La télé de l’été (chapitre 1)

Nous sommes le 21 juillet et je suis toujours confinée. Bon, j’exagère un peu. Je sors sans autorisation et je me suis même éloignée de plus de 100 kilomètres de ma résidence. Ce petit voyage m’a permis de constater que les gestes barrières n’étaient pas forcément très bien intégrés par tous.
J’ai fait l’effort de ne pas embrasser mes parents.
Bon, je dois reconnaître que ne pas embrasser quelqu’un, à l’exception de l’être aimé, n’est jamais une corvée pour moi. Je ne suis pas très bisous. N’empêche que pour mes parents, que je n’avais pas vus depuis février, ce n’est pas naturel du tout. Jusque-là tout allait bien, mais en voyant ma mère manger la confiture du pot familial avec sa petite cuillère, je me suis dit que ces précautions étaient un peu vaines… Je ne suis ni bisous, ni petit-déj. De quoi me plains-je ?

Mes vacances étant déjà terminées, ça a été rapide cette année. Je reprends mes bonnes habitudes estivales en tentant de trouver quelque chose de correct à regarder à la télévision. Ca méritera plein de posts à venir…

Je m’amuse toujours à constater que je vieillis. Dans ma tête cohabite une personne de 71 ans et une enfant de 8 ans et elles se supportent très bien.

L’enfant de 8 ans a beaucoup soutenu l’équipe de Daphné Burki partie à l’assaut de Fort Boyard samedi soir. L’animatrice a d’ailleurs brillé dans l’émission et m’a bluffée. Je n’ai pas encore vu le personnage de Cyril Féraud dans le jeu, j’espère que je pourrai me rattraper ce samedi.

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est 26c98-fortboyardpc3a8refouras.jpg

La personnage âgée s’est étonnée vendredi que Mc Do s’entête à utiliser les cuillères qui servaient à brasser le Mc Flurry dans le temps, alors que ses accompagnements ne sont plus intégrés avec vigueur à la glace depuis un moment. Ils ont encore du stock de longue cuillère bizarre ou ils rentabilisent une machine fort chère ? (Selon cette vidéo, il semblerait que la glace soit toujours touillée, mais j’étais persuadée que ce n’était plus le cas en France ou du moins dans les Mc Do que je fréquente.)

L’enfant de 8 ans a investi dans un fort joli Musclor chevauchant Kringer. En Pop ! évidemment.

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est musclor.gif

La personne âgée s’est découvert une nouvelle passion : Maigret sur C8.
Je me souviens de mon moi de 17 ans et quelques qui se lamentait quand ses parents imposaient un programme unique le vendredi soir à la télévision : Maigret avec Bruno Crémer sur France 2 à l’époque. S’il me voyait aujourd’hui me délecter des épisodes du polar le moins palpitant de la création, il hurlerait à la trahison.
Je n’y peux rien si Maigret convient parfaitement aux chaudes journées de juillet. Ce n’est pas très excitant et excessivement long. Un peu ennuyeux, je le reconnais, mais j’apprécie les décors (si, si, je vous jure). J’aime cette reconstitution minutieuse de la France des années 50/60. En plus, Maigret passe une partie de l’épisode à manger et j’aime bien voir les personnages manger dans les séries. Les filles Gilmore mangent beaucoup également. En plus, au hasard des épisodes, je retrouve des acteurs aujourd’hui connus ou du moins vus ailleurs dans la fiction française : Alexandre Brasseur (Demain nous appartient) ou Cécile Bois (Candice Renoir).

On ne va pas se mentir, je ne suis pas au stade où je regarde un épisode d’un bout à l’autre. Je zappe en général au bout d’une vingtaine de minutes sans jamais savoir qui est le coupable du forfait du jour, ce dont je me fous éperdument. Je découvre que je vais pouvoir me détendre devant 54 épisodes avec un format à l’ancienne de 90 minutes, dont on n’est plus vraiment coutumier aujourd’hui (et c’est une très bonne chose).

Je loue les vertus apaisantes de Maigret et le fait que ça soit une série très pratique pour jouer à Animal Crossing ou au nouveau Paper Mario sur sa Switch (on perd rarement le fil de Maigret).

Un trésor dans votre télévision

J’ai atteint le point de non retour, où les aventures de La Famille Formidable deviennent parfaitement insupportables. Il se situe très exactement à la saison 7. Pour des raisons qui m’échappent, et si quelqu’un a une explication je suis preneuse, TVBreizh a zappé la saison 6 et il me semble qu’elle n’est jamais, ou très rarement, rediffusée. Quel sombre secret cache-t-elle ? Je suis quasi tentée d’acheter le dvd, même si je crois qu’elle n’est pas meilleure que la sept.

La sept compte ce formidable moment digne d’un épisode de Dark, où Manon la petite dernière de la famille (qui ne s’appelait pas en saison 2, puis Mélanie en saison 3) couche avec sa nièce (Marie, la fille d’Audrey) et son futur mari Jean-Philippe. Les puristes constateront qu’il ne s’agit que d’un demi-inceste, puisque si Audrey est la fille de Catherine, Jacques n’est pas son père. N’empêche que ça retourne la famille et pousse les grands-parents à s’exiler dans l’Yonne.

Au moins dans Dark, ils ne savaient pas…

D’ailleurs, cette péripétie m’amène à reconsidérer mon projet des cross-over de l’impossible : deux séries qui n’ont presque rien en commun et qu’on fait se télescoper. Typiquement, des voyages dans le temps dans une Famille Formidable qui permettraient de découvrir que Jacques est en fait le fils de Frédérique.

Bref…

Comme Une Famille Formidable me fatigue, je me suis repliée sur Oak Island sur C8.
Cette formidable émission traduite à la bouche de l’américain met en scène des chasseurs de trésors sur une île marécageuse dégueulasse du Canada.

Les (riches) explorateurs sont en quête de doublons cachés par des pirates, mais aussi, en vrac, du trésor des Templiers, du Graal ou de l’Arche d’alliance qui auraient été planqués au Canada parce que c’est parfaitement logique. Des gens les confortent d’ailleurs régulièrement dans cette opinion, sur la seule base de leur conviction profonde. Il faudrait peut-être vérifier si la Chouette d’or n’est pas planquée là bas non plus.

Pirate avec barque.jpg
Ma première boîte de @Playmobil

Ils mènent donc des fouilles dangereuses et compliquées dans un environnement carrément hostile. Comme les Platistes de Netflix, rien ne les arrête. S’ils remontent une souche du magma boueux, ils sont super heureux car une souche n’a rien à faire là.  Ca me semble frappé du bon sens. Une pierre à la forme vaguement bizarre devient un indice concluant.

Je me moque un peu, mais je les admire vraiment. Quand j’étais petite, j’étais persuadée que la plaque d’égout de mon jardin renfermait un trésor. Je me suis ensuite intéressée aux blockhaus qui environnaient ma maison de vacances à la recherche de mystérieux tunnels les reliant. J’ai miraculeusement survécu au tétanos et aux chutes dans des puits pas rebouchés à l’époque. Et puis, j’ai perdu la foi ! Eux, non !

Je leur conseillerais bien de regarder les fumeux documentaires de RMC Découverte sur la France Mystérieuse, parce que selon eux le trésor des Templiers / Cathares ou le Graal sont plutôt dans l’Aude. Nos chasseurs de trésor nord-américains s’y sont d’ailleurs rendus pour quelqu’un leur affirme qu’à n’en pas douter toutes ces merveilles étaient bien sur leur île. La boucle est bouclée. Et je sais que j’aurai l’air bien con quand ils finiront pas remonter un truc vraiment précieux.

 

 

 

Désintox

Je viens de mettre fin à une relation de presque six ans.
C’est dur, je sais qu’il y aura des rechutes, que j’aurais envie de la revoir, mais il le fallait pour mon équilibre. Elle me rendait irritable, parfois presque aigrie, et puis j’étais vraiment trop vieille pour ces conneries.

Je peux presque officiellement le dire, ça fait deux jours que j’ai arrêté « Touche pas à mon poste ».
Une semaine officieusement.

Benjamin Castaldi n'est pas plus fort que toi !

J’ai expliqué très bien ici pourquoi l’émission avait raté sa rentrée selon moi. J’avais tenu avec Mathieu Delormeau (et pourtant ça a parfois été compliqué), Gilles Verdez et Enora Malagré. Mais Cauet et Capucine Anav, ça a été le coup de grâce.

« Touche pas à mon poste » me fait parfois un peu penser à « On a tout essayé » de Laurent Ruquier. L’émission était mon rendez-vous hebdomadaire de bonne humeur en deuxième partie de soirée le mardi. Les chroniqueurs se lâchaient et les sujets étaient drôles. Le passage en quotidienne a sonné le glas de mon intérêt pour l’émission.

Je pense que j’attendais un produit de substitution efficace, quelque chose qui me tienne entre 19 heures et 21 heures sans grande tentation de zapper.

Les Chtis et les Marseillais contre le reste de l’univers ont été un premier palliatif plutôt agréable. Oui, pour lutter contre une émission que certains trouvent débile, j’ai eu recours à pire encore. Il me fallait certainement un traitement de choc. Je me suis passionnée, et je me passionne encore, pour les rapprochements entre Jessica et Nikola et pour le triangle amoureux entre Kevin, Fidji et Florian. Ce dernier peut se consoler, Fidji a quitté le jeu avant de céder à Kevin, qui lui préfère finalement Hillary-des-Chtis.

Ensuite, j’ai eu un peu « Secret Story ».

Depuis lundi, je m’essaie à « Quotidien ». Alors je ne dis pas que l’émission de Yann Barthès est parfaite. Je n’ai jamais été une fan inconditionnelle du « Petit Journal », et je n’adhère ni à l’humour d’Eric et Quentin, ni à celui de Panayotis, même si je reconnais qu’il est drôlement chou. L’émission est parfois un peu molle. Bon je dis certainement ça parce que la musique ne hurle pas, que personne ne danse, et que les jeux sont inexistants.

Cependant, le programme se laisse regarder. Ce n’est pas hystérique, c’est souvent drôle, ça parle de politique comme j’aime – je suis la cible, en bonne bobo-gaucho – et c’est quand même intelligent.

Il ne suffit pas de placer une écrivaine qui cite Michel Houellebecq sur un plateau pour élever le niveau, et bien parler de médias ne consiste pas à descendre en flèche les animateurs ennemis (Christophe Beaugrand ne mérite pas ça, il a du talent) ou les émissions rivales.
Ce sont les « dérives » de « Touche pas à mon poste », qui m’ont éloigné de l’émission. Plutôt qu’un grand plateau, j’aurais préféré un retour aux fondamentaux.
Cerise sur le gâteau, l’émission du vendredi, qui était celle que je regardais avec le plus de plaisir parce que l’équipe B était sympathique, a été supprimée.