Nintendo c’est plus fort que moi

Grâce à Nintendo, j’en sais désormais un peu plus pour moi. Si je ne suis clairement pas un maçon du cœur, je suis en revanche une Valérie Damidot dans l’âme.

Ces deux derniers mois j’ai investi dans deux jeux très différents, d’un côté Super Mario Maker sur WiiU, et de l’autre Animal crossing Happy home designer sur 3DS.

Je n’ai absolument pas adhéré au premier. Je n’avais pas réalisé que je ne pouvais pas l’aimer puisque je ne suis absolument pas une fan de Mario version plateforme 2D. J’ai commencé mon histoire avec le plombier moustachu avec Mario 64, ce qui explique certainement cela. Je n’ai donc aucune imagination pour créer un parcours cohérent. J’ai même abandonné toute velléité de le faire, car ça me conduisait à de profonds remises en question sur mes capacités de conceptualisation.

En revanche, alors que j’avais acheté le jeu un peu à contre cœur juste parce que je suis fan d’Animal crossing, depuis le premier opus sur Game cube pour le coup, je suis dingue de Happy home designer.

Je m’étais jurée de ne pas acheter plus d’un ou deux paquets de cartes. Je sens que je vais y laisser mon PEL. Il faut dire que la marque japonaise a su me renvoyer à ce plaisir tout simple de l’enfance : ouvrir un paquet de cartes sans savoir ce qu’il compte et croiser les doigts pour ne pas avoir de doubles.

WP_20151021_008

Le principe de Happy home designer est bête comme chou. Après avoir été maire de votre village dans Animal crossing new leaf, suite à des abus de biens sociaux dénoncés par cette peste de Marie, vous êtes contraint d’aller travailler pour cet escroc de Nook (seule une partie de cette phrase est vraie). L’agent immobilier vous confie la lourde tâche de réaménager la zone commerciale et surtout d’aller démarcher les clients pour leur proposer de refaire leur intérieur mais aussi tous les extérieurs de leur maison. Des animaux errent dans le bourg avec un désir pour leur foyer, à vous de choisir la mission qui vous séduit le plus ou de réaménager le café, l’hôpital ou les commerces voisins. Si rien ne vous tente, vous pouvez dégainer vos cartes et choisir votre victime.

C’est ainsi qu’au milieu d’une journée de travail, je me suis sérieusement interrogée sur ce qui pourrait plaire à un hamster qui désire aménager les bureaux de sa start-up. Je lui ai notamment fait un extérieur digne des plus chouettes entreprises de la Silicon Valley. J’avais auparavant aménagé une maison dédiée aux smoothies pour un amateur de fruits.

Je ne prends aucune mission à la légère, même s’il n’y a aucun enjeu dans Happy home designer.

Au fur et à mesure des missions, on gagne quand même de nouveaux objets, ce qui est appréciable, même si l’étendue des possibilités est déjà très vaste au départ.

La connexion Internet ouvre la possibilité d’aller découvrir les décorations des joueurs du monde entier et des les juger. L’interface est très jolie et très intuitive, comme l’ensemble du jeu d’ailleurs. J’ai ainsi pu découvrir les hôpitaux zombies créés par des Japonais a priori très peu portés sur la mignonitude (vlan les idées reçues) qui m’ont fait flipper.

Bref si vous aimez les animaux qui savent ce qu’ils veulent, la décoration, les petites cartes hors de prix mais tellement mignonnes, Valérie Damidot, la procrastination, les questionnements philosophiques (tu penses vraiment que cet hippopotame va apprécier ce bureau ?), Animal crossing, ou seulement l’une de ces choses, je vous recommande Happy home designer.

Sinon c’est que vous êtes mort à l’intérieur ou sain d’esprit.

Publicités

4 réflexions sur “Nintendo c’est plus fort que moi

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s