La minute vieille

Vous allez dire que mon âge m’obsède, mais j’ai parfois le sentiment d’avoir pris dix ans dans la vue ces six derniers mois. Pas physiquement, je reste superbe – du moins je ne suis pas trop dégradée – et j’ai très peu de cheveux blancs. Mais dans la tête, j’ai 72 ans décidément (j’ai donc pris 29 ans).

Je ne suis pas non plus aidée par l’actualité. Hier matin, j’ai appris le décès de Mack Mackenzie (Kevin Dobson), le procureur intègre de Côte Ouest. Il formait l’un des couples les plus sympathiques de l’histoire des séries avec sa femme Karen. Il était surtout le père de Paige (l’immense fantasme de mon adolescence tourmentée).


Paige est devenue Edie Britt dans Desperate Housewives et j’ai perdu une partie de mon innocence déjà à cette occasion.
Et Mack Mackenzie est mort à 77 ans !
J’espère que Greg Sumner va bien… (ouf, oui, a priori mieux que Mack.)
Je vais me vanter mais j’ai vu le dernier épisode de Côte Ouest.

Je sais surtout que j’ai pris un méchant coup de vieux quand je garde un écran allumé pendant la journée afin de conserver un oeil sur le Tour de France. Vendredi, j’ai fait pire, j’ai regardé le Tour parce qu’il passait dans ma région et plus précisément dans la ville où je suis exilée. J’ai même monté le son pour entendre Franck Ferrand parler des curiosités touristiques du coin.
Hier, j’ai récidivé parce que le Tour de France a pénétré sur l’île de Ré (« ma belle adorée »). Bon, j’étais surtout curieuse de savoir comment ils allaient passer le péage du pont. Spoiler alerte, ils sont passés par la sortie et non par l’entrée…
A titre indicatif, mes parents et ma tante s’étaient installés en terrasse sur la fameuse île pour regarder l’arrivée. J’ai donc plus 76 ans que 72 ans…

Au-delà de ça, ce spectacle m’apaise. Et je sens bien qu’un lourd atavisme pèse sur mes épaules.

Quand j’étais petite, mes grands-parents m’avaient acheté le numéro de Pif dédié à la compétition. J’arborais fièrement la casquette qui allait avec.

Tous les après-midis de juillet, ma mamie branchait la télé sur le Tour. On ne loupait pas une étape, ni un commentaire de Jean-Paul Ollivier sur les charmes de nos belles régions ! Je suivais donc le Tour, je n’avais pas tellement le choix en même temps, c’était ça ou rien. Enfin si, l’ennui encore plus profond !
J’ai suivi les victoires de Bernard Hinault et Greg Lemond. Je sais qui est Sean Kelly.
Va savoir pourquoi, j’ai eu un faible pour Claudio Chiappucci.
Va savoir pourquoi je me souviens de son nom.
Va savoir pourquoi je l’ai googlé et maintenant ce crush m’inquiète avec le recul.