Enfin une victoire féminine dans The Voice !

Jusqu’au bout j’ai craint que les choses ne se déroulent pas comme prévu, mais enfin une fille a gagné The Voice en France. Et pas n’importe quelle fille, ma favorite depuis les auditions à l’aveugle, l’évidence de cette saison : Maëlle !

Maëlle

@TF1

Juste avant les résultats, Pascal Obispo a osé prononcer un mensonge éhonté : le résultat allait forcément être une surprise puisque cette finale ne comptait aucun favori. Le score écrasant du talent de Zazie l’a fait mentir immédiatement ! Avec 55% des voix face à ses trois adversaires qui se sont partagé les miettes restantes, Maëlle a triomphé.

Les autres ont pourtant presque tout essayé. A l’exception peut-être de Florent Pagny, qui m’a donné un peu l’impression de partir perdant en laissant son talent s’exprimer à nouveau sur un titre de son répertoire, le rock. D’ailleurs, la mise en scène avec un démarrage dans une télévision en noir et blanc l’a un peu desservi. En gros, Raffi du haut de ses 17 ans à peine  est déjà ringard.
Pascal Obispo a voulu réaliser un coup en laissant Xam Hurricane chanter Comme ils disent avec une mise en scène que je n’ai pas du tout appréciée. Ca peut se discuter.
Mika a pensé que Formidable, entendu et réentendu dans les télé-crochets permettrait à Casanova de continuer à écrire sa belle histoire. Mais la vérité c’est que son candidat n’était pas à la hauteur depuis le départ. Son duo avec Amel Bent a d’ailleurs été la pire prestation de la soirée.

Zazie, avec qui j’avais été plutôt dure dans mon précédent post sur The Voice, a été absolument parfaite dans son coaching, du choix de la chanson solo  (imparable !), à celui du duo en sa compagnie. Elle s’est complètement effacée sur scène au profit de Maëlle, quand Mika et Pascal Obispo ont voulu faire le show et tirer la couverture à eux.

La victoire de Maëlle est un chouette cadeau d’anniversaire pour moi. Elle me ferait presque oublier la défaite cuisante d’Anne Sila.

 

Publicités

Quand la star academy redonne de la voix… (Débrief du prime de The Voice)

Plus ça va et plus j’aime cette saison de The Voice. Il faut dire, qu’en plus de compter de vrais talents qui m’interpellent, elle a de vrais faux-airs d’une émission que j’ai tellement aimée.


La meilleure collégiale de tous les temps…

Samedi, en découvrant les tableaux des talents, je me suis dit que Kamel Ouali avait vraiment bien bossé, avant de me reprendre c’est Stéphane Jarny qui a bien travaillé bien sûr ! Les primes de The Voice n’ont jamais autant ressemblé à ceux de la star ac avec des mises en scène délirantes et parfois dangereuses.

Quelle idée formidable d’avoir fait grimper le pauvre Guillaume sur une boule à facettes façon Miley Cyrus dans Wrecking Ball ! D’autant qu’il n’était absolument pas assuré. Alors certes, la sphère flottait à quelques centimètres du sol, mais son diamètre cumulé à celui de la hauteur aurait permis au garçon de se faire bien mal en chutant.

Je ne parle même pas de Xam Hurricane qui sort de sa cage ou de Maëlle ventilée comme Jean-Pierre Foucault dans Sacrée soirée. Je n’oublie pas Casanova, qu’il faut à tout prix emmener en finale a priori, avec sa mise en scène façon mannequin challenge.

De toute façon, cette saison, c’est simple, si tu as une méga mise en scène, tu sais que tu comptes parmi les favoris. Si tu es un peu oublié, tu sais que tu as peu de chance de continuer dans le jeu. N’est-ce pas Hobbs et Betty Patural !

J’attends désormais le débrief de Raphie sur la prestation de Frédéric Longbois. J’ai retenu mes larmes. Je pense qu’elle conseillerait à Maëlle de moins regarder sa maman coach dans le public. Zazie en est presque à chanter en même temps qu’elle, tant elle stresse pour son talent. Elle lui murmure des « c’est bien » pour la rassurer en tout cas.

Zazie

Capture TF1

Et puis bon, les talents ont ouvert l’émission en chantant avec Big Flo et Oli comme à la belle époque, c’est très perturbant. Et s’ils ne choisissent pas eux-mêmes qui sauver parmi les nominés, leurs coachs s’en chargent et font parfois des choix aussi douteux que Harlem quand il a éliminé Karima. Oui, Florent Pagny a bien recalé Hobbs par galanterie, décision que je valide au passage !

J’attends désormais l’accident de direct. Un chute dans un trou ou Nikos qui félicite le mauvais artiste !

Alors je ne dis pas qu’il faut ressusciter la star ac’ (enfin si, là ça devient urgent. C8 ????) mais on pourrait juste enfermer les candidats dans un château, les filmer 24/24, et les coacher pendant toute la semaine en danse, en chant, en théâtre, et en expression scénique. On leur donnerait une minute pour appeler leurs proches et le samedi il y aurait un prime avec Nikos.
Rien de fou, on y est presque là !

Bon, je ne peux pas partager les vidéos mais pour moi, les prestations de la semaine sont celles de :

Frédéric Longbois – Je voulais te dire que je t’attends. Et pour ceux qui ont de la mémoire, c’est autre chose que le reprise de Jonathan Cerrada.

Celle de Maëlle, la future gagnante, époustouflante sur Wasting my young years de London Grammar.

Et pour le combo choix de tenue osée et chanson pas évidente à porter, B Demi Mondaine sur Au Suivant de Jacques Brel, qui assure quand même.

B Demi Mondaine

Capture TF1

Le choix de Zazie

Je suis bien contente de retrouver mon blog pour partager mes indignations du moment. Je préfère partager mes indignations légères, je vous rassure d’autres sujets me turlupinent plus que celui que je vais partager (quoique…), et je ne parle pas que de l’imminence de mes quarante ans.

Bref…

Samedi soir, je regardais The Voice et comme je n’avais pas Twitter à proximité pour hurler ma colère, j’ai patienté jusqu’à aujourd’hui.

Après sept semaines (ou pas loin) d’auditions à l’aveugle, comme chaque année, les coachs ont fait brutalement le tri dans leurs équipes, avant de remettre ça, la semaine prochaine, lors d’une ultime épreuve décisive de la mort qui tue, qui précédera les primes.

Zazie

Cette année, force est de constater que Zazie a les plus beaux talents. Pour s’en convaincre, il suffit de voir que les autres coachs ont exclusivement piqué des candidats dans son clan.
Je vous épargne la nouvelle règle totalement injuste du talent volé, qui veut qu’un candidat piqué pouvait être remplacé par un mieux jusqu’au bout. Seul Florent Pagny, qui ne cesse de monter dans mon estime grâce à The Voice, n’a pas remplacé son larcin. (Et pour cause, il est loin d’avoir volé la plus tocarde.)

Nous en arrivons tout doucement au sujet de mon courroux. Dans sa trop belle équipe, Zazie a donc dû organiser une battle à trois, qui est, dans une émission déjà pas mal injuste, un sommet dans le registre. Elle a confronté deux filles vraiment talentueuses à un garçon barbu et beau gosse. Je vous laisse juger de la prestation en l’écoutant ici, parce que WordPress refuse d’embedder les vidéos Watt (si quelqu’un a un tuyau à ce sujet, je suis preneuse au passage).

Mais comment, COMMENT, oui COMMENT, a-t-elle pu laisser filer Elsa Roses pour choisir Alexandre ?

En fait, je sais, Zazie, comme Jenifer, n’aime pas trop les filles, et leur préfère les garçons beaux gosses avec un petit grain rocailleux, qui feront voter les midinettes. Bon, je reconnais que parfois, elle a aussi su faire les bons choix.

En attendant, je ne décolère pas !