Arnaque, lesbiennes et reportages

Aujourd’hui, je vais tenter de ne pas parler d’« un dîner presque parfait » et de simplement faire fuir mon auditoire en évoquant la saison ultime de « The L Word».

Bon, au passage, je peux quand même au préalable vous indiquer qu’hier j’ai regardé une partie de « 66 minutes » sur M6 pour voir la tête des innocents qui envoient des milliers d’euros en Afrique pour récupérer l’héritage d’un dignitaire africain richissime grâce à la fille inconnue de cette personne qui veut leur céder la moitié de sa fortune sous le prétexte fallacieux que contrairement aux 8000 autres internautes à qui elle a envoyé le même mail, eux ils ont réagi.
Je mène en effet en ce moment, à titre personnel, une enquête pour comprendre la ligne éditoriale de chacune des 123 émissions de reportages de la six. Ainsi, je m’intéresse cette semaine en particulier aux sommaires de « 100% mag » qui devraient me permettre d’appréhender enfin l’angle de cette émission.
J’en reviens à mes pauvres dupes, qui auraient mérité de figurer dans une émission de « sans aucun doute » sur la thématique « les Africains – Marabouts, dignitaires morts…- sont des escrocs ». « 66 minutes », qui est une émission que j’apprécie un chouïa plus que « 100% mag » qui après 4 jours d’enquête approfondie demeure un mystère à mes yeux, a eu le mérite d’envoyer des reporters en Afrique pour partir à la rencontre des vilains escrocs et des gentils policiers qui les traquent.
S’il ne s’était pas agi d’un reportage d’investigation, je pense que beaucoup aurait crié au racisme primaire en découvrant la brigade de choc chargée de lutter contre la cyber criminalité. Ses agents possèdent en effet un unique ordinateur même pas relié au web pour 10, dans lequel le policier assermenté a du placer ses sous parce que l’Etat ivoirien n’avait pas les moyens de lui en payer un. La caméra un peu taquine de la six s’est attardée dans les locaux de cette unité technologique de pointe sur le manuel dédié à l’apprentissage de word et excel.
A l’opposé, les jeunes escrocs sont férus d’informatique et malins. Quand ils expliquent que les blancs sont riches et qu’ils veulent eux aussi leur part du gâteau, on aimerait bien leur expliquer que leurs victimes sont de pauvres prolétaires tout aussi victimes du système qu’eux.

(Christophe Moulin vous le dirait mieux que moi, ça peut nous arriver à tous…)

Malgré tout, j’ai trouvé le traitement réservé par la six au sujet franchement intéressant. On sortait de l’approche Courbetienne / « sans aucun doute » méfiez-vous des escrocs, pour tenter de mieux appréhender enfin les enjeux de cette escroquerie de taille.
Mais, l’écueil de ce genre de sujet reste la tentation d’éclater de rire en apprenant qu’un type, qui s’est fait délesté de 400 mille euros et a mis sa famille dans la panade financière, croit encore que son héritage est bloqué à une quelconque frontière.
Allez, je vais me mettre en mode Christophe Moulin, tenter d’être sérieuse 2 minutes, pour vous indiquer que ça peut nous arriver à toutes et à tous (même si je demande à voir).

Cette parenthèse édifiante fermée, je me consacre à mes lesbiennes de L.A.
[ATTENTION SPOILER DE LA SAISON 6 DE THE L WORD]
La saison 6, qui sera, on nous l’a promis, ça serait moche de revenir en arrière, la dernière de la série, est assez inégale d’un épisode à l’autre. Comme je vous l’indiquais dans mon précédent billet à ce sujet, nous menons à rebours l’enquête pour comprendre comment, pourquoi et surtout qui a tué Jennifer Fucking Schecter. En visionnant cette sixième saison, j’ai l’impression que nous nous orientons à l’image du roman d’Agatha Christie, « le Crime de l’Orient Express », vers un massacre conjoint organisé par ses supers copines qu’elle a poussées à bout vraiment. Les scénaristes semblent en effet décidées à nous faire comprendre que Jenny est méchante, ses fans peu nombreuses diront maladroites, et on se demande, un peu comme l’Orangina rouge, pourquoi elle est si vilaine. La réponse demeure parce que…..
Jenny multiplie en effet les crasses. Elle a volé le scénario d’Alice, poussé Shane à bout lors de leur brève liaison, fait fuir Dylan, le grand amour d’Helena et là, elle s’apprête, la pute, à foutre le bronx entre Bette et Tina, ce qui est impardonnable complétement.

Autour de cette intrigue majeure et étrange, les personnages gravitent de façon inquiétante.
Alice et Tacha sont amoureuses de leur nouvelle meilleure amie qu’elles traînent partout. Ce rebondissement me met franchement mal à l’aise, je vois mal où ça va les mener : plan à 3, couchage de chacune avec le dénominateur commun du couple… Dans l’épisode 6, bien que je sois peu prude, j’ai été vraiment choquée par la scène où Tacha et Alice s’envoient en l’air à quelques mètres de leur nouvelle
copine, excitées qu’elles sont par sa présence.

(« J’ai bien changé depuis sauvés par le gong et je veux voler Bette à Tina… »)
Bette et Tina sont sur le point d’adopter un petit garçon, mais Jesse Spano ne l’entend pas de cette oreille. En vrai, il ne s’agit pas de Jesse Spano, mais juste d’Elizabeth Berkley, qui cachetonne comme tant d’autres dans la série avec des lesbiennes sexys. Elle incarne une ancienne copine de Bette, pour laquelle la lesbienne avait un énorme faible, mais qui ne s’est jamais intéressée à elle. Des années après, alors qu’elles entament une collaboration fructueuse, elle aimerait bien s’adonner aux plaisirs saphiques avec la superbe brune. Jenny a d’ailleurs une vidéo prouvant qu’elles ont baisé ensemble en l’absence de Tina alors que non elle ramassait juste un verre à ses pieds. Visuellement, c’est troublant mais Bette résiste en souffrant.

Max est enceint et souffre plus que Bette à ce sujet. Ce rebondissement me met également extrêmement mal à l’aise surtout depuis que le second père l’a abandonné, ce que je conçois toutefois.

Shane a renoncé à Jenny, qui l’encaisse mollement bien, et ne digère pas les huîtres. L’épisode 6 est entièrement à sa gloire. Elle le commence affublée d’un chapeau ridicule et le termine en gerbant dans un bac de révélateur à photos. Dire que les hétéros fantasment sur elle…

Helena avait retrouvé l’amour de sa vie, Dylan, et s’en est vue privée par Jenny.

Kit ne sert vraiment plus à rien mais elle a enfin un peu dégonflé.

Je m’accroche bravement pour connaître l’issue de tout ça. Je veux surtout savoir comment les scénaristes vont se dépêtrer du couple à 3. J’attends également, ultime saison oblige, de savoir ENFIN pourquoi Helena est devenue gentille entre la saison 2 et la 3.

Finalement, « The L Word » est un peu le « Lost » lesbien avec son cortège de mystères et de questions.
Pourquoi Jenny est-elle aussi méchante ?
Pourquoi Shane ne change-t-elle pas de coupe ?
Pourquoi Shane ne met-elle jamais de soutien-gorge alors qu’il faudrait maintenant, elle n’a plus 15 ans, bordel ?
Pourquoi Alice reste-t-elle avec ce boulet de Tacha ?
Helena a-t-elle subi un traumatisme crânien pour changer ainsi de personnalité ? Pourquoi ne voit-on jamais Carmen au Hit alors que c’est « the place to be » à L.A. quand on est lesbienne ?…
[Edit de 13h45 : Il suffisait que j’évoque le sujet des arnaques pour que la chance frappe à ma porte.
« FELICITATION VOTRE MAIL EST CHANCEUX
VOUS VENEZ DE GAGNER LA SOMME DE 500.000€ À NOTRE TIRAGE AU SORT 2009.VOUS TROUVEREZ EN PIECE JOINTE LA CONFIRMATION DE VOTRE GAIN À LA [Loto Arnaque] , VEUILLEZ PRENDRE CONNAISSANCE DE CE MESSAGE.
CECI N’EST PAS UN SPAM NI UN VIRUS, VEUILLEZ TROUVER EN FICHIER JOINT VOTRE NOTIFICATION DE GAIN. NE REPONDEZ PAS A CET EMAIL.CONTACTEZ D’URGENCE MAITRE […] CHARGE DE SUPERVISER LA [Loto Arnarque] :
Maître [….] : [Coordonnées] »
Dire que je n’ai même pas joué…]

Ma soirée télé trash de vendredi suite et fin….

On n’était pas loin d’avoir touché le fond avec la victoire inattendue de Xavier mais « sans aucun doute » nous a permis de plonger dans les abysses de la misère humaine.

La femme la plus naïve du monde est mariée à un garagiste et habite l’est de la France. [Je pense que les escrocs en herbe peuvent demander ses coordonnées à « sans aucun doute » qui fera suivre.] Elle possède une flopé de gamins et le cœur sur la main. Malheureusement, elle est un petit peu conne (doux euphémisme). Un matin, elle reçoit dans sa boîte email, un message d’une jeune ivoirienne en danger dans son pays mais qui possède un magot phénoménal. Cette charmante personne est prête à donner un peu de sa fortune à la femme la plus naïve du monde en échange de menus services. Vous pensez qu’elle va jeter la missive ? Non, non, elle y répond et elle entretient une correspondance abondante avec sa jeune protégée sur le moyen de récupérer les sous et de la faire venir en France pour la tirer de la panade. Rien de plus simple, il suffit que la femme la plus naïve du monde verse de minuscules sommes d’argent très régulièrement à une ivoirienne inconnue qui lui adresse des emails. A un moment, l’arnaque passe à la vitesse supérieure. On ne compte plus en centaines d’euros mais en milliers pour faire venir les millions de dollars en France et la dame envoie ou vire les sous, sans rechigner ou presque. Elle reçoit en échange de son argent de magnifiques documents rigoureusement authentiques de banques ivoiriennes et même du gouvernement de l’Etat designés avec talent sur paint. Je fais presque aussi bien avec mon imprimante multifonctions et mon diplôme du bac. La dame très en confiance va même jusqu’à rencontrer des agents du trésor ivoirien qui vont lui remettre en main propre une mallette avec les millions de dollars promis par l’orpheline du début. Mais, mince, pas de bol, zut de flûte, les billets sont maculés d’une encre rouge qui rend leur mise en circulation impossible. Les banquiers africains ont heureusement un produit miracle très cher qui va leur permettre en quatre heures de convertir tous les billets maculés en bon argent frais. La mère et la fille, la femme la plus naïve du monde et sa descendante bien partie pour lui succéder, s’en vont en laissant 10 mille euros, la caution pour les dollars, à ces braves gens qui nettoient leur fortune. Damned, malencontreusement, le produit magique est renversé et il faut simplement 120 mille euros pour en racheter un flacon. Bon les banquiers conciliants trouvent le produit en solde à 20 mille euros et ma copine busarde qui sait bien qu’elle va récupérer 10 fois plus tard file les sous. Pourquoi se méfier ? Baladée ainsi un moment, elle finit par flairer l’arnaque. Nooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooon…c’est pas vrai, incredible, pas possible….Elle a perdu dans la bagarre l’ensemble de ses économies et conseille aux téléspectateurs de se méfier à l’avenir.

Le sujet suivant était juste LE PLUS GLAUQUE jamais vu à la télévision par moi. Maurice a adopté avec sa femme Ginette (les prénoms sont évidemment fictifs), un charmant bambin de 4 ans. Devenu pubère, le môme plaît apparemment à madame qui conçoit avec ce gosse de 14 ans, un enfant en faisant croire à Maurice, qui est stérile quand même, qu’il en est le père. A 18 ans, le brave homme met dehors le gamin devenu arrogant et est un rien étonné de voir que sa femme le suit. Plus tard, elle lui adresse une missive pour lui apprendre que sa fille n’est pas de lui mais du rejeton qu’il a recueilli sous son toit comme un fils pendant 14 ans. Comme si tout ceci ne suffisait pas, Ginette s’en va raconter sa merveilleuse histoire d’amour à la télé ce qui est le top pour Maurice qui avait réussi à conserver un semblant d’anonymat jusque là. L’homme le plus malchanceux du monde, un rien refroidi, décide de contre-attaquer bravement et de cesser de payer la pension alimentaire qu’il verse pour une gamine qui n’est pas de lui et est juste l’incarnation de le duplicité de sa femme. Mais la justice n’est pas réellement d’accord, cet homme n’a pas encore été assez humilié, il faut qu’il aille chez Julien Courbet en rajouter une couche.

Là je l’avoue, même moi, j’ai craqué…

« Merci pour Kevin ! »

Je suis repartie en vacances mais vous l’ignorez car cette fois-ci, je vis une expérience plus proche de « Secret Story » pour la villa de rêve avec multiples options que de «Koh Lanta».

Hier, l’émission hebdomadaire de ma télé-réalité favorite a commencé plus que mollement. Après le trek en forêt avec le feu la semaine dernière, nous avons subi l’épreuve de confort dite « du radeau » puisque les naufragés doivent construire un bateau avec des morceaux de bambous et emporter une régate avec leur frêle esquif. Ce petit atelier de travaux manuels a permis à Denis de revenir sur le duel qui oppose au sein de l’équipe des rouges Patrick, le vigoureux nordiste et Erick le coach sportif soufflé aux jaunes. Au final, l’équipe des rouges avec une embarcation moins solide, mais Simon en moteur dans un style très proche d’Obélix quand il pousse les différentes galères romaines dans les albums de son copain Astérix, l’a emporté. Les rouges ont ainsi gagné une morne partie de pêche nocturne. Les choses sont devenues vraiment passionnantes quand les jaunes ont une nouvelle fois perdu l’épreuve d’immunité. Il semblerait contrairement à ce que soutient Patrick que le rôle d’Erick soit essentiel dans une équipe. Depuis son départ, les jaunes enchaînent les défaites et les rouges, les victoires. Pour le moment, personne n’a songé par intérêt stratégique à le signaler. Erick risquait sa place, il restera jusqu’à la réunification. Chez les jaunes machos busards, l’issue ne fait normalement aucun doute. Les trois vrais mecs de l’équipe emmenés par le super stratège montpelliérain vont éliminer Philomène, qui les saoule bien qu’elle cuisine, pour rester fidèle à leur « alliance masculine ». Sur le fil, Adrien, l’aîné de la tribu, propose curieusement un rapprochement aux filles qui mi-amusées, mi-intriguées ne se méfient apparemment guère quand on leur propose la tête du vigoureux Grégoire au nom de la parité. Adrien argue que le grand gaillard est un individualiste forcené et un futur adversaire de taille pour la réunification prochaine. Les filles pas dupes et déçues par l’initiative du vieux, qu’elles voyaient en grand père idéal, veulent sa tête. Pendant ce temps les mecs décident finalement de jouer une entourloupe à tout le monde en éliminant la sympathique DRH de 25 ans, Chloé. Pourquoi Chloé ? C’est un mystère total pour moi… Ils ont peut être passé chaque été comme moi devant Kolala et ils savent certainement qu’il faut se méfier de l’eau qui dort. La silencieuse Chloé aurait pu se retrouver, avant que quiconque ne s’en rende compte, en finale….

Du côté de « Secret Story », les choses se sont également corsées. Les affreux Thénardier, comme les surnomme désormais Benjamin Castaldi et le commun des mortels fans de leurs horribles caractères, ont enfin été démasqués. Le public comme les téléspectatrices affalées dans leur lit ont cru jusqu’au bout que leurs infâmes manipulations sur le gentil fils de Leconte un peu naïf, un peu en manque affectif allaient fonctionner mais il a tenu bon. Tatania m’a fait hurler de rire en usant d’une défense assez surréaliste. « J’ai une vie à l’extérieur et si tu penses que nous sommes ensemble, Kevin, mon petit ami à la vie à la mort va avoir le cœur brisé »… Au moment de la confrontation, elle a donc proféré cette sentence unique : « je n’ai qu’une chose à dire, merci pour Kevin ! ». Maxime a tenu bon. Le public en a hurlé de joie comme les secréteurs sortis mais c’est encore Tatania qui a gagné au final. Avant de révéler son secret, elle s’est lancée dans le récit sordide d’une adolescence martyrisée dont Xavier l’aurait sauvée. Comment en vouloir à cette fille de les avoir manipulés comme des bleus si elle a tant souffert ont semblé penser les naïfs colocataires de Tatania et Xavier ?
La suite, ce soir et j’ai hâte vraiment…

Dans « sans aucun doute », on causait de harcèlement sexuel dans une supérette et les abus de pouvoir d’un petit chef glauque toujours en exercice ne m’ont pas du tout amusée.