Le mystère New Girl

J’ai réfléchi à l’opportunité d’évoquer l’actualité, mais je sens que ce n’est pas mon rôle. Alors à la place, je vais vous parler de « The New girl ». Si j’ai réussi quasiment à arrêter « How I met your mother », après avoir démarré la nouvelle saison quand même, je regarde toujours la série qui met en vedette Zooey Deschanel et je me demande bien pourquoi.
Ce post risque de mettre en péril mon couple mais tant pis.

La série qui ne mène nulle part
Alors je sais bien que je suis la première à trouver les concepts agaçants, pour preuve j’ai arrêté « How I met your mother » face à l’incapacité de Ted à trouver la mère de ses enfants, ce qui m’amène à penser que ce gars est un complet mythomane et que la série depuis son commencement n’est que le fruit de son imagination malade, mais là je suis pétrifiée par le manque de progression narrative dans « The New girl ».

Un pilote puis plus rien

Au départ, le concept devait être : Jess, une fille un peu à part, s’installe avec des garçons suite à une rupture douloureuse, ce qui va l’amener à vivre des trucs différents, car les garçons c’est pas pareil que les filles. Bon, passé l’excellent pilote, où Jess pleure devant « Dirty dancing », il ne s’est pas passé grand chose. On a l’impression que les scénaristes ont oublié eux-mêmes le but de la fiction, et qu’ils la laissent se dérouler sans bien réfléchir à sa finalité. Jess a un mec, puis plus de mec. Nick, son coloc n’arrive pas à se remettre de sa rupture, et un instant on pense qu’il va se passer un truc avec Jess, mais finalement non, il se trouve une autre meuf. L’ancien champion de basket inadapté ne se remet pas dans la vie, et d’ailleurs de quoi survit-il ?

Des personnages bien mais pas tops

Au départ, j’adorais Jess, la fille excentrique à la voix nasillarde. Plus le temps passe, et plus j’ai envie de la gifler. Elle ne chante plus sa vie, ce qui était le seul truc propre à m’arracher un sourire. Nick, l’étudiant en droit qui a plaqué ses études, est de plus en plus insupportable dans le rôle du mec un peu grincheux, qui finit par être simplement odieux. Quant à Winston l’ancien basketteur pro, on ne comprend pas bien son problème.

Schmidt
Si je devais sauver un truc dans « The new girl », c’est Schmidt, le métrosexuel maniaque et toqué. Bon, sauf que les scénaristes sont tellement mauvais, qu’on ne saisit pas bien si Schmidt a faussement confiance en lui, c’est un ancien obèse comme Monica de « Friends », ou s’il croit vraiment en ses capacités de séduction. D’ailleurs, on ignore même s’il est vraiment un tombeur ou un tocard. Mais bon, comme finalement, Cece, le mannequin canon qui est la meilleure amie de Jess, succombe à son charme,on suppose qu’il a vraiment quelque chose.

Une série conceptuelle ?

Après tout, c’est peut-être moi qui ne comprends rien à « The New girl ». Il s’agit peut-être simplement d’une série totalement conceptuelle : sans scénario, sans dessein pour ses personnages… un genre de « Hollywood girls » en mieux quand même.

Publicités

9 réflexions sur “Le mystère New Girl

  1. C'est vrai qu'ils ont l'air d'être sortis du concept de départ. D'ailleurs, elle va pouvoir être « new » pendant combien de saisons, cette « girl » ? Mais au final, c'est plutôt agréable, de temps en temps, de regarder une série qu'on n'a pas trop besoin de suivre pour comprendre. C'est pas top priorité sur ma série-liste, mais ça meuble bien quand d'autres séries font des pauses inexplicables de six semaines. Dans le même genre, Happy Endings semble ne pas trop savoir où elle va non plus, mais il y a toujours un truc marrant dans chaque épisode, alors…

  2. Je suis pourtant abonnée à canal bidule, ciné machin un total de 100 chaines me tendent les bras chaque soir.
    j'aimerai bien tomber sur une série qui me tienne un peu devant la télé!
    Je ne vais pas te tenir en haleine de si bon matin ….endormie devant les experts bidule de tf1…réveillée devant un monsieur en dread qui essaye de résoudre des problèmes matrimoniaux. Qui a changé de chaine entre temps moi ou mon mari, à moi que ce soit ma gnomette nul ne le sait 🙂
    Je suis juste bonne pour faire monter l'audimat virtuel de tf1!

  3. non non POC, c'est juste tres mauvais. Le pire etant que Jess a tendance a marmonner dans sa barbe virtuelle ce qui la rend incomprehensible (j'ai l'honneur et l'avantage de voir les episodes en VO le jourde leur sortie).Mais je suis comme toi, je m'entete, je m'entete en esperant qu'il se passe qqch. Mais je suis sur le point de laisser tomber. Un petit conseil en passant, ne te donne pas la peine de gacher ton temps avec la nouvelle serie appelee revenge nin de donner une chance a Buffy et sa serie Ringer. Ces deux chefs d'oeuvres peuvent endomager severement la sante mentale….
    Sandrine

  4. Vinsh, comme ma femme est fan bizarrement, la série compte malheureusement dans mes priorités, d'où mon billet. C'est quoi « Happy endings » ?

    Arkadia, j'ai opéré le même constat. Les chaînes de télé ne proposent plus depuis grosso modo un an de nouvelles séries à l'antenne ou alors à des heures improbables ou par paquet de 12 épisodes. En dehors de Blue Blood, rien de neuf sous le soleil, et toujours pas de saison 2 de Vampire diaries sur la une.

    Sandrine, sa voix, que j'appréciais au dehors, devient effectivement un handicap. Revenge fait partie de mes priorités estivales. 😉

  5. Moi aussi je ne sais pas pourquoi je continue de regarder The New Girl. Enfin, à part pour Zooey quoi. Qui ne m'agace pas (encore ?) dans la série. Dont le gros problème est le manque total d'unité : au départ tout etait centré sur Jess, normal, avec en effet une dérive sur une possibilité Nick+Jess mais en fait non, et maintenant on se focalise sur Schmidt. C'est brouillon, confus, dispersé, ça ne va absolument nulle part mais voilà, je continue de regarder.
    Je voudrais bien arrêter HIMYM mais ma moitié suit toujours et aime que l'on regarde ensemble, du coup je suis aussi obligée de suivre Glee… (j'ai regardé Sherlock toute seule, ça a fait scandale, spa facile la vie à 2 :p )(d'autant que je me suis gavée le 1er episode de la s2 4 ou 5 fois déjà, mais pas sur F4)
    Revenge fait aussi partie de séries que je dois rattraper, j'avais beaucoup aimer les 3 premiers épisodes mais comme je regardais en même temps que The Secret Circle, j'avais tendance à tout mélanger. Je suis à jour avec Secret Circle, bientôt Revenge aura son heure 🙂

  6. Avalon, en y réfléchissant, je me dis qu'il y aurait un sujet à faire sur les séries que nous suivons malgré nous. Glee compte aussi dans cette liste pour moi. Ils en sont où du coup dans How I met your mother ? (Je sens que je vais rattraper mon retard contre toute logique.) Pareil pour Secret Circle, j'ai l'impression d'avoir arrêté au pire moment, et je vais réessayer.
    Quant à l'analyse de The New Girl, elle est pertinente. La série a effectivement laissé Jess sur la touche.

  7. Je sais pas trop quoi en penser.
    Je ne comprends pas du tout où ils veulent aller, un truc un peu absurde (Weirdo Jess dans la vraie vie)ou de la sitcom pure (1 fille 3 garçons etc).
    Jess est devenue transparente.
    Les scénaristes lancent des pistes ou des personnages secondaires inutiles (le mec de Jess, l'avocate de Nick).
    Winston, on le voit s'occuper d'un gamin, 4 épisodes plus tard, on apprend qu'il est devenu son baby sitter mais on l'a vu chercher du boulot entre temps (??)
    Nick depuis au moins 10 épisodes, on nous fait le coup qu'il déteste sa vie et qu'il a une illumination pour en changer.

    Pour moi aussi, Schmidt sauve l'affaire. D'ailleurs, sa storyline avec Cece est la seule qui tient depuis le premier épisode.
    Les épisodes sont de plus en plus centrés sur lui, tant mieux pour nous.

  8. « J'ai réfléchi à l'opportunité d'évoquer l'actualité, mais je sens que ce n'est pas mon rôle »

    c'est vrai que j'avais oublié que tu habitais Toulouse…

    Sans aller sur le fond du sujet, sur le plan médiatique, j'ai été interpellé comment ce fait divers a été relayé par les chaines d'info MINUTE PAR MINUTE, on se serait cru dans secret story ou un truc du genre :s

    et je ne suis pas sûre mais c'est assez rare qu'on assiste en direct sur la longueur l'évolution d'une affaire ou d'une interpellation enfin bref…

  9. effectivement la série tourne un peu en rond et contrairement à Happy Endings ( que je conseille vivement… ) on ne s'attache pas au personnages, ce qui sauve généralement une série sans but concret…. mais en tant que série récréative qu'on peut regarder tranquilement sans trop réfléchir, on ne peut pas trop demander !!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s