Il venait d’avoir 18 ans

Vous avez peut-être vu ce spot terrible sur l’abandon des animaux de la Fondation 30 millions d’amis. En le regardant, j’avais pleuré à chaudes larmes, tout en me disant qu’il ne toucherait que les vrais amis des bêtes et malheureusement pas les personnes visées. Ca s’est vérifié tristement.

De mon côté, si j’y réfléchis, il y a 18 ans dans quelques jours quand j’ai eu la mirifique idée d’adopter un chaton, je ne m’étais pas projetée dans une vie à 2, 3, 4 et 3 qui durerait aussi longtemps. Mes parents l’avaient certainement imaginé, eux. J’avais 23 ans et la maturité d’une fille de 13 ans. Je n’étais pas encore fixée et ils pensaient certainement qu’après mon premier déménagement, ils se retrouveraient avec un chat supplémentaire non désiré sur les bras.

Ils se sont trompés. La petite bête m’a suivie dans une cage de voyage à peu près partout (où j’allais, ce qui limite le spectre). Il a connu les quasi studios, puis les grands T3, avant de s’installer dans le centre-ville et d’être contraint spatialement comme tout le monde.

Je n’avais pas imaginé que ce grand chat de gouttière tout maigre serait à mes côtés pendant 18 ans et qu’il me manquerait autant aujourd’hui.
Vous voyez où je vous mène maintenant.

Je l’ai déjà écrit ici mais ça a été un super compagnon de vie. Alors ok, les deux dernières années n’ont pas été faciles. Le tyran domestique avait entrepris d’arroser de son urine toutes les surfaces confortables. Face à l’absence de solutions pour le maîtriser, j’ai adapté l’appartement à ses manies. Aucun fauteuil ou canapé n’étaient accessibles en mon absence, je relevais mon matelas tous les matins…

Et vous savez quoi ? Le pire ? C’est que j’aurais signé pour deux ou trois de plus sous le joug de ce pisseux pénible.

Je me rends compte aujourd’hui encore plus qu’il avait beau être pénible. Il était là. (Im)parfait compagnon.

Bêtement, je l’avais objectivé – je ne le manageais pas avec son urine, mais pour sa durée de vie a priori – pour qu’il « tienne » jusqu’à l’été. C’est bête mais il m’a écoutée. Il a tenu jusqu’aux vacances. Il a profité de sa maison préférée pendant presque trois semaines. Il a même eu la délicatesse de ne pas gâcher nos vacances en ne lâchant pas la rampe dès les premiers jours. Il reprenait tellement du poil de la bête que j’en étais venue à espérer qu’il tienne deux ans de plus. Je le voyais en phœnix (un genre de Ikki) qui renaît systématiquement de ses cendres. Et puis de toute façon, je ne crois pas trop en la mort.

Ikki
Pas moyen encore que je mette la tête de la petite bête…

Sauf que le lendemain du jour où je disais fièrement qu’il était immortel, les choses se sont gâtées.

Je suis la Pythie inversée.

Alors je vous préviens parce que ça peut servir, un chat ne prévient pas quand il part. Trois jours plus tard, il mourait sereinement dans son sommeil avec France Inter en fond sonore. Bizarrement, je m’en veux pour ce dernier point. Nous l’avions bien installé et quand nous sommes revenues nous assurer qu’il était bien, il n’était plus là.

Mon chat est resté jusqu’au bout la tête de nœud que j’adorais. Parce que ce salopard qui pissait partout a trouvé malin de se traîner dans sa caisse quelques minutes avant de mourir.
J’ai adoré son ironie.

Pour conclure ce post, deux choses…

Le chaton tout mignon que vous rêvez de prendre peut vivre jusqu’à 18 ans. Pour moi, c’est un privilège extraordinaire, mais il faut le savoir avant de s’engager avec lui.

Le chat est une teigne. Il va vous aimer (n’en déplaise aux détracteurs des matous), mais il va aussi vous imposer beaucoup de choses. Hobbes a détapissé un appartement, pissé beaucoup et souvent partout, cassé des choses, parfois était hostile avec des gens…

Auteur : poclatelephage

Blogueuse téléphage depuis 2004. Ecrivez-moi : poclatelephage@gmail.com Suivez-moi : https://twitter.com/poclatelephage

2 réflexions sur « Il venait d’avoir 18 ans »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :