Le choix du jour de POC : L’étudiante

Aujourd’hui, je recommande, je regarde, et j’enregistre « L’étudiante ».

L’autre fois, je cherchais mon film de la honte, celui que j’aime par-dessus tout  et que je pourrai regarder cent fois même si c’est un navet d’anthologie. Ce film de la honte, c’est « L’étudiante ». Je peux d’autant plus regarder « L’étudiante », que j’ai été raisonnable mercredi en visionnant, sans tendre la main vers ma console de jeux, « Sils Maria ». J’ai beaucoup aimé d’ailleurs.

Pourquoi faut-il absolument regarder « L’Etudiante » ?

1- Sophie Marceau
Dans « La Boum », Vic est une toute petite ado puis une plus grand ado dans « La Boum 2 ». Dans « L’étudiante », Valentine, qui n’a rien à voir avec Vic donc, est une femme au firmament de sa beauté.  En plus, c’est une adorable chieuse, attachiante comme il faut.

2- Pour la scène d’introduction

Je crois que cette séquence où Sophie Marceau fait un strip-tease de tête est l’une de mes préférées de l’histoire du cinéma. Elle monte avec ce pauvre Vincent Lindon qui ignore qu’il est avec Sophie Marceau dans la cabine de téléphérique jusqu’à ce qu’elle ôte son écharpe, son bonnet, ses lunettes de ski…pour lui dévoiler son magnifique visage au ralenti sur des images éthérées.

3- On y voit Sophie Marceau entièrement nue
Bon, c’est un peu l’aveu de la honte, mais j’avais enregistré le film à la télé avec le magnétoscope familial, et avec ma meilleure amie de l’époque nous avions fait un arrêt sur image, afin de constater que Sophie Marceau apparaissait vraiment à poil (vraiment) après avoir fait l’amour pour la première fois avec Vincent Lindon. J’imagine aujourd’hui qu’avec mon enregistrement numérique et la HD, cette démonstration serait encore plus probante, mais je suis grande maintenant.

4- Comme pour toutes les Boum, la BO est super
Il y a non seulement la petite chanson du générique, mais il y a aussi le morceau que Vincent Lindon compose pour Elie Chouraqui qui est super. Tellement bien d’ailleurs, qu’il sert de vraie fausse BO au film.

5- L’intrigue
Nous avons tous plus ou moins connu quelqu’un qui prépare un concours et qui nous casse les pieds avec.  Vic couche avec Vincent Lindon pour se faire plaisir une dernière fois avant le concours, mais en vrai il est génial alors malgré toute sa mauvaise volonté, elle tombe amoureuse de lui. On a envie de gifler Valentine, de lui dire qu’elle va la rater sa putain d’Agreg à faire n’importe quoi avec un tocard, alors qu’elle devrait bosser, merde. « L’étudiante », c’est avant tout une super comédie romantique dans les règles de l’art avec un couple improbable et l’amour qui triomphe à la fin.

6- La scène finale
J’envie ceux qui n’ont jamais vu LA meilleure scène du film après le strip-tease de tête, celle où Valentine, qui est quand même arrivée jusqu’à l’oral de l’Agreg après avoir fait n’importe quoi pendant un an, catharsise en pleine épreuve. Elle foire ainsi son ambition de cinq ans d’étude. C’est magique.

J’allais oublier le « vrai baiser de cinéma là tout de suite dans la voiture »… Ce film est une vraie mine de scènes cultes.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s