Top chef revisité façon The Voice, ça donne quoi ?

J’avais arrêté « Top chef » avec l’arrivée du nouveau jury et la nouvelle mouture. Ce rendez-vous du lundi m’avait lassée avec le temps, devenu bien trop long et plus assez appétissant…

51fcc-dc3aenerrecettes4

J’y suis finalement revenue hier probablement par réflexe pavlovien : un programme culinaire, le mercredi, c’est associé pour moi à mon émission préférée le « Meilleur pâtissier », donc pourquoi pas.

Je ne regrette pas mon choix. Je n’ai presque pas été tentée de zapper. Et si hier, j’ai fini par aller me coucher, j’ai regardé la fin aujourd’hui en replay.

Bon, en vrai, je ne suis pas sûre de poursuivre, car, je crois, que c’est surtout le process de recrutement de la brigade façon « The Voice » qui m’a séduite.

Pour cette nouvelle mouture, les trois membres du jury ont dû piocher parmi un panel de candidats pour composer une brigade.
Trois épreuves leur ont permis de choisir leurs poulains. La production n’a pas poussé l’expérience jusqu’à faire goûter à l’aveugle toutes les réalisations. Seuls les candidats recalés lors des trois premières étapes ont vu leur plat déguster ainsi lors de la dernière chance.
Les chefs ont choisi leurs poulains sur la base de leurs réalisations et aussi un peu, il faut bien l’avouer, sur leur apparence et leur répondant. Ainsi, Michel Sarran a passé la soirée à recruter pour son groupe les plus fortes têtes, et il a été bien déçu d’opter, lors de l’épreuve de la dernière chance, cette fois-ci à l’aveugle, pour le candidat le plus lisse. On a bien compris qu’il visait la jolie et émotive chef à domicile, qui aurait pu faire mannequin.

Comme dans « The Voice », quand les chefs se sont arrêtés sur un même « talent », c’est lui qui a pu choisir son coach.

Il y a eu quelques bons moments dans la soirée, comme celui où un candidat a proposé de faire un carpaccio chaud à l’immense stupeur des chefs, qui en ont conclu qu’il cuisinait un steak. C’est un peu comme le gaspacho avec les gros haricots rouges, un chili con carne donc (celui qui saisit la référence gagne un carambar).

J’ai bien aimé aussi la séquence où un pauvre cuisinier s’est tailladé le doigt et s’est mis à pisser le sang. Le malheureux gars a eu mal et a tenté de baisser les bras. De guerre lasse, Chef Etchebest est venu le réconforter en lui racontant son Vietnam, cette fois où il s’était coupé la main durant un concours et où il a continué malgré tout pour devenir meilleur ouvrier de France.

Je retiens aussi la pauvre chef à domicile, qui a pleuré en voyant les chefs et est tellement émue à l’idée de participer à l’émission qu’elle ne leur a rien servi au final.

« Top chef » garde des côtés horripilants. D’abord, l’émission est toujours bien trop longue. Pour optimiser les parts de marché, M6 fait comme tout le monde en détachant la dernière partie.
L’épreuve de la dernière chance est désormais indépendante, elle l’est probablement depuis deux saisons, mais ça ajoute une heure à une émission déjà bien trop délayée.
Le deuxième point, que je n’ai pas digéré dans la nouvelle formule et qui continue, c’est la manie de faire commenter à la bouche par les chefs ce qui se passe à l’écran. Ils jouent comme des patates, et pour cause ce n’est pas leur métier. Ca passe à peine dans « Cauchemar en cuisine » et là il faut se fader deux commentaires indigents de plus.

Quant aux épreuves, elles n’ont plus le charme d’antan. Faire des pâtes sans pâtes pourquoi pas, mais revisiter le bœuf carottes ou leur demander de faire couler le cœur de n’importe quoi, bof…

Bon, et puis « Top chef » demeure « Top chef », c’est sur un hasard qui fait drôlement bien les choses que Philippe Etchebest qualifie finalement in extremis le candidat qu’il a recruté lui-même en parcourant la France pendant des mois dans « Mission top chef ». Ca aurait fait désordre si son poulain avait été éliminé après seulement un pauvre prime.

Je tenterai la semaine prochaine de voir si le fonctionnement en brigade me sied. Pour le moment, je n’y crois guère.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s