Elle panique

Aujourd’hui, je ne vais parler que de sujets clivants…

Elle panique…
Je le sens dans ma chair, M6 va bientôt me priver de 5 hommes à la maison et c’est vraiment dommage car cette émission est topissime.
Cette semaine, c’est Emilie qui reçoit 5 hommes chez des amis. Elle n’a pas dû prendre connaissance du concept.
J’avais aimé Jen(nifer) la semaine dernière, Emilie est encore plus super. Déjà, elle a charme fou, en plus d’être vraiment jolie. Et surtout, elle possède un sacré répondant. Il faut dire qu’elle me semble moins gâtée en prétendants que sa prédécesseuse (j’ai vérifié, le mot existe, mais déplaît à mon correcteur orthographique). Dès le deuxième jour, l’un d’eux a carrément choisi de se tirer. Les autres sont clairement là pour gagner. Il aurait fallu leur rappeler qu’ils ne participaient pas à Koh Lanta, mais à un programme de dating.
Hier, on a atteint les sommets du malaise télévisé avec les bonnes copines d’Emilie qui passent sur le gril les prétendants au restaurant. J’ai même craint que l’un d’eux fonde en larmes avant la fin du dîner. Pour ceux qui ont regardé la discutable émission sur les forces spéciales mardi sur M6, ils étaient dans le même état que les candidats face à leurs instructeurs après avoir été amenés cagoulés à l’écart du groupe. Oui, oui, des gens ont été enlevés et cagoulés, mardi soir sur M6. Un concept à approfondir pour L’amour est dans le pré.
M6, c’est l’été, vous n’avez rien de mieux en stock, laissez (« les moi, les beaux yeux de la mama ») moi 5 hommes à la maison ! S’il vous plaît…

Elle panique bis…
Dans mon histoire vidéoludique, essentiellement menée avec Nintendo, j’ai eu une immense frayeur, que dis-je, un vrai traumatisme. Je ne plaisante absolument pas. Dans le premier Pikmin, dans le troisième monde, j’ai failli crever d’un arrêt cardiaque quand Baba longues jambes s’est abattue sur mes petits pikmins.
Baba longues jambes est une araignée géante et je suis arachnophobe. Je traversais une arène ensablée en toute confiance quand le truc immonde est tombé du ciel. J’avais une télé 4/3 de 30 cm (à vue de nez) de diagonale et j’ai sursauté de plusieurs centimètres, je n’ose imaginer le résultat sur grand écran.
Pikmin est l’un de mes jeux préférés. J’ai terminé le premier sur Game Cube. Le principe : vous incarnez Olimar, un adorable petit bonhomme qui s’est écrasé sur une planète totalement inhospitalière. Il a un temps limité pour retrouver toutes les pièces de son vaisseau. S’il échoue avant la fin du chrono, il mourra. Pour l’aider, il peut compter sur d’adorables et impitoyables petites créatures, les pikmins, qui transportent les différents morceaux de sa fusée. En échange, on les protège la nuit des habitants de leur écosystème.
Le jeu est d’autant plus prenant que vous êtes de la taille d’une insecte sur une planète remplie de monstres IGNOBLES. Baba n’est que l’une des représentantes des HORREURS que vous allez croiser. Le Snabrek est par exemple une immonde créature à tête d’oiseau avec un corps de serpent qui surgit (on surgit beaucoup dans Pikmin) du sol quand personne ne s’y attend. Il y a toutes sortes de Bulbrobe (de gros scarabées voraces) aussi, plus ou moins affreux et difficiles à battre.
Pour reproduire vos mignons (enfin quand vous les verrez s’acharner sur une créature, vous réviserez ce jugement) pikmins vous devez ramener les cadavres à votre vaisseau. Que c’est chou…
La suite sur Game Cube était très bien aussi et se déroulait cette fois aussi bien sur la terre ferme qu’en sous-sol (beurk). Je n’ai jamais réussi à battre le monstre final, une araignée armée de différents lasers.
Le troisième épisode sur WiiU ne m’a guère convaincue. Trop compliqué. Et la version 3DS n’avait que peu d’intérêt.
Pourquoi j’en parle ? Parce que le troisième épisode va ressortir sur Switch. L’occasion de me remettre à cauchemarder dès le mois d’octobre.

Et puis elle s’énerve…
France Inter propose depuis quelques étés une émissions sur la culture populaire : Blockbuster. Je trouve l’idée louable, je suis plus réservée sur le traitement des sujets. Après avoir plus ou moins apprécié les émissions sur Tintin, Mylène Farmer ou Les chevaliers du Zodiaque (ahhhh la mention au fait que les filles pouvaient aussi apprécier le dessin animé parce que certains personnages étaient androgynes m’a tellement plu) – les sujets sont éclectiques – je me suis vraiment énervée sur celle consacrée à Animal Crossing.
Je sais d’expérience qu’il faut éviter de regarder / écouter un programme de vulgarisation sur un sujet qu’on apprécie. Ca n’a pas manqué, je me suis énervée toute seule contre l’émission. Je fais partie des gens qui s’engueulent avec leur télévision, donc je m’engueule aussi très bien avec la radio. J’ai beaucoup crié : « c’est pas vrai ». A 8 heures du matin, fenêtres ouvertes dans une résidence calme, riche idée.
Juste à titre informatif, même si ça ne choque que moi, on pouvait partager son île avant le denier opus. Dès la version Game Cube même… et le jeu de décoration s’appelle Happy Home Designer. Parfois, on peut aussi juste bosser son sujet.
Pour les gens qui aiment s’engueuler avec la radio, vous avez l’embarras du choix.

Mais telle Mylène, je vais bientôt m’en foutre, car dans moins de deux heures, j’espère avoir en main le Society avec le deuxième épisode sur Xavier Dupont de Ligonnès.

SOS d’une téléphage en détresse

Je suis très inquiète pour 5 hommes à la maison, qui ne semble passionner personne en dehors de moi. Les audiences ne sont guère reluisantes et j’ai peur que M6 remplace l’émission rapidement par des Chasseurs d’appart, ce qui serait vraiment dommage.

Je ne sais pas si vous l’avez remarqué, mais à cause du coronavirus la grille estivale est encore plus minable que d’ordinaire. Je regrette Ninja Warrior et j’assume. Je n’ai guère que Fort Boyard à me mettre sous la dent le samedi soir pour égayer mes soirées d’été (j’exagère, je vous rassure, il y a Society sur XDDL, mais le prochain numéro sort dans une semaine). J’étais donc ravie de retrouver une belle émission pour faire patienter jusqu’à la rentrée et à L’amour est dans le pré (si tous les agriculteurs ne se sont pas casés d’ici là hors caméra, grâce à la publicité engendrée par le portraits).

Alors vous allez me dire, tu disposes de trois chaînes formidables de streaming, keep cool et mate Rox et Rouky. Oui, mais non, je suis une téléphage old fashioned, moi. J’aime bien aussi regarder la télévision. Et pour le moment, comme je l’expliquais dans le paragraphe précédent, je dois me contenter de sangloter devant des rediffs de Faustine et de feindre de ne pas me souvenir des objets déjà vendus dans Affaire conclue. Même mon jeu préféré est en rediff. Je suis une inconditionnelle de Personne n’y avait pensé, le meilleur jeu de tous les temps présenté par Cyril Féraud. Quand je dis que j’ai aussi 71 ans dans ma tête, il faut me croire…

Et puis bon, on en a eu la preuve avec Jenifer cette semaine, cette émission est formidable. C’est un condensé de quatre mois d’Amour est dans le pré en cinq jours. Les concurrents arrivent chez la dame, on fait connaissance, on va faire les courses – on élimine une personne – on fait une activité, on mange une raclette en famille – on élimine encore un candidat – on va chez le coiffeur, on sort en boîte, hop un éliminé, et à la fin Jenifer choisit entre ses deux concurrents finaux ou repart seule. Et là, le choix va être cornélien pour elle.
Je n’ai d’ailleurs pas bien saisi ce qui avait cloché avec celui qui me semblait le mieux placé pour conquérir son coeur. La raclette l’a visiblement dégoûté de la famille de Jen et la soirée entre amis l’a achevé. Ce soir, elle décidera qui du mauvais sosie de Cyril Lignac ou de celui de David Ginola a ses faveurs.

Je vous recommande vraiment de donner une chance à Cinq hommes à la maison. Si vous ne le faites pas pour vous, faites le au moins pour moi. Je vis littéralement sur le point le plus chaud de la carte et j’ai besoin de programme à la hauteur de ce que mon cerveau peut supporter. J’ajoute que les journées sont longues si on veut profiter de la fraîcheur. 23° ce matin à 6 heures. Quelle fraîcheur ?????