L’instant Bree de POC

La semaine dernière, j’ai pu profiter de mon quart d’heure Bree Van de Kamp.

(Prends garde à toi si tu n’entretiens pas l’aération de ton appartement, Bree-POC veille !)

Tous les six mois, mon agence immobilière mandate des professionnels pour inspecter les aérations des appartements de la résidence où j’habite, histoire de vérifier que les vilains locataires paranoïaques ne l’obstruent pas ou que d’infâmes crados dignes de « c’est du propre » ou de sa version anglaise particulièrement gratinée « on passe l’éponge » ne collaborent pas à y faire circuler des bactéries voire des insectes.
Ma bree-attitude a mis un peu de temps à s’imposer puisque à 10h20 du matin j’ai ouvert aux deux techniciens en pyjama, j’avais complétement oublié qu’ils passaient précisément ce jour là. Je ne me suis pas démontée et les deux gars ont commencé à œuvrer dans la cuisine, la salle de bains et les toilettes. Là, le chef s’est extasié devant la propreté de mes aérations et je me suis sentie d’un coupfemmmmmmmmmmme») terriblement Bree.

Bon, après la conversation a dérapé, le chef des professionnels de la circulation de l’air a remarqué l’autocollant très peu républicain « stop Sarko » sur notre porte d’entrée et m’a expliqué qu’il approuvait autant cette démarche que la propreté de mon conduit d’évacuation de l’air. Nous avons ensuite passé une dizaine de minutes à tailler le bout de gras sur notre haine réciproque de notre président actuel. Mon moment était passé, tant pis…



Par ailleurs, je vous rappelle que ce soir M6 propose la coupe des champions de ses dîners. J’en ai donc profité ici pour lancer un grand sondage sur les émissions de télé-réalité que vous aimeriez revoir en édition « all stars ». Je vous incite fermement à aller voter librement *soutenez la star ac’* afin que ces résultats soient exploitables et que je puisse en tirer des conclusions *le public milite pour le retour de la star ac’*.
Je vous remercie par avance.

La maçonne du coeur

Depuis quelques émissions, Valérie Damidot semble se prendre, de plus en plus, pour une maçonne du cœur. Dans un numéro récent de « D&Co, une semaine pour tout changer », elle avait ainsi aidé une famille qui, faute d’argent, n’avait pas terminé l’aménagement de l’immense maison pour laquelle elle s’était endettée. Hier, elle est carrément intervenue en faveur d’une famille méritante, dont la cadette avait perdu l’usage de ses jambes, suite à un accident de moto. Émission française oblige, la majorité du pathos nous a été épargné, mais pas en fin d’émission les gros plans sur le papa, pourtant flic, en larmes en découvrant le studio aménagé spécialement pour le handicap de sa fille, nous ne pouvons donc que déduire en filigrane ce que les Maçons nous auraient expliqué avec beaucoup d’émotions. Je suppose que si le grand fils de plus de 20 ans vit encore chez ses parents alors qu’il travaille, c’est pour aider sa sœur dans un univers non adapté (Connie aurait abondamment pleuré à cette simple perspective).

Au-delà du sujet, plutôt touchant et intéressant – comment rendre une maison accessible à une jeune fille coincée dans un fauteuil roulant ? – l’émission était remarquable par l’intérêt que le jeune apprenti de Valérie lui portait.

Le fils de la famille, choisi par la super designeuse pour l’aider dans les travaux et sosie du fils d’Alice de « seconde chance » (toutoutou « seconde chance ») ou de Tom de « sous le soleil », semblait en effet raide dingue d’elle, passant son temps à la complimenter ou à la tripoter.
Si je n’avais pas constaté dans un reportage de samedi, que Valérie avait déjà un homme dans sa vie, j’aurais pu penser que la décoratrice médiatique avait précédé les mamans et trouvé l’amour sur M6.

A la fin, le résultat du relooking brutal de la maison, avec abattages de murs comme dans les maçons, et aménagement du garage, était complétement sidérant. Il faut dire que la maison partait de très, très loin. Valérie a, même, emprunté des gadgets à ces cousins américains, le miroir de salle de bains qui fait télévision par exemple. Pour le prochain épisode de « D&Co », je lui conseille donc de se munir d’un haut-parleur pour tyranniser ses équipes de façon encore plus efficace, en attendant le jumelage officiel avec « les maçons du cœur ».

Par la suite, j’ai visionné un inédit particulièrement sympathique de « c’est du propre ».

Les deux fées du logis de la six étaient mandatées pour intervenir chez deux colocs beaux gosses fans de soirée mais pas très doués pour récurer leur maison. Ma femme a été enchantée quand Béatrice et Danièle ont indiqué aux jeunes gens qu’il ne fallait pas mettre trop de lessive dans la machine – un sujet de discorde dans mon couple – et personnellement j’ai noté qu’un peu de vinaigre blanc dans le bac de l’adoucissant permettait de raviver les couleurs.

Bizarrement, après cette intervention particulièrement ludique, les deux dames ne sont pas revenues inspecter la maisonnée des jeunes gens….


J’ajoute à ce post, deux infos en vrac.

Grâce à « + clair », samedi, sur canal +, nous avons pu apercevoir brièvement Amel de « Koh Lanta 2 », qui a fait un magnifique teaser pour « le retour des héros », le fameux « Koh Lanta » « all stars ». Apparemment, il y aurait eu du sport entres les différents participants et l’aventure s’est avérée plus dure pour de nombreux participants que la première. J’ai hâte de découvrir ça.

Sinon, je tiens à jour la liste des gens qui me détestent grâce à mes interventions sur le Post – les fans de Michel Sardou, Serge Lama, Mylène Farmer, Patricia Kaas, Josh Groban, et Christophe Maé – auxquels s’ajoutent désormais ceux de Gautier et d’Anne Ducros.

Un contenu aussi édifiant ne mérite pas de titre

[Je vais essayer de rédiger ce post en me gardant de toute considération du type « eux on leur donne le droit librement de procréer à mort bien qu’ils soient incapables d’élever leurs enfants alors qu’on refuse encore ce droit en France aux homosexuels putain », pourtant ça risque d’être tentant franchement.]

A l’instar des plus grandes stars du petit écran, Pierre Dhostel dans le mémorable « gloire et fortune » et Céline Géraud dans « l’île de la tentation », Super a choisi d’arriver hier sur le lieu de son intervention à cheval. La voix off nous a indiqué qu’il s’agissait d’un percheron comme la gouvernante intervenait dans le Perche (logique imparable).
Si le cheval avait été un rien plus élancé et Super affublée pour l’occasion d’un masque et d’une cape noire, nous aurions évidemment songé à Zorro et l’intervention d’une justicière masquée n’aurait pas été du luxe hier.

Je prends une bonne respiration car le cas m’a beaucoup, beaucoup irritée.

Deux gamins de 25 ans, mal dégrossis ont eu la riche idée de se marier et d’avoir beaucoup d’enfants, comme dans les contes de fées.
A 25 ans donc, je le répète des fois que ça vous échappe à un moment, ces deux grands gamins ont déjà QUATRE enfants et Madame a un nouveau polichinelle dans le tiroir, soit un CINQUIÈME chiard en route. L’écart d’âge des mômes implique clairement que dès que Madame a enfanté, elle a remis en route un autre bébé, comme ça histoire de rigoler et évidemment je ne jugerai pas si ses enfants étaient les plus adorables têtes blondes jamais entrevues sur le petit écran. Mais non ces gosses ressemblent plus à une meute de petits animaux sauvages livrés à eux-mêmes depuis leur naissance.
Je ne sais pas si ces deux jeunes gens ignorent que les moyens de contraception sont légaux, que les capotes existent…mais le résultat est là et fait beaucoup de bruit.
D’ailleurs à un moment sans mauvais esprit, en voyant les gamins jouer en hauteur sur leur lit superposé avec un écran de télé allumé à portée de petites menottes ou en constatant que tous les chiards se détachaient systématiquement de leur siège auto quand leur mère les transportait au supermarché, je me suis demandé si consciemment elle ne cherchait pas en tuer un ou deux pour l’exemple histoire d’avoir la paix. J’en suis même venue à songer qu’elle en avait peut être un ou deux de plus à la base, mais je m’égare.
Logiquement, deux gamins qui ont eu quatre gosses avant 30 ans sont forcément légèrement dépassés par la charge de travail mais à ce point…. A la place de Super, en constatant donc que les enfants étaient loin d’être en sécurité, j’aurai tourné les talons et appelé la DASS, sans hésitation et sans même une once de remord. Les trois garçons dorment dans une pièce unique sans aucune décoration évoquant une chambre d’enfant et la petite dernière couche dans la buanderie, tout de même…
Pour se faire respecter, car leur petit de moins de trois ans sait déjà faire un doigt d’honneur même s’il se trompe légèrement de phalange à dresser, alors qu’il ne sait pas articuler une phrase en français mais j’y reviendrai, et que la gamine de 18 mois maîtrisent comme personne le « ta gueule », le papa a eu la formidable idée d’inventer un croque-mitaine maison, « Bidouille », le fantôme. Monsieur sort donc dehors pour menacer ses gosses sous son identité secrète. Malheureusement, il en faut plus pour traumatiser l’Antéchrist et ses frères.
J’ai parlé du doigt d’honneur, des grossièretés, et j’ai oublié la violence physique des petits anges à l’égard de leurs parents (coups de fourchette ou de pieds, selon l’arme qu’ils ont à la main). Enfin, comme le tableau n’est pas encore assez noir, l’avant dernier plutôt mignon dans son genre, Simon, a un retard de parole assez alarmant pour son âge. Vous pensez bien que sa petite maman épanouie dans sa maternité n’a pas le temps de s’entretenir assez avec lui pour qu’il maîtrise quelques mots élémentaires de vocabulaire. Super a pris cette mission à cœur pour apprendre au gosse à dire « lapin » et « je t’aime ».
Je n’en jette plus, la coupe est pleine.

Le seul bon point de la famille est bizarrement Monsieur, qui du haut de ses 25 ans, est un papa plutôt bon même s’il ne déborde pas d’autorité avec ses gamins.

Super prouve aux pauvres parents en deux temps, trois mouvements, que le problème venait, comme nous nous en doutions, d’eux et pas du tout de leurs enfants. Elle remet dans le droit chemin la marmaille à une vitesse littéralement supersonique.
Je n’avais pas été impressionnée aussi favorablement par la super gouvernante depuis un moment.

Quant à « c’est du propre », j’imagine la tête de l’heureux propriétaire qui loue son appartement depuis 4 ans au nouvel ami des papesses de la propreté quand il a découvert ce que le jeune type avait fait de son bien. Comme à leur habitude, les deux super ménagères n’ont pas hésité à gratter, toucher et sentir la saleté. A leur place, je n’aurais pas essayé de décoller d’un doigt la couche de saleté incrustée de l’évier, ou humé le pantalon qui traînait là certainement depuis un moment et qui apparemment « sentait l’homme », je n’aurais pas non plus tripoté la serpillière « gluante ». Enfin, c’est leur marque de fabrique et on ne se refait pas certainement… Pour celles et ceux qui se demandaient de quoi était composée la couche noire à côté et sur les toilettes du charmant jeune homme, il s’agissait selon lui de vomi cristallisé par le temps, l’autre explication qui venait immédiatement à l’esprit était tout aussi gerbante d’ailleurs…