Mes 15 chansons Disney favorites

Noël approche, on a le moral dans les chaussettes, alors voici mes 15 chansons Disney préférées pour vous accompagner en emballant les cadeaux !

La numéro 1 risque de vous surprendre !

15- Pinocchio – When You Wish Upon a Star
Je déteste ce film et le mot est faible ! Mais cette chanson, c’est toute la magie Disney concentrée en quelques minutes.

14- La Reine des neiges – Libérée délivrée
Comment ai-je pu simplement penser à ne pas la faire figurer ? Je reste pourtant très peu fan du film (décidément).

13 – La Belle et la bête – Je ne savais pas
L’un de mes Disney (récents) préférés !

12- Mulan – Une fille à aimer
Une belle et tardive découverte.

11- Le Bossu de Notre Dame – Charivari
Je m’étais pris une telle claque visuellement que je l’ai vu deux fois en salle. Si, si…

10- Aladdin – Prince Ali
Encore un film que j’aime peu, mais je m’incline face à la qualité de la chanson !

9- La Belle et le clochard – La chansons des Siamois
Nous sommes dans le registre de la madeleine. C’est certainement l’un des premiers films que j’ai vus en salle avec Taram (que je reverrai un jour).

8- Les Aristochats – Des gammes et des arpèges
Certainement mon Disney favori avec les 101 dalmatiens (malheureusement dépourvu de toutes chansons) et un souvenir affreux du collège. J’ai eu un 4 en solfège sur cette chanson.

8′- Les 101 dalmatiens – Cruelle diablesse
J’ai écrit qu’il n’y avait pas de chanson dans les 101 dalmatiens, j’ai oublié cette improvisation de Roger au piano. Pourtant quand j’étais petite, j’avais la cassette audio du dessin animé (pas la VHS, non) et je l’écoutais en boucle.

7- La Petite Sirène – Kiss the girl
J’ai découvert récemment (pendant le confinement sur Disney +) La Petite Sirène et j’ai adoré ce film, injustement décrié. Il compte au moins deux chansons cultes, dont celle-ci.

6- La Belle et la bête – Gaston
La Belle est la bête est un excellent Disney, qui compte en plus l’une des meilleures BO. Ce n’est pas la dernière fois que le film apparaîtra dans ce classement. Accessoirement, j’ai commandé un chaton noir pour Noël que je veux appeler Gaston.

5- Mary Poppins – Chem Cheminée

4- Le Roi Lion – L’histoire de la vie
Et donc je vais faire mon coming-out, je n’aime pas du tout le Roi Lion, mais si cette chanson et ces images ne vous font pas frissonner, je ne peux rien pour vous. Vous avez perdu votre âme d’enfant…

3- La Belle et la bête – C’est la fête

2- La Petite Sirène – Les poissons
La chanson la moins vegan de la terre, qui est encore mieux en VO. Je peux la chanter pendant des heures. Je n’ai d’ailleurs plus le droit de consommer du poisson, du poisson à cause de ça.


1- Hercule – N’avoue jamais !
Très mauvais Disney, mais excellentissime chanson !

En bonus-track !
Ce n’est pas une chanson, mais ce sont mes personnages préférés !

La voiture balai des posts

Aujourd’hui, c’est dimanche et j’ai décidé de ne pas faire vraiment dans l’inédit. Je vais éditer mes posts des derniers jours avec quelques trucs assez importants que j’ai oubliés de vous raconter.

D’abord, j’ai omis de vous parler de l’effet spécial inouï trouvé par les réalisateurs des magnétos diffusés pendant les primes de la carac. Ils usent maintenant de la multiplication des Alexia. Au lieu de n’en avoir qu’une à l’écran, la directrice apparaît en petit ou en grand dans la deuxième partie de nos téléviseurs. Ca ne sert à rien. C’est assez laid. J’adore. Du coup, nous en sommes arrivées à la conclusion, avec ma moitié, qu’après avoir dirigé quatre promos – elle a séché par deux fois – elle se négligeait complétement cette année et qu’il faudrait la relooker. Evelyne Thomas devrait faire son come-back sur la une avec un « c’est mon choix 2006 » juste pour la directrice.

Dans mon post sur les concerts auxquels j’ai assisté dans mon existence, j’ai oublié de vous parler de ceux où je suis allée gratuitement. Il est possible que, petite, à la foire expo annuelle de mon bled, j’ai assisté à un récital de C Jérôme ce qui expliquerait ma fanitude absolue de « et tu danses avec lui ». Ce dont je suis sûre en revanche, c’est que j’ai vu Dave sur scène le jour de la victoire de l’équipe de France en coupe du monde et que personne ne l’écoutait vraiment. Deux ans après, j’ai suivi pour le Daily Planet local, je suis la Clark Kent chti, le concert de Gérard Blanc ce qui explique ma fanitude totale de « et on démarre une autre histoire » et du sosie français de Mylène Farmer. Une autre star a chanté ce jour là en play back, j’avais fait de la dénonce dans mon article, mais je n’arrive pas à me rappeler qui. Si les personnes qui étaient là avec moi s’en souviennent, merci de m’aider. Oh, la même année, bien avant l’émission de télé-réalité, j’avais du aussi suivre la tournée de ma publication et assister à un spectacle de Jean Roucas. Heureusement Gold sans son leader parti avec les Images – le fourbe – avait assuré sa première partie et j’avais vu les rescapés du groupe à 2 mètres. Je m’étais retenue de réaliser une interview exclusive.

Pour revenir sur le prime de vendredi et rebondir sur le commentaire d’une lectrice non obsessionnelle de l’orthographe des boissons à base d’eau et de sirop (les gens qui ont passé l’été à me supporter à la terrasse des cafés savent que je préfère les diabolos grenadine), je pense qu’il y a de l’eau dans le gaz entre Dominique et Cynthia. Nikos qui s’essayait à un fabuleux enchaînement vendredi entre la performance de Wonder Woman et celle de la superbe italienne toute de cuir vêtue a tenté de lui demander si Dominique était un de ses soutiens au château. Cynthia a fourni une réponse assez claire sur le fait que non mais que Cyril et Gaël oui. Tout ceci me permet de revenir sur la chanson culte qu’elles ont interprété ensemble dotée d’un fabuleux clip.

Enfin donc, comme je vous en parlais hier du magnifique clip de Céline Dion, je suis allée le chercher sur youtube et pour une fois je n’avais rien idéalisé. Tout commence quand l’abruti de petit ami de Céline Dion, qui habite un palais des 1001 nuits inchauffable à la périphérie, part faire de la moto un soir d’orage. L’histoire ne dit pas s’ils viennent de se disputer. Peut être, ça rendrait le propos encore plus fort… Là, la foudre s’abat sur un arbre qui barre la route du véhicule à deux roues de notre héros et pof il se croûte connement avant d’exploser parce qu’il avait bu du pétrole certainement. Une autre nuit d’orage, bien après le drame, Céline est habillée comme une princesse chez elle. Elle vit seule depuis le décès prématuré et absurde de son motard de petit copain. Elle regarde des photos du passé et elle pense à son homme décédé. Là, tout lui revient, un peu comme ce qu’elle hurle dans la chanson, et miracle comme elle semble voir des gens qui sont morts, son mari apparaît pour danser des slows avec elle ou traverser le salon à moto. Vous remarquerez que tout mort qu’il est, il n’a pas la décence de lui épargner la vue du véhicule qui est à l’origine de la fin de leur idylle. Le réalisateur du clip a manifestement vu et adoré le film culte de mon adolescence « Ghost ». J’espère que vous apprécierez autant que moi la décoration pas du tout kitsh de l’intérieur sobre de la québécoise…Comme Alexia La Roche Joubert, Céline apparaît elle aussi plusieurs fois à l’écran. J’avais un peu la même brosse qu’elle quand j’étais petite pour m’occuper de mon hamster prénommé Roudoudou 1, 2 ou 3 selon l’année.

13 songs – 1 (Celles qui n’ont rien à voir avec la télévision…)

« Pourvu qu’elle soient douces » – Mylène Farmer
Mon père m’avait offert le maxi single parce qu’il savait que j’adorais Mylène Farmer. Je chantais à tue tête, déjà à l’époque, les paroles du tube avec le lecteur CD du salon. C’est ainsi que j’ai converti mon meilleur ami qui est devenu depuis fan professionnel et obsessionnel de l’artiste. Il y a eu le clip, mon deuxième choc artistique… Seul petit bémol dans tout ça, mon grand frère qui essayait d’expliquer à mon papa qu’il n’était peut être pas très sain que je braille sur une chanson qui causait de sodomie. J’ignorais ce que ce mot signifiait à l’époque.

« Total eclipse of the heart » – Bonnie Tyler
Longtemps, j’ai eu honte d’admettre que je passais mes soirées à écouter RFM, 89.9 dans mon bled natal, sur la radio de la salle de bains et celle de ma chambre mais bon en même temps il s’agissait de la seule fréquence que nous captions. J’ai tout de suite adoré ce tube de Bonnie dans sa version longue. Oui, il y a deux versions. Je ne sais pas si ça vient de sa voix rauque ou des paroles.

« Je te souhaite à mon pire ennemi » – Cali
Bon j’aurais pu mettre à peu près n’importe quelle chanson de Cali. Je ne comprends pas pourquoi il insupporte à ce point tant de personnes. Personnellement, toute lesbienne que je suis, je le trouve très beau et j’adore son petit accent du Sud-Ouest. Ma femme avait acheté son premier album et ne se doutait pas que la fan de Bonnie Tyler et de Mylène Farmer que je suis allait autant flasher sur ce chanteur. J’ai écouté « l’amour parfait » jusqu’à l’user. Je me suis précipitée dans ma grande surface musicale favorite quand « Menteur » est sorti à son tour. Pour le choix de la chanson, au risque de faire hurler la terre entière, je lui trouve des accents de Bono de U2 quand il gémit sur le refrain. Désolée… Oh, j’adore aussi la chanson sur la séparation avec son enfant et évidemment toutes celles où il parle de rupture.

« Dans 150 ans » – Raphaël
Je confirme que je suis une midinette. C’est quasiment un souvenir télé. La première fois que j’ai entendu Raphaël interpréter ce titre, il était sur le plateau de la carac et j’ai eu l’impression que toute la salle retenait son souffle ou juste moi comme d’habitude.

« Confessions nocturnes » – Diams
Cet été, mon frère, un garçon très sérieux, BCBG à souhaits, m’alpague sur msn pour me dire qu’il a découvert une nouvelle artiste et qu’il adore ce qu’elle fait. Comme j’ai confiance dans les goûts de mon frère qui m’a quand fait découvrir Gainsbourg et Renaud, je lui demande très vite de me faire partager son bonheur. Il s’agissait de « confessions nocturnes » de Diams. Personnellement, je suis au bord du fou-rire, malgré le propos, à chaque fois que je l’écoute. Mon passage préféré c’est quand même « elle s’appelle Andy, fille de la nuit, elle a un mec qui vit sur Saint Denis ». Je vous passe le commentaire composé sur la dramatisation quand elles éclatent la BM du mec à coups de cric et que la délicieuse Diams demande au mec infidèle s’il a « un problème avec son slip » pour tromper sa copine. Magnifique tout simplement…

« Ne me quitte pas » – Brel
Je sais que c’est LA tarte à la crème par excellence mais je m’en tape, c’est mon post après tout. Vous ne m’avez jamais entendu, ou peut être que si à l’époque, expliquer après un extrait de la chanson que je la dédiais à quelqu’un qui allait partir et à qui je tenais. Je crois que j’avais à l’époque le message de répondeur le plus lacrymal de la terre. A ma décharge, j’avais 20 ans.

« Voilà c’est fini » – Jean-Louis Aubert
Tant que j’en suis à raconter ma vie, à une époque je me désespérais donc sur mon répondeur du départ d’une personne, deux ans plus tard (et dans 150 ans ?), elle m’envoyait cette chanson pour me signifier quelque chose. Je cherche encore quoi. Des indices ? Comme j’ai un sens de l’humour très particulier, j’éclate de rire à chaque fois que je l’entends désormais.

« La marche impériale » – John Williams
Il fallait que je choisisse une musique de film et c’est celle qui m’est apparu la plus pertinente. Bon, j’en ajoute quelques unes au passage, celle de « Thelma et Louise », de « Jeanne et le garçon formidable » qui m’a fait sangloter comme une bête, « Dracula » le film de la fin de mon adolescence…

« Wise up » – Amee Mann
Rhaaaaaaaa, dire que j’ai failli l’oublier celle là. Bon il s’agit de la bande originale de mon film culte de tous les temps « Magnolia ». La scène où tous les acteurs reprennent en chœur la chanson est juste magnifique.

« Puisque tu pars » – Jean-Jacques Goldman
Vous n’ignorez plus désormais que j’ai de vrais goûts de chiottes quand il s’agit de musique. Le pire c’est que j’ai hésité dans le titre tant je les aime toutes ou presque. Mais bon celle là, elle est attachée à un souvenir précis, tellement dramatique que je vais peut être éviter de le narrer ici.

« La danse des canards » « Tirlinlipimpon sur le chihuahua » euh une chanson gaie, là je panique parce que je ne trouve pas…

« Hexagone » – Renaud
Si j’avais choisi « Mistral Gagnant », ma femme aurait demandé le divorce. J’ai donc pris un titre énervé pour lui faire plaisir. Mon grand frère ado était fan. J’ai récupéré ses cassettes et je suis devenue addict à mon tour. Le premier album que mon père m’a offert, c’est apparemment lui qui achetait les CD à la maison, était « putain de camion ». Je venais d’exploser la cassette de « Mistral Gagnant ». On ne va pas évoquer les sujets qui fâchent. J’ai lâché l’affaire depuis au moins quatre albums. Je déteste ce qu’il fait actuellement et malheureusement ça jette une ombre sur le passé. Mais bon, c’est toujours amusant de réécouter au hasard « société tu m’auras pas »…

« Everybody knows » – Léonard Cohen
J’en connais une qui a parcouru cette liste fiévreusement pour en arriver là. Déjà hier, j’ai senti une pointe d’amertume dans sa voix quand elle a constaté que j’avais oublié d’ajouter « I’m your man » à ma liste de chansons que j’avais adorées dans les séries (la scène dans le parking entre Kit et celle qui veut devenir son mari). Alors bon, autant vous le dire « everybody knows » c’est MA chanson avec la femme que j’aime en plus d’être une magnifique chanson.

J’ai évidemment regardé le programme de la deux sur le destin de notre président hier. J’ai lu quelque part que l’Elysée n’avait pas apprécié des masses. Etrange, pourtant, avec ma femme très de gauche, après visionnage on souhaitait qu’il se représente parce qu’il est drôlement sympa quand même malgré les coups tordus énumérés dans le documentaire. J’ai particulièrement aimé le passage où un journaliste lui demande d’où lui vient son énergie légendaire et où il répond sans réfléchir « je mange ». Rien que pour ça, je me sens très proche de lui. Rhooo, ça va, je vais voter Ségolène quand même…
Sinon, « Confessions intimes » tape dans des sommaires tellement glauques que je n’ai pas tenu longtemps devant. Je tiens à féliciter l’affreuse mère qui dit à sa fille qu’elle la préfère quand elle est anorexique parce que quand elle est boulimique elle est vraiment super pénible. Rhaaa, moralité, faites des enfants !