Koh Lanta : La (trop) belle victoire de Benoît

Avec retard, je vais revenir sur la finale de « Koh Lanta » saison 32 diffusée vendredi. Cette édition était celle de Benoît. Il a emporté l’anneau d’or et carrément fait l’unanimité auprès de ses anciens compagnons d’infortune.

Voilà ce que je retiens de mon côté de cette finale et de cette saison plus globalement.

d66b9-kl2010

Le précieux de Benoît
Il faudra quand même m’expliquer comment Benoît a réussi à trouver neuf balises, dont une totalement par hasard, en deux jours, quand les autres en avaient péniblement dégoter quatre ou cinq au grand maximum. Suprême heureuse coïncidence, l’anneau était apparemment moulé sur son annulaire. On peut évidemment envisager que la production ait pris le tour de doigt de chaque aventurier au cas où, l’air de rien, mais je trouve décidément que tout s’est trop bien goupillé pour le futur gagnant.

Une épreuve d’orientation qui tourne au grand n’importe quoi
Comme souvent, la super favorite, Candice cette saison, a totalement démissionné lors de l’épreuve d’orientation. De façon totalement illogique, elle n’a jamais trouvé son repère et a erré bêtement dans le secteur jusqu’à ce que Jesta lui chipe sur un malentendu sa place en finale. Et, est-ce que Candice a été contrariée ? Non, bien sûr, puisque Super Benoît, lui, allait en finale…
Je vous épargne Freddy qui écœure le doyen, dont je n’ai jamais réussi à fixer le nom, en trouvant le poignard à son nez et à sa barbe.
Je reviens, en revanche, sur Benoît, le super fouineur, qui a donc trouvé neuf balises en deux jours, et l’anneau d’or en deux visites sur l’île, mais qui a galéré quatre heures pour dégoter un malheureux poignard.

Des poteaux tout aussi calamiteux
Freddy tombe parce qu’il a fermé les yeux, Jesta se marre et chute, et Benoît l’emporte, car sa victoire était déjà gravée dans le marbre. Il choisit Jesta sur des critères qu’il tourne en sa faveur, et tout le monde trouve ça génial.

Un conseil final enfin un peu remuant
Berryl n’a pas vraiment encaissé son élimination et a tenté en vain de s’expliquer avec Candice, bien assez saoulée comme ça a priori. Freddy a été rabroué par le décidément très antipathique Jérémy. Ensuite, Jesta a eu le droit à un procès en bonne et due forme, qui profitait évidemment au héros de la saison, Benoît. En revanche, personne n’a tenu rigueur au futur grand gagnant d’avoir manipulé tout le monde après la réunification. Après tout, il a été le responsable silencieux de chacune des éliminations. Alexandra et Berryl ne se sont pas montrées très rancunières…

Une saison globalement ratée
J’exige habituellement un silence religieux pour regarder l’émission (non, non, je ne suis pas tyrannique) mais cette saison j’ai souvent discuté, joué ou pensé à autre chose en regardant les épisodes. Pourtant, elle comptait pas mal d’éléments pour me plaire, dont une stratégie menée de main de maître par Benoît après la réunification. Julie aurait pu faire une super gagnante si elle n’avait pas été exclue de façon absurde sur une épreuve immédiatement éliminatoire après avoir survécu aux Ambassadeurs. Candice aurait été toute aussi parfaite, si elle n’avait pas lâché l’affaire à l’orientation. Mais, les épisodes étaient trop longs et du coup pas vraiment palpitants, comme dans beaucoup d’émissions désormais.

Et évidemment la puriste de « Koh Lanta » que je suis a hurlé quand Denis Brogniart, amnésique, a indiqué que Jesta et Benoît étaient le premier couple en finale de l’émission. Il a oublié Emilie et François-David, le meilleur couple formé par l’émission.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s