Addiction (comment Tetris 99 a ruiné ma vie)

Je suis très, très amoureuse de ma console de jeux. Nintendo a réussi à me détacher de la Nintendo 3DS avec la Switch. Je crois l’avoir expliqué ici déjà, mais si j’adore la télé, je la regarde souvent en mode radio avec un autre écran dans les mains. La WiiU me donnait déjà l’opportunité de poursuivre ma partie sur un petit écran, la Switch m’offre la possibilité de jouer avec des jeux supers sans plus jamais passer par mon écran de télé, un rêve de téléphage schizophrène.

La lune de miel dure depuis deux ans…

J’ai passé des heures avec Mario surtout. En mode j’explore le monde, je joue au tennis, je fais des courses sur mon kart, je m’amuse avec des copains et bientôt mon Yoshi va rejoindre la partie.

Et puis, récemment, le drame !

J’avais réussi à me désintoxiquer de Tetris après avoir battu des records sur ma Nintendo 3DS, mais j’ai replongé à cause de Tetris 99.

giphy

Ce jeu réveille mes pires instincts, à commencer par mon côté bêtement, extrêmement, compétitrice (et non compétitive, je ne suis pas une affaire. Merci à la télé-réalité d’avoir à jamais dénaturé ce mot).
Comme Monica Geller, je ne supporte pas de perdre, particulièrement au Monopoly et au Trivial Pursuit. Un peu aux 1000 bornes aussi.
Ma mauvaise réputation me précède : je suis infecte quand je perds et immonde quand je triomphe.

Je peux passer des heures à empiler des formes géométriques pour me classer première.

Quand je joue, je ne réponds pas au téléphone sauf priorité absolue (en gros, une personne et ce n’est pas ma mère).
Si j’ai mis un truc à cuire et que le partie se prolonge, le plat peut cramer et c’est déjà arrivé.
Mon chat peut se frotter à ma main pour quémander de l’attention, la partie est prioritaire !
Je ne parle même pas des fenêtres de chat intempestives qui ne comptent pas.
Je me tape des heures de pub, car je ne peux pas zapper quand l’enjeu devient trop fort.

Je fais une capture d’écran à chaque fois que je fais Top 1 et sans me vanter, ça n’est pas rare. (Infect, vous étiez prévenus !)

Nintendo a fait mon bonheur en remettant Tetris dans ma vie. Ma Switch s’est transformée en banal(e) Gameboy, mais j’assume.

Je ne peux pas regarder quelqu’un jouer, parce que ça me rend dingue. Les gens ne savent pas jouer. J’ai ma stratégie que je peux même parfois tenter d’expliquer à des gens que ça n’intéresse pas le moins du monde.

Et ne me dites pas que ce n’est qu’un jeu…

Le seul qui pourra me sauver, je le sens, je le sais, c’est Yoshi. En attendant, j’empile…

Yoshi

Auteur : poclatelephage

Blogueuse téléphage depuis 2004. Ecrivez-moi : poclatelephage@gmail.com Suivez-moi : https://twitter.com/poclatelephage

3 réflexions sur « Addiction (comment Tetris 99 a ruiné ma vie) »

      1. Pas seulement quand tu gagnes. Quand tu gagnes héroïquement. Et ça, je peux te dire que c’est une sensation incomparable (on a des joies simples!)
        (En gros, plus tu vas vite et plus tu es héroïque. Sinon, tu es juste « amazing », et qui veut être amazing quand on peut être héroïque?)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :