Mon gros coup de gueule contre Netflix

J’avais rédigé un post, dont j’étais finalement si fière que je ne l’ai pas posté, sur les dix raisons qui m’avaient convaincue de me réabonner à Netflix. L’une d’elle était le plaisir que je pouvais prendre à découvrir trois, quatre, cinq ou dix ans après tout le monde une série à côté de laquelle j’étais passée à l’époque à cause de sa diffusion anarchique.

Je m’étais mise progressivement à « Fringe » grâce à Netflix et deux ou trois fois par semaine je me réjouissais par avance de retrouver ma série qui commençait en plus à bien décoller dans sa deuxième saison.
Un monde parallèle, JJ Abrams, l’ex Pacey de « Dawson », UN MONDE PARALLELE…un mix de « X Files » en bien, de « Alias » et de « Lost »…et puis le générique remixé façon années 80 pour un épisode dédié à l’époque.

Hier, je pensais sauver ma veille du lundi en regardant mon quota de deux ou trois épisodes et terminer pourquoi pas la saison 2, sauf que patatra ma série a été exclue sans sommation du catalogue de Netflix.

Je fais quoi maintenant ?

Je cherche où télécharger les trois saisons manquantes en sachant que justement j’avais pris Netflix pour m’épargner cette tâche que je juge (moi) fastidieuse.

Je m’achète l’intégrale de la série, en gros 50 euros sur Amazon, en sachant que ce n’est pas non plus une série que je rêvais forcément de m’offrir et que je ne tiens plus non plus à m’encombrer de dvd (un autre avantage supposé de Netflix).

Je renonce à regarder « Fringe ». Cette série est maudite. TF1 l’a programmée n’importe comment, c’est un signe.

Je n’ai pas tranché encore. Me désabonner de Netflix me fera économiser 8 euros par mois que je risque maintenant d’utiliser pour amortir mon investissement, j’imagine, dans la trois saisons manquantes de « Fringe ».

De toute façon – vous pouvez juger cette déclaration absurde, je l’assume – la confiance est rompue. Quel intérêt de commencer une série sur Netflix désormais si du jour au lendemain elle peut être virée du catalogue. Je pensais que celui-ci allait s’étoffer, pas fondre au fur et à mesure.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s