce que son cœur était aussi malade que celui d’Alexis de « Cœur Océan ». Aucune possibilité de greffe n’est évoquée pourtant pour l’instant. Il décide donc de pistonner son ami noir, un peu benêt, Skills afin qu’il intègre les Ravens. Le coach accepte. Ouf… C’est une bonne chose car Nathan est tout perturbé par son sauvetage dans la rivière et pense que son oncle décédé l’a aidé à tirer d’affaire son autre oncle et son ex petite amie pom-pom girl, Rachel. La rousse va bien d’ailleurs, faute de Cooper, le demi-oncle de Lucas, elle se rabat sur Nathan « qui a ses yeux » pour le plus grand déplaisir de cette pauvre Haley. Le père de Nathan et Lucas, Dan, se porte également très, très bien puisqu’il menace son frère mort, le fameux Keith, s’il ne le laisse pas en paix. Les remords causent en effet des hallucinations à l’assassin. Il se propose donc bizarrement pour aider la mère de Lucas enceinte de son frère qu’il a tué donc.
Nous avons donc deux bambins en devenir, un mort très présent qui menace ou sauve selon le moment, une nymphomane, un assassin…il nous manque un pur psychopathe ! Heureusement Peyton est là. La pauvre se retrouve à nouveau sans amie à cause de son super pote Lucas, qu’elle aime sans oser le lui dire. Depuis le premier inédit de la semaine dernière, elle sait qu’elle a un demi-frère nommé Derek. Elle finit par l’appeler courageusement et celui-ci lui raccroche au nez. La quadragénaire de Tree Hill podcaste donc très intelligemment, tout ce qu’elle sait sur le jeune homme et hop miracle le lendemain un beau gosse blond prétendant être son demi-frère est à sa porte. Très lucide, Peyton ne s’inquiète pas qu’il la photographie en permanence mais nous nous avons dès la fin que ce mec est plus que louche. Brrrrr, moi qui connaît un peu la suite, je commence à trembler pour elle.
Lucas pris d’un instant de lucidité se rend compte que s’il n’avait pas intégré l’équipe de basket, son demi-père et oncle complet serait encore en vie, il n’aurait pas rompu avec Brooke (il ne serait pas sorti avec elle du tout) et son ex meilleur pote n’aurait pas tenté de décimer les effectifs du lycée. On le rassure en lui disant qu’il ne s’entendrait pas du coup avec son frère et qu’il n’y aurait sans doute pas de série mais quand même à sa place je me poserais des questions…
Pas vous ?