POC recherche appartement (épisode III) : Le retour de POC

Pour vous donner une image précise de ma situation actuelle, j’ai l’impression d’être un candidat de Fort Boyard apeuré par le vide qui s’apprête à sauter la tête en bas pour récupérer une clé. Tout le monde lui hurle de sauter et lui, il hésite, il ne sait pas… A priori, il ne va pas mourir, mais il crève quand même de trouille. Il n’a qu’un pas à faire pour satisfaire tout le monde, se sentir mieux, accomplir son destin… mais il joue la clepsydre !

Episode III

Ce pas minuscule à l’échelle de l’Humanité mais immense à mes yeux c’est celui ou pas de faire une proposition et de m’engager dans la grande aventure de la propriété.
Alors, je sais, je sais… faire une proposition ne signifie pas qu’elle sera acceptée, surtout si je négocie de 60.000 euros comme dans les émission de M6, et même ensuite j’aurai le droit de me rétracter, mais quand même….

Dans le épisodes précédents, je visitais donc avec le Padawan de Stéphane Plaza. Et puis, un peu découragée par ses propositions, j’ai repris le taureau par les cornes et trouvé l’appartement qui correspond à 75% de mes critères. Je l’ai même contre-visité avec mon armée mexicaine, qui a été, vous allez rire, à 75% emballée. L’unanimité m’aurait fait peur en même temps.

J’ai donc accepté un troisième rendez-vous avec mon nouvel ami de la fin de semaine. Bon, je ne sais pas, je ne sais plus. L’appartement vraiment bien, mais ni dans le secteur, ni dans le prix, ni même au bon étage… Je crois que je vais arrêter de lui répondre au téléphone, ou lui reparler du SECTEUR !
Je comprends désormais pourquoi des gens voient des appartements géniaux sur M6 et refusent sans qu’on comprenne bien leurs raisons. Ils sont juste à  trente p**** de bornes de leur secteur ! Et je m’en fous du Lidl à côté si vous saviez…

Donc, voilà, je suis un peu comme Hal dans Malcolm quand il doit décider ou pas de débrancher son voisin. Alors je sais que ça se revend un appartement et que ça n’engage pas pour la vie, mais je ressemblerai à ça, si j’y suis encore quand j’aurai fini de payer mon emprunt :


Finalement, je me suis décidée à ne pas sauter dans le vide, parce que les réserves l’ont emporté sur le coup de coeur.
Peut-être que l’absence de fenêtres a moins pesé que la proximité immédiate d’un boulevard et une certaine méfiance à acheter un appartement pas terminé sur la foi seule des dires du promoteur ! Pourtant, je m’étais vraiment projetée. J’avais trouvé l’emplacement de la caisse des chats, le bureau serait passé ric-rac dans la chambre, mais il restait le problème de la télé / box et du canapé. Bref, je repars à zéro.

Pour la prochaine visite potentielle coup de coeur, il faudra que je trouve l’accompagnateur idéal pour mon père, le mythique « garçon de mon entourage qui s’y connaît en bricolage et en travaux« , qui pourra livrer un avis autorisé de mâle sur le bâti. Bizarrement, cette phrase ne se décline pas au féminin.

 

Auteur : poclatelephage

Blogueuse téléphage depuis 2004. Ecrivez-moi : poclatelephage@gmail.com Suivez-moi : https://twitter.com/poclatelephage

2 réflexions sur « POC recherche appartement (épisode III) : Le retour de POC »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :