Objectivité journalistique

« Accès privé », l’émission d’investigation de M6, qui s’était penchée auparavant sans concession sur la générosité des stars de Hollywood, enfin qui avait surtout redoublé à la bouche un sujet américain comme souvent quand le programme ne traite pas des stars françaises de qualité (Francis Lalanne, les anciens de la télé-réalité, les ex chanteurs des boys band…), consacrait hier une brève à la télé-réalité qui révolutionne en 2010 le genre et qui cartonne…sur la TNT créant des polémiques énooooooooooormes avec à l’appui le témoignage de la candidate qui a été traitée comme une chienne (l’animal qui aboie) pour gagner de l’argent et qui ose la comparaison du siècle « Alain Chabat a bien joué un chien dans un film, sans qu’on le lui reproche » (imparable !). « Accès privé » nous parlait évidemment de « Dilemme » qui est un peu une production maison puisque M6 et W9 sont sœurs. Il suffit de retourner votre écran pour saisir la ruse, si comme ma mère qui s’en fout de toute façon, vous ne l’aviez pas captée.

Comme j’ai le QI d’un poulpe, ce sujet objectif sur la qualité de cette émission révolutionnaire, que tout le monde regarde et dont tout le monde parle a priori, m’a donné envie de regarder le résumé du jour sur W9. Rien à voir avec le fait que j’aie zappé inconsidérément, que je sois tombée dessus et que je me sois dit « ça ou autre chose », évidemment…

Dans « Dilemme », hier, enfin plutôt avant-hier, Jason (à prononcer comme le tueur du Vendredi 13 et non comme l’amoureux de Médée et le poteau des Argonautes) fêtait ses 23 ans dans le cube. Pour le récompenser, toutes les filles faisaient des bisous au garçon qui possède le même maillot de bain que Taïg Khris, ce qui semblait mettre de l’eau dans le gaz dans le couple que le jeune homme forme avec l’athlétique Caroline, qui danse un peu comme Phoebe quand elle essaie de séduire Chandler dans « Friends ».

Mais bon, comme son nom l’indique, « Dilemme » pose des problématiques insolubles à ses participants. Caroline, qui est donc la petit ami de Djésone, devait choisir entre faire gagner des sous à son clan ou accorder en cadeau d’anniversaire à son copain, un message de ses potes, et faire perdre de l’argent à son équipe. N’écoutant que son beau cœur, la jeune fille a préféré ne pas perdre d’argent. Plus tard, Kevin, le copain de Jason, a lui opté pour enfermer son ami dont c’est l’anniversaire pour la soirée dans une pièce et obtenir des fonds plutôt que perdre de l’argent et laisser son pote passer un bon moment pour son anniversaire.

Chouette mentalité !

En même temps, on nous avait promis des candidats prêts à tout pour le fric et la notoriété (mouhahahahaha) et ils jouent le jeu. Seul petit problème, comme l’émission s’adresse à des pauvres têtes et qu’elle en met également en scène, la production leur a apparemment demandé de verbaliser le dilemme. Ainsi une fois la requête posée, « tu as le choix entre priver ton copain d’anniversaire et gagner 1000 euros ou lui accorder sa soirée et perdre la même somme », le candidat concerné doit exprimer à haute voix les avantages et les inconvénients du dilemme, ce qui rend le truc encore plus crétin.

De mon côté, je regrette le dilemme qui concernait de la cervelle de veau grillée, que personnellement je refuse d’ingérer même pour 1000 euros (quoique…).

Je vous fais le petit laïus pour signaler que tout ça n’est que du buzz de bas étage, destiné à alimenter essentiellement le web… On s’en fout en fait, si à la limite c’était regardable et un peu passionnant, mais on est quand même loin du compte, malgré la présence de la magnifique Marie, qui me pousserait à elle seule à me taper les quotidiennes…

Les raisins du Dilemme !

Pour fêter le week-end, j’ai décidé de regarder la quotidienne de « Dilemme » ce qui ne m’est strictement jamais arrivé depuis l’avènement de l’émission (et en vrai je pensais tomber sur « les Simpson ») et je suis tombée sur une scène extrêmement choquante : les candidats mangeaient des raisins en plein mois de juin. Normalement, dans une émission de télé-réalité, les concurrents s’engouffrent à longueur de journée de la pâte à tartiner et je permets de préciser en plus que ce n’est absolument pas la saison du raisin.

Voilà, j’en profite pour interroger mon lectorat, qui regarde « Dilemme » parmi vous ?

J’ai également été consternée en zappant en m’apercevant que quelle que soit la chaîne, TNT ou pas, les candidats de télé-réalité dansent forcément alignés en se regardant dans la glace. Je me demande où ils ont appris ça. Copient-ils leur glorieux aînés ?

Sinon, je ne l’avais pas encore écrit ici mais au moins grâce à W9, même les plus analphabètes n’écriront
plus « dileMNe », que la correction orthographique de word ne supporte pas apparemment. J’attends désormais que la chaîne propose « infarctus » (/infRActus), « aéroport » (aREoport) ou misogyne afin que pour l’éternité plus personne ne l’écrive avec un y à la place du i.

Dilemme, la télé-réalité trash de W9 : un pétard mouillé ?

W9 créait hier soir l’événement sur la TNT en lançant le Loft nouvelle génération et complétement décomplexé, « Dilemme ». La chaîne nous avait promis des nains et des bimbos. TF1 allait passer pour un enfant de cœur avec son « Secret Story ». Youpie !

Bilan, je félicite la production pour la façon dont elle a orchestré le buzz autour de l’émission. Lors du live de la Nouvelle Star, mercredi, alors que j’étais pourtant loin d’exulter, j’annonçais que l’ouverture du « Cube », qui n’est pas un loft donc, de « Dilemme » allait être la seconde révolution télé-réalitesque des années 2000 après « le Loft » donc.

Même si j’ai trouvé Faustine Bollaert fabuleuse hier soir et que le principe des dilemmes est plutôt amusant, il faut bien reconnaître, que le soufflé est un peu retombé.

J’avais oublié que W9 n’est pas M6, et que malgré le fabuleux dispositif qu’on nous promet sur le web pour suivre les candidats, l’ensemble fait un peu cheap quand même. A l’image de la pauvre animatrice qui a du recevoir seule sur son estrade à Bry-sur-Marne les quinze candidats qui vont participer à l’émission. Faute de moyens donc, les « dilemmeurs » ont eu le droit à un portrait sur fond vert destiné à montrer combien ils étaient prêts à tout pour cartonner dans le jeu, même pas un petit reportage en famille à se mettre sous la dent. Le public était formé essentiellement de potes des candidats et de leur famille, que la prod avait du amener en mini-bus sur place. Heureusement pour cette première, il ne pleuvait pas.

Pour ceux qui ont loupé l’émission, je vous situe quand même le propos : quinze candidats vont être enfermés dans un cube – a priori minuscule d’après les premiers commentaires des participants, toutefois doté d’une piscine – où ils vont vivre sous l’œil des internautes et des téléspectateurs pendant deux mois. Ils sont scindés en deux clans. Pour gagner un maximum de sous, le but du programme, car les participants sont avides d’argent et de notoriété, ils vont être soumis à des dilemmes cornéliens : poisson ou poulet ? Si tu ne te passes pas de douche pendant une semaine, ton équipe est privée de nutella.
Pour le reste, le principe de l’élimination est le même que dans toute émission de télé-réalité. Les candidats désignent celui ou celle qu’ils aiment le moins, qui sera soumis aux votes du public pour une éventuelle élimination.

Pour vous donner une idée sur les premiers dilemmes du jeu, un candidat est entré nu dans le jeu contre 5000 euros, une autre a abandonné son chien chéri qu’elle ne voulait de toute façon par faire entrer dans l’émission contre la même somme, le sosie belge de Barbie a préféré ses valises au confort de ses camarades de clan qui seront privés de valises pendant 48 heures et la quinzième candidate mystère a été forcée d’accepter d’être coiffée comme Rihanna pour 10 mille euros et la chance de participer à l’émission.

Il va falloir que W9 assume ses promesses maintenant. Le public attend du sexe et des trahisons. Les gamins entrés dans le jeu ont paru bien timides hier, transis de froid dans leur cube, installé à Bry-sur-Marne. Ils paraissaient nettement moins chauds que des secréteurs au même stade du jeu notamment. Il ne suffit pas de dire dans un portrait qu’on est manipulateur et fourbe, il faut assumer après…

J’ai quand même hâte de découvrir la première quotidienne ce soir. Je vous livre au passage mon coup de cœur qui va à la très, très jolie Marie…