TNT : C’est dans les vieux pots qu’on fait les meilleures soupes

Fidèles à mon adage favori – c’est dans les vieux pots qu’on fait les meilleures soupes – deux chaînes phares de la TNT se livrent depuis le début de la semaine une guerre sans merci avec la programmation de deux séries cultes et essentielles : le « fame » espagnol, « un, dos, tres » sur W9 et ma série créationniste adorée, « sept à la maison » sur TMC.

W9 a en effet terminé son marathon « Charmed » et a a priori renoncé à programmer les aventures de ma tueuse favorite pour leur préférer les entrechats espagnols. Je n’ai jamais très bien saisi le charme de la série, si ce n’est son côté exotique avec notamment la rivalité entre Roberto et Pedro. La seule qualité de la série a toujours été de mettre en vedette des beaux garçons torses nus, voire entièrement dévêtus, Monica Cruz, la sœur de Penelope, qui doit finir par avoir 42 ans depuis le temps….

En revanche, je suis enchantée que le pasteur et ses nombreux chastes enfants viennent nous prêcher à nouveau la bonne parole chaque jour à une heure en plus très stratégique. Je suis cependant déçue que TMC n’ait pas opté pour une rediffusion depuis la première saison de la série. En effet, si Marie la dévergondée vit encore sous le même toit que ses parents, Matt est déjà parti vivre en colocation avec le fils d’un autre pasteur, Simon a troqué ses longs cheveux blonds contre une brosse gominée et surtout les jumeaux sont déjà nés. Mais bon, la morale est toujours sauve, malgré Marie, : pas de sexe avant le mariage, pas de drogue, ni d’alcool non plus, mais beaucoup, beaucoup de flirt pour les enfants Camden en revanche.

Sans vouloir gâcher le suspense, Rosie (Ruthie en VO) ne grandira jamais plus – elle a atteint sa taille adulte dans les épisodes actuels où elle doit avoir dix ans –, Matt va se marier avec une juive, dont le petit papa est rabbin, Lucy va rester un incorrigible tête à claques et Marie demeurera à jamais la marie couche toi là de la famille – je me demande même si elle ne consomme pas avant le mariage…

Dans un autre registre, pour rendre le choix de votre fiction de la fin d’après-midi encore plus cornélien, NT1 continue de son côté avec « le destin de Lisa ».

Trois fictions, trois nationalités, trois problématiques entièrement différentes – rien d’inédit cependant – merci à la TNT de nous proposer un éventail aussi large et diversifié de programmes…

Un samedi de folie (télévisuelle)

Comme certains de mes lecteurs vivent ma vie de POC en regardant les mêmes absurdités que moi, le samedi, il faut bien que je signale que les Créationnistes tombent de plus en plus dans le grand n’importe quoi, ce qui n’est guère surprenant finalement.
Eric, qui accuse quand même ses 73 ans, est harcelé sexuellement par l’instit des jumeaux alors que madame Camden est opportunément absente de la série puisqu’elle séjourne chez ses enfants qui refusent désormais d’apparaître à l’écran. Inutile donc de miser sur une scène où l’on pourrait voir Annie en compagnie de Simon, Marie ou Matt, même si ça aurait pu être très rigolo et très cheap de la montrer des bébés sur les genoux – ceux de Marie ou de Matt donc – en train de communiquer avec un des enfants Camden disparus soit disant dans l’autre pièce, mais l’ultime saison n’est pas terminée et ce genre d’artifice peut encore être utilisé.
J’en reviens à mon Eric, très croulant à l’écran, à qui l’instit fait un peu de plat sans grande subtilité. Le révérend s’en accommode provisoirement mais le retournement de situation extrême de l’épisode d’hier le pousse aux pires extrémités finalement. Le brave pasteur rend visite à un noir odieux. La série n’est guère politiquement correcte sur ce coup là. Le personnage quota de couleur est arrogant, méchant, veule, sale et c’est en plus un escroc de première qui pique son plus beau veston à un Eric dépassé par tant de méchancetés réunie dans un homme. De mon côté, je trouve ça un peu scandaleux de faire du pauvre noir, une ordure. Bref, à l’occasion de cette visite de courtoisie, le révérend passe un petit check-up anodin et apprend – j’en reste encore sans voix – qu’il est condamné, ce qui logiquement le retourne. Il fonce donc à l’école des jumeaux pour faire un laïus délirant à l’instit qui l’a dragué et à sa directrice qui ne l’a pas pris au sérieux. Il met dans le même sac à cette occasion les femmes infidèles et les pédophiles, ce qui est quand même magnifique. En gros, « l’immoralité », dont s’est rendue coupable la pécheresse, rejaillit sur les bambins qu’elle a en classe et la poussera peut être même un jour à draguer un de ses élèves. Euh, comme les jumeaux ont genre 8/9 ans, cette hypothèse me paraît légèrement malsaine et complétement tirée par les cheveux. Mais notre révérend, peut-être saoul finalement, en vient à louer le courage des fonctionnaires non dévoyés qui souffrent justement de la mauvaise image que leur colle ces professionnels qui draguent les parents d’élèves et par extension leurs enfants.
Enfin, la prochaine fois, cette instit y réfléchira à deux fois avant de tenter de séduire un Camden.
Le deuxième épisode était à la hauteur du premier assez débile. Eric qui a, sur un coup de tête, déscolarisé les jumeaux sans en avertir Annie toujours en villégiature chez ses nombreux bambins délocalisés doit se débattre avec ses soucis à ce sujet et sa condamnation à mort.
Heureusement que Lucie a redressé la barre et couché avec Kevin, sinon tout irait à vau-l’eau.

Du côté de « Kyle XY », malgré les réserves émises la semaine dernière, j’ai envie de voir où le joli surdoué aux yeux si expressifs va nous emmener. Il a appris hier grâce à son génie de concepteur qu’il fallait qu’il se méfie de son nouveau mentor, Tom Foss, qui a d’ailleurs disparu fort mystérieusement avec son héritage à la fin de l’épisode.
J’aime finalement assez qu’il soit un super héros en plein devenir. La semaine dernière, il se jetait dans une cabane en flammes et en sortait indemne, cette semaine il s’est découvert une super vue, une méga ouïe et un pouvoir que je lui envie, celui d’avoir la faculté de repasser dans sa tête tous ses souvenirs comme un disque dur ultra performant.
Je m’interroge sur une simple petite chose, comme contrairement à XX on ne lui a mis aucune mémoire artificielle, Kyle est conscient de n’avoir que quelques mois malgré son corps d’ado, ce qui ne semble pas le traumatiser plus que cela. Ce genre de constat aurait du lui laisser quelques séquelles, c’est assez atroce d’être né au sens propre de la dernière pluie, non ?

Sinon, « les maçons » ont accueilli pour la deuxième fois en un mois un petit nouveau dans leur effectif. Après une fille tellement canon qu’elle éclipse cette pauvre Connie ou la magnifique Paige tout en dents, Ty a un sérieux concurrent avec le sosie musclé de Tom Cruise. Eduardo, déprimé, a choisi pour protester de se coiffer comme un premier communiant. De toute façon, il ne sert à rien.
Hier, nos braves amis bâtisseurs rencontraient une femme tellement bien qu’ils regrettaient que son mari l’ait battue à mort. Il faut être américain pour oser prononcer des phrases aussi édifiantes que « Machine est tellement méritante que je trouve injuste qu’elle ait été ainsi maltraitée ». Une autre, genre la salope d’instit qui draguait Eric, ne l’aurait pas plus mérité, je pense….

Une folle journée de Créationnisme

Je ne devrais pas vous le dire mais j’ai hurlé mon bonheur à ma femme en découvrant que la une programmait les inédits des « Créationnistes » (« Sept à la maison »).

Ma joie a vite été tempérée par le résumé de la saison 10 qui nous indiquait entre autres que faire l’amour hors mariage entraînait des risques importants de choper la syphilis, pardon de faire des bébés, ce qui est presque aussi grave, car vous ne l’ignorez pas, comme moi, la contraception ne fonctionne guère surtout si on ne l’utilise pas.
Le générique m’a ensuite renseignée sur ce qui va être à mon avis un des problèmes majeurs de cette onzième et ultime saison : le casting décimé. Sur les 7 originels de la maison, seuls 5 ont resigné, comme ça, je vous l’accorde, ça a l’air énorme mais ça n’inclut que les deux parents Camden, cette folle de Lucie, et ces têtes à claques de jumeaux. Il manque Matt, l’aîné devenu médecin à New-York et père de trois enfants déjà ; Marie, la fille à problème du groupe qui a ENFIN trouvé sa voie dans l’enseignement et élève également avec son mari latino ses trois bambins ; Simon, dont on ignore finalement à peu près tout du destin dans cette onzième saison ; et Ruthie (Rosie) apparemment bloquée en Écosse par une grève perpétuelle des aiguilleurs du ciel.

Du coup, outre les Camden de sang, on va chercher des personnages secondaires vraiment très intéressants pour faire nombre : ce pauvre Kevin, le mari de cette folle de Lucie ; une fille-mère qui aspire à devenir pasteur désormais sous l’influence bénéfique des Camden ; le père de son enfant, Martin, l’ancien voisin des Camden et c’est à peu près tout.

Cette nouvelle saison démarre fort mal avec le chagrin et la colère de cette folle (c’est son épithète homérique) de Lucie qui a perdu les jumeaux qu’elle portait comme la femme de son frère et sa sœur à la fin de la dixième et finalement pas ultime saison. Lucie est en colère contre la terre entière et finit par le démontrer en faisant un sermon scandaleux face à la paroisse qu’elle partage avec son père.
A cette occasion, j’ai appris et compris avec effroi que Lucie, faute de contraception, se refuse à Kevin la majorité du temps, et notamment maintenant depuis la fausse-couche tragique, pour ne pas attraper de bébés.
Un peu traumatisée par cet élément, j’ai jugé à la moitié du second épisode de la journée qu’il valait mieux pour cette semaine que j’arrête avec les « Créationnistes » purs et durs.
Oui, parce que ce que vous ignorez, c’est que si Lucie en pleine fleur de l’âge et super féconde refuse d’honorer son mari, Madame Camden ménopausée et dopée par les hormones épuise Eric qui n’est plus si jeune. Je vais rendre…
D’ailleurs, l’un des autres problèmes majeurs de cette dernière saison est, à mon goût, l’âge d’Eric qui fait franchement plus croulant à l’écran qu’Annie, toujours pimpante.
Pour le problème évoqué plus haut de l’absence des enfants, les Camden Seniors les ont régulièrement au téléphone et leur inventent donc à la bouche pour le plus grand bonheur des téléspectateurs une vie.

A 20h50, j’ai regardé la suite de la saison 2 de « Kyle XY » et je vais continuer à énerver les fans de la série en la plaçant dans la droite lignée de mes amis Créationnistes.
La fille de la famille Trager et sa copine décident de se faire « revirginiser » au moins par les mots, pas en acte fort heureusement, car leurs malheurs ont débuté avec leur vie sexuelle. C’est léger comme message mais extrêmement insidieux. Elle dissuade la fille dont Kyle est amoureux de céder à son petit copain, sous le prétexte qu’il est un queutard invétéré. D’ailleurs, son vice manque de coûter la vie à une jeune fille qui attend, la pécheresse, de se faire sauter dans une cabane.
Outre ces messages bien puants de moralisme, la série continue à sombrer niveau intrigue. Kyle est désormais un super héros en apprentissage car il doit développer son corps pour qu’il supporte les facultés de son super cerveau.
J’attends simplement le moment où la série sombrera complétement dans l’immoralité et où Madame Trager se tapera enfin Kyle, elle en crève d’envie…

A 23h20, j’ai visionné le plus gore des épisodes des « Maçons du cœur », jamais programmé. Dans une ville du Maine, qui pourrait aussi bien être Capeside, un brave pêcheur de homards a du se sectionner le bras avec un couteau de pêche pour ne pas mourir suspendu dans le vide sur son bateau perdu en mer. L’entrepreneur chargé de la réfection de la maison a légèrement craquouillé en évoquant ce cas et sa lâcheté supposée car lui il n’aurait pas accompli cette acte ultime.
Niveau méritude je ne sais pas si c’est très bon mais niveau courage, c’est le top. Enfin pour la méritude, ce mec a accompli cet acte désespéré pour retrouver sa femme et ses filles, donc c’est pas si mal.
Le second sujet était consacré à cette femme qui a adopté des enfants sans jambes, brûlés à mort ou globalement super abîmés et qui dit à Ty quand il arrive avec son équipe de designers, je ne pensais pas que vous nous choisiriez. La classe…

Ils ont disparu dans l’indifférence générale… (je rebondis sur la thématique de la disparition évoquée avec tant de grâce par Meredith hier soir)

Meredith a survécu. Sa mère est morte, en revanche. Ma femme est de plus en plus fan d’Izzie. Callie est un monstre sans cœur. C’est le début des ennuis pour ce pauvre George…
Mais j’en ai déjà beaucoup parlé ici.

Pendant ce temps là à Glenoak ….
Hier, sans tambour, ni trompette, les aventures de nos amis Créationnistes se sont arrêtées sur la une. Bon, elles s’étaient déjà arrêtées une première fois, un samedi, mais j’avais manqué l’épisode (donc ça ne comptait pas). De plus, nous savons, toutes et tous, que ces malades d’américains ont insisté comme des fous pour qu’Eric, Annie, Kevin, Lucy, Ruthie et les jumeaux reviennent pour une toute, toute dernière saison sur leurs petits écrans. Mais malgré ce qu’en dit ma femme, il faut voir ces épisodes comme la fin définitive de l’histoire des Créationnistes, puisqu’à la base c’était prévu ainsi (si, si, Chérie, je te promets…).

En général, les bonnes séries ont de chouettes fins. Je pense évidemment ici à Friends ou à Buffy. Nous n’avons donc pas été étonnées que l’issu des exploits des Créationnistes craignent autant.

Simon doit épouser Rose, une petite intrigante que toute la famille Camden hait positivement parce qu’elle ne croit pas en Dieu et que ses parents ont divorcé plusieurs fois. J’adore ce message subtil : les impies sont incapables de fidélité et de stabilité. La famille pense que ce mariage est précipité et ne donnera rien de bon. Simon, lui-même, ne mise pas beaucoup sur cette union. Il se laisse apparemment manipuler par sa peste de petite amie. Elle lui fait même croire pour être sûre qu’il ne se défilera pas devant l’autel qu’elle est peut être enceinte. Simon se confie à sa sœur et lui explique qu’il sait maintenant pourquoi ses parents lui déconseillaient d’avoir des relations sexuelles avant le mariage. En attendant, Annie et Eric qui sentent la mort médiatique proche se remémorent de bons souvenirs : les premières règles de Lucy, les rapports semi-incestueux de Matt et Marie, l’arrivée de cette brave Happy… Je n’invente rien. Ruthie a ses règles ce qui dégoûte Kevin (fort heureusement) et toute la famille a un flash-back ému sur les premières menstruations de Lucy qui attendaient ça avec tellement d’impatience pour devenir une femme, sous-entendu une future mère. Aujourd’hui, elle est bientôt deux fois maman grâce à cet événement majeur évidemment. Quant à Marie, ses parents adorés qui la prennent pour une idiote obsédée sexuelle – quels bons parents – constatent qu’elle a toujours eu un problème avec les hommes ! Ils se souviennent également des samedis matins qui servaient, avant la ménopause d’Annie, à créer un nouveau petit Camden pour polluer la surface de la terre.

Un drôle d’épisode de conclusion donc…

Si on se détache du fond un peu trop gore pour s’attacher à la forme, on n’est pas déçu non plus. Jusqu’au bout, les Camden se font des films qui mettent en scène la rupture de Simon et de Rose puis on bascule directement sur l’après-mariage. Les noces ont effectivement été annulées mais on ignore complétement à l’initiative de qui. Les enfants Camden se targuent tous fièrement – sauf Simon qui s’est fait plaquer donc, Ruthie et les jumeaux, ouf… – d’attendre justement des jumeaux/elles pour la plus grande joie de leurs géniteurs qui imaginent déjà ces hordes de missionnaires Créationnistes arpenter notre belle planète pour convertir les masses à leurs idées réactionnaires. Simon est lui aussi papa puisque la nana qui était censée avoir eu un enfant avec Martin lui refile au propre comme au figuré le bébé. Comme quoi les relations sexuelles avant le mariage et en général dans le cas particulier des Camden n’apportent jamais rien de bon…

A se demander comment ils ont pu rebondir après une aussi « jolie » fin !
Ruthie attend des quadruplées ?
Madame Camden n’est finalement pas ménopausée et mettra encore des enfants sur terre ?
Lucy va changer de sexe ?
Kevin va partir en Irak ?

Des actes manqués et des mots clés

Hier, je n’ai absolument pas regardé « confessions intimes » sauf pour rerevoir la dame qui aime plus Claude François que sa fille. J’avais déjà écrit un très long post sur cet être à part qui peut dire sans rougir qu’elle a des photos de ses enfants mais même pas dans des albums – elle consacre tous ses murs à « Claude » – et qu’elle connaît mieux les plats favoris de son idole que de la chair de sa chair, sa fille, « parce que tu comprends ma chérie, tu n’es pas Claude ». Pour information, Claude adorait la moussaka et la fille de la dame aimait bien le chocolat au lait au petit déjeuner.

J’ai évité Ségolène Royal face aux 100 français mais vu les hurlements d’extase de ma femme, elle a été fabuleuse.

En revanche, j’ai regardé le destin de Lisa et je sens bien que Mariella, qui est presque aussi moche que Lisa mais sans artifices, elle, va tromper David avec l’architecte.

J’ai visionné un petit moment des Créationnistes et j’ai adoré que Simon dise à son père froidement qu’il préfèrerait le voir mort.

J’ai mis un temps dingue à comprendre que dans la rubrique « choses, trucs et machins » la solution à l’énigme était « une écharpe de miss ». C’était drôlement dur aussi.

J’ai visionné le « L Word » et constaté avec plaisir que ça baisait dans tous les coins.

Alors du coup, bien que mon fournisseur de statistiques fassent de la rétention d’informations, le fourbe, quelques mots clés…

la piste de zapatan
J’ai moi-même fait un jour cette recherche édifiante pour en apprendre plus sur ce jeu trop tôt défunt. J’aurais été jusqu’à pousser le vice très loin et à taper « vidéos de la piste de Zapatan avec Sophie Davant en treillis ».

super nanny m6 diplôme
Rhoooo, bonjour les psychorigides, vous demanderiez à Superman de vous présenter les siens, non, alors c pareil pour Super Gouvernante… Pffffff…

cendrine dominguez choc photo
C’est toujours un choc pour moi de la voir dans « la maison de Cendrine » parler du barbecue, de la table ou de la fourchette.

blog mes seins
Comme si je ne parlais que d’eux….

super nanny scientologue ?
Super Nanny obsède mes lecteurs en ce moment apparemment. J’espère qu’il s’agit de pure diffamation. En même temps, on lance vite des rumeurs avec des requêtes à la con.

sophie davant sans culotte
Brrrr, elle est privée d’antenne par les vacances et ce n’est pas plus mal.

regarder gratuitement les episode de la serie newport biche saisons 2
Un adepte des « Frères Scout » qui cherche « Newport biche », la célèbre série sur la mère californienne de Bambi…

regardé la dernière épisode du destin de lisa
Sans la faute parce que j’ai des lettres, j’aurais aussi pu taper cette requête car je n’en peux plus d’attendre. Ma femme soutient que David est déjà amoureux de Lisa et nous n’en sommes même pas 1/6ème de la série.

« anne laure » « star académie » lesbienne
Non ???? C’est pas vrai ??? Putain…le scoop…
Bonjour à mon lecteur qui vit en 2001 !

tete a claques le taliban
Oula, quelqu’un qui donne dans la politique internationale de haut vol…

diapo humour elections presidentielles francaises 2007
Ca ne me fait déjà plus rire, moi….

fakes nu de marie ange nardi
Comme si la réalité n’était pas déjà assez édifiante.

prénom animés,rigolo de drazic
Je suis contente de trouver ici un fan de « Hartley cœurs à vif », par contre j’ai du mal à saisir le sens de sa requête

la presse consacré a ély et a keven
Mon lecteur qui habite en 2001 devrait bien s’entendre avec celui qui vit en 2005.

touzet corinne photos play boy
Corinne Touzet a posé pour ce magazine ? Vraiment ?

video sex jeunes fille avec appareil dentaire
Lisa Plenske doit bien boucler ses fins de mois et ce n’est pas gagné avec ce que lui file David alors je vous interdit de juger…

Mon divorce avec Bones (pour des raisons idéologiques)

J’avais plutôt de l’indulgence pour la série « Bones » même si je trouvais son propos complétement indigent. J’ai été très chiffonnée par l’intrigue de l’épisode de vendredi. Angel, qui devrait arrêter les donuts comme Kit, accepte de répondre à la requête d’une copine avocate qui lui demande à quelques heures de l’exécution de son client d’enquêter sur une preuve écartée lors de son procès qui pourrait peut être l’innocenter ou au moins différer sa mise à mort. Angel s’acquitte de mauvaise grâce de cette tâche, essentiellement parce qu’il a mis sous les verrous le condamné à mort et qu’il est persuadé intimement de sa culpabilité et de l’intérêt de sa disparition. Comme toujours, il implique « Bones », son acolyte anthropologue, dans l’aventure. En cours de route, la psychorigide consultante nous expose sans détour son point de vue sur la peine de mort pour laquelle elle milite sans hésiter. L’avocate qui a fait appel à Angel est, elle, une militante de son abolition. L’agent du FBI est évidemment pour également.
Je vous épargne les rebondissements foireux mais le coupable qui avait l’air très innocent au début de l’épisode s’avère être un dangereux psychopathe puisque « Bones » et Angel trouvent de nouveaux cadavres de jeunes filles qu’il a assassinées à n’en pas douter. Ils le savent sans même enquêter plus que ça parce qu’ils sont américains et probablement Créationnistes, donc très forts. L’avocate super jeune et naïve anti-peine de mort est humiliée par son client devant les supers agents spéciaux et part dépitée en sanglotant. En effet, le Super Méchant vient de lui avouer que, comme elle, il attend la suppression de la peine capitale, *rire sardonique*, évidemment pour échapper au châtiment qu’il mérite, le vilain.

Il y a des moments où ça me saoule franchement que les Américains nous balancent sans réfléchir leur propagande bien pensante. Ma femme a déjà remarqué que rares sont les séries venues d’Outre-Atlantique où le personnage qui tombe enceinte avorte. Même dans « sex and the city », la série super libérée et révolutionnaire, où les filles se vantent beaucoup d’avoir fait sauter de petits locataires dans leur jeunesse, Miranda garde son gosse. Il n’y a guère que Kit de « L word » qui avorte mais bon Kit a quand même cinquante ans. Je supporte le prêche des Créationnistes Camden car je sais à quoi m’attendre de leur part, moins la morale insidieuse de séries policières programmées en prime. Heureusement que je ne suis pas fan de « 24 » sinon je pense que je serais très énervée souvent…
Maintenant, je vais aller mater un peu d’Allison Dubois et je sens que je n’ai pas fini d’être suprêmement agacée.

Une journée à comater devant la télé (ça m’apprendra à boire autant que Meredith) au lieu de travailler

Dans les épisodes inédits des Créationnistes, on a bien compris que les scénaristes manquaient d’idées. Ils ont essayé de faire passer pour une trouvaille inédite l’unité de temps (une journée de la vie des Créationnistes), d’action (les jumeaux confessent les secrets des membres de la famille), et de lieu (la demeure des Créationnistes). Mais à terme nous nous sommes surtout dits que nous savions pourquoi les Américains étaient obèses : ils passent leur vie à manger des oreo et à boire du lait pas du tout écrémé.
Bon, pour les secrets, rien de bien croustillant ou compréhensible. Simon va épouser Rose, une fille superficielle que sa famille déteste. Mais Annie, ménopausée depuis les saisons diffusées en semaine, se rapproche d’elle et l’apprécie pour des raisons mystérieuses liées à un certain Umberto. Lapôcompris là…Lucy et Rosie croient qu’elle veut pousser Rose à plaquer Simon avant le mariage et que c’est son secret. Simon cache à la fameuse Rose et à ses parents qu’il a plaqué ses études plus ou moins pour rembourser la bague très chère qu’il a offert à son haïssable fiancée. Comme tout tourne autour du mariage dans cet épisode, Eric, qui pourrait être leur grand père, avoue à ses gamins en bas âge qu’il a perdu sa bague de fiançailles des années plus tôt dans un motel (l’histoire ne dit pas ce qu’il y faisait et avec qui surtout…). Lucy et Kewwwwwwwwin avec sa tête d’américain avoue, eux, qu’ils vont donner à Simon de la thune pour qu’il arrête de trimer pour rembourser la fameuse bague.
Oui, ben je sais bien que c’est inintéressant au possible comme intrigue. Je me suis endormie d’ailleurs. Ma femme m’a réveillée en hurlant. Elle venait d’apprendre que Lucy était ENCORE enceinte. Elle est bien partie pour assurer la succession de sa mère. Les aventures des Créationnistes seraient donc complétement ETERNELLES.

Sinon, dans « sous le soleil », Jessica est fatiguée (presque autant que moi pour vous dire). Elle en a marre de tout gérer à la mairie et dans son foyer. Souvenez-vous, elle est mère et maire ! Zaccharie, l’enfant qu’elle avait adopté avec Baptiste, qui est devenu le temps d’un épisode une star du rap, est revenu vivre chez elle. Paolo, qui a été richissime, puis prêtre et enfin ermite défiguré et défroqué avant de retrouver une apparence humaine, lui impose aussi sa présence. Mais les deux hommes ne savent pas se gérer sans elle. Alors, Jessica n’en peut plus et ça tombe bien parce qu’elle tombe en panne à côté de la communauté hippie de Thierry Beccaro qui a tout plaqué après des années de « Motus » et Dany, pas bien remise de son succès fugace en duo avec Etienne Daho.
N’empêche qu’il y a de supers guests dans « sous le soleil » décidément. J’ai manqué Maud pendant mon séjour au Mans et je ne m’en remets pas.