Secret Story 6 : Ce qu’il faut retenir à un mois de la grande finale !

A un mois de la finale, je me décide enfin à réaliser un point « Secret Story 6 », absolument vital pour mes lecteurs.

Au démarrage, il y avait plein de candidats avec tout un tas de secrets compliqués. Aujourd’hui, tous les mystères ont volé en éclats et ils ne sont plus que 8 dans la maison et je mentirai si je disais que les meilleurs sont encore là.

Il nous reste donc en dégradant du moins intéressant à LA plus susceptible de l’emporter :

Attention spoiler : Nadège va gagner Secret Story 6
Sacha, son secret était aussi intéressant que lui : Le très jeune homme de 18 ans a eu son bac à 14 ans. Le vrai mystère qui entoure Sacha est de savoir comment il a pu survivre à un certain nombre de nominations alors qu’il n’apparaît à l’écran que pour commenter la vie des autres et encore très rarement. Logiquement, il aurait dû partir parmi les premiers, mais cette saison est tellement mal fichue qu’il pourrait même être du carré final.
Virginie aura au moins traité sa rivale de « sale pute » sur le prime, ce qui a beaucoup gêné Benjamin Castaldi, mais qui apprendra à la production à balancer des images trompeuses à des candidats déjà agacés. La blonde, devenue l’ex de Kevin, qui était lui-même l’ex de Caroline, aura perdu son compagnon et le père de sa fille dans le jeu, et même pas gagné le statut enviable de victime qui aurait pu lui permettre de (Marie)gagner. Avec un peu de bol, elle fera les « anges de la télé-réalité » avec ces deux-là.
Julien, qui comme Simon, est entré dans la maison avec un secret sans queue, ni tête : « Je suis la clé du secret de la maison ». Les habitants et les téléspectateurs n’ont pas encore trouvé dans quelle serrure le fourrer pour le dégoter. La production devait le trouver beau, ombrageux et mystérieux. Lui, il se croit super malin et fin stratège. Seul problème, il ne gagnera pas. Pour cela, il aurait dû se montrer sympathique et/ou se rapprocher de Fanny.
Fanny justement, sur qui je misais tant d’espoirs, j’adorais son secret et je la trouvais jolie. Après un mois et demi de jeu, elle ne sert à rien, et elle est encore là parce qu’elle est gentille, comme Audrey d’ailleurs, qui était le binôme d’Emilie, la lesbienne belge, partie trop tôt.
Yohann était utile tant que Capucine était là pour l’agacer en flirtant avec Thomas. Maintenant, ce jeune garçon a beau se croire spirituel et beau, il ne fera pas le poids face à son rival.

Thomas a un peu été le miel autour duquel les abeilles, toutes les filles potables de la maison – Ginie, Capucine et Nadège – ont tourné les unes après (ou pendant) les autres. Au royaume des aveugles, les borgnes sont rois. Face à l’insupportable Kevin, aux freluquets (Yohann ou Sacha) et à un Julien inaccessible, il a paru tout d’un coup très attirant aux filles, qui se demanderont bien, une fois relâchées, ce qu’elles pouvaient lui trouver.


Je conclus par Nadège, qui porte tout le poids de l’émission sur ses (de moins en moins) frêles (attention au Nutella !) épaules. La belle blonde s’est affirmée dans le jeu et le public l’adore, au point de virer sa rivale pour lui offrir une voie royale avec Thomas. A ce stade du jeu, je vois mal comment elle pourrait perdre.


J’ignore, et la production doit s’interroger également, pourquoi la mayonnaise n’a jamais pris cette année. Il y avait pourtant du potentiel du côté des candidats, moins des secrets comme toujours. J’ai l’impression que certains sont partis trop tôt et que le parti pris des couples décidément agaçant a tout gâché.
Publicités

6 réflexions sur “Secret Story 6 : Ce qu’il faut retenir à un mois de la grande finale !

  1. Pas tout à fait d'accord sur le fait que la mayonnaise n'ait pas pris, quand tu vois ce qui se passe sur les réseaux sociaux (curiosité quand tu nous tiens…) ça se bagarre dur chez les djeuns? D'ailleurs c'est aussi drôle que profondément affligeant sociologiquement quand tu vois à quel point certains n'ont absolument aucun recul sur le programme. Je ne sais pas ce qui va advenir de cette partie de la jeunesse mais c'est limite flippant…
    Enfin ça se bagarrait tant que Capucine était là mais là je ne sais pas trop comment ils vont réussir à rallonger la sauce pendant encore 4 ou 5 semaines (pas compris pourquoi ils ont rajouté une semaine d'ailleurs ???)
    Et en ce qui concerne Thomas c'est l'épitome du beau gosse un peu paumé en mal de tendresse, ça fait craquer les filles qu'est-ce tu veux…

  2. La seule saison que j'ai réussi à suivre fut celle qui eut se déroula pendant ma grossesse (Amélie, Séna, tout ça). Je pense que ce sont les hormones qui sont coupables …

  3. Anne, c'est vrai que je ne « suis » pas le programme en ligne. Mais niveau audience, ça ne fonctionne pas super bien. Sans la belle Capucine, l'émission va achever de perdre tout intérêt. Je suis définitivement insensible au charme de Thomas, ce qui ne m'étonne pas.

    Estelle, je n'ai pas d'excuses hormonales. Zut…

  4. J'ai regardé un prime et deux trois quotidiennes, puis j'ai complètement oublié que ça passait encore à l'écran. C'est dire que pour moi la mayonnaise n'a pas pris alors que j'avais à peu près suivi les saisons précédentes. Ma préférée reste la 3 grâce au comportement limite pathologique, mais hypnotique de Cindy.

  5. Outre une grosse usure du programme (mêmes missions bidons auxquelles personne ne croit, mêmes pièces secrètes, mêmes ficelles), à mon avis le problème de cette saison tient aussi à son casting : ils ont pris moins de débiles et de psycho que les saisons passées.
    Bien que le fait de participer à l'émission témoigne inévitablement d'un désordre émotionnel, les candidats sont dans l'ensemble bien plus « équilibrés » que les saisons d'avant. Ici, beaucoup moins de caractériels (genre Amélie, Cindy ou les lesbiennes belges, (décidément !)), des gens qui dans l'ensemble s'expriment mieux qu'à l'habitude (je n'irai pas jusqu'à leur décerner le prix d'or du bescherelle, mais ça fait quand même beaucoup moins mal aux oreilles), bref le casting s'est presque normalisé dans un sens, alors que tout étant scénarisé je pense que le public souhaite, dans ce genre de programme, voir justement des personnages, des caractères de fiction presque.

    Outre le casting, le problème de cette saison est à mon avis du côté de la production qui a extrêmement mal maîtrisé ses scenarii : gros accent mis sur le trio Kevin/Caro/Virginie au point de lasser le spectateur et de rendre totalement antipathiques ceux qui devaient être les héros de l'édition ; volonté évidente de la prod de se débarasser d'Audrey et Sacha mais obligation de manger son chapeau devant leur « popularité » ; volonté obsessionnelle de tout centrer sur les couples en forçant totalement les situations et en laissant de côté les candidats non impliqués (cf Emilie qu'on aura peu vu alors qu'elle était visiblement adorée des autres candidats), etc.

    Le problème de Secret Story c'est que l'émission n'a jamais assumé le trash et se trouve le cul entre deux chaises : envie de créer des situations extrêmes et « violentes » mais uniquement si elle les maîtrise et les orchestre (du genre les affrontements derrière la vitre qui virent en règlement de compte (et hypocritement on demandera tout de même à Virginie de ne pas être vulgaire !) ; alors que les insultes, bagarres et autres engueulades quotidiennes sont très rarement montrées).

  6. Bonjour, je suis assez d'accord avec l'analyse de Clem, avec un argument massue et pas ragoutant en plus…Si les nouveaux jeunes regardent cette émission que leurs parents leur interdisaient auparavent…Nous en revanche on a vieilli (enfin muri cela s'entend hein) et çà commence à nous écoeurer tous ces faux jeunes qui font semblant de vivre l'aventure alors que tous la jouent dans le pathétique et assumé espoir de devenir des stars des Anges de la téléréalité qui feront des couv pendant deux/trois ans pour quelques milliers d'euros…Ils connaissent tous les codes, et pensent qu'ils jouent AVEC la prod alors qu'elle se joue toujours d'eux…

    sans compter que cette année les deux trio étaient vraiment détestables : Kevin jouant avec les sentiments de deux pauvres filles complètement fascinées et motivées pour ce gros nul, et Capucine qui joue avec les mecs comme Le miel jouait avec les abeilles …

    la production immunise toujours les tetes à claques pour faire du « buzz » et dans le même temps a laissé Emilie et Nadège face à face dans le sas alors qu'elles auraient du aller (et facilement en plus) en finale…

    En fait je ne regarde plus l'émission que losque je fais des gardes au boulot…Sinon le vendredi soir je préfère vivre ma vraie vie que regarder la fausse vie des autres…Alors que je ne louperais Pekin pour rien au monde 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s