Celle qui dit du mal de sa mère sur son blog

J’ai aujourd’hui décidé de parler d’un sujet qui concernera au moins la moitié de mon lectorat, voire plus, mais pour en être certaine il faudrait que je lance une étude sur le sujet (qui me lit ?), ce qui serait une brillante idée, bien que je ne sois pas sûre que les questions sur l’orientation sexuelle de mes lecteurs seraient valides, les relations mère / fille.

Si je devais faire une série, et j’avoue que l’idée me trotte souvent dans la tête ces derniers temps, je la centrerais sur ça. Certains ont bien créé « Brothers and sisters », pourquoi pas « Mère est filles » après tout.

Monica et Judy Geller

Abby Lockhart et sa monstrueuse maman bipolaire
Meredith et Ellis Grey
Lorelai et Rory Gilmore…
Emily et Lorelai Gilmore.

Vous remarquerez au passage comme la seule présence de la mère dans la série conditionne dans chaque cas le destin de l’héroïne.

Je termine sciemment ma courte énumération par les filles Gilmore, car on peut dire tout ce qu’on voudra, aucune série n’a jamais abordé aussi justement les complexes relations sur lesquelles je désire me pencher aujourd’hui. Lorelai ne veut surtout pas donner à sa fille l’éducation qu’elle a reçue de sa mère, et pourtant Rory est rattrapée par son milieu, enfin celui de ses grands-parents au grand dam de sa petite maman.

Je ne vais pas taxer la mienne d’être une Emily Gilmore, car ça serait un peu injuste et que ceux qui la connaissent pourraient me le reprocher. Mais ma mère est loin d’être facile.

Hier, dans une conversation, elle a réussi un combo absolument historique qui lui vaut une note artistique et technique parfaite : me culpabiliser parce que je travaille trop, me culpabiliser parce que je suis précaire et que finalement si je travaille trop c’est de ma faute, me rappeler que quand j’aurais fini de trop travailler et bien je n’aurais plus de boulot – à ce moment là, le public était débout, standing-ovation, mieux qu’une quadruple boucle piquée – et enfin conclure gratuitement la conversation sur l’idée que je vais certainement grossir, que mon appartement est minuscule (n’exagérons rien), me rappelant ainsi que j’ai rompu et que ça lui fait du mal (à elle surtout, parce que moi tout ça, je gère évidemment).

Pourtant, ma mère n’est pas un monstre, et Emily Gilmore non plus, pas plus que Judy Geller, même si elle a inventé l’expression « faire sa Monica ».

Je l’ai déjà raconté sur Facebook, mais si j’omets d’appeler ma mère durant 24 heures, parce que je travaille trop dans mon appartement minuscule suite à ma rupture voulue essentiellement pour faire souffrir ma mère, qui bientôt aura mal à l’estomac et/ou une tendinite un peu à cause de moi, elle m’appelle paniquée persuadée que je suis morte dans ma douche et que personne ne l’a prévenue, ce qui n’est pas sympa au passage – message personnel à la Personne qui aurait du la prévenir que j’étais décédée d’une glissade.

Bon, il y aussi Buffy et Joyce Summers, bon leur relation n’est pas non plus totalement idyllique au départ, mais elle accepte bien la déviance de sa fille chérie, qui aime et tue les vampires.

J’invite mon lectorat féminin à lâcher ses commentaires sur ses complexes relations avec sa petite maman, et mes amis lecteurs à m’aider dans ma quête des relations mère / fille complexes.

A choisir, je veux Lorelai Gilmore, comme mère !

[Ca n’a presque rien à voir avec le sujet du jour mais je viens de découvrir ce Tumblr exceptionnel. Je suis au moins d’accord sur deux points, Luke et Lorelai ne communiquent pas ou mal et Drella manque beaucoup à la série après sa disparition inexpliquée.]

[NDLA : Il est quand même remarquable que « ma mère » est déjà un tag / libellé à elle sur ce blog…]

Publicités

15 réflexions sur “Celle qui dit du mal de sa mère sur son blog

  1. je compatis, vraiment.
    j'ai une mère un peu comme ça aussi .
    Exemple, ma petite soeur lui annonce qu'elle est homosexuelle, elle en parle avec une de mes tantes et lui dis  » oh mais c'est super tant qu elle est heureuse ( parfait :D) et puis tu sais il me reste mes 2 autres filles donc je serais quand même peut etre grand mère ( 😦 ) « 
    quelques années plus tard ma soeur se sépare, ma mère court chez elle ( pour lui remonter le moral??? nnooooooooooooooooonnn) elle a pleuré toute la soirée en disant combien son monde s'écroulait, combien elle aimait l ex de ma soeur ….
    sinon je lui annonce que je suis enceinte mais que je me sens pas très bien, que j aimerais qu on le garde dans le cercle intime un moment dés fois que … le soir même je reçois des textos de mes oncles et tantes que je ne vois qu une fois par an avec pleins de félicitations. je téléphone à ma mère qui me dis  » j étais tellement heureuse de devenir grand mère tu comprend??? » ( notons qu elle devient grand mère pas que je deviens mère )
    enfin bon c'est ma mère quoi . du coup j essai d être différente avec mes filles , je rêve d être lorelei 🙂

  2. De mon côté, j'ai une magnifique mère, dans le genre de la mère de Miss Fine dans « Nounou d'enfer » : ma fille je fais un régime mais je m'empiffre, et c'est ta faute.
    Saupoudrons d'une enfance où : Aaaaye mijita (ma mère est latinoaméricaine), j'aurai préféré avoir un petit Julien à ta place ! ou Aaaaaye mijita, regarde comme la fille de X ou Y (amies de ma mère) est joliiiie, pourquoi tu lui ressembles pas, ajuster avec une dose de la femme reste à la maison ma fille donc tu feras toutes les corvées et pas tes frères pour t'habituer à ta vie future et vous aurez une bonne petite relation avec la madre ! Et au fil des années, mes « succès » sont bien sûr à attribuer au Mâle partageant ma vie … Mais bon, je connais très peu de femmes qui n'ont pas des problèmes avec leur mère :-p De mon côté, heureusement, le père a rééquilibré la donne …

    il n’empêche, ta mère est formidable aussi 😉 Et relation père-fils alors ?

  3. je te soutiens à 100% sur l'écriture d'une série mère/fille , ce 1er jet est irrésistible .
    haaa , ces double /triple/quadruple contraintes de ces mères qui arrivent à se contredire entre le début de la phrase et sa fin …
    je n'ai eu que des garçons mais je marche sur des oeufs pour ne par reproduire ces rapports tordus (donc les garçons souffrent aussi)

  4. J'ai des relations relativement apaisées avec ma mère, après une adolescence et un début de vie d'adulte en conflit larvé pour cause de complexe d'Oedipe inversé de ma mère vers mon frère, qu'elle réfute évidemment, depuis que je suis mère à mon tour, on a plus ou moins fait la paix.
    Plus ou moins parce qu'elle m'a sorti une monstruosité l'année dernière, attention c'est du lourd :
    Contexte (dsl c'est un peu long) : mon emmerdeur de père souhaite récupérer une copie du livret de famille, elle ne lui répond pas. Il me demande de lui demander, elle m'envoie chier, je réponds à mon père qu'elle me saoule et qu'elle est lourde. Ce connard me répond en me citant… et la met en copie.
    Elle n'a rien dit, elle a ressassé pendant un mois et un jour que j'étais chez elle et devant mes enfants, elle m'a accusée, ni plus ni moins, de *complicité de vol* parce qu'au moment de leur divorce – 1985, j'avais 12 ans, je répète en grand : MILLE NEUF CENT QUATRE-VINGT CINQ et j'avais DOUZE ANS – j'ai refusé, avec mon frère plus jeune d'un an, de faire la liste des objets de valeur à la maison, pour j'imagine le partage qui doit classiquement se faire dans ce genre de cas.

    Elle est de compète celle-là non ??

  5. Quand une camionnette stationne dans ma rue, ma mère pense que c'est un Turc (??) qui veut m'enlever. Ca et d'autres choses irrationnelles qui font que je ne dis jamais rien d'important sur ma vie à ma mère.

  6. Flounette, je vais finir par créer un blog participatif narrant les anecdotes mère / Fille. Je compatis sincèrement.

    S., c'est vrai, j'oublie toujours Victoria, qui devient gentille à la fin quand même quand sa fille a des bébés.

    Boadiceaa, ah ben oui, sinon elle s'inquiète. 🙂

    Puyette, je maîtrise moins les relations père / fils, et pour le coup le mien n'apporte pas beaucoup d'équilibre dans cette relation complexe.

    Alabama, je pense qu'en rapportant les anecdotes entendues ici et là, j'en ai pour au moins dix saisons. Bon courage pour l'éducation des garçons en tout cas !

    Mélanie, héhéhéhé…. je compatis.

    Knackie, mais pourquoi les turcs veulent-ils t'enlever aussi ? 😉

  7. Pinaise y'a peut-être moyen de feinter (ah mon téléphone est en dérangement, t'inquiète pas si je ne t'appelle pas d'une semaine, hein ;). Sérieusement, je compatis.
    Noel dernier je lisais l'autobiographie d'une auteure british, Jeanette Winterson. Elle a été élevée par une mère (adoptive) protestante intégriste, qui lui a bien répété dès l'enfance qu'en termes d'adoption, elle avait tiré le « mauvais numéro » ('le diable a mis le mauvais bébé dans le berceau ») et qu'elle ne pouvait pas manger entre 8h et 17h car les esprits des gens morts la regardaient dans la cuisine (elle avait 5 ans). Bon, elle en a carrément fait un bouquin, pour la peine…

  8. Ah les mères c'est compliqué. POC, tu as oublié la superbe Fabienne Lepic et ses filles. Et sinon moi j'adore quand ma mère est à la limite du harcèlement téléphonique et que son excuse c'est que ses collègues sont pires! Ah ben si il y a pire je vois pas pourquoi je râle surement parce que je suis ingrate… Mais bon tout va mieux quand on habite loin, très loin. Et pour tout le reste bon courage POC

  9. Je compatis pour ces histoires de mères… J'ai toujours eu la sensation que la mienne était plutôt cool (et avec ma sœur aussi, si on reste dans la relation mère/fille), mais ça se confirme. Je pense par contre que ma mère a un peu plus de mal avec la sienne, mais sans aller jusqu'à un schéma à la Gilmore. Bon, en même temps, il y a dans notre famille une grande pratique du « on ne se dit rien » qui fait que ça évite probablement une part de conflits.

  10. J'aime trop le lapsus/faut de frappe du titre de ta série « Mère EST filles » pour passer à côté d'une belle réponse! :o)
    Ma mère a énormément de mal à passer un week-end entier sans nous voir (j'englobe mes enfants dans cette relation complexe, de toute manière elle parle parfois de son petit-fils en lui donnant le prénom de mon frère (son fils à elle, donc)). Bref, elle est du genre possessive (ah ah ah, le doux euphémisme) mais je lui en donne le droit parce qu'elle est aussi toujours disponible pour aider.
    Par contre elle est aussi capable de dire des phrases cultes comme « tu n'as jamais été aussi dodue », sans voir vraiment où est le mal. Et elle pratique à mort la culpabilisation (mais c'est de famille, sa mère faisait ça aussi)
    Ce qui m'a aidée à prendre du recul c'est un psy qui m'a expliqué que j'avais pas à être parfaite pour être aimée par mes parents puisqu'eux-mêmes ne l'étaient pas. Je résume, of course. Depuis je m'assume mieux et je les accepte aussi mieux tels qu'ils sont. Et je fais la gueule quand elle dit des énormités.

    Banane

  11. 1000 km ont réglé pas mal de problèmes pour nous.

    Ma mère a évolué ces dernières années (s'est aperçue que fils préféré ne s'intéressait qu'à l'argent…) ce que je n'aurais pas cru possible… Alors j'ai fait (un peu) la paix, en devenant mère à mon tour, je me suis décentrée, et elle ne fait pas une (si) mauvaise grand-mère…

  12. J'ai 33 ans, je vis à l'étranger mais pas très loin de la France, et ma mère peut passer 3 mois sans prendre de mes nouvelles. Je reçois parfois un email laconique pour savoir si je serai présente pour tel ou tel événement familial. Quand on se voit, on se parle sans rien se raconter, elle ne connaît rien à ma vie et ne me pose jamais de question.
    En revanche, pour me parler des petits soucis de ma soeur qu'elle voit tous les jours pour déjeuner, là elle trouve mon numéro… CQFD

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s