Swiitch, mon amour !

Je peux le dire maintenant, tant j’en suis tombée folle amoureuse : je n’attendais pas grand chose de la Switch. Il faut dire que je ne fais bizarrement pas partie des déçues de la WiiU. La WiiU doit être, avec la 3DS, la console pour laquelle j’ai acheté le plus de jeux. Mais, voilà, j’ignorais jusque-là que la WiiU ne serait qu’une étape dans ma vie avant la Switch.

Comment vous parler de ma petite merveille ?

Mon coup de foudre se résume avec le fameux effet whaou. J’avais été soufflée par sa vidéo de présentation. L’idée de la console de salon qu’on peut emmener partout m’avait bluffée. Nintendo tenait à nouveau, après un détour avec la WiiU, une idée aussi révolutionnaire que la Wii. Mais, bon, j’ai un peu trop écouté les spécialistes du jeu vidéo, qui trouvaient la Switch chère et qui ne comprenaient pas si c’était une console de salon ou une console portable.

Après deux semaines d’amour, j’ai ma réponse : on s’en fiche.

Pour le moment, je n’ai pas connecté ma Switch à un téléviseur, mais je ne la considère pas pour autant comme une console portable, puisque je joue dans mon salon.
Oui, je fais exprès d’être bête.

Bon, je reviens sur l’effet wahou. Il a démarré en ouvrant la boîte et en tombant sur l’écran, si beau, si bien fini, presque luxueux. Ensuite, j’ai pris en main les fameuses joy con (elles aussi, si bien terminées) et puis surtout j’ai compris qu’avec uniquement ces trois éléments, je pouvais jouer là, tout de suite, maintenant, dans la voiture, un vrai baiser de cinéma. Pardon je m’égare.

J’ai lancé MK8. J’ai joué à MK8 sur WiiU avec le pad ou sur ma télé. Mais sur Switch, c’est différent. Les petits joycon vibrent… il faut l’avoir senti pour le comprendre. La résolution est splendide. Le jeu ne me file plus une nausée d’enfer. Un progrès notable dans ma vie !

Ensuite, j’ai testé 1, 2, Switch. Et, bim, à nouveau l’effet wahou. Plus de capteur, plus de fil, toujours pas de télé. Juste du fun ! Mon plus grand plaisir a été de jouer comme une gosse sur la terrasse, de détacher les joycon, de placer l’écran sur la table et de répondre aux commandes du petit écran.

Je suis une gosse face à cette console. J’ai à nouveau dix ans. Elle m’émerveille, c’est le mot. En l’utilisant, j’ai compris ce que Nintendo avait raté avec la WiiU et amorcé avec la Wii. La Switch est une grande console et j’ai hâte qu’elle ait plein de jeux.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s