Pour se remettre de l’élimination de Jérémy, parlons de tout autre chose…

Aujourd’hui, une fois n’est pas coutume, je ne vais pas réellement vous parler de télévision.
En lisant, lundi matin au réveil le blog de Ron , j’ai été très jalouse en apprenant qu’il avait testé en avant première la nouvelle attraction Disney que je n’attends que depuis ma dernière visite au parc, datée de l’été 2006.
Depuis le mois de décembre, je ne vis que dans l’espoir d’aller passer 48 heures en février ou en mars sur les terres merveilleuses de mon ami Mickey. J’adore Disneyland Resort Paris (je le signale au passage dès fois que la communication voudrait m’offrir un repas gratuit dans l’un des merveilleux fast food du parc). Ce ne sont pas des mots en l’air, pour preuve je suis déjà allée 6 fois à Eurodisney (je sais que ça ne s’appelle plus comme ça depuis seulement dix milliards d’années) et pourtant je n’ai pas de gosse, aucun neveu, ni nièce, même pas un pauvre petit cousin pour justifier de cette passion.
En 2006, l’année avait été difficile pour plein de raisons et l’été venu, nous avions très peu de temps pour prendre des vacances, ma femme m’a demandé avec beaucoup de sérieux ce que je voulais faire et je lui ai répondu fermement « je veux aller chez Mickey ». Ma tendre moitié qui rêvait de Londres, a gentiment cédé à ce caprice et pour la première fois, j’ai dormi là bas dans un hôtel estampillé Disney et nous avons passé une seconde lune de Miel merveilleuse en région parisienne.
Je sais par avance qu’il est complétement impossible de convaincre les irréductibles complétement fermés à l’esprit merveilleux de Disney. Mon seul argument valable serait « testez et vous verrez ! »
Déjà par rapport à mes cinq autres visites, j’ai été frappée, en 2006, par le raccourcissement considérabledes fils d’attente qui change réellement la vie. En deux jours, nous avons arpenté deux parcs et effectué des attractions à gogo sans piétiner outre mesure. Je dois reconnaître que les cinq fois précédentes, j’avais surtout été marquée par l’attente entre les bons moments.
Comme nous ne prenions que ces vacances là, la dernière fois, pour une fois, j’ai consommé dans le parc. Les cinq autres fois, j’étais étudiante et je m’étais donc contentée de pop-corn pour me sustenter. Là avec ma femme, nous avons mangé dans les fast-foods essentiellement mais bon nous nous sommes assises pour nous restaurer. Je dois reconnaître qu’à moins de se poser dans un vrai restaurant, je l’ai fait une fois, mais j’y reviendrai, la bouffe n’est pas le fort du parc. C’est cher et souvent infect.
J’en viens à l’essentiel : les attractions. En 6 fois, vous vous doutez bien que je les ai quasiment toutes testées. Je vais commencer par mon top 5 avant de me pencher sur les autres.
1) Le Roller Coaster d’Aerosmiths
(Je l’ai découvert lors de ma dernière visite dans le pourtant très morne, jusque là, parc Walt Disney Studio. Ces montagnes russes sont une véritable tuerie. Tout commence par un véritable décollage et ensuite vous êtes brinquebalé dans tous les sens pendant deux minutes. A peine sorties, nous sommes reparties faire un queue pour un tour tant nous étions emballées.)
2) Le petit train de la mine
(Cette attraction présente l’avantage d’être impressionnante sans être trop violente et est surtout très drôle. Le seul petit bémol, l’attente qui est toujours très longue, normal il s’agit de la seule attraction un peu remuante accessible à toute la famille.)
3) Space Mountain
(Seulement en 3 parce que l’attraction fait vraiment mal au corps, on en ressort, même en bonne santé, jamais indemne. Personnellement, j’ai eu longtemps de gros bleus sur les bras à cause de ce voyage vers la lune. Sinon, à mes yeux, je n’ai pas encore testé la tour de la terreur, il s’agit de l’attraction la plus impressionnante des deux parcs.)
4) Pirates des Caraïbes
(Ma femme adore cette attraction qui a le mérite d’être un peu longue, rafraîchissante en été, et de permettre d’être assis un petit moment. Sinon, les décors sont réellement magnifiques et superbement dépaysants.)
5) « It’s a small world »
(Bon, seuls les fans pourront comprendre la blague. Il s’agit de l’attraction la plus abrutissante du parc mais la dernière fois nous avons au moins fait 5 tours de poupées parce que le parcours est long, sur l’eau et que nous pouvions être assises un petit moment ce qui est inestimable après plusieurs heures passées sous un soleil de plomb. Des petites poupées chantent une ritournelle entêtante déguisées selon le tableau en autochtones de diverses parties du monde).

A part ça,
– « Le star tour » est incontournable pour les fans de « Star Wars » même si l’attraction date un peu
– L’épreuve de tir avec Buzz l’éclair est vraiment jolie et ludique
– Je n’ai pas testé « chérie, j’ai rétréci le public », c’est prévu pour la prochaine fois
– Je rêve de refaire le magnifique « Peter Pan » mais comme la queue était longue la dernière fois, j’ai renoncé
Indiana Jones et le temple maudit même dans le bon sens est à déconseiller aux âmes sensibles
Les tasses d’Alice sont à proscrire immédiatement après le déjeuner
– Je vais refaire la maison hantée la prochaine fois, à n’en pas douter.

Globalement le parc des studios ne valait franchement pas le détour à part pour le roller coaster mais maintenant avec Nemo et l’ascenseur, il va certainement mériter qu’on s’y attarde. Pour avoir fait le nullissime « Armaggedon » et le terrifiant parcours des studios, je vous les déconseille formellement.

Je peux difficilement vous décrire avec des mots, le bonheur qui s’empare de moi quand je remonte Main Street avec en point de mire le château de la princesse. Ca y est, j’ai juste 5 ans, plus aucun autre souci dans la vie que de savoir par quelle attraction commencer et comment m’y rendre au plus vite en me fiant au plan…
Aucun autre lieu ne me fait cet effet bénéfique et pour cela je remercie Mickey.
Pour la prochaine fois, nous
commençons à imaginer où nous allons déjeuner et dîner. Un retour au Blue Lagoon, le restaurant attenant à l’attraction des pirates, est indispensable à mes yeux. J’y avais si bien mangé l’unique fois où je n’avais pas payé mon entrée car j’étais là pour des raisons professionnelles à la recherche de mômes venus là avec des centres de loisirs. Nous allons également réserver dans l’hôtel le plus cher du parc, celui à l’entrée, juste pour être vraiment des princesses durant une petite nuit. C’est mon choix et je l’assume.
Quant aux attractions, ma femme m’a déjà prévenue qu’elle ne monterait dans aucun ascenseur à l’exception peut être de celui de l’hôtel et qu’elle n’irait certainement pas voyager vers la lune, il y a eu un problème la dernière fois avec notre vaisseau et elle en est ressorti légèrement nauséeuse.

[Après avoir écrit ce post, le petit tapis Disney rouge est venu frapper à ma porte pour me rappeler qu’une promo courait jusqu’au 31 janvier et que si je voulais en profiter, il fallait que je me décide vite. J’ai donc officiellement réservé mes billets pour ma septième visite au parc. Nous dormirons dans le meilleur hôtel et nous dînerons dans les restaurants les plus huppés. C’est mon choix !]

[Quant au versant télévisuel de la visite, j’ai évidemment allumé la télé de l’hôtel qui diffusait en boucle des publicités dans toutes les langues pour le parc mais également les programmes de Disney Chanel. J’ai donc pu regarder plusieurs épisodes de Raven avant de m’endormir…]