Enfulte (ce n’est pas une insulte, promis)

Cette année, je n’ai rien acheté pendant les soldes. J’avais vidé quelques semaines auparavant mon placard et donné/jeté ce que j’estime à plus d’une trentaine de kilos de vêtements. Des trucs que j’avais mis une fois, d’autres qui avaient fait sérieusement leur temps, des fringues que je gardais au cas où dans l’attente du jour d’après – des manteaux élimés, mais qui superposés auraient faire l’affaire pour résister à une ère de glaciation, je regarde les samedis catastrophe de NT1 désormais – ou juste parce qu’elles pourraient être à mon goût dans un futur proche.

Ce grand vidage d’armoire m’a un peu calmée sur l’achat de fringues et sans être minimaliste, je réfléchis à deux fois avant d’en acheter.

J’ai presque envie de dire heureusement, parce que ce que je ne dépense pas en jolis vêtements, je l’investis dans les jouets.

Donc je n’ai pas fait les soldes, mais en revanche, il était ABSOLUMENT et RIGOUREUSEMENT nécessaire que j’achète la pop Scooby-doo floquée. En gros, c’est une figurine du meilleur chien de fiction, même pas ressemblante, avec des poils en tissu. Elle viendra compléter ma modeste collection de pop, parce que je me retiens d’en acheter davantage.

scooby-doo-pop-scooby-flocked

Il faut dire que je n’ai déjà quasi plus de place pour mes Lego (Dimensions, mais qui reste des Lego quand même), puisque, comme tout bon enfant de la fin des années 70/début 80 qui se respecte, je conserve les boîtes puisqu’un jour ça prendra de la valeur, ni pour mes Amiibos.

J’ai un peu arrêté les Amiibos, essentiellement parce que Nintendo me laisse un peu de répit en explorant l’univers de Zelda.

71sl1ozb0ll-_sx342_

Je ne suis pas spécialement fière ou honteuse d’avoir transformé mon appartement en magasin de jouets. C’est comme ça. C’est mon choix.

Je ne suis, de toute façon, apparemment pas la seule, puisque sinon Lego ne sortirait pas des figurines évoquant essentiellement les franchises des années 80, qui ne peuvent rien dire aux enfants d’aujourd’hui (K2000, L’Agence tous risques, Goonies, Gremlins…).

Je me sens même prête à aller le défendre sur le canapé d’Evelyne Thomas face à quelqu’un qui ne comprendrait absolument pas pourquoi j’ai des jouets, alors que je n’ai pas d’enfant à bientôt quarante sans, sale égoïste que je suis.

Mais si quelqu’un a une explication sensée, mais pas insultante, sur ces adultes de ma génération qui collectionnent les objets liés à la culture populaire, je suis preneuse.

J’ai pensé à plusieurs réponses déjà, de mon côté :

1-  Génération X, minée par la crise, qui se rassure comme elle peut

2- Nostalgie d’un âge d’or incarné par les années 80, la pleine période de mon enfance heureuse (à ce propos, je peux même glisser une référence culturelle et évoquer le chapitre 3 « Le jardin de cristal » de l’excellent bouquin de Jonathan Coe « Numéro 11 »)…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s