L’amour est dans le pré : le big bilan

Je n’ai pas vu cette saison de L’amour est dans le pré passer et pourtant elle est déjà terminée. J’ai déjà dit tout le bien que j’en ai pensé. Voici maintenant le bilan… j’espère n’oublier aucun agriculteur.

Je commence par ceux qui sont encore en couple…
J’avoue, j’ai écrasé une larme et même plusieurs, en découvrant la demande en mariage de Mathieu à Alexandre. Que voulez-vous, j’ai un truc avec les mariages… Et puis symboliquement, le premier mariage gay de l’émission me touche.

Je suis moins sensible à la romance rieuse entre Jérôme et Lucile, mais ces deux-là semblent s’être trouvés, alors tant mieux pour eux. L’image la plus culte de la saison restera quand même celle où Lucile lui dit pendant le pique-nique qu’elle voit une petite fille marcher là dans le champ et où il se retourne en disant : « ah ouais ? » Avant de comprendre que c’est métaphorique et de conclure d’un « ah ouais… » lourd de sens.

Laura et Benoît croient aussi en un avenir commun et la jeune femme s’est énormément épanouie depuis son portrait. Je me réjouis donc pour elle. Je suis la seule à trouver que Benoît a un faux-air de Laurent Ruquier jeune ?

Florian a certainement été l’un des candidats les plus touchants de la saison. Je suis ravie qu’il ait trouvé l’amour grâce au programme, avec une tarnaise en plus.

Bon et puis, c’est tout pour le bonheur ! Le reste n’est qu’une longue litanie de ruptures ou d’histoires qui n’ont pas vu le jour.

Eric, le chevrier, a eu le droit à une master-class en amour de la part de Karine et de deux prétendantes – on parle bien aux femmes, on éteint la télé si ça leur fait plaisir, on garde son tee-shirt à table, on évite de dire qu’on mange « comme un goret » surtout à table.. – et à une nouvelle lettre pleine d’espoir. S’il trouve l’amour après la diffusion du programme, je croirais sincèrement aux miracles.

L’autre Eric a plaqué la gentille factrice, comme je l’avais supputé, pour retenter sa chance avec sa prétendante favorite, Sylvie, qui a rompu après le bilan. Son image n’a pas été trop écornée par l’émission, je ne suis pas très inquiète pour son sort.

Jean-Claude n’a jamais succombé aux charmes de Yolanda, à qui tout le monde peut désormais écrire. Je ne doute pas non plus de ses chances de trouver chaussure à son pied après le programme. Karine lui a offert au passage une psychanalyse gratuite. Toujours ça de pris !

Comme je l’avais imaginé, David a finalement écourté son histoire avec la deuxième Stéphanie. Ses amis avaient raison, elle ne voulait pas vraiment quitter Briançon pour la superbe montagne noire, bien mieux que les Alpes pourtant. La distance a eu raison de leur couple, comme le sympathique caractère de la prétendante.

Laurent a commencé à vivre avec la (très) jeune Charlotte à la ferme, mais leur histoire a tourné court. Là-aussi, Karine nous a offert une analyse express. Trop de bordel, pas assez de disponibilités…l’agriculteur doit se trouver avant de chercher l’amour.

J’avais déjà oublié Lionel et ses deux prétendantes blondes, il est célibataire lui-aussi. Et Cathy n’est pas du tout avec lui comme l’avaient laissé penser les images mensongères de la bande-annonce.

Et j’oublie Paul-Henri, qui est bien sûr célibataire après l’esclandre retentissant de Maïté et des larmes de la pauvre prétendante qui s’était attachée à lui.

J’oublie carrément Philippe, qui est toujours célibataire, après une terrible rencontre avec une prétendante venue là un peu par hasard pour parler à sa sympathique voisine.

Normalement le compte est bon !

Finalement, c’est un bien maigre bilan pour une jolie saison. Mais comme toujours, les belles histoires sont très fortes, celles qui semblaient fragiles n’ont pas tenu. Mais pour moi, la révélation de l’année restera le couple formé par Isabelle et Didier, qui a illuminé chacun des épisodes de L’amour vu du pré par sa drôlerie et son auto-dérision !

Pour en finir avec 2011, un bilan télé très léger !

Je me suis rendue compte que j’avais pris l’habitude ces dernières années de terminer l’année avec plein de petits bilans, mais 2011 aura vraiment été une morne plaine télévisuelle…

Pour preuve, sans réfléchir, sans utiliser google, et à brûle pourpoint pouvez-vous me dire :

Qui a gagné Secret Story 5 et dans la foulée me donner le nom d’au moins 5 candidats de l’aventure ?

Qui a emporté la « Nouvelle Star » « X Factor » et de la même façon me livrer l’identité de 5 de ses concurrents ?

Qui a participé et finalement gagné « Pékin Express » ? (Là personnellement je sèche.)

Plus vicieux, qui était les « has been » « VIP » de « Carré ViiiiiiP » et me retrouver les noms de quelques « wanna viiip » ?

Enfin, pour le fun, êtes-vous capables de m’énumérer le nom de tous les des jurés de « X Factor » sur M6 ?

Si vous ne vous appelez pas Pierre, et même si, ça me paraît épineux. La solution ne figurera d’ailleurs pas à la fin de ce post ou alors dans le désordre.
2011 aurait pu être l’année de la télé-réalité avec la célébration des 10 ans du « Loft » ou l’avènement de la star ac’, mais les échecs successifs de « Carré ViiiP », vraiment trop crétin, et de « familles d’explorateurs », le « Koh Lanta » version Canada Dry, ont surtout démontré que les chaînes hertziennes ne savaient plus faire de bonnes télé-réalités. Autant, miser sur les vieux pots dans lesquels on fait décidément les meilleures soupes, quitte à tirer sur la corde comme M6 n’a cessé de le faire en ruinant la nouvelle saison de « Pékin Express » ou en délayant à l’extrême « le bonheur est dans le pré ».

Si je devais chercher une nouvelle émission qui m’a conquise en 2011 ou l’animateur qui s’est révélé, je sécherais… Je citerais bien un « trésor dans votre maison » que j’affectionne mais mettre Jérôme Anthony à l’animation est une aberration.

Idem pour les séries, les chaînes livrent décidément le service minimum. En dehors de MA révélation de l’année, « Vampire Diaries », j’ai vu très peu de nouvelles séries sur les chaînes hertziennes et à peine « Downton Abbey » sur TMC.

Je nous souhaite en 2012 une meilleure année télévisuelle (au moins). A titre personnel, j’espère trouver enfin l’énergie d’offrir à ce blog l’apparence qu’il mérite au moins pour ses 7 années d’existence et dans l’espoir de retenir les quelques lecteurs qui y passent moins de 5 secondes selon estate.

D’ailleurs, j’en profite pour passer un appel : vous êtes graphiste téléphage ou sympathisant appréciant ce blog, j’ai besoin de vous pour m’aider à lui créer un nouveau look pour une nouvelle vie (vos tarifs seront les miens, enfin ça se discute du moins). Ceci est une proposition sérieuse !

Pour lancer le débat, que retenez-vous de 2012 télévisuellement (je pense évidemment aux sujets légers par à l’actualité de crise ou de catastrophes) !

Je conclus forcément en vous souhaitant une belle et prospère année 2012 !

[Pour les solutions sans google et dans le désordre : Afida Turner, Olivier Schulteis, Christophe Willem, Thomas et Benoît, Princesse Alexandra, Matthew Raymond-Parker (Baker ?), Aurélie, Juliette, Simon, Véronique Dicaire, Marie (la gagnante de Secret Story 5) mais j’ai zappé son mec, Marina Damico (???), le type qui avait été membre de Police et qui était corse, euh et puis là je sèche dans le temps imparti. Honte sur moi ! Geoffrey !!!! Pour le quatrième membre du jury de X Factor, sur le fil, c’est Henry Padovani, mais là les concurrents, j’ai du mal. Le type à la mèche qui était, et doit toujours être pizzaoïolo, le groupe glauque de Lille… Vous faites mieux sincèrement ?]

Heureuse !

Au risque d’effrayer les quelques lecteurs qui me croyaient encore saine d’esprit, la victoire d’Amandine hier a vengé pour moi la défaite (injuste) de Dominique en finale de la star ac 6 face à Cyril.
Cette victoire est d’autant plus belle à mes yeux que je n’y croyais pas un instant. Mais force est de constater, et c’est ce qui me satisfait encore plus, que Benjamin a creusé lui-même hier soir méthodiquement sa tombe.
Outre ses cheveux bien trop longs, son petit côté fat, cette espèce de consensus qu’il avait réussi à créer autour de lui de la part de fans plus ou moins décérébrés, ce jury aveuglé par son talent supposé (beaucoup de poudre aux yeux),…ce qui m’a achevée hier, c’est son mépris pour la chanson de Cali. Il n’a pas cherché un instant à ne pas être à la ramasse complétement dessus. Le brave candidat a fait un joli caprice d’enfant gâté qui n’a pas eu le droit à une finale exclusivement composée de titres qu’il appréciait. Évidemment, le jury indigné par ce complot socialocommuniste destiné à faire tomber son poulain, n’a pas osé lui coller les 4 rouges mérités qu’il avait pourtant mis sans hésiter au petit Jules, qui ne servait plus à grand-chose déjà à ce moment là avec Benjamin-la-révélation-de-Baltard. Mais, moi qui étais très énervée hier soir face à ma télé et Philippe Manœuvre a remis de l’huile sur le feu en parlant de « Cali le perpignanais » – personnellement j’emmerde les journalistes parigots qui pensent encore que la Province est une zone de non droit et qui se tape le cul par terre devant les BB Brunes – je crois que Benjamin a perdu des plumes sur cette performance, comme sur l’ensemble de la soirée d’ailleurs.
Certes Amandine ne semblait pas non plus exactement avec nous mais lui à l’image de Cédric durant les derniers primes il a réalisé le minimum vital (et encore…) ce qui à mon avis a pu lui coûter cher.
Bon, je pense aussi mais nous le saurons jamais puisque M6 ne balance pas un joli document avec les statistiques à la fin que la victoire a pu être réellement serrée et qu’à l’image de la carac 3 où Elodie l’a emporté face à Michal certainement par choix des producteurs, Amandine a pu triompher parce que les votes ont été arrêtés opportunément au moment où elle était en tête.
Mais je m’en fous, elle méritait la petite serveuse de Toulouse de l’emporter face au fat parisien qui comme a osé l’affirmer Virginie faisait « de petits boulots » jusque là…
Si j’osais moi aussi le flash-back comme M6 hier durant son émission bavarde, je soulignerais qu’Amandine s’est imposée dès les auditions comme la Nouvelle Star 2008. Je garde un souvenir fort de son magnifique « Butterfly » du final du théâtre. Elle a attaqué Baltard très fort avec « nothing compares to you », un titre auquel je suis très sensible. Et puis, elle s’est perdue, on l’a ventilée à mort, on l’a féminisée contre toute logique avec des tenues qui la faisait ressembler de plus en plus à Lio, le jury lui a collé des rouges, mais Amandine, telle Julie Zenatti, s’en est sortie et a remonté la pente.
Sinon, pour conclure sur le prime d’hier, il avait un amusant côté tout peut arriver et cette finale a été à l’image de la saison assez caraquienne avec des bugs techniques, Virginie qui parlent trop et se fait finalement couper la chique, il ne manquait que Céline Dion pour yodler durant l’ouverture de l’enveloppe et ça aurait été le top du top.

Bon à ce stade du jeu, il faudrait s’amuser à dresser le top 10 des candidats de la saison ce qui impliquerait que je réussisse sans tricher à me remémorer leurs noms.

10) Benjamin
Jusqu’au bout, je serai droite dans mes bottes à son sujet. Un candidat incapable de chanter le français – ses performances immortelles sur « avec le temps » ou « elle m’a dit » me donnent raison -, qui s’attaque à l’anglais avec un accent que ma femme a qualifié de « sud américain », hier elle l’a trouvé à deux doigts de rouler les r, qui n’a pour seul talent que de jouer les possédés à un moment sur un titre qu’il entreprend de remixer à la bouche avec grand renfort de tapotages du pied et de « on on on » de la bouche ne méritait pas une meilleure place.
Je suis objective là, je ne l’attaque pas sur sa famille et sur ses amis.

9) Julien
Le candidat qu’on a déjà toutes et tous oublié et dont on se souviendra essentiellement pour ses cheveux…parce que sa voix faisait vraiment peur au final. Une erreur de casting (pas la dernière de la liste) d’un jury qui a voulu trop bien faire….

8) Jules
Jules a clairement fait doublon avec Benjamin. Le jury s’en est rendu compte à peu près au moment de son élimination. Je ne crois pas dire de bêtise en affirmant qu’il est le seul à avoir récolté 4 rouges cette saison. Que dire…. Forcément pas ma came avec sa mèche et ses jeans slim, il aurait certainement mérité d’attendre encore un an ou deux avant de fouler la scène de Baltard. Mais bon, je lui pardonne beaucoup parce qu’il est « l’animal de compagnie » d’Amandine.

7) Sian
Sian est le « Soma » – le pauvre est carrément devenu une icône de la nullité à « la Nouvelle Star » – de cette saison. Trop belle, trop parfaite, presque trop talentueuse pour le programme, elle s’est vite brûlée les ailes de façon presque injuste. Sa performance avec Amandine sur un des titres de la BO d’un « James Bond » laissait entrapercevoir ce qu’elle aurait pu faire si elle s’était lâchée ou simplement si on lui avait donné les moyens peut-être.

6) Lucille
J’ai presque envie de parler d’une erreur de casting à nouveau. Cette candidate n’apportait strictement rien au programme. D’autres – Alizée, l’ex petite amie de Cédric – auraient pu faire mieux largement. Je n’ai jamais bien saisi quel était son répertoire mais bon elle a fait plaisir à Lio en osant interpréter un de ses titres à Baltard. Elle aura au moins servi à ça.

5) Kristov
Sa place est pondérée par ses dernières paroles « j’ai envie de faire caca ». N’est pas Julien Doré qui veut et son happening est tombé légèrement à plat. Si on enlève son look à Kristov, que reste-t-il ? Pas grand-chose finalement… Le jury s’est tiré bêtement une balle dans le pied en usant son joker pour lui et en le regrettant amèrement après. J’ai été sensible à ses interprétations de Bowie ou de Balavoine mais il ne méritait pas d’aller bien loin finalement.

4) Ycare
Il est libre, Ycare, y’en a même qui disent qu’ils l’ont vu voler. Ycare aurait certainement pu faire mieux en se lâchant plus mais il avait du mal à cacher son énorme melon. Le candidat favori de ma femme cette année… Sa reprise de « Relax » de Mika était peut-être finalement pas si mal que ça, je m’interroge encore.

3) Cédric
(Alors que je cherche encore nerveusement quel candidat j’ai oublié….)
Cédric avait une certaine classe et je suis restée très marquée par son casting. Lio lui a mené une vie d’enfer durant ces primes et il a bien du mérite d’avoir tenu le coup sans tenter de l’étrangler avec sa gaine. Je l’ai aimé sur tout ce que le jury a détesté et notamment les chansons de filles (mention spéciale à « nananana » de Kylie Minogue). Il aurait juste pu s’abstenir pour « Joe le taxi » mais c’est sa vie.

2) Thomas
(Le candidat que j’avais oublié donc alors que j’avais Julien quand même…)
Typiquement l’élimination injuste qui aurait du faire sortir au jury son joker mais mince alors il l’avait déjà utilisé pour Kristov…. Thomas aurait du aller loin, Thomas aurait du surclasser Benjamin, Thomas aurait du chanter d’autres titres (peut-être même du Radiohead) à Baltard mais Thomas s’est noyé dans la masse de clones de rockeux-popeux-jazzeux de la saison et le jury n’a donc pas pu lui envoyer de canot de sauvetage, même pas un gilet, parce que Kristov retournait au continent avec. Bien fait pour le jury mais dommage pour ce candidat extrêmement talentueux…

1) Amandine
Ahhhhhhhhh, je l’ai tout de suite adorée, même si elle m’a perdue parfois dans ses choix musicaux hasardeux. Elle est sans conteste la meilleure de cette année et personne ne pourra éclipser cette joie. Il suffit d’écouter « hey you » hier soir pour comprendre et savoir.

Un petit top du jury en passant pour la route ?

4) Sinclair
Il était là à Baltard ? Vraiment ? Autrement que pour dire « waaaaaaoo » après les performances de Benjamin ou faire la promo de son album best-of ? Je sais, William l’a dit beaucoup durant les lives, il n’a pas « assumé », le pauvre chéri…

3) André Manoukian
La saison de trop évidemment, une évidence… Ces envolées lyriques sentaient le réchauffé au point que ses petits camarades ont fini par les censurer. J’espère que Liane Foly va lui pardonner quand même.

2) Philippe Manœuvre
Très bon durant les auditions comme l’ont prouvé les magnétos d’hier (drôle, percutant, incisif), amusant au théâtre même si le gag du cassage de la lampe a fini par perdre de son sel, plat et wikipédesque à Baltard (je n’encaisse pas la remarque sur Cali). Prêt à trop pardonner à ses poulains avec des éclairs douloureux de lucidité, à coup sûr, on ne l’y reprendra pas !

1) Marianne James
Drôle, émouvante, dure quand le besoin s’en fait ressentir, elle a illuminé les primes de son absence. A la place, parce qu’on imaginait que la gouaille fait tout, on avait collé une obscure chanteuse des années 70/80, qui n’a brillé que par sa grande vulgarité tout au long de la saison baltardienne…

Le bilan se lit en filigrane dans mes classements :

– Une saison décevante
– Un casting dont ne ressort pas une révélation absolue même si j’adore Amandine
– Un jury qui ne cesse de se démobiliser
– Une animatrice en roue libre sur le dernier prime, limite « nikosienne »
– Une émission qui tire de plus en plus vers la carac (star academy) quand la carac cherche de plus en plus à ressembler à « la Nouvelle Star ». Une fusion en perspective ?
– Quelques regrets, j’ai l’impression de en pas avoir entendu assez certains candidats et d’autres bien trop…

Il paraît que Virginie Efira part sur canal + et je serais étonnée que le jury soit convoqué pour une autre cession. Raphie et Nikos vont-ils passer à la concurrence avec Alexia dans leurs bagages ? Benjamin Castaldi va-t-il revenir ? Laurent Boyer reprendre « graines de star » avec ses votes à l’applaudimètre ?…

2007/2008

Devant l’incompréhension suscitée par ma post d’hier, je le reprends à rebours (c’est la tendance pocienne du moment).

Janvier 2008

Le fabuleux indice laissé chez vous sous forme de photo vous ayant laissé dubitatif ou ne vous passionnant guère, j’ai décidé ce matin après avoir sucré mon post avec perte et fracas (deux amis du moment) de l’expliciter.

[Petit flash back explicatif, l’écran se brouille, l’image est en noir et blanc : J’ai répondu, en mai dernier, grâce à une lectrice qui a attiré mon attention à ce sujet, à un appel à contributions passé sur le blog de Martin Winckler (ici) pour un ouvrage sur les séries, ce qui a visiblement fonctionné puisque je mets ce lien et la photo qui précède sur mon blog. Je peux également ne pas être rancunière.]
Comme je le disais en commentaire, la programmation télé des fêtes ayant ruiné ce qui me restait de neurones, j’allais me proposer d’offrir le bouquin à la première personne qui ne me connaissant pas sous mon vrai nom allait me dire, « POC tu as écrit sur ….. » (le nombre de points n’est pas un indice ». Mais ma moitié, après m’avoir rappelé que j’étais loin d’être assez riche pour ça, m’a également signalé qu’il faudrait que vous l’ayez lu de fond en comble pour me retrouver donc ben rien du coup mais que ça ne vous empêche pas de l’acheter et surtout de le lire !
Alors pour ceux qui ont vraiment été lobotomisés pendant les fêtes et dont le cas est critique, je ne suis ni Marjolaine Boutet, ni Martin Winckler, il s’agit des deux directeurs de la publication (j’espère que le terme est approprié) qui ont rassemblé autour d’eux une équipe de rédacteurs pour parler des séries !

Décembre 2007
Un fou tente de faire rechanter Caroline Drancourt et c’est Noël.
Lisa se marie malgré mes supplications avec ce connard de David.

Novembre 2007
La carac bat son plein et je commence à live-bloguer.
Je tombe en extase devant « Arrested development ».
Je découvre LA série française de l’année, « fais pas ci, fais pas ça », qui a le privilège aujourd’hui d’entrer dans ma dvdthèque et d’être LA première série française à réaliser cet exploit.
J’encourage mes lecteurs à se procurer au plus vite 2008 l’année des séries mais également les trois saisons d’« Arrested development » et surtout la première de « fais pas ci, fais pas ça ».

Octobre 2007
Mon millième post, un événement en soi !

Septembre 2007
Encore des séries et même des françaises pour cette rentrée, « l’hôpital » me navre tandis que « les bleus » de la six tirent leur épingle du jeu. Les « Frères Scott » reviennent pour mon plus grand bonheur jouer au basket sur TF1 avec leurs chouettes têtes d’américains.

Juin/juillet/août 2007

L’été commence tôt à la télé voilà pourquoi je groupe les mois chauds.
Les deux émissions de télé-réalité phare de la période estivale commencent dès la fin juin. Le premier prime de « Secret Story » me réjouit beaucoup. Je suis assez fan du concept et l’épreuve des Triplées me séduit. Je me désillusionne au fur et à mesure de l’été sur cette bonne idée mal exploitée. En revanche, le nouveau cru de candidats de « Koh Lanta » est exceptionnel. Je suis fan de Jade, de la coalition des rouges globalement, de Véro « à fond la randonnée »…
J’allais oublier le « tournez manège » agricole qui est particulièrement réussi cette année sur la six. Grâce à « l’amour est dans le pré », nous avons vu des couples se créer mais surtout des nanas prendre des râteaux phénoménaux devant une caméra, quel bonheur !
Il n’y a pas que la télé-réalité dans la vie. Hilguegue, l’ET amie des « Musclés » fait son come-back dans « Mystères », la saga de l’été de TF1, phénoménalement caricaturale mais tellement jouissive finalement.

Mai 2007
J’ai 30 ans et c’est ce qui me marque le plus à cette date. L’heure des bilans est venue pour moi, du coup je classe et je reclasse au risque de lasser mon lectorat.

Avril 2007
J’ai pensé aussitôt aux premiers primes de la « Nouvelle Star » et aux performances surprenantes de Julien Doré qui éclipse presque « la Tortue ». J’en ai oublié les élections présidentielles, j’occulte, désolée…

Mars 2007« T’es con », telle est la phrase du mois prononcée par la « vraie » Cécilie de « Pékin Express ». Je suis fan de Rosalyne et Candice qui me permettent au passage d’exploser grâce à leurs rapports un peu ambigus mes statistiques une nouvelle fois.

Février 2007
Je regarde beaucoup de séries en ce mois de février. Je découvre la dernière saison inédite d’« Alias » et j’essaie habilement, ici, de la résumer. Je ne suis pas encore sûre d’avoir tout saisi à ce jour. Je m’extasie sur « Scrubs » tandis que je crache sur « The L Word ». Meredith manque de se noyer dans « Grey’s anatomy » et ses épisodes laissent une marque absolument indélébile dans mon esprit.

Janvier 2007
Les séries et les femmes marquent ce début d’année 2007. La saison 4 de « The L Word » démarre aux Etats-Unis et j’avoue, telle Lara Fabian, à ce moment là « j’y crois encore » (« on est vivant tant qu’on est mort »). Je suis très vite désillusionnée et je regrette d’avoir beaucoup misé sur Papi, qui n’est qu’un feu de paille finalement.
Sur TF1 débute une série assez surprenante, l’histoire d’une mocheté allemande qui intègre une boîte de haute couture comme assistante. En voyant les premiers épisodes du « destin de Lisa », je ne me doute pas un instant que 11 mois plus tard je serai scotchée à ma télé pour visionner son mariage avec un bellâtre tête à claques.

[Par ailleurs, ce soir, je live-blogue !!!!]

Le dernier bilan de 2006 pour le premier jour de 2007 et après c’est fini Naël !!!!

Je commence l’année avec un dernier bilan de 2006. Sur une idée de Rhum Raisin , que je linke ici pour la première fois, mois par mois, les événements télés notables de l’année écoulée…

Janvier 2006
Les lesbiennes canons de LA font un retour marquant dans la vie de la téléphage enragée.
Je commence à télécharger la saison trois de « The L word » et je découvre à cette occasion ma nouvelle chanson culte de Tegan and Sara « so jealous ».
Mylène Farmer se produit à Bercy et profère devant un journaliste de « 7 à 8 » la phrase la plus signifiante de ce début d’année « parce que le silence ».
La énième saison de « la Famille formidable », plus caricaturale que jamais, me déçoit beaucoup. Mais comme j’aime passionnément Annie Duperey, je feins de l’ignorer.

Février 2006
La téléphage enragée se prend d’une passion contre-nature pour les sports d’hiver dans son petit écran.
La grande sportive que je suis passe de longues heures devant les Jeux Olympiques, découvre le half pipe et s’enthousiasme bruyamment pour le triathlon. Le tapinage artistique a depuis essentiellement grâce à Philippe Candeloro et Nelson Montfort mes faveurs. La phrase du mois sort de la bouche de l’ex tapineur « Brian, l’œil du tigre ».
Pour des raisons complétement incompréhensibles, la nouvelle émission de télé-réalité de la une complétement décadente, « Le Royaume », ne rencontre pas son public. Selon moi, voir une espèce de psychopathe, qui a un vrai métier dans la vie, condamner ses camarades à être torturés, tellement il se prend au jeu valait dix pourtant.
Shane retrouve Tcherrydjaffy auprès d’une piscine et les lesbiennes se pâment.

Mars 2006
La téléphage enragée porte une fois de plus le deuil télévisuel.
Ce mois est essentiellement marqué par le décès de Dana.

Avril 2006
La téléphage enragée decouvre une famille de basketteurs qui habitent la petite ville de Tree-Hill et se prend de passion pour leurs complexes existences.
Ruby commence ses méfaits sur la six. Marie-Belle-Mais-Infirme en fait les frais en perdant son fiancé friqué.
Hermance est une nouvelle chef beaucoup moins sympathique et charismatique que Cyril Lignac. D’ailleurs, personne ne lui demande d’animer une chouette émision de cuisine le samedi. Elle fait trop peur pour ça.

Mai 2006
La téléphage enragée se découvre une nouvelle ennemie jurée.
J’ai 29 ans, plus qu’un an avant d’être vieille.
Je suppose que je regarde, tous les mercredis soirs, la Nouvelle Star.
Allison Medium Dubois devient ma nouvelle pire ennemie. Je viens de trouver à qui Flavie a piqué sa nouvelle coupe de cheveux.
Je rattrape mon retard télévisuel en matant enfin la série culte Lost.

Juin 2006

La téléphage enragée devient officiellement une beaufette.
Alors que j’appréhendais cette échéance, je me prends d’une nouvelle passion contre-nature pour le football. Depuis, j’essaie de ne pas louper « 100% foot » sur M6 le samedi après midi. Je n’ose pas compter le nombre de matchs que j’ai pu mater.

Juillet-Août 2006
La téléphage enragée redoutait la disette télévisuelle de la période estivale mais passe quasiment son été devant la télé.
La nouvelle saison de Koh-Lanta commence fort tard à cause de la coupe du monde qui s’éternise et se finit mal pour la France. Heureusement le casting est extrêmement réussi. Un presque couple de nanas, de très jolis garçons, une magnifique jeune fille, une vraie psychopathe parmi les ancêtres…
Claire Keim devenue consultante au FBI à New-York revient en France pour le procès de son frère jumeau et apprend en quasiment pas d’épisodes qu’elle n’est pas qui elle croit et que finalement elle n’a pas de frère jumeau. Dans la foulée, elle démasque le M du Z qui est elle mais pas en fait et épouse Francis Huster pour lui apprendre à surjouer.
Je conclus évidemment par mon choc artistique de l’été. Je tombe folle amoureuse de Meredith Grey et je lui envie ses supers amis médecins. Me voilà, enfin consolée de la disparition de Buffy et des Friends…

Septembre 2006
Ce blog a deux ans.
Le casting de la carac est réussi. Deux ans seulement que j’attendais ça… Je n’arrive pas à savoir qui je préfère de la métisse indienne canon ou de l’italienne qui a déjà gagné « Pop Star » dans son pays. D’ailleurs, je ne le sais toujours pas…
Beverly Hills revient sur la une mais en fait ce n’est pas une très bonne nouvelle.

Octobre 2006
La fanitude de la téléphage enragée pour « Grey’s anatomy » ne se dément pas après un marathon de cinq épisodes et le final époustouflant de la deuxième saison.
Au point que je n’ai rien ajouté pour ce mois, à part peut être le retour de Super Nanny sur le petit écran.

Novembre 2006
Un mois peu marquant pour la téléphage enragée avec de la carac, des mardis de la vie…

Décembre 2006
POC se convertit au Créationnisme et sa vie prend enfin un sens.
Cynthia est éliminée en demi-finale face au futur gagnant surprenant de la carac 6.
Dominique perd en finale à ma très grande surprise.
C’est Naël !