L’Amour est dans le pré : le retour de Françoise, des règles bouleversées…

Pour la première fois, cette année, je ne suis pas réellement contrainte de regarder L’Amour est dans le pré. J’étais donc libre de m’épargner cette énième saison, ses 425 épisodes trop longs qui suivent maintenant quasi minute par minute la vie des agriculteurs, et qui pour étirer encore la sauce déjà bien diluée se penchent maintenant sur l’avant courrier, l’avant rendez-vous, ou l’avant visite à la ferme. Mais non, je ne suis pas téléphage pour rien et je reste donc fidèle au poste.

l-amour-est-dans-le-pre-2016-exit-james-blunt-le-nouveau-generique-sera-chante-par-00c8f56e9a5784480

Voilà ce que je retiens de la soirée…

Les règles ont un peu changé.
Désormais, les candidats agriculteurs font un peu ce qu’ils veulent.

Pierre Emmanuel, qui a eu un coup de coeur dès les courriers, confirmé par le speed-dating, a ainsi choisi de recevoir une seule candidate, ce qui nuit totalement à la véritable philosophie de l’émission, qui repose quand même, quand tout se passe bien, sur l’humiliation systématique de celle qui devra un jour pousser sa valise à roulettes, seule, dans la gare où elle aura été larguée par un agriculteur pressé de vivre enfin sa relation comme il l’entend avec sa préférée depuis le début. En un mot, ce n’est pas du jeu !

Dans le même ordre d’idée, la jeune et espiègle Nathalie va, pour la première fois dans l’histoire de l’émission, recevoir trois candidats à son domicile, car elle a fait n’importe quoi aux speed-dating. Logiquement, elle devrait être tancée par Tata Karine, qui ne supporte pas normalement, que ses ouailles fassent n’importe quoi.  Pour ceux qui n’ont pas vu l’émission hier, étrangement la jeune femme n’a pas retenu son coup de coeur des courriers et des premiers rendez-vous. Mais, le type ne s’est pas laissé démonter et lui a écrit à son domicile pour lui dire qu’il ne lui en voulait pas.  Qui ira douter que le gars a trouvé seul son adresse et a décidé seul de retenter sa chance ? Le hasard faisant bien les choses, les caméras étaient pile présentes le jour où la candidate a reçu sa lettre, accompagnée de deux agriculteurs amis, déjà aperçus dans l’émission.

En clair, la production a désormais tellement peur que les candidats lui échappent, qu’elle leur passe tout. Désormais, les choses se jouent presque avant l’arrivée des caméras, ce qui gâche un peu la fête.

Le retour de la vengeance de Françoise
L’an dernier, Françoise avait été l’unique candidate à rendre visite à un candidat bien borné, qui voulait trouver une génitrice pour prolonger sa lignée. Malheureusement, Françoise avait passé l’âge et s’était fait remercier rudement par son hôte. Qu’importe, elle est bien décidée cette année à s’installer à la campagne à tout prix, pardon à trouver l’amour avec un grand A. Elle a donc visé à nouveau un agriculteur qui n’était pas programmé pour crouler sous le courrier et là voilà revenue dans le jeu pour obtenir sa place au vert.
L’an dernier, Françoise était touchante, cette année, elle est juste inquiétante. La production aurait dû lui épargner une éventuelle nouvelle humiliation.

Des chiffres et des lettres
Cette année, la région Occitanie est à nouveau très bien représentée dans l’émission grâce à Vincent, le Lotois, qui est un passionné de numérologie, et qui a donc choisi ses prétendantes sur des critères bien précis, leur chiffre de vie. Bon, j’avoue, j’ai été tentée de calculer un moment si j’étais compatible avec lui.

Avouez que ce que je viens d’écrire vous donne envie de voir la suite…