Bas les masques !

Il semblerait que je me sois très légèrement emballée dans mon avant-dernier post avec Mask Singer. J’ai reçu des une plaintes à ce sujet de mes mon lecteurs.

Il faut dire que le concept était prometteur et que le premier prime était plutôt pas mal. Le deuxième a un peu douché mon enthousiasme.

Je rappelle le concept : des stars déguisées en animal chantent devant un jury d’enquêteurs qui a pour mission de les démasquer.
Lors de la première émission, Marie-Jo Perec est sortie du costume de la panthère.

Marie-Jo Perec est une immense championne d’athlétisme qu’on n’avait vue chanter une fois seulement auparavant (merci à mon indic), ça va, ça passe !
Pour le deuxième prime, Sheila s’est défaite du costume de l’écureuil. C’est bien aussi.

Mais quelque chose (les fuites peut-être) me dit que ça va se gâter, ou du moins que ça ne va pas aller en s’arrangeant dans la wahouitude des personnalités démasquées. Il aurait suffi que je regarde le nom des candidats américains pour me calmer aussi.
Les indices sur le paon à base de film nommé aux Oscars, de sauvetage de la vie de de Kate Hudson ou de grandes amitiés avec les stars hollywoodiennes ont accouché d’un nom plutôt surprenant. Je vous laisse googler, je ne souhaite pas spoiler.

Pendant ce temps-là, les enquêteurs continuent à nous envoyer du rêve : « je pense que c’est Barack Obama sous le costume de la fourmi »…

Et comme si ça ne suffisait pas, il faut que je sois vraiment honnête, le prime est rasoir au possible. Je me suis tapée vingt ans de télé-crochet avec de moins en moins de plaisir et maintenant je mate des émissions avec des célébrités qui ne chantent pas super bien en playback déguisées en ANIMAUX. Je frise le burn-out (la burnoute) téléphage.
A 22h30, je ne rêvais que de me glisser sous la couette avec Netflix. Mais j’espérais encore découvrir que l’écureuil était Dorothée, ce qui impliquait que j’avais eu raison d’aimer et de croire en cette émission. Autant dire qu’à 23h20, je faisais sévèrement la gueule !

Parce que sincèrement, il suffirait de presque rien pour que Mask Singer fonctionne mieux. Je ne demande pas des stars internationales (Dorothée et même Bernard Minet m’auraient suffi. Loana était overbookée ?), mais des visages qui sortent un peu de l’ordinaire juste.

Et puis surtout le direct aurait permis d’ajuster les choses avec le jury, pour lui dire simplement d’y aller mollo avec les noms balancés afin de ne pas trop vendre de rêve.

Maintenant je me console avec ça !