Next (Koh Lanta, les 4 terres suite et fin !)

Vendredi quand Loïc est tombé des poteaux, j’ai lâché un « c’est bon, on peut arrêter » rageur. Déjà prête à zapper… C’était la goutte pour 2020 ! Brice a évidemment choisi Alexandra, et loin de moi l’idée de le blâmer, après 40 jours d’aventure, on aurait tous fait pareil. Et puis le jury final a été sympa avec Alexandra et je me suis dit qu’elle avait une chance de gagner. J’ai donc poursuivi mon visionnage jusqu’à l’ouverture des bulletins et surtout la révélation finale de qui avait voté pour qui.

@TF1

Voilà ce que je retiens de la soirée, de la saison et mes espoirs pour la suite !

Des candidats attachants
La personnalité de Bertrand-Kamal a beaucoup fait pour cette saison. Je resterai longtemps marquée par l’immense tristesse des candidats quand il a été éliminé après une épreuve expéditive. Ils ne savaient pas ce qui allait se passer évidemment et ils étaient sincèrement minés par ce départ. Du jamais-vu dans une émission où il ne doit pourtant en rester qu’un.
Mais Loïc a aussi été un formidable candidat. Quand Brice ne l’a pas choisi pour aller au jury final, il n’a pas eu un mot d’aigreur. Il a été fair-play jusqu’au bout et son ultime vote est allé à Alexandra.

Des candidats moins attachants
Pas de bonne saison, sans candidats qu’on adore détester, je n’ai pas été une immense fan de Brice ou de Dorian. Ils étaient surtout venus pour briller dans les épreuves, ce qui ne va pas avec l’esprit du jeu. Je préfère les aventuriers complets comme Grégoire ou Freddy, voire Sam, qui sont aussi bons sur les jeux que dans la vie du camp, ou les immenses stratèges, qui manquent depuis quelques saisons.
Hajda a aussi endossé avec brio le rôle de la méchante. Elle a reconnu par deux fois qu’Alexandra aurait sauté au premier conseil sans victoire à l’immunité. Je pourrais ajouter Alix, mais j’avais une certaine tendresse pour elle. Le professeur d’histoire, qui se la joue Indiana Jones, n’aura pas compté non plus parmi mes favoris.

Girl power…
Même si c’est toujours la plus vieille/ la moins vaillante qui est éliminée en premier dans l’aventure, nous en sommes à la troisième victoire féminine d’affilée dans Koh Lanta. Et ce sont toutes de « belles » gagnantes. J’avais adoré le parcours de Maud, la Belge qui visait l’Himalaya à sa sortie de l’aventure, pronostiqué la victoire finale de Naoil et Alexandra a certainement eu l’un des plus jolis parcours dans le jeu jamais vu à ce jour.
Il est probable que les garçons fassent très rapidement une alliance dans la prochaine saison et qu’ils se liguent contre les femmes.

Les inconnus…
Comme à chaque fin de saison de Koh Lanta, la finale en direct est l’occasion de retrouver des candidats qu’on avait totalement oubliés. Dans mon cas, cette année, ça a été Diane. On s’est beaucoup moqué d’Ava qui n’imprimait pas la pellicule, mais j’avais zappé Diane.

@TF1

Et maintenant ?
Désormais j’espère que la prochaine saison ne collera pas avec le troisième confinement. Les plaisanteries les plus courtes sont les meilleures. Mais ne dit-on pas, jamais deux…. Enfin vous connaissez la suite…
Je rêve d’une véritable revanche des héros avec des candidats recalés aux poteaux, à l’orientation ou éliminés par un collier qui viennent se venger avec le mors aux dents. Je veux bien évidemment que Loïc revienne, mais pourquoi pas Lola aussi et Sam (bien sûr). Et puis Dorian pour qu’il gagne enfin quelque chose. Mais vous me voyez arriver, il est temps que Freddy gagne son Koh Lanta. Le retour de l’ingénieux ingénieur est indispensable !

Pour l’amour est dans le pré, je vais passer mon tour cette semaine, tant j’ai trouvé la première partie du bilan sans intérêt, ni véritable révélation. Sauf bien sûr pour Eric qui a recalé, comme je l’avais imaginé, la factrice pour se donner une seconde chance avec l’une de ses premières prétendantes. J’attends désormais de connaître la suite.

Tout ça pour ça

Pour vous faire gagner du temps et parce que je suis en retard (en retard), je vais vous parler aujourd’hui des deux émissions phares du moment : Koh Lanta et L’amour est dans le pré.

Pour Koh Lanta, pas grand chose de neuf sous le soleil fidjien….enfin si ! Nous arrivons déjà à la réu… à ben non, simplement un deuxième tour, je suppose, puisque les quatre équipes régionales, les quadricolors de 2020, vont être refondues en deux tribus jaune et rouge dès la semaine prochaine.
Tout ça pour ça donc…
Il faut dire qu’on s’emmêlait un peu les pinceaux avec ces quatre tribus.
Bon, les téléspectateurs avaient bien saisi que les (z’)oranges (amers et déconfits) étaient le groupe à détester et les verts les plus sympathiques et les meilleurs, mais les bleus et les violets n’imprimaient pas vraiment, à l’image de la pauvre Ava très peu apparue à l’écran jusque-là.

J’ouvre une parenthèse : Naoil, la dernière gagnante du jeu, a mis beaucoup de temps avant de s’imposer dans les montages. Il a fallu attendre son coup de gueule à la réunification pour qu’elle prenne un peu de place.

Pour résumer l’épisode, comme prévu Diane est revenue dans la tribu du nord, après le départ sur blessure du plus vaillant de la bande (Samuel, je l’ai googlé). Après ce retour triomphal et malgré son succès auprès des filles de l’équipe, elle a aussitôt été renvoyée dans ses pénates par l’immense stratège autoproclamé, Adrien.
Chez les bleus, Aubin a réussi le coup de maître envisagé, en sortant son collier d’immunité et en éliminant Mathieu, le plus fort de son groupe. Un choix que je trouve contestable et détestable. Cependant, il ne le sait pas, mais c’est très bien joué en prévision de la mini-réunification. Et malgré ses prouesses physiques, Estelle a été bannie de chez les Oranges. Là encore, on s’y attendait un peu.
La semaine prochaine, les équipes vont donc être recomposées, ce qui est vraiment dommage et limite injuste pour les Verts.

J’ai cherché un truc vert et du coup Hulk s’est imposé ) moi !

En parlant de vert (quelle transition), nous avons découvert le deuxième épisode de L’Amour est dans le pré hier. Je ne m’étendrai pas sur les speed-dating très chauds de Mathieu, le gay de la saison, et la remarque toujours à la frontière de l’homophobie de Karine sur le fait que c’est bien qu’il ait plein de prétendants parce que ça prouve que les homosexuels ne sont pas forcément infidèles (en vrai, ça ne démontre rien et surtout à quoi bon véhiculer à nouveau ce poncif ?).
Je souhaite le meilleur à la très touchante Laura dans l’aventure, mais je demeure extrêmement réservée sur ses chances d’arriver à trouver l’amour devant des caméras.
Et j’avoue que j’ai dû faire des tas de micro-siestes devant les speed-dating d’Eric, parce qu’aucun ne m’a marqué. Bon, il a décroché le titre de meilleure question de l’année avec « c’est ton animal principal ? » à la dame qui possédait 17 chats !
Je reviens au passage sur mon appréciation d’Eric, le chevrier, qui n’a pas hésité à balancer l’air de rien à son unique prétendante qu’elle était « grosse ». Il y a des limites à la muflerie assumée.

Ces speed-dating ne valent que par les vannes de Karine Le Marchand littéralement « on fire ». Sa présence aux premiers rendez-vous est la bonne idée de la saison. J’espère désormais qu’elle sera à la ferme pour aider les agriculteurs dans leurs choix et se moquer de leurs bourdes depuis l’étable.

L’autres véritable bonne nouvelle de cette rentrée est le grand retour de L’amour vu du pré, qui reste pour moi l’une des meilleures émissions de l’automne. A la limite, on pourrait se passer du programme titre et juste le regarder avec nos amis agriculteurs.
Je suis toujours aussi fan des gersois Pierre et Fred. Frédérique pleure à chaudes larmes pour à peu près n’importe quoi, tandis que Pierre (comme moi) tente bravement de retenir ses gros sanglots pour les mêmes raisons. Ils sont touchants et très justes.
Des candidats de l’an dernier les ont rejoints dans l’émission.: Maud et Laurent et Didier et sa douce Isabelle. Les deux couples ont l’air fou amoureux et ça fait plaisir. Et puis bon, on ne va pas se mentir quel plaisir de revoir Didier !

Les Bronzés

Après avoir commencé de façon assez gaguesque, la nouvelle saison de Koh Lanta a pris un tour vraiment tragique avec la mort de Bertrand-Kamal.
Je me suis demandé comme tout le monde si TF1 allait arrêter sa diffusion. Mais la chaîne a choisi de la maintenir, certainement en accord avec la famille et les dernières volontés du principal intéressé. Je vous avoue qu’il m’a fallu quelques minutes pour me sortir de l’esprit que le candidat le plus sympathique de la saison n’était plus là.

Je ne vais pas m’appesantir sur le sujet, car je le ferais mal. Je m’interroge évidemment sur la suite. Et si c’était le vainqueur, parce qu’il a vraiment le potentiel pour aller au bout ? Dans quelles conditions va-t-il partir s’il est éliminé ? J’ai même échafaudé tout un tas d’hypothèses, allant du départ sur blessure, à la boule noire aux ambassadeurs en passant par l’élimination à l’orientation. Mais je vais me concentrer aujourd’hui sur l’épisode de vendredi.

Cette année dans Koh Lanta, nous avons donc quatre équipes et quatre nouvelles couleurs. Je suppose qu’il ne fallait pas remettre les sacro-saints jaune et rouge sous peine de créer un énorme traumatisme et un préjudice moral important parmi les équipes qui se seraient vu affubler d’autres teintes.

Chaque tribu représente une région.
Le Nord qui va de Dunkerque à la région parisienne, mais que ça n’empêche pas de chanter les Corons au premier conseil, le Sud qui court d’Agen à Nice (en gros les gens qui pensent que passé Cahors, c’est le Nooooord), l’Est qui s’étale de Marne-La-Vallée à Nancy, et l’Ouest qui suit schématiquement la façade atlantique (et la Manche et la mer du Nord).
Je pourrais appartenir à trois de ces magnifiques tribus.

TF1 / météo

Pour l’instant, le Nord et le Sud ont perdu chacun un candidat au conseil. L’Ouest a récupéré la candidate du nord, après que le héros en espadrilles qui avait égaré son maillot de main à la première marée venue, a été victime d’un claquage….en manifestant sa joie d’avoir vu ses camarades gagner une épreuve. Le pire, c’est que je n’invente rien.

Sur quatre équipes, une seule a fait le feu. J’ignore comment les autres se nourrissent. Leurs campements sont réduits à la plus simple expression. On est loin des dernières saisons où des bâtisseurs expérimentés construisaient des cabanes capables de résister à un typhon.
La tribu du sud a failli manger un rat. Littéralement, manger un rat ! Parce que c’est le seul truc qu’ils ont réussi à piéger.

Dans l’échelle de la sympathie, les verts (la tribu de l’Est) sont largement en tête. Il faut dire qu’ils disposent de Bertrand-Kamal, toujours souriant et optimiste, qui a réussi à réconcilier deux candidates prêtes à s’étriper.
Ils sont suivis par les bleus, qui ont évidemment choisi d’éliminer en premier la doyenne de leur équipe, qui souffrait de deux handicaps majeurs dans le jeu – être une femme et avoir passé la cinquantaine – et les violets, qui comptent un stratège bien trop sûr de lui.

Le pompon de l’équipe antipathique, qui dans une saison traditionnelle aurait bien évidemment été la rouge, revient aux oranges, l’Ouest de la France.
Les zoranges, comme les appelle Denis Brogniart en faisant bien la liaison, sont très compétiteurs. Il faut dire que c’est l’équipe qui semble sur le papier la plus performante. Elle compte les deux hommes forts de la saison (Dorian et Brice) et deux jeunes femmes plutôt athlétiques. Après chaque épreuve perdue, ils cherchent donc à qui attribuer le blâme pour cette défaite et évidemment il est tombé, par deux fois, sur la plus âgée du groupe, la pauvre Estelle.

Mais Estelle, ancienne cycliste de haut niveau, ne s’est pas laissée démonter. Et franchement, elle a eu du mérite. Je n’en reviens toujours pas de la façon dont sa coéquipière lui a parlé. Elle a cherché et trouvé le collier d’immunité et l’a sorti au conseil. Le meilleur rebondissement possible dans Koh Lanta !

Comme les jeunes oranges ne brillent pas par leur sens de la stratégie, ils ont voté unanimement comme la pauvre Estelle, qui n’a eu qu’à voter contre l’un d’eux, en l’occurrence Diane, pour l’éliminer. En même temps, Estelle s’imposait comme un chouette bouc émissaire et simplifiait bien la vie de ses camarades.
Bon, Diane l’a mal pris. On la comprend, elle ne s’y attendait pas. Mais parler de trahison et de vengeance, alors que tout un groupe venait sans ciller de se liguer contre une aventurière, il ne fallait pas manquer de culot.

Estelle ne fera pas long feu dans le jeu, mais au moins elle a déstabilisé ce groupe de matamores. Diane devrait revenir en remplacement du bleu blessé, après avoir maudit Estelle sur dix générations.

Au prochain numéro, on va déjà y voir plus clair, puisque trois équipes élimineront chacune un candidat. L’émission proposera donc le nombre record de trois conseils en un seul épisode. Du jamais vu dans le programme.
IL promet donc (de ne pas être du tout) passionnant, passée l’épreuve décisive, car les jeux semblent être, en partie, déjà faits.

Je pronostique les départs anticipés d’Estelle chez les oranges, d’Adrien trop stratège chez les violets et d’Aubin ([MAJ de 16h36] qui a un collier d’immunité aussi et qui pourrait autant contrarier son équipe qu’Estelle. Merci de me l’avoir rappelé), pas assez athlétique chez les bleus. J’espère que les Verts triompheront à nouveau pour préserver Alexandra ou Hajda…