Mots clés 2020

Je ne l’ai pas fait depuis longtemps. Voilà un florilège des mots clés qui ont permis à des internautes égarés d’échouer (littéralement) sur mon blog.

Je rappelle la règle. Les requêtes sont rigoureusement authentiques et j’ajoute mes commentaires en italique.

Les recherches d’utilité publique
american horror story meilleure saison
meilleures saison american horror story
la meilleure saison d’american horror story
classement american horror story

Là je me sens un tout petit peu utile en donnant le vrai classement des meilleures saisons de la série.

Est-ce que j’ai honte d’avoir retrouvé cette photo dans mes archives ? Probablement…

christelle koh lanta
christelle koh lanta saison 8
christelle de koh lanta hot

J’ai isolé quelques requêtes concernant celle, qui a quand même été l’une des meilleures gagnantes du programme. Pour la resituer, elle était policière à Bordeaux et diablement jolie.

maud de la ‘star ac’ 5
Là encore, les vrais savent… Est-ce que je l’ai déjà moi-même googlée pour savoir ce qu’elle devenait. Peut-être… Elle chantait très bien en plus.

poc conseil de lecture
Un retour du POC et la plume n’est pas exclu.

Ca partait bien pourtant et on en arrive déjà aux célébrités nues….
elise lucet nue
elise lucet entierement nue
sabine paturel nue
image isabelle vitari hot
fabienne egal nue video
claire keim seins
valerie maurice topless
valerie damidot nue

valerie maurice en bas baisse pornografiques
fabienne égal photos
veronique jeannot nue
marie-ange nardi collant
charlie nune nu

Et c’est là que je me rends compte que mes lecteurs ont à peu près mon âge, car ils se souviennent de Fabienne Egal. Je n’en suis pas encore au stade Evelyne Leclerc (nue), mais ça me pend au nez.

baisse ta culotte célébrités
celebrite nue

Là c’est le moment où le niveau d’exigence baisse.

isabelle martinet nue
isabelle martinet nue en train de s’étirer
voir toutes les amies d’isabelle martinet.

Catherine Laborde ayant quitté la météo pour de tristes raisons, Isabelle Martinet fait une percée significative dans mes mots clés, avec des requêtes un peu trop spécifiques.

bruno putzulu nu
david tournay nu
Étienne carbonnier torse nu

Et il y en a pour tous les goûts. Je vous épargner les requêtes très détaillées sur la nudité de David Tournay, qui apparaissait notamment dans Foudre.

fabinne gaillourdet nue
gaillourdet fabienne nue

Là c’est totalement au dessus de mes compétences. J’ignore qui est cette personne.

En vrac

l’histoire de clé dans frère scott

Alors ne cherchez pas, il n’y a pas de problèmes de « clés » dans les Frères Scott. En revanche, Clay a des soucis dans les Frères Scott. Sa femme est morte d’une rupture d’anévrisme et il a oublié qu’il avait eu un enfant avec elle. Le sosie de son épouse morte essaie des le tuer, lui et sa nouvelle copine, aussi à un moment.

lorelai gilmore egoiste
dawson leery condescendant

A un moment, ça doit aller mieux en l’écrivant… J’ajoute Tom Scavo est un connard. Ca soulage !

truc imprtant arriver le 29 decembre 2004

Là je cale…. Une idée pour aider ?

final un dîner presque parfait 2011
Et si vous étiez un peu plus précis…

st grotus

Meilleure fête imaginaire mise en scène dans une série. Merci Malcolm !

Star nostalgie

Je continue mon exploration du catalogue de Disney +. Hier soir, je me suis dit que j’allais regarder un dessin-animé jamais diffusé à la période Noël. Un classique pourtant… Pinocchio.

J’ai compris pourquoi aucune chaîne n’osait projeter ce film. Il est d’une violence psychologique rare.
C’est donc l’histoire d’un vieux monsieur un peu gâteux qui vit avec son chat et son poisson rouge au milieu des jouets qu’il confectionne. Une bonne fée trouve malin de transformer sa dernière création,  un pantin de bois, en un être vivant. Le vieux est ravi, mais dès le lendemain sa créature est enlevée par un saltimbanque sans scrupules qui l’enferme dans une cage et menace de le tuer à la première occasion. Il s’enfuit pour retomber dans les griffes de malandrins qui le vendent cette fois-ci à un cocher qui transforme les mauvais garçons en ânes, qu’il vend à des mines de sel… Il s’en sort in extremis pour sauver le vieux dans le ventre d’une baleine bien nommée Monstro et être transformé en petit garçon, car deux enlèvements et deux tentatives de réduction en esclavage le valent bien. Happy end…

Moralité, les enfants si vous ne reprenez pas l’école lundi, il vous en cuira !

Un peu hébétée par toute cette violence, je me suis rapatriée sur Youtube pour tenter de visionner le premier prime de la Star Ac 2.

STAR ACADEMY 7

Pour celles et ceux qui auraient pris l’histoire en cours de route, la Star ac a fait les belles heures de ce blog. Nous l’avons même live-blogguée un certain nombre de fois avec mes plus anciens lecteurs… J’ai une passion pour les éditions 2, 3 et 6 du programme. Je cite encore en exemple certaines performances.

[J’aime tellement cette reprise de Jenifer. Détail amusant, ils prenaient place sur un tapis roulant en chantant.]

Je me suis donc lancée le coeur joyeux dans ce visionnage.

Bon, ça a mal vieilli. Il ne faut pas se mentir. J’ai tenu une trentaine de minutes en passant les interminables séquences de blabla avec les profs et les digressions de Nikos. On a oublié à quel point il était détendu dans ce programme.  Il explique la défection de Patrice, seul absent notable de la précédente promotion pour cette première, par une pièce de théâtre en Moselle avant de lancer un surréaliste « bonjour à toi Patrice où que tu sois ».

C’est d’ailleurs la première chose qui m’a choquée : la présence de la grande majorité des premiers star académiciens au lancement de la deuxième saison du programme. Ils ont même accepté de chanter « pour la dernière fois » leur hymne avec une choré délivrée mécaniquement et visiblement répétée en deux jours. Je les plains tellement.

Ils seront également de la dernière pour l’une des séquences les plus cultes de la Star ac, toutes éditions confondues. Ils finissent tous en larmes en écoutant Nolwenn et Houcine reprendre Lettre à France.

La nouvelle promotion attend bien une trentaine de minutes  pour apparaître sous les projecteurs et j’en ai oublié pas mal à mon grand dam. Bizarrement, Eva visiblement venue boucher un trou, car elle ne savait pas du tout chanter, m’a bien marquée, tout comme Florence qui avait massacré un titre de David Hallyday avant de se faire éjecter manu militari de l’émission, la semaine suivante.

Je redécouvre aussi que les candidats avaient pour la première fois des cours de danse classique et de théâtre avec le très culte Oscar Sisto.

Et puis, j’ai arrêté pour conserver mes beaux souvenirs intacts.

Il semblerait que TF1 ait entendu mes prières et que l’émission fasse bientôt son retour à l’antenne. (TF1, j’attends la suite de Santa Barbara depuis trente ans maintenant, merci de poursuivre dans cette bonne voie !)

Je ne transigerai pas sur les points suivants :

  • Le château, ils se débrouillent comme ils veulent mais les académiciens doivent se retrouver à Dammarie Les Lys, et non dans le coeur de Paris comme la septième promotion maudite et oubliée.
  • La présence de Raphaëlle R, la mythique professeur d’expression scénique pour des débriefs impitoyables des primes.
  • Les évaluations biaisées pour mettre sur la sellette les élèves que la prod ne peut plus saquer.
  • La double élimination : le public sauve un élève, ses camarades en éliminent un. La séquence la plus cruelle de toute l’histoire de la télé-réalité.

En vrai, au moins deux de ces points seraient aujourd’hui rendus impossibles par les réseaux sociaux. L’élimination de Karima par Harlem (saison 4) ne passerait plus du tout sur Twitter aujourd’hui.

Comme je suis une vieille conne blasée, je me dis qu’il faut peut-être garder un beau souvenir de la star ac et ne pas la remettre à l’antenne dans une version 3.0 pas forcément utile. Je suis pourtant celle qui avait adoré son passage sur NRJ12 avec une formidable coprésentation de Matthieu Delormeau et Tonya Kinzinger. Cette phrase est à prendre dans un absolu premier degré.

 

Quand la star academy redonne de la voix… (Débrief du prime de The Voice)

Plus ça va et plus j’aime cette saison de The Voice. Il faut dire, qu’en plus de compter de vrais talents qui m’interpellent, elle a de vrais faux-airs d’une émission que j’ai tellement aimée.


La meilleure collégiale de tous les temps…

Samedi, en découvrant les tableaux des talents, je me suis dit que Kamel Ouali avait vraiment bien bossé, avant de me reprendre c’est Stéphane Jarny qui a bien travaillé bien sûr ! Les primes de The Voice n’ont jamais autant ressemblé à ceux de la star ac avec des mises en scène délirantes et parfois dangereuses.

Quelle idée formidable d’avoir fait grimper le pauvre Guillaume sur une boule à facettes façon Miley Cyrus dans Wrecking Ball ! D’autant qu’il n’était absolument pas assuré. Alors certes, la sphère flottait à quelques centimètres du sol, mais son diamètre cumulé à celui de la hauteur aurait permis au garçon de se faire bien mal en chutant.

Je ne parle même pas de Xam Hurricane qui sort de sa cage ou de Maëlle ventilée comme Jean-Pierre Foucault dans Sacrée soirée. Je n’oublie pas Casanova, qu’il faut à tout prix emmener en finale a priori, avec sa mise en scène façon mannequin challenge.

De toute façon, cette saison, c’est simple, si tu as une méga mise en scène, tu sais que tu comptes parmi les favoris. Si tu es un peu oublié, tu sais que tu as peu de chance de continuer dans le jeu. N’est-ce pas Hobbs et Betty Patural !

J’attends désormais le débrief de Raphie sur la prestation de Frédéric Longbois. J’ai retenu mes larmes. Je pense qu’elle conseillerait à Maëlle de moins regarder sa maman coach dans le public. Zazie en est presque à chanter en même temps qu’elle, tant elle stresse pour son talent. Elle lui murmure des « c’est bien » pour la rassurer en tout cas.

Zazie
Capture TF1

Et puis bon, les talents ont ouvert l’émission en chantant avec Big Flo et Oli comme à la belle époque, c’est très perturbant. Et s’ils ne choisissent pas eux-mêmes qui sauver parmi les nominés, leurs coachs s’en chargent et font parfois des choix aussi douteux que Harlem quand il a éliminé Karima. Oui, Florent Pagny a bien recalé Hobbs par galanterie, décision que je valide au passage !

J’attends désormais l’accident de direct. Un chute dans un trou ou Nikos qui félicite le mauvais artiste !

Alors je ne dis pas qu’il faut ressusciter la star ac’ (enfin si, là ça devient urgent. C8 ????) mais on pourrait juste enfermer les candidats dans un château, les filmer 24/24, et les coacher pendant toute la semaine en danse, en chant, en théâtre, et en expression scénique. On leur donnerait une minute pour appeler leurs proches et le samedi il y aurait un prime avec Nikos.
Rien de fou, on y est presque là !

Bon, je ne peux pas partager les vidéos mais pour moi, les prestations de la semaine sont celles de :

Frédéric Longbois – Je voulais te dire que je t’attends. Et pour ceux qui ont de la mémoire, c’est autre chose que le reprise de Jonathan Cerrada.

Celle de Maëlle, la future gagnante, époustouflante sur Wasting my young years de London Grammar.

Et pour le combo choix de tenue osée et chanson pas évidente à porter, B Demi Mondaine sur Au Suivant de Jacques Brel, qui assure quand même.

B Demi Mondaine
Capture TF1

Première bonne résolution : Je me remets à bloguer !

Je n’ai qu’une philosophie bonne résolution pour 2015 : être acceptée comme je suis reprendre la vie blogueuse, que j’ai quittée grosso modo en 2012. Je reviendrai plus tard sur les raisons de cet abandon, ça sera un peu triste, mais je suis bien décidée à revenir comme….

Maude Verdeyen !

Qui ?

Maud Verdeyen, voyons, mais si Maud de la star ac’ 5, la candidate qui chantait comme une patate, mais était tellement mignonne (que j’étais fan d’elle) qu’elle a été conservée par la production jusqu’à la tournée malgré un notable déficit vocal ce qui n’était pas ennuyeux à l’époque dans un télé-crochet (aujourd’hui non plus d’ailleurs). Elle était restée aussi grâce à son adorable relation avec Jérémy, finaliste de l’émission face à Magali Vaé, dont je ne me moquerai pas.
Maud Verdeyen, que je trouvais magnifique à l’époque, et qui j’en suis sûre, n’a pas pris une ride en neuf ans, et s’est même bonifiée.

Ah oui, j’oublie le fond du sujet du coup, l’actu de Maud.

Maud Verdeyen revient dans la nouvelle saison de « Hollywood girls », la série de qualité de NRJ12 qui emploie quand même un ex chauffeur de bus du « Loft 2 » et un candidat de la télé-réalité de W9 « Dilemmes ». Mais pour retrouver Maud, je suis prête à tout, y compris me fader « Hollywood girls ».

Demain je vous parlerai (ou pas) du retour de Leïla dans « les mystères de l’amour ». Elle n’a même pas eu le temps de nous manquer.

La star ac touche le fond et c’est bon !

Comme aux plus belles heures du Post.fr, où j’écrivais exclusivement sur la star academy, car il faut bien le reconnaître c’est le meilleur télé-crochet de la création et peut-être même la meilleure émission de télé-réalité aussi, je pourrais désormais dédiée mes pages roses moribondes à la star ac « révolution ».

(Revenez les gens, je plaisante…)

Hier, le prime a été absolument fabuleux. Je vous rassure tout de suite, je ne parle pas des candidats qui rivalisent de faussetés sur une scène empruntée au « Jacky Show », mais bien du coup de théâtre final, qui m’a rappelé dans le désordre, l’élimination de Grégoire, celle d’Alexandre, ou encore mieux celle de Karima par Harlem en personne. Seuls ceux qui aiment la star prendront le train comprendront.

Parmi les nominés, nous avions Pauline, qui gagne à porter des lunettes et à éviter de mettre des jupes et de chanter, Tony, son petit ami au sein du château, nouvel éternel nominé, qui prend la succession dans ce rôle de Magalie Vaé ou Mathieu Edward – la classe quand même – et surtout Mathilde, que je voyais comme la Emma Daumas de cette nouvelle décennie. Le public, sourd, mais pas aveugle, a sauvé Pauline. Bon, il faudrait certainement connaître le nombre de votants pour comprendre. Si son village de 5000 habitants a décidé de la soutenir, cette victoire s’explique. Ne restait aux élèves qu’à sauver logiquement Mathilde et à virer l’inutile, bien que très baraqué, Tony ! Les élèves ont décidé en leur âme et conscience de garder Tony et de virer Mathilde et son immense bouche. Le public, un peu lucide, a hué les académiciens comme ils le méritaient.

Sinon, et bien niveau invités, on touche officiellement le fond. Lady Gaga, Rihanna et Madonna se font attendre, elles ont piscine a priori le jeudi. Du coup, NRJ12 a convié une star internationale, venue de la lointaine Suisse, qui a quand même fait « Danse avec les stars », excusez du peu, Bastian Baker, que la directrice, qui le connaît trop bien,  a appelé Julian.  Les BB Brunes sont venus,  un pistolet sur la tempe, chanter un de leur tube avec Sidoine, fan de, mal récompensé par le groupe, et leur dernier single, seuls. Ils ont, en revanche, refusé de s’abaisser à parler avec Tonya, qui régresse pourtant à chaque prime en français. La comédie musicale de Dove Attia ne doit pas remplir ses salles car le mignon Louis de « The Voice » est venu avec la troupe dans l’émission.

Après Alizée, et sa carrière internationale au Mexique la semaine dernière, ça va mal à la star ac’.

Sinon, on sent bien qu’il faut rentabiliser l’énorme cachet de Pascal « le grand frère » des académiciens, qui doit désormais livrer sa brillante analyse psychologique sur les élèves à plusieurs reprises durant le prime

En bonus track, le « tableau » de Sidoine et Lorène, pour débattre de sa qualité :

Bref, c’est juste magnifique, tellement bien que je délaisse le bus glauque des célibataires de TF1 pour les quotidiennes de la star ac’.

La star ac’ est de retour, alléluia…ou pas.

Aujourd’hui, je devrais rayonner de bonheur. Depuis quatre ans que j’attends son retour et que je ne vois rien venir, telle sœur Anne, de bonnes âmes ont décidé de ressusciter enfin la star ac’. Les plus anciens de mes lecteurs connaissent ma passion pour l’émission que j’avais rebaptisée affectueusement la carac, avant de découvrir qu’il s’agissait d’un drôle de gâteau et d’une mutuelle. Sur le Plus, j’ai tenté de livrer cinq bonnes raisons de regarder l’émissionce soir, histoire de me faire conspuer certainement par les descendants de Patoche, ce post est vraiment dédié aux plus anciens de mes lecteurs, qui m’ont suivi même sur le Post à l’époque, ici je vais vous indiquer pourquoi il ne faut surtout pas regarder.


[Les élèves sanglotent rien qu’à l’idée de cette star ac’.]

1) NRJ12
La chaîne des « anges de la télé-réalité », de JMM, de « Hollywood girls » ne peut pas produire une star ac’ de qualité. J’en veux pour preuve le choix de l’animateur, Mathieu Delormeau.  Quant à la co-animatrice, elle a certes été maire de Saint-Tropez, mais ça ne suffit pas. Je frémis déjà à l’idée du casting. En même temps, il sera difficile de faire pire qu’Yvane ou Gautier de la star ac’ 8 voire Harlem et Enrique de la 4, mais tout est possible.

2) NRJ12
Quelle star internationale ira se compromettre sur une chaîne de la TNT, dont les records d’audience doivent être 10 voire 100 fois inférieurs  à ceux de TF1 ? D’ailleurs, après Elton John ou Céline Dion, le parrain de cette saison est M Pokora. Shym’ a dû décliner l’invitation.

3) NRJ12
Mais quelle idée baroque de prendre Charlotte Valandrey, la star des  « Cordier, juge et flic » qui tourne en boucle sur TV Breizh, que je respecte par ailleurs, comme directrice ? Il fallait taper fort, aller chercher Jean-Pascal !


[Pleure pas, Dominique, rien ne t’oblige à aller sur NRJ12 !]

4) NRJ12
Je ne vous parle même pas du Grand Frère, qui va jouer les éducateurs spécialisés auprès des élèves. J’en viendrai presque à regretter Christophe Pinna pour vous dire.

5) NRJ12
Je suis tellement inquiète du rendu que j’en suis à me dire que j’ai hâte de découvrir la Nouvelle Star sur D8, plus classieuse de bout en bout, avec Sinclair, Maurane, et surtout Cyril Hanouna comme animateur vedette. Il sera, à mon avis, la Virginie Efira des années 2010.

Je vais vite être fixée et j’espère que malgré mon a priori négatif, NRJ12 va me bluffer.

Musique ! (Anniversaire de la star ac’ sur NRJ12 le débrief part II)

NRJ12 proposait hier le deuxième et dernier volet de son hommage à la meilleure émission de télé-réalité de la création. Malgré un très long et bien trop larmoyant hommage à Grégory Lemarchal, j’ai préféré ce second opus au premier. Il faut dire qu’il s’appesantissait moins sur les dernières saisons et rendait hommage, à mon goût, aux meilleurs académiciens.

Je suis obligée de dire un mot du très pesant hommage à Grégory. Je n’en retiens finalement qu’une chose assez révélatrice. En plateau, Mathieu, Harlem, Francesca, Enrique, Sofiane, et même Oscar Sisto ont admis, que, dès le départ, tacitement les élèves savaient que Grégory allait l’emporter et qu’ils entendaient l’accompagner dans cette victoire. Les téléspectateurs l’avaient également compris dès le premier prime, mais bon j’ai trouvé curieux de mettre cet élément autant en avant. Pour le reste, je reste très réservée sur cette participation, et cette victoire programmée donc, mais je peux comprendre que l’histoire de ce candidat ait ému pas mal de monde.
Avec tout ça, pas un mot sur Harlem qui avait trahi Karima sa copine de l’époque en choisissant un autre candidat à sa place à la repêche finale…ni d’ailleurs sur Enrique (qui a bien mochi) qui voulait tellement taper Lucie, la future finaliste.

Sur un plan plus formel, on remarquera que la seule chanson diffusée en entier dans l’émission a été l’interprétation par Grégory du « SOS d’un terrien en détresse » (sapée par Mathieu Johann qui a expliqué qu’il s’était chié sur la dernière note).

Cet hommage appuyé passé, l’émission a montré les mêmes qualités et les mêmes défauts que la semaine dernière.

Pour les bons points, nous avons eu le droit à un focus, trop court à mon goût, sur les fameux débriefs de Raphie. Nous avons ainsi pu revoir Emilie (saison 5) se faire assassiner par sa meilleure ennemie. Ces deux-là ne pouvaient pas se saquer et la candidate semble ne toujours pas avoir digéré les réflexions de la prof d’expression scénique. Dans les débriefs assassins, le pauvre Gaël (parti rejoindre les Gipsy Kings) aurait eu largement sa place pour le démontage en règle de sa prestation aux côtés de Christophe Maé, qui n’était qu’un protagoniste de la comédie musicale « le Roi Soleil » à l’époque. Au passage, nous avons revu brièvement la pauvre Claire-Marie également.
L’émission est également revenue sur celles qui auraient du gagner l’émission : Sofia, Emma, Cynthia, et Dominique, en les opposant aux gagnants surprenants (et donc illégitimes?), Magalie, Cyril, et Elodie. J’avais oublié, honte sur moi, l’étonnante performance de Cyril sur « I’ll survive », qui lui aurait permis de se lâcher suffisamment pour emporter le jeu.

Emma Daumas, beaucoup réclamée la semaine dernière, dont ma femme est le sosie officielle en moins blonde, avec des dents mieux rangées et en pas du tout ressemblant, a également eu le droit à quelques minutes dans l’émission. Oscar Sisto a réclamé son duo avec Ray Charles (ça le fait quand même), mais moi j’aurais préféré l’apparition de ses parents sur « si je m’en sors » de Julie Zenatti que j’ai en mp3 d’ailleurs. 

Pour la minute gag / tacl, quelqu’un évoquait sur Facebook la fameuse Radia, éliminée pour de curieuses raisons prématurément dans le jeu, et la candidate a eu le droit à un hommage revenant sur ses talents en chant lyrique, une des spécialités justement d’une gagnante dont je tairai le nom qui a refusé de participer à cet anniversaire. Nous avons également pu revoir Emilie, qui n’est pas que la fille vomie par Raphie, au violon dans la catégorie « dons et qualités bizarres ».

Personnellement, je ne serais pas revenue sur le relooking raté d’Hoda, mais ça a permis de l’entendre s’exprimer alors tant mieux.


[Il ne faut pas oublier Hoda…la preuve !]

En revanche, j’ai été ravie de revoir Maureen, qui a bien fui le tournage du clip de « Bangladesh » (merci Pierre) et qui a toujours du mal à en parler (quatre ans après). D’après Yasmine Roy, au top, c’était Amy Winehouse avant l’heure. Tellement d’ailleurs qu’elle a chanté « Rehab » en plateau…pour vous dire si elle avait anticipé le phénomène.

Parmi les autres bons moments, j’ai adoré le focus sur la belle amitié entre Eva et Anne-Laure, qui embellit, c’est vrai.

Si j’ai bien compté, la star ac’ 2 a compté trois candidats et n’avait pas d’hymne, car j’en arrive au défaut marquant de l’émission : où est la star ac’ 2 ? Quelle honte d’avoir zappé son hymne, « Musique » qui était l’un des meilleurs de l’émission pourtant, alors que nous nous sommes retapés l’angoissant « chante » de la promo 8.

[ATTENTION CETTE PROMO N’EXISTE PAS, ces images peuvent donc endommager irrémédiablement votre cornée.]

A nouveau, mon aversion pour la promo 8 fait que j’ai détesté revoir ENCORE Alice et surtout Gautier. Mais cette semaine, pour « l’aigle noir », nous avons eu le droit à Elodie et un petit zoom sur sa relation avec Michal, et l’aventure du polonais au passage.

Je termine par le bonus de l’émission, Amel Bent qui admet qu’elle aurait préféré faire la star ac’, M6 appréciera.
Sinon, nous avons revu fugitivement Passi qui a quand même été juré dans l’émission. Comme quoi le ridicule ne tue pas…

Comme la semaine dernière, je vous remets mes meilleurs souvenirs à moi, dont le très culte « Paris Latino » et Dominique évidemment.

[NDLA : Ma femme stupéfaite de me voir en transe hier devant l’émission m’a demandé comment je pouvais être fan d’une émission ringarde avec un faux château, de faux élèves…surtout trois ans après. J’avoue, je ne sais pas, ça me dépasse moi-même. Sincèrement, j’ai des frissons en entendant les élèves de la carac 2 entonner « Musique ».]


[Chacun ses vices, moi c’est Dominique, le mien. Il paraît qu’elle va sortir un album en plus.]

Pour le plaisir (les 10 ans de la star ac’ sur NRJ12)

Depuis trois ans que j’attendais son retour, je ne pouvais évidemment pas manquer le prime spécial 10 ans de la star ac’ sur NRJ12. A voir les commentaires sur Facebook et Twitter, je ne suis apparemment pas la seule à qui l’émission manque.

Pour être claire, cinq minutes avant le début de l’émission, j’étais encore une personne absolument sensée, un rien crevée, qui pensait couver la grippe et songeait à son programme de travail de la semaine avec anxiété, une minute après le démarrage de l’émission, j’étais une groupie en transe, qui hurlait dans son appartement le prénom de chaque académicien à son apparition à l’écran (mention spéciale pour Dominique star ac’ 6, j’ai réveillé les chats rien qu’en la voyant).


[La vidéo indispensable qui manquait au prime hier…]

Autant le dire, pour faire semblant de conserver un rien de sens critique, l’émission était assez imparfaite. Il convient d’abord de souligner, que la star ac’ a apparemment été gagnée par trois personnes, dont un certain Mickels, ce qui fait peu sur 8 saisons, et que la 2, pourtant la meilleure de l’avis général, n’a jamais existé. Grâce à une personne que je ne nommerai pas, mais qui apprécie le folklore breton, mais pas qu’elle non plus apparemment, sinon pourquoi aucune image d’Aurélie, Emma Daumas ou Georges-Alain, ce best-of était staracademy2free, ce qui est vraiment problématique.

Bon, après, pour certains angles, je n’aurais pas fait les mêmes choix, comme l’a dit Pierre hier sur Twitter, pour un spécialiste de la star ac’, il est plutôt étrange de choisir la version d’Alice (finaliste de la star ac 8) de « l’aigle noir » plutôt que celle d’Elodie, autre grande absente de la soirée, gagnante de la 3.

Mais bon si je cesse de bouder deux secondes mon plaisir, j’ai passé une excellente soirée.

D’abord parce que NRJ12 a réuni un paquet de candidats en plateau, dans le désordre Dominique (6), Cynthia (6), Cyril (6), Marina (6), Solène (8), Jérémy (7), Eva (2), Mathieu (4), Francesca (4), Mario (1), Jean-Pascal (1), Anne-Laure (la seule de la 2, Emilie (5), Jean-Luc (5), Magalie (5), Mathieu (7), Jenifer (1), Joanna (8), Michal (3), Sofiane (4)…et j’en oublie certainement plein que vous me rappellerez.

Au niveau des profs, Armande Altaï, Mathieu Gonet, Jasmine Roy, Christophe Pina, Oskar Sisto et même Kamel Ouali ont témoigné, mettant surtout en évidence l’absence de Raphaëlle Ricci ou d’Alexia Laroche Joubert.

Du côté des vedettes américaines, qui se souvenait que Liza Minnelli était venu sur le plateau de la star ac’ ?

Pour le sujets, l’angle sur les histoires d’amour qui a donné l’occasion à NRJ12 de retrouver cette performance humiliante d’Elodie et Edouard sur « je vais t’aimer » de Michel Sardou était plutôt pas mal. Cette évocation amoureuse a également permis de revoir Sandy et Sofiane ou Jessicô et Mario, mais pas d’évoquer JP et Jenifer.

Star Ac’3 Michal – Ainsi Soit Je par iamseb

J’ai bien aimé également l’évocation des surprises avec beaucoup de Maurane – elle était venue rejoindre Mathieu 4 sur scène -, la grand-mère de Michal sur « ainsi-sois je » et Serge Lama qui rejoint Sofia qui interprète « je suis malade » (mythique). Mais il manquait du Emma Daumas avec mon petit copain me demande en fiançailles sur le plateau ou mes parents viennent chanter en live avec moi sur « si je m’en sors » de Julie Zenatti.

Star Academy – Dominique – What’s up par Humana83

Pour les mises en scène de Kamel, il fallait convoquer Dominique et non pas Judith dans une calamiteuse reprise de « sans contrefaçon ».

Bref, malgré tous les défauts de la soirée, j’ai pris énormément de plaisir à retrouver la star academy et à revoir certains passages oubliés (précisément la pauvre Judith par exemple…). Cette émission me donne en plus l’occasion de balancer plein de vidéos de la star ac’, comme ça juste pour le plaisir.

A noter que cette première émission aura une suite…

Pour ce 15 août, un petit top…

Comme nous sommes le lundi 15 août et que, objectivement, personne ne perdra son temps à lire mon blog aujourd’hui, entre les festivités de l’assomption et la plage, j’ai décidé de poster le classement de la honte qui pourtant me tient à cœur : le TOP 10 de mes chansons préférées de Jenifer.

L’autre fois, chez Monoprix, en entendant Nolwenn chanter « Nolwenn oh oh », j’ai vraiment regretté qu’en dehors de « cassé » et du tube susmentionné, la deuxième grande gagnante de la star ac’ m’ait toujours déçue musicalement, et particulièrement récemment. Elodie est trop sophistiquée pour moi et à partir de la star ac’ 4, aucun vainqueur du télé-crochet ne m’a réellement satisfaite. En revanche, j’ai toujours adoré les titres sortis par la première chanteuse consacrée par mon émission de télé-réalité de tous les temps et j’ai envie de lui rendre hommage aujourd’hui.

10) « Tourner ma page »

9) « Comme un hic »

8) « Au soleil »
Son deuxième single. « Avec toi, j’irais bien, même sans toi j’irais bien…au soleil », une chanson qui occupe une place immense dans ma vie surtout quand il y a du soleil.

7) « J’attends l’amour »
Son premier single », titre faussement niais, déjà super prometteur. Je chante fort mal le refrain en plus.

6) « Le souvenir de ce jour »
Jenifer est particulièrement jolie dans le clip.

5) « Si c’est une île »
Titre injustement sous-estimé à mon goût…

4) « Je danse »
Un tube en puissance digne de « Moi Lolita », à mon goût !

3) « Ma révolution »
Je chante régulièrement cette chanson qui mérite donc d’être bien positionnée dans mon classement.

2) « L’envers du paradis »
On ne sait jamais bien s’il faut me prendre au premier ou second degré, parfois j’hésite également, mais « l’envers du paradis » m’a quasiment arraché des larmes à la première écoute. Avant de me juger, écoutez la…

1) « Donne moi le temps »
Cette chanson reste associée à jamais au meilleur moment – à égalité avec « lettre à France » par Houcine et Nolwenn – de la star academy à mes yeux, je la vénère donc.


[L’original]


[Mon moment star ac’]

Je ne pensais pas trouver dix chansons de Jenifer que j’apprécie réellement, ce qui démontre à nouveau la qualité et la continuité de la carrière de la première gagnante de la star ac’, à qui il faudrait trouver un jour un digne successeur en remettant l’émission à l’antenne par exemple.

Starting over

Je me moque fréquemment ici de « classé confidentiel », l’excellente émission de peoplerie du samedi de M6, qui impose certainement dans son cahier des charges à l’animatrice de prendre des poses risibles en faisant les lancements de sujets – si vous ne me croyez pas, regardez comme Faustine Baullaert est à l’aise dans son animation. Cependant, samedi, grâce à cette fabuleuse émission qui revenait une fois de plus sur la destinée d’ex de la télé-réalité – à remplacer, selon les semaines, par ancienne vedette des années 90, membres d’un boys band, star AB ou chanteur des 80’s – qu’un ancien de la star academy était devenu une véritable icône en Chine, enfin à Shanghai.

Je vous laisse tenter de trouver de qui il peut s’agir, et j’abrège le suspense car vous ne trouverez pas de toute façon, car il s’agit de Gautier, et inutile de vous exclamer fièrement que vous vous souvenez super bien de lui, car je parle ici de Gautier de la star ac’ 4 et non Gautier, le fossoyeur par association de la star ac’ 8.

Gautier de la star ac’ 4 avait eu le triste privilège d’être éliminé une semaine après Lennie, qui avait été choisie depuis le départ de toute façon pour être la première à sauter quoiqu’il arrive (si je voulais étaler ma science staracienne – pas de quoi pavoiser, je sais – je vous rappellerai que la pauvre Lennie avait été repêchée la veille du lancement de la quatrième saison parce que la candidate prévue à sa place avait un lourd passé). Gautier avait une grosse voix et devait venir du Sud-Ouest.

Qu’importe…

Dégoûté par notre pays qui ne reconnaît pas la qualité des académiciens stars, il a tout plaqué pour partir en Chine où il est devenu célèbre, la preuve au marché les vendeuses chantent ses chansons et le reconnaissent. Non seulement, Gautier cartonne comme chanteur mais il est également devenu acteur dans un soap chinois et animateur télévisé à la télévision chinoise. Si j’en crois pure people, qui était déjà informé grâce à Télé Loisirs sur la nouvelle carrière de Gautier, il aurait même chanté pour l’inauguration de l’exposition universelle.

La carrière de Gautier devrait désormais en faire rêver plus d’un. A noter cependant qu’il parle couramment le chinois et maîtrise au moins six langues, ce qui n’est pas donné au premier académicien venu.