La star ac touche le fond et c’est bon !

Comme aux plus belles heures du Post.fr, où j’écrivais exclusivement sur la star academy, car il faut bien le reconnaître c’est le meilleur télé-crochet de la création et peut-être même la meilleure émission de télé-réalité aussi, je pourrais désormais dédiée mes pages roses moribondes à la star ac « révolution ».

(Revenez les gens, je plaisante…)

Hier, le prime a été absolument fabuleux. Je vous rassure tout de suite, je ne parle pas des candidats qui rivalisent de faussetés sur une scène empruntée au « Jacky Show », mais bien du coup de théâtre final, qui m’a rappelé dans le désordre, l’élimination de Grégoire, celle d’Alexandre, ou encore mieux celle de Karima par Harlem en personne. Seuls ceux qui aiment la star prendront le train comprendront.

Parmi les nominés, nous avions Pauline, qui gagne à porter des lunettes et à éviter de mettre des jupes et de chanter, Tony, son petit ami au sein du château, nouvel éternel nominé, qui prend la succession dans ce rôle de Magalie Vaé ou Mathieu Edward – la classe quand même – et surtout Mathilde, que je voyais comme la Emma Daumas de cette nouvelle décennie. Le public, sourd, mais pas aveugle, a sauvé Pauline. Bon, il faudrait certainement connaître le nombre de votants pour comprendre. Si son village de 5000 habitants a décidé de la soutenir, cette victoire s’explique. Ne restait aux élèves qu’à sauver logiquement Mathilde et à virer l’inutile, bien que très baraqué, Tony ! Les élèves ont décidé en leur âme et conscience de garder Tony et de virer Mathilde et son immense bouche. Le public, un peu lucide, a hué les académiciens comme ils le méritaient.

Sinon, et bien niveau invités, on touche officiellement le fond. Lady Gaga, Rihanna et Madonna se font attendre, elles ont piscine a priori le jeudi. Du coup, NRJ12 a convié une star internationale, venue de la lointaine Suisse, qui a quand même fait « Danse avec les stars », excusez du peu, Bastian Baker, que la directrice, qui le connaît trop bien,  a appelé Julian.  Les BB Brunes sont venus,  un pistolet sur la tempe, chanter un de leur tube avec Sidoine, fan de, mal récompensé par le groupe, et leur dernier single, seuls. Ils ont, en revanche, refusé de s’abaisser à parler avec Tonya, qui régresse pourtant à chaque prime en français. La comédie musicale de Dove Attia ne doit pas remplir ses salles car le mignon Louis de « The Voice » est venu avec la troupe dans l’émission.

Après Alizée, et sa carrière internationale au Mexique la semaine dernière, ça va mal à la star ac’.

Sinon, on sent bien qu’il faut rentabiliser l’énorme cachet de Pascal « le grand frère » des académiciens, qui doit désormais livrer sa brillante analyse psychologique sur les élèves à plusieurs reprises durant le prime

En bonus track, le « tableau » de Sidoine et Lorène, pour débattre de sa qualité :

Bref, c’est juste magnifique, tellement bien que je délaisse le bus glauque des célibataires de TF1 pour les quotidiennes de la star ac’.

Star academy : Trois ans après, la passion est toujours intacte (malgré NRJ12) !

La meilleure nouvelle de l’année écoulée aura finalement été le retour de la star academy sur NRJ12 et pourtant je ne misais pas lourd surles chances qu’avait le programme de me séduire.
La star academy « Révolution » est paradoxalement plus une star academy que la 8. Tout doit finalement tenir dans le château, ou l’absence de Mickels à l’écran.

Des rivalités
Il a suffi que Vanina déteste Mathilde, pour que je sois replongée 10 ans en arrière quand Nolwenn ne pouvait pas saquer Emma ou que Sofia méprisait Elodie. Nous avons la sacrosainte rivalité, blonde / brune, talent déjà affirmé / talent à transformer… Mathilde est certainement partie un peu tôt pour l’emporter, mais sa présence pimente déjà à elle-seule les quotidiennes. En plus, elle a chanté « si je m’en sors » avec Julie Zenatti, sortie de son placard pour l’occasion. Si ce n’est pas pour la placer dans la filiation d’Emma, je m’appelle Georgette.

Des histoires d’amour vraiment fortes qui vont durer toute la vie, enfin le temps de l’émission et faire vendre beaucoup de papier
Tony aime sort avec Pauline, et la fille qui a une voix bizarre le prend mal parce qu’elle pensait aussi avoir ses chances avec lui. Jimmy, qui aurait dû sortir au dernier prime, tant il est mauvais, a flashé sur Mathilde et son immense bouche (« on dirait qu’elle accouche de sa tête »). Mais leur histoire a pris un tour tragique quand le public, qui préfère la personnalité de Tony ou ses cheveux, et les élèves, l’ont viré.
Des beaux tableaux
Même en l’absence de Kamel O., la star academy nous inflige honore avec de superbes tableaux. Zayra s’est plutôt bien débrouillée sur « Skyfall ». Bon, ils sont cheapos à mourir, il manque les danseuses de Kamel, et la production ne lance pas la bonne musique, mais au moins c’est drôle !
Des évaluations
Une salle, des professeurs grimaçants, et la magie soudain…
Des innovations, mais qui sont bien quand même
Un couple est entré dans l’émission déjà formé. Louis aime Lorène, et ces deux-là chantent ensemble. Mais leur bonheur a été de courte durée, le public qui adore décidément Tony, a préféré le soutenir, poussant les élèves a séparé les amoureux. Charlotte V., mon idole, l’a bien dit : Lorène a une énorme marge de progression pas Louis. 
Désormais le meilleur élève du prime gagne une immunité pour les prochaines évaluations, ce qui crée évidemment des jalousies (Mathilde VS Vanina), d’autant qu’il est désigné arbitrairement par une unique personne, souvent issue de NRJ, et non le jury des professeurs.
En 2012, les sous-titres des quotidiennes ne servent plus à nous indiquer, enfin à surligner, ce que les candidats font à l’écran, mais à interpeller les téléspectateurs afin qu’ils régissent sur Twitter. « Que pensez-vous de l’évaluation de Tony ? » ou « Vanina a-t-elle raison de casser Mathilde ? »
Et Charlotte…
Je ne regarde jamais les quotidiennes, il ne faut pas pousser non plus, en plus j’ignore à quelle heure elles sont diffusées, mais à chaque prime je suis impressionnée par la qualité des interventions de Charlotte Valandrey. A elle-seule, elle m’a fait oublier Alexia La Roche Joubert, Armande, Nathalie André, Gérard Louvin, et même Raphie, qui avait joué un temps les intérimaires. Charlotte est pleine de compassion, juste, sévère quand il le faut… C’est la révélation de cette star ac’, qui éclipse les professeurs et les animateurs.

Et puis un peu Tonya aussi…
Je ne comprends rien à ce qu’elle dit, elle semble ignorer au début d’une phrase la façon dont elle va la terminer, mais mine de rien, elle ne se débrouille pas si mal. Elle est émue quand il le faut, excitée quand c’est nécessaire… Bref, le maire de Saint-Tropez ne s’en sort pas si mal dans son rôle d’animatrice à l’accent improbable.

Alors qui de Zayra, Mathilde, Nancy ou Vanina va l’emporter ? Un garçon peut-il jouer les trouble-fête ? 

"Les cheveux courts, ça casse tout le glamour" (Marie dans les anges de la télé-réalité 4)

En créant « les anges de la télé-réalité » mais surtout en reconduisant l’émission de saison en saison (de vraies saisons pour une fois, car il y a des anges en automne, en hiver, au printemps et en été, puis rebelote), NRJ12 a créé une nouvelle profession : télé-réaliteur. Avant, les gens participaient à un télé-crochet ou à n’importe quelle formidable aventure humaine incluant de la survie ou de l’enfermement, et ils retournaient un jour à leur vraie vie, après avoir été désillusionnés à mort quand les gens les avaient fatalement oubliés. Désormais, ils peuvent exister pour l’éternité, ce qui équivaut à plus d’une année pour un candidat de télé-réalité lambda, grâce aux « anges ».
Ainsi, après avoir démarré avec des anges « parrains », Loana ou Steevy, l’émission compte désormais des anges « référents », Amélie de « Secret Story  3», Myriam Abel gagnante de « la Nouvelle Star » troisième édition, qui mérite toujours bien mieux que ça, et Sofiane de « la star ac’ » 4. Les deux chanteurs cherchent apparemment toujours à se faire produire un album, une chanson voire un jingle. Quant à Amélie, elle continue ainsi d’exister, j’imagine.
A me relire, je me demande comment Amélie peut être une référence en quoi que ce soit…
Outre ces anges, qui ne cessent de revenir, l’émission compte des petits nouveaux, et quoi de mieux que piocher dans le vivier violent et déjà riche en tensions de « Secret Story ». TF1 a fait le boulot, NRJ n’a plus qu’à recycler les intrigues de l’été dernier.
Sincèrement, je pensais que Marie et Geoffrey avaient rompu et qu’Aurélie ne voulait plus revoir la blonde. Mais la Barbie écervelée n’a apparemment pas été assez humiliée dans « Secret Story ». Elle revient donc sur NRJ12 pour s’en reprendre à nouveau plein la gueule et à un moment on se demande si elle n’est pas un peu masochiste. La soif de notoriété facile ne peut pas tout faire. Si ?
Dans l’épisode que j’ai aperçu en rediffusion ce week-end, elle venait de passer un casting, au terme duquel la responsable de l’agence de mannequins lui indiquait qu’il fallait entièrement la relooker. Mais voilà Marie a les cheveux blonds, et Marie est blonde, ce qui complique la tâche de son coiffeur, surtout quand elle pète les plombs parce qu’on vient de lui couper dix centimètres de cheveux gâchant ainsi à jamais toute sa féminité. Marie est un peu le Samson de la télé-réalité.
J’ai loupé l’épisode du jour dans lequel Geoffrey était appelé à juger la nouvelle apparence de la jeune femme, qui craignait tant de décevoir ses amis en ne se ressemblant plus.
Parmi les autres anges, on compte deux ex de « Koh Lanta », une première : Anthony, le costaud de Raja Ampat qui n’avait jamais réussi à démontrer ses qualités physiques et surtout Catherine, qui est l’ange «senior » de la saison.
En outre, Bruno de la « Nouvelle Star », à qui NRJ12 a déjà donné « encore une chance », en saisit une troisième, après « la nouvelle star » et ce premier come-back perdant, pour percer dans la musique. Quant aux deux autres filles issues de « l’amour est aveugle » ou d’une télé-réalité mineure de la TNT, je ne vois pas bien l’intérêt de leur présence, quand des lofteurs ou des secréteurs doivent encore être en mal de notoriété.
En attendant « Secret Story 5 », qui commence de toute façon très bientôt, vous pouvez toujours essayer «les anges de la télé-réalité 4 » (ou pas).

Hollywood Girls : Mon cerveau fait de la résistance

Vous me connaissez maintenant, je suis plutôt du genre à penser qu’on peut regarder n’importe quoi, si on le fait avec distance et intelligence. Et puis, j’ai découvert « Hollywood girls » et regardé « les Chtis font du ski » dans la même journée, et je me suis mise à douter.
Pour être totalement honnête, si j’arrive à rester inexplicablement scotchée aux « Chtis », j’ai tenu 5 minutes, par tranche de 2 devant « Hollywood girls ».

Pour le concept des « Chtis font du ski », on reprend ceux qui étaient allés à Ibiza, auxquels on ajoute quelques nouveaux, à cause des rares défections entre la première et la deuxième saison, et on les invite à être eux-mêmes dans une station de ski suisse. Comme pour la première édition, les protagonistes sont invités, en outre, à exercer leur art – gogo dancing, tenue d’un bar, ou animation de soirée derrière les platines – sur place et à démontrer que les vedettes du Nord sont au niveau des spots internationaux de la fête.

Comme ça demeure un peu chiant de voir des bimbos bas de gamme se trémousser sur le dance floor, l’intérêt du programme réside essentiellement dans les antagonismes, pardon antôgonismes, qui existent entre les filles et Kelly, la copine « à Christopher » que tout le monde déteste, parce que quand elle est là, Christopher, il est pas pôreil, quoô. En plus, elle fait trop des gômineries.
Pour vous donner un exemple du rebondissement qui m’a scotchée à ma télé cette semaine, pour l’anniversaire de Christopher, Machine, une nouvelle blonde, qui a priori bizarrement kiffe le jeune homme, lui a offert une barbie, pardon une biiiiiiiiiiiiiiiip, qui fait du ski, et celui-ci a trouvé malin de la teindre en brune. Tout le monde a par conséquent pensé que Kelly était derrière tout ça, alors que non en vrai.

Bref, après cette séquence, j’avais tellement débranché mon cerveau que je commençais à baver un peu. J’ai donc décidé de m’élever en regardant « Hollywood girls ».

Je vous explique, ce que j’ai saisi du concept : les protagonistes, je ne vais pas dire acteurs, improvisent sur une trame déjà scénarisée. Par exemple, si Ayem s’appelle Ayem dans « Hollywood girls », elle joue une autre Ayem. Idem pour Caroline, qui est devenue « Caro » dans la télé-réalité romancée, mais qui n’est pas la Caro que nous connaissons de « Secret Story » pour preuve elle est enceinte dans l’émission.

Pour autant, on ne va pas se mentir, Ayem ne campe pas non plus une agrégée de philosophie, mais juste une nana qui veut percer à Hollywood, d’où le nom de la série. Shauna Sand, elle, joue une Madame Claude américaine qui veut prostituer Ayem, pour vous dire si c’est de la fiction, imaginative en plus.

Là mon cerveau a repris le dessus et a obligé ma main à zapper.

J’ai échoué sur « un dîner presque parfait », cette semaine à Boulogne-sur-Mer, et entre le type, qui reçoit ses invités déguisé en Céline Dion plus vraie que nature, et le jeune candidat qui pète un plomb car ses pinces de crabes sont CRUES et non cuites, comme prévu, j’ai failli crier grâce et prendre un livre.

Les confessions intimes de NRJ12

Il faut croire que depuis que « Confessions intimes » a quitté ma vie, car j’ignore à quel moment du jour ou de la nuit et surtout de la semaine est aujourd’hui programmée l’émission, je suis en manque de ce malaise ressenti en découvrant la vie pathétique de gens qui vont tellement mal dans leur tête qu’ils souhaitent la faire partager aux autres en toute inconscience.

Par conséquent, pour compenser je regarde « Tellement Vrai » sur NRJ12.

Pour vous donner un exemple parlant, c’est un peu comme si avant je tournais au sédatif pc pour atténuer mes angoisses, et que je sois passée d’un coup sans préavis au Xanax ou du guronsan à la méthamphétamine.
Il faut vraiment dire que « Tellement Vrai » a ringardisé « Confessions intimes » qui donne l’impression de mettre en scène des gens quasiment normaux à côté de l’émission de NRJ12.
Le thème de la soirée était : « je suis jaloux malgré moi ».
Hier, c’était un tel festival que j’aurais pu lancer un grand jeu de l’hiver ; dans les propositions suivantes, laquelle est, à votre avis, un gros fake, malheureusement tout est (tellement) vrai.
  • Je suis un gros beauf tatoué, qui a dragué la sœur de ma femme à la pétanque, mais c’est finalement elle, que j’ai eue. Alors que nous avons eu un enfant ensemble, je lui impose ce que j’appelle « le contrat » ou « le deal » : elle doit me laisser coucher avec toutes les filles que je veux ET participer avec moi aux ébats, car elle est trop jalouse sinon. Ma femme s’appelle Mélodie, et sa sœur, Harmonie. A priori, j’ai collaboré à écoeurer Harmonie des hommes.
  • Je suis bègue et éjaculateur précoce. Comme « je ne peux pas la satisfaire », je ne supporte pas que ma copine s’éloigne de moi. Je lui ai donc demandé de ne plus voir sa famille, ni ses amis, mais ça ne me satisfait pas encore assez donc je me vante face caméra de l’obliger à faire l’amour après chaque sortie pour m’assurer qu’elle ne m’a pas trompé, sinon je « sens ses culottes » pour m’assurer qu’aucun autre homme ne lui a fait de l’effet.
  • Je ressemble à José Garcia dans le rôle de la petite fille qui s’empiffre. Je fais vivre l’enfer à mon copain du BTP pourtant. Quand il sort au supermarché et qu’il demande un renseignement à une vendeuse hommasse, je lui fais une scène. Dès qu’il met le nez dehors, je suis persuadée qu’il va me tromper, là dans le rayon fruits et légumes de la supérette ou au Balto avec Raymond.

Je ne sais pas si c’est le froid qui a tellement engourdi mon cerveau que je me suis montrée notoirement incapable de zapper ou si j’avais tellement froid que mon doigt gelé ne pouvait pas appuyer sur une autre touche, mais j’ai bien regardé « ça ».

Après, je me suis sentie tellement sale et tellement triste pour ces gens, qui soit-disant ont catharsisé pendant le sujet. Le bègue est devenu sûr de lui, l’obsédé sexuel va réfréner ses pulsions, et le dernier couple a rompu (ouf), après avoir eu quand même un enfant ensemble…

[Je tiens en conclusion à culpabiliser la femme de ma vie, sans qui le visionnage de « ça » aurait été impossible. Chérie, il ne faut pas me laisser traîner seule devant ces programmes là, je suis pas si forte que tu crois….]

Louis Bertignac et Les Visiteurs – Ces idées là par jeannecz

[Je rassure mes amis et ma famille, elle est rentrée, certes trop tard pour me sauver de Tellement Vrai…]

Musique ! (Anniversaire de la star ac’ sur NRJ12 le débrief part II)

NRJ12 proposait hier le deuxième et dernier volet de son hommage à la meilleure émission de télé-réalité de la création. Malgré un très long et bien trop larmoyant hommage à Grégory Lemarchal, j’ai préféré ce second opus au premier. Il faut dire qu’il s’appesantissait moins sur les dernières saisons et rendait hommage, à mon goût, aux meilleurs académiciens.

Je suis obligée de dire un mot du très pesant hommage à Grégory. Je n’en retiens finalement qu’une chose assez révélatrice. En plateau, Mathieu, Harlem, Francesca, Enrique, Sofiane, et même Oscar Sisto ont admis, que, dès le départ, tacitement les élèves savaient que Grégory allait l’emporter et qu’ils entendaient l’accompagner dans cette victoire. Les téléspectateurs l’avaient également compris dès le premier prime, mais bon j’ai trouvé curieux de mettre cet élément autant en avant. Pour le reste, je reste très réservée sur cette participation, et cette victoire programmée donc, mais je peux comprendre que l’histoire de ce candidat ait ému pas mal de monde.
Avec tout ça, pas un mot sur Harlem qui avait trahi Karima sa copine de l’époque en choisissant un autre candidat à sa place à la repêche finale…ni d’ailleurs sur Enrique (qui a bien mochi) qui voulait tellement taper Lucie, la future finaliste.

Sur un plan plus formel, on remarquera que la seule chanson diffusée en entier dans l’émission a été l’interprétation par Grégory du « SOS d’un terrien en détresse » (sapée par Mathieu Johann qui a expliqué qu’il s’était chié sur la dernière note).

Cet hommage appuyé passé, l’émission a montré les mêmes qualités et les mêmes défauts que la semaine dernière.

Pour les bons points, nous avons eu le droit à un focus, trop court à mon goût, sur les fameux débriefs de Raphie. Nous avons ainsi pu revoir Emilie (saison 5) se faire assassiner par sa meilleure ennemie. Ces deux-là ne pouvaient pas se saquer et la candidate semble ne toujours pas avoir digéré les réflexions de la prof d’expression scénique. Dans les débriefs assassins, le pauvre Gaël (parti rejoindre les Gipsy Kings) aurait eu largement sa place pour le démontage en règle de sa prestation aux côtés de Christophe Maé, qui n’était qu’un protagoniste de la comédie musicale « le Roi Soleil » à l’époque. Au passage, nous avons revu brièvement la pauvre Claire-Marie également.
L’émission est également revenue sur celles qui auraient du gagner l’émission : Sofia, Emma, Cynthia, et Dominique, en les opposant aux gagnants surprenants (et donc illégitimes?), Magalie, Cyril, et Elodie. J’avais oublié, honte sur moi, l’étonnante performance de Cyril sur « I’ll survive », qui lui aurait permis de se lâcher suffisamment pour emporter le jeu.

Emma Daumas, beaucoup réclamée la semaine dernière, dont ma femme est le sosie officielle en moins blonde, avec des dents mieux rangées et en pas du tout ressemblant, a également eu le droit à quelques minutes dans l’émission. Oscar Sisto a réclamé son duo avec Ray Charles (ça le fait quand même), mais moi j’aurais préféré l’apparition de ses parents sur « si je m’en sors » de Julie Zenatti que j’ai en mp3 d’ailleurs. 

Pour la minute gag / tacl, quelqu’un évoquait sur Facebook la fameuse Radia, éliminée pour de curieuses raisons prématurément dans le jeu, et la candidate a eu le droit à un hommage revenant sur ses talents en chant lyrique, une des spécialités justement d’une gagnante dont je tairai le nom qui a refusé de participer à cet anniversaire. Nous avons également pu revoir Emilie, qui n’est pas que la fille vomie par Raphie, au violon dans la catégorie « dons et qualités bizarres ».

Personnellement, je ne serais pas revenue sur le relooking raté d’Hoda, mais ça a permis de l’entendre s’exprimer alors tant mieux.


[Il ne faut pas oublier Hoda…la preuve !]

En revanche, j’ai été ravie de revoir Maureen, qui a bien fui le tournage du clip de « Bangladesh » (merci Pierre) et qui a toujours du mal à en parler (quatre ans après). D’après Yasmine Roy, au top, c’était Amy Winehouse avant l’heure. Tellement d’ailleurs qu’elle a chanté « Rehab » en plateau…pour vous dire si elle avait anticipé le phénomène.

Parmi les autres bons moments, j’ai adoré le focus sur la belle amitié entre Eva et Anne-Laure, qui embellit, c’est vrai.

Si j’ai bien compté, la star ac’ 2 a compté trois candidats et n’avait pas d’hymne, car j’en arrive au défaut marquant de l’émission : où est la star ac’ 2 ? Quelle honte d’avoir zappé son hymne, « Musique » qui était l’un des meilleurs de l’émission pourtant, alors que nous nous sommes retapés l’angoissant « chante » de la promo 8.

[ATTENTION CETTE PROMO N’EXISTE PAS, ces images peuvent donc endommager irrémédiablement votre cornée.]

A nouveau, mon aversion pour la promo 8 fait que j’ai détesté revoir ENCORE Alice et surtout Gautier. Mais cette semaine, pour « l’aigle noir », nous avons eu le droit à Elodie et un petit zoom sur sa relation avec Michal, et l’aventure du polonais au passage.

Je termine par le bonus de l’émission, Amel Bent qui admet qu’elle aurait préféré faire la star ac’, M6 appréciera.
Sinon, nous avons revu fugitivement Passi qui a quand même été juré dans l’émission. Comme quoi le ridicule ne tue pas…

Comme la semaine dernière, je vous remets mes meilleurs souvenirs à moi, dont le très culte « Paris Latino » et Dominique évidemment.

[NDLA : Ma femme stupéfaite de me voir en transe hier devant l’émission m’a demandé comment je pouvais être fan d’une émission ringarde avec un faux château, de faux élèves…surtout trois ans après. J’avoue, je ne sais pas, ça me dépasse moi-même. Sincèrement, j’ai des frissons en entendant les élèves de la carac 2 entonner « Musique ».]


[Chacun ses vices, moi c’est Dominique, le mien. Il paraît qu’elle va sortir un album en plus.]

Pour le plaisir (les 10 ans de la star ac’ sur NRJ12)

Depuis trois ans que j’attendais son retour, je ne pouvais évidemment pas manquer le prime spécial 10 ans de la star ac’ sur NRJ12. A voir les commentaires sur Facebook et Twitter, je ne suis apparemment pas la seule à qui l’émission manque.

Pour être claire, cinq minutes avant le début de l’émission, j’étais encore une personne absolument sensée, un rien crevée, qui pensait couver la grippe et songeait à son programme de travail de la semaine avec anxiété, une minute après le démarrage de l’émission, j’étais une groupie en transe, qui hurlait dans son appartement le prénom de chaque académicien à son apparition à l’écran (mention spéciale pour Dominique star ac’ 6, j’ai réveillé les chats rien qu’en la voyant).


[La vidéo indispensable qui manquait au prime hier…]

Autant le dire, pour faire semblant de conserver un rien de sens critique, l’émission était assez imparfaite. Il convient d’abord de souligner, que la star ac’ a apparemment été gagnée par trois personnes, dont un certain Mickels, ce qui fait peu sur 8 saisons, et que la 2, pourtant la meilleure de l’avis général, n’a jamais existé. Grâce à une personne que je ne nommerai pas, mais qui apprécie le folklore breton, mais pas qu’elle non plus apparemment, sinon pourquoi aucune image d’Aurélie, Emma Daumas ou Georges-Alain, ce best-of était staracademy2free, ce qui est vraiment problématique.

Bon, après, pour certains angles, je n’aurais pas fait les mêmes choix, comme l’a dit Pierre hier sur Twitter, pour un spécialiste de la star ac’, il est plutôt étrange de choisir la version d’Alice (finaliste de la star ac 8) de « l’aigle noir » plutôt que celle d’Elodie, autre grande absente de la soirée, gagnante de la 3.

Mais bon si je cesse de bouder deux secondes mon plaisir, j’ai passé une excellente soirée.

D’abord parce que NRJ12 a réuni un paquet de candidats en plateau, dans le désordre Dominique (6), Cynthia (6), Cyril (6), Marina (6), Solène (8), Jérémy (7), Eva (2), Mathieu (4), Francesca (4), Mario (1), Jean-Pascal (1), Anne-Laure (la seule de la 2, Emilie (5), Jean-Luc (5), Magalie (5), Mathieu (7), Jenifer (1), Joanna (8), Michal (3), Sofiane (4)…et j’en oublie certainement plein que vous me rappellerez.

Au niveau des profs, Armande Altaï, Mathieu Gonet, Jasmine Roy, Christophe Pina, Oskar Sisto et même Kamel Ouali ont témoigné, mettant surtout en évidence l’absence de Raphaëlle Ricci ou d’Alexia Laroche Joubert.

Du côté des vedettes américaines, qui se souvenait que Liza Minnelli était venu sur le plateau de la star ac’ ?

Pour le sujets, l’angle sur les histoires d’amour qui a donné l’occasion à NRJ12 de retrouver cette performance humiliante d’Elodie et Edouard sur « je vais t’aimer » de Michel Sardou était plutôt pas mal. Cette évocation amoureuse a également permis de revoir Sandy et Sofiane ou Jessicô et Mario, mais pas d’évoquer JP et Jenifer.

Star Ac’3 Michal – Ainsi Soit Je par iamseb

J’ai bien aimé également l’évocation des surprises avec beaucoup de Maurane – elle était venue rejoindre Mathieu 4 sur scène -, la grand-mère de Michal sur « ainsi-sois je » et Serge Lama qui rejoint Sofia qui interprète « je suis malade » (mythique). Mais il manquait du Emma Daumas avec mon petit copain me demande en fiançailles sur le plateau ou mes parents viennent chanter en live avec moi sur « si je m’en sors » de Julie Zenatti.

Star Academy – Dominique – What’s up par Humana83

Pour les mises en scène de Kamel, il fallait convoquer Dominique et non pas Judith dans une calamiteuse reprise de « sans contrefaçon ».

Bref, malgré tous les défauts de la soirée, j’ai pris énormément de plaisir à retrouver la star academy et à revoir certains passages oubliés (précisément la pauvre Judith par exemple…). Cette émission me donne en plus l’occasion de balancer plein de vidéos de la star ac’, comme ça juste pour le plaisir.

A noter que cette première émission aura une suite…