Grippe et gâteau de mariage (part I)

Je justifie de mon absence de 5 jours sur la toile. J’ai eu la grippe.
En une semaine, j’ai été victime d’une tempête qui a justifié une alerte rouge de Météo France et bousillé quelques vitrines dans le centre ville de Toulouse et j’ai chopé la grippe.

Je ne vais pas vous raconter mes pics de fièvre, mon horrible toux caverneuse qui m’a laissé penser un moment que mes poumons allaient être violemment expulsés de mon corps par voie aérienne, mes éternuements, ma tension proche de 0… le tout m’ayant laissé encore aujourd’hui dans un état assez proche de l’Ohio, non ce que je voulais vous dire c’est qu’alors que j’étais malade à littéralement en crever, je pensais à Bertrand de « Koh Lanta ». Je le revoyais expliquer cet été à Christelle et Nathalie qu’avec la grippe, lui, il allait travailler parce qu’il n’aimait pas faire porter le poids de sa maladie sur le dos de la société en gros. Souvenez-vous ce petit couplet moralisateur avait été induit par le départ à l’infirmerie de son compagnon de galère Frédéric !

Bertrand, mon ami pilote d’hélicoptère, je travaille à mon domicile (et je ne fais du mal qu’à mes finances à moi quand je suis hors service) et pourtant même avec la matière et la meilleure volonté du monde, grippée, je n’ai pas réussi à me hisser sur ma chaise pour travailler face à mon pc, même aujourd’hui encore j’ai du mal à taper !

Cet hommage au meilleur aventurier non vainqueur à ce jour de « Koh Lanta » passé, je vous livre ces quelques photos. Avec ma Moitié, nous les avons cherchées sur le net pendant des semaines avant de nous résoudre à l’évidence, si nous les voulions, il fallait les faire…

Voilà donc le gâteau de mariage culte de Lane, la meilleure amie de Rory et de Zach, son fiancé dans « Gilmore Girls ». J’ai enfin pu réaliser ce cliché grâce à la rediff de France 4.

(Le cliché de ma femme…)

A titre indicatif, je veux le même pour mon mariage même si je sens que je serais obligée de jouer les Jack White bien que je n’ai pas une tête à chapeau car ma femme s’identifie totalement à Meg…

(ma photo à moi…)
J’aime l’épisode du mariage de Lane bien qu’il consacre la toute prochaine rupture de Luke et Lorelai. Cette rupture s’inscrit dans le panthéon de POC des fins de couple les plus terribles que je me propose dès demain de vous livrer ici même.

On a bien senti hier que « 7 ans de mariage » ne fonctionnait pas très bien finalement. M6 nous a donc livré une version compressée pour tenir en deux épisodes de sa nouvelle émission au concept révolutionnaire.

Nous avons découvert trois nouveaux couples.

Jean-Elysée, le sosie de Franck Ribéry, un gars de l’Est, a choisi d’épouser une Camerounaise. L’histoire ne dit pas si cette magnifique histoire d’amour fait suite à un achat de femme sur internet. Tout débute vraiment très bien, J-E est fou de sa future femme et impatient de la voir s’installer en France. Seul minuscule bémol, ses charmants enfants d’un premier lit ne voient pas cette union d’un très bon œil. Marine, sa délicieuse aînée, prétend déjà qu’il aime plus sa femme et même sa belle-fille que ses enfants légitimes et que surtout il va leur filer plus de sous qu’à elle et son frère. L’amour filial est une chose décidément magnifique. J-E reste heureusement hermétique à ces considérations et se contente de rétorquer à sa fille que si elle était respectueuse comme sa belle-fille africaine, il lui donnerait peut être un peu plus d’argent. Le petit frère essaie, de son côté, d’amadouer son gentil papa en lui signalant qu’il ne connaît sa future épouse que depuis 1 an alors que ses relations avec son fils durent depuis 16 ans. J-E prend malgré tout l’avion pour aller chercher sa future femme et nous apprenons à cette occasion que sa belle-fille qu’il aime tant sera abandonnée sur place en attendant qu’il se bouge un peu pour l’adopter. Les larmes de la gamine étaient un vrai crève-cœur et la suite du sujet était à l’avenant. Une fois, rentrée en France, l’épouse camerounaise s’ennuie à périr dans l’horrible hameau où J-E l’a laissée. Les gosses de son époux l’ignorent et font même peser un léger chantage sur leur père un peu démissionnaire. A la fin du reportage, la femme de J-E menace de rentrer au Cameroun s’il ne se décide pas à déménager ou au moins à chercher une solution pour faire venir sa fille.

Le sosie de Jeremy, le demi-finaliste de la carac, éleveur d’escargots, vit depuis 7 ans, à 25 ans, avec son amour de jeunesse qu’il désire épouser un jour prochain mais malheur Bébé arrive par accident et Jeremy est tout troublé.
Encore un couple bien solide avec des bases impressionnantes à qui on donne 3 ans grand max’…

Le dernier couple découvert dans la soirée, les jet-setteurs européens, semblait paradoxalement celui avec le plus d’avenir. Ils sont riche, beaux bien que Monsieur soit un futur chauve et partagent une passion commune pour l’équitation…

Bon, quant aux autres couples aperçus la semaine dernière, ils attendent tous un bébé ce qui va poser problème pour la maison en kit des moins fortunés.
Rendez-vous dans un an sur M6 pour savoir si toutes les grossesses sont arrivées à leur terme et si la dame camerounaise est finalement restée en France.

Dès la conclusion de « sept ans de mariage », je me suis précipitée sur « confessions intimes » pour tomber sur un nouveau couple archi heureux. Madame voudrait que son homme ressemble à un chippendale. Comme elle est insatisfaite au possible de sa minable existence, la comportementaliste blonde propose à son compagnon de suivre des cours de strip-tease. Le petit veinard rencontre Brandon-de-l’île-de-la-tentation pour qu’il lui délivre un cours particulier de déshabillage. J’espère que ce garçon est chômeur, orphelin et asocial sinon sa vie va être un véritable enfer à partir d’aujourd’hui. Brandon se déguise en « officier et gentleman» (quel grand film…) et prête son costume de policier américain avec fausses ray-ban assorties à son apprenti. Il lui apprend le bougeage de pectoraux et la danse du bedon rebondi. Bref, c’est magnifique. Avec ma femme, ça nous a évoqué l’épisode culte où Phoebe enterre sa vie de jeune fille dans la saison 10 de « Friends » avec pour strip-teaser Dany De Vito habillé lui aussi d’ailleurs en flic. Le soir venu, Josiane qui se plaint encore de sa morne vie de couple rentre chez elle et trouve son homme habillé comme pour le mariage de sa belle-sœur. Il lui a dressé une table de fête et a allumé des bougies partout dans l’appartement. Au dessert, il se glisse derrière les rideaux du salon et place un cd de Joe Cocker dans la chaîne hifi avant de sortir déguisé en policeman. Il termine en string et j’ai péri de honte pour lui.

Dans le deuxième sujet, des jeunes garçons au sens pratique particulier – ils sont partis par le train en camping avec leur garde-robe entière glissée dans 17 valises – tentaient de draguer au camping. Ils n’étaient pas assez pathétiques pour que je me moque ici.

En revanche, j’ai eu mal au cœur pour le type qui préfère tous les insectes dégueulasses de la création à sa trop volumineuse épouse. A sa décharge, la grossesse l’a certainement tuée. En promenade romantique avec sa dulcinée, l’entomologiste fou se retrouve à quatre pattes pour inspecter une fourmilière ou traquer une meute de cloportes. On sent ce couple, « qui s’est rencontré en 2004 sur internet » follement épanoui et l’envie d’ouvrir le gaz est parfois tentante.

48 heures de télé en 1196 mots en attendant un prochain classement qui arrive de façon complétement imminente

Hier, je n’ai pas posté car j’ai entrepris de travailler pour mon compte et de tenter de ne pas étrangler la virago qui m’a demandé trois fois de suite mon nom avant un rendez-vous important avant de conclure que « vraiment non, elle n’arrivait pas à le fixer ». Si les choses continuent comme ça, le tribunal risque de m’imposer un stage de gestion de la colère. Je me suis retenue de l’insulter et de lui dire que puisque mon nom ne lui convenait pas j’allais en changer et j’ai souri à la place ce qui est extrêmement mauvais pour moi.

J’ai également entrepris de me lancer dans le TOP 40 des objets. Après écrémage, j’ai décidé de me limiter à 40 pour préserver ma santé mentale. Les classements c’est bien mais finalement c’est un peu dangereux. Dans la journée, je me mets à hurler « les lapins d’Anya » au milieu de la rédaction d’un article sérieux ou d’une conversation avec ma moitié. Hier soir, je m’en suis voulue de ne pas avoir placé Hugsy dans mon top 20 des animaux de compagnie qui aurait gagné à être un top 30 finalement. Mais comme Hugsy est un pingouin en peluche, je peux le recycler dans les objets et finalement dormir sur mes deux oreilles. Ce long préambule pour en arriver à résumer tout ce que j’ai oublié de raconter durant ces dernières 48 heures obsédée que j’étais par mes classements.

1) Le retour de « la famille en or » (avec un titre de la couleur appropriée, je vous gâte)
Difficile de ne pas être déçue en voyant ce que Dechavanne et TF1, certainement, font des bons concepts d’antan. J’ai eu du mal lundi à définir ce qui me laissait un goût amer après visionnage de ce remake. Les familles de beaufs sont bien là. Les réponses sont toujours aussi navrantes. Je les trouve toujours aussi facilement. Hier, telle une Tourette en pleine crise, j’ai hurlé « les fesses, les seins, le cul putain » en réponse à la question « qu’est ce que les hommes regardent en premier chez une femme » alors que la candidate venait de répondre avec beaucoup de sérieux « les yeux ». La super partie est toujours aussi stressante et en deux jours aucune famille de candidats n’a réussi à en venir à bout.
Ce matin, j’ai finalement trouvé. Comme pour « la roue de la fortune », le rythme du jeu est trop haletant. Christophe Dechavanne rend les jeux infiniment stressants. On sent trop qu’il faut caser une demi-heure de pubs entre quatre manches de 5 minutes. Du coup au lieu du traditionnel « chaque membre de la famille peut passer au pupitre en attendant qu’une des deux familles ait les 300 ou 400 points », chaque partie compte obligatoirement quatre manches ce qui ôte déjà un peu de magie. Christophe Dechavanne est toujours aussi lourd en faisant mine par exemple de draguer une candidate mignonne. Les animateurs de l’ancienne école comme feu Patrick Roy (RIP) ou ce grand jongleur de Philippe Risoli (« Cuitas les bananas ») n’auraient jamais osé s’abaisser à tant de vulgarité gratuite. Enfin, il manque surtout les cases qui se retournent avec leur bruit significatif, maintenant les réponses apparaissent, et la voix off de ce cher Jean-Pierre Descombes (RIP ?).
Bref, comme pour la roue de la fortune, on s’y fera mais on croise les doigts pour que finalement ils ne touchent pas « au juste prix ».

2) « 7 ans de mariage»
J’aurais limite pu prendre des notes durant l’émission tellement il y avait de choses à dire. D’abord, je n’ai pas vérifié si c’était produit par « reservoir prod » mais en tout cas la voix off et la construction de l’émission évoquent irrésistiblement « jour après jour », le traitement des sujets également.
Dans ce premier opus, nous avons fait connaissance avec la famille recomposée de pauvres, le jeune couple un peu immature, le couple multiracial avec problèmes religieux et donc familiaux, et le jeune couple sympathoche sur lequel on a tous envie de miser.

Je vous passe la description digne de « Confessions intimes » de la situation de la jeune fille fauchée, enceinte à 16 ans, mariée à 20 avec un homme de 15 ans plus vieux qu’elle qui a déjà au moins 5 gosses mais qui ne prenait pas au sérieux la paternité jusque là. Machine est désormais heureuse avec Bidule et aspire dans son pavillon en kit à « sa part de bonheur » malgré « l’immaturation » du bonhomme (authentique…).
La question clé demeurant « vont-ils tenir le coup ? » et pour eux avec le joli pavillon en kit, comme je suis un peu une idéaliste, j’aurais tendance à dire oui.

Par contre, je suis moins optimiste sur le sort du couple fils et fille à papa, marins toulonnais tous les deux. Il faut dire que le futur époux qui ressemble à s’y méprendre à un Pacey dénué de charme semble avoir 15 ans physiquement et dans sa conduite avec sa future femme également. Sa maman, pardon sa fiancée, lui choisit sa tenue le matin. Ce n’est pas le beau costume qu’il a mis pour la noce et qui le fait ressembler au commandant Stubing qui arrange la situation.Je leur donne 3 ans à tout casser tout comme au couple multi religions qui part avec tellement de handicaps que je leur donne assez peu de chances de réussite.

Le dernier cas, qui mêlait une avocate et un garçon passionné de Camargue et de tauromachie était bizarrement touchant, surtout pour une vilaine cynique comme moi (qui regarde « Grey’s anatomy » en sanglotant) et je suis également optimiste sur leur sort.
A suivre donc durant les 7 ans à venir pour voir si j’ai du nez ou pas.

3) La défaite des Bébés dans « Pékin Express »
Leur défaite n’est pas franchement la chose la plus préoccupante. Non, ce qui m’inquiète plus c’est d’avoir rêvé séparément de Rosalyne et de Candice.
Le dernier épisode ressemblait à un gigantesque best-of et ne mérite pas vraiment de résumé. Elles ont perdu à un cheveu et c’est décevant évidemment.

4) Les doublages de « Grey’s anatomy »
…qui font hurler la téléphage à 23 heures et la poussent à tenter de se crever les tympans avec les doigts. Toujours le même problème avec les séries, difficile après avoir vu « Friends » en VO de le supporter en VF, idem pour GA. Si vous voulez savoir, à l’exception peut être d’Addison, aucune voix ne va et surtout pas celle de Meredith et de George.

A partir de bientôt, quand j’aurai tout relu, bien réfléchi, pondéré, inséré en bonne position Hugsy et assez retourné tout ça dans ma tête pour ne pas ressentir de remords avec un nouvel oubli majeur, je commencerai à mettre en ligne « la boutique de POC ou mes 40 objets cultes de série ». Malheureusement contrairement à ce que laisse espérer mon titre, je ne vends pas les objets sur mon site avec une marge délirante. Malheureusement pour moi donc… Par contre, Darty vend sa camionnette de livraison à la caisse de ses magasins mais ça n’a rien à voir !