Top Chef : Déjà la guerre des restos !

Depuis deux semaines, de manière plus ou moins consentie, je regarde en intégralité « Top Chef » et je vous confirme que trois heures de cuisine, c’est long.
L’émission d’hier était axée sur la fameuse guerre des restaurants. L’épreuve du « coup de feu », qui a de plus des airs de mise en bouche écœurante, consistait pour les cuisiniers encore en course à concocter un bon petit plat pour des tennismen français en compétition à Bercy.

Jean, à la chevelure extraordinaire, sa toison pourrait quasiment lui servir d’épithète homérique, a avoué qu’il adorait le tennis et que son papa avait d’ailleurs concouru pour participer à « Roland ». Le jeune homme se devait donc de gagner cette épreuve, mais finalement, je brise d’emblée le suspense, c’est Tabata qui a emporté une semaine de plus dans le jeu en charmant les joueurs, sans pourtant soudoyer Tsonga en sublimant le Kinder Bueno.

Après, cette longue mise en bouche, nous avons pu découvrir les modalités de « la guerre des restaurants » fournée 2012. Pour la première fois, les concurrents ont réalisé l’épreuve en binôme. C’est donc trois restaurants et non deux comme dans les précédentes éditions qui ont été créés par les top chefs. Pour les groupes, Jean tenait avec Tabata, Noémie avec Norbert, et Cyrille et Carl concouraient ensemble. Chaque équipe s’est ensuite vue affecter un ancien du jeu, comme commis, Gérald pour Cyrille et Carl, Ruben pour Tabata et Jean, et Julien pour Norbert et Noémie.

Petite cruauté supplémentaire et inutile, pour l’édition 2012, sur les trois restaurants installés en 24 heures, seuls deux devaient être testés par le jury d’experts de la gastronomie, les recalés étaient donc expédiés immédiatement en dernière chance. Il faut dire que j’ai déjà du mal à saisir comment ces gens ont pu s’engouffrer deux menus à la suite, alors trois…ça aurait tourné au supplice.
Cyrille et Carl ont d’emblée rencontré une difficulté de taille : qui allait faire la femme ? Car en effet, seules les gonzesses et les gays, je suppose, s’intéressent à la décoration. Comme les deux jeunes gens ne sont ni l’un, ni l’autre, il a fallu que Cyrille se sacrifie. Carl a d’ailleurs découvert « la caSerne d’Ali Baba », un homonyme soldat du vrai adversaire des 40 voleurs a priori.

Ensuite, les équipes ont couru, brassé de l’air, et dégueulassé des salles de restaurants moches avant, mais immondes après.

A ce petit jeu, Noémie avec son ignoble restaurant qui ressemblait à « un salon d’épilation » dixit les juges impartiaux a été envoyée directement en dernière chance avec Norbert car sa décoration et son menu n’ont pas plu aux invités de la production, qui n’ont donc goûté que la cuisine de Tabata et Jean, et celle de Carl et Cyrille.

Carl avait misé sur sa cuisine curieuse qui en mélangeant des goûts qui s’harmonisent est censée être sublime, et relégué Cyrille, une fois étoilé quand même, pour l’installation de la salle. Résultat, son restaurant n’a recueilli aucun des suffrages des juges. Le belge, en pleine remise en question, en a déduit que ces philistins n’avaient rien compris à sa cuisine.

L’épreuve du coup de feu était centrée sur l’œuf, à décliner en trois textures. Moi, je sais pas pour vous, mais après les pâtes des sportifs, les deux menus des restos, les oeufs me sont restés sur l’estomac.

Carl dont c’était officiellement la soirée a vu son plat démoli et a pris la porte. Personne ne le regrettera.
Publicités

13 réflexions sur “Top Chef : Déjà la guerre des restos !

  1. Je retiens de la soirée que Norbert est mieux complètement rasé qu'avec des cheveux, que Tabata nous saoule gravement même quand elle n'a rien à perdre à une épreuve mais que Cyril, Jean et elles seront les finalistes de cette année.
    Je me suis quand même demandé, en réalisant qu'était programmé ensuite le dîner presque parfait jusqu'à 3h du matin, quel individu peut se fader toute la soirée (nuit?) de cuisine sur M6…

    Banane

  2. J'ai réussi à regarder la presque totalité de l'émission. J'ai de moins en moins envie de goûter aux plats concoctés La cuisine moderne me reste sur l'estomac.
    La recette proposée par Lignac (je ne me souviens plus de son nom exact) m'a écœuré d'entrée.
    Quant aux œufs ….idem.
    Ensuite j'ai eu même réaction que Banane, comment peut on s'enquiller le dîner presque parfait ensuite 🙂
    Je crois que je vais faire un boeuf carottes bien basique pour me réconcilier avec la cuisine!

  3. Banane, un insomniaque boulimique ? Je crois que de toute façon, M6 ne pense pas un instant que quelqu'un va vraiment tout regarder. La preuve, après chaque pub, la chaîne a le culot de repasser deux minutes d'émission sans coupures.
    Tabata est insupportable, et Jean est ignoble d'auto-satisfaction mais tu as effectivement, à mon avis, le tiercé pour la finale.

    Arkadia, tu avais pris du guronsan pour tenir le coup ? 😉
    Comme quelqu'un l'a observé sur Twitter, Lignac a proposé un boeuf marouillant dans l'huile aux sportifs, un choix extrêmement judicieux.
    Je me rends compte qu'en dehors de Noémie à la rigueur, je n'ai plus de favoris, tant les candidats ont le melon cette année.

  4. Bonjour,
    Merci pour ces résumés toujous savoureux, sans mauvais jeu de mots..
    quand je n'ai pas pu regarder top chef, j'aime bien découvrir le contenu de l'émission avec humour et recul…
    Merci donc pour ce blog !

  5. Ca faisait un petit moment qu'on n'avait pas regardé, du coup hier on a assez apprécié… Ahah, je suis totalement d'accord avec toi, Jean a juste TROP de cheveux 🙂 A chaque fois qu'il passe à l'écran ca me saute aux yeux… Sinon, j'ai également trouvé sadique le fait d'éliminer d'emblée un restaurant sans même que les critiques goûtent quelque chose ou rentre à l'intérieur. Je sais bien que c'est une compétition mais là, j'ai trouvé ça totalement irrespectueux. Et s'il est vrai que ça doit être dur pour les gens de s'enfiler 3 repas de suite, il n'y a juste qu'à pas faire cette épreuve ou faire 2 équipes de 3 sans commis, ou changer le format, etc.
    Quant à Tabata est vraiment casse-pied mais je ne peux pas m'empêcher de bien l'apprécier quand même 😀 Elle n'a peur de rien et envoie bouler tout le monde 😀

  6. Jean a effectivement trop de cheveux, qui n'arrivent même pas à cacher son melon. Je le trouve pédant et désagréable, je l'aurai bien mis à la déco et au service juste pour qu'il apprenne à considérer un peu plus le travail des autres. Mais non, bien entendu c'est la fille qui est collée à la déco et au service (ce qui serait idiot avec moi: je pense être encore plus mauvaise décoratrice que cuisinière, et j'ai deux mains gauches en ma possession).
    Et même si Tabata à un prénom de star du porno et une voix trop trop pénible, elle y va à fond, même immunisée.
    Bref Jean ne me reviens pas. Carl non plus mais comme il est enfin parti …
    Sans ses cheveux Norbert devient limite correct, il ne se « sort plus les doigts » : une petite baisse de régime?

  7. J'ai raté le départ de Julien la semaine dernière (pour la bonne cause, j'étais à Londres) et j'en étais toute désolée. Je suis bien contente d'avoir assisté au départ de Carl. Il ne manque plus que le départ de Jean pour que l'émission devienne regardable. Je ne l'ai jamais vraiment aimé mais il est devenu monstrueux à mes yeux la semaine où il a sorti à propos d'une des filles « elle fait sa mijaurée auprès du curé » De 1 personne à part un jeune issu des mileux favorisés catholico-grenouilles de benitier ne dit ça; de 2 ces propos étaient tellement méprisants et sexistes que j'ai bine failli gerber devant ma télé. Et il en a rajouté hier soir en parlant de Tabata : « c'est bon va prendre un bain ma grande ». Cet homme me dégoûte. Je n'ai plus aucune objectivité quant à son travail de cuisinier car toute l'abjection de son être rejaillit sur ses assiettes. Oui je sais c'est un peu fort, mais il me révulse vraiment.
    J'étais désolée Pour Noémie et Norbert, parce que moi, j'y serais rentrée dans leur resto, marre des styles designo-parisiano-costes-esques…
    L'épreuve d e la dernière chance est habituellement ma préférée mais elle était bien terne hier, les oeufs, ils ont déjà eu à les travailler pour l'omelette à l'envers, ça m'a saoulée.

  8. Top chef est en passe de devenir la première émission culiniaire où on ne voit quasiment plus aucune préparation de bouffe.

    Rien que lors de l'épreuve de la dernière chance on a du plus souvent voir le visage ruisselant de sueur de Cyril (hmm ça doit bien parfumer l'oeuf ça) que ses préparations.

    Dans le combat des restos idem …

    Jean a profité du départ de Ruben pour récupérer le melon qu'il avait … du coup avec cette double melonite il passe beaucoup moins bien !!

    Mais heureusement hier j'ai pris l'émission en cour ce qui m'a évité la surchauffe.

  9. Luna, j'aime beaucoup le jeu de mots au contraire. Ravie d'être utile sur ce coup là !

    Boadiceaa, ça fait deux émissions que les règles deviennent cruelles et abusives. Déjà avec le candidat, qui ne pouvait pas jouer l'immunité, la semaine dernière, et hier avec le resto éliminé d'office.
    J'aime bien Tabata aussi, j'ai l'impression du coup que nous manquons toutes les deux d'objectivité. 😉

    Louise, je partage ton sentiment sur Jean, qui risque de prendre encore plus le melon avec le départ de Carl. Encore un candidat qui ne se remet jamais en cause…
    Quant à Norbert, je l'ai trouvé suffisamment présent hier au moment des courses notamment.

    Avalon, les épreuves du coup de feu et de la dernière chance sont de plus en plus nazes et sans intérêt. Elles ne servent qu'à rallonger la sauce et ça se voit de plus en plus.
    Pour Jean, son couplet sur le tennis suffisait à cerner le garçon, et sa supposée bonne éducation.

    Niko, vous cernez bien le problème de l'émission : on ne sait jamais ce qu'ils cuisinent. Il faut que Cyril Lignac aille leur demander pour qu'on comprenne et encore. Entre le moment où le homard est encore tout fringuant et l'assiette mise en place, il se passe dix secondes. Qu'est-il arrivé à la pauvre bête ? Nous l'ignorons.
    Je compte bien me priver de la totalité de l'émission, la semaine prochaine.

  10. J'ai trouvé ça un peu vache que toutes les équipes ne puissent pas servir dans leur resto. Au niveau des règles je trouve ça pas très juste car ils ne sont pas notés sur la cuisine.
    C'est comme la fois où ils travaillaient en relais et comme ils étaient un nombre impaire le dernier qui n'étais pas choisi étaient directement éliminés de l'épreuve sans avoir pu participer.

    Sinon pas mécontente de voir Carl partir. Il m'a bien fait rire pendant son discours d'adieu aux chef « j'ai beaucoup appris, évolué ». Ouai, sauf qu'à chaque fois qu'on lui fait une critique il ne se remettait jamais en cause « non mais c'est ma cuisine et je ne changerais pas »

    Et personne n'a relevé le « Je ne veux pas mettre de coup de bâton dans les autres. » de Tabata.

    Et sinon Jean a vraiment trop de cheveux, c'est la 1ère chose que je me dis à chaque fois que je vois.

  11. Yoda, saine décision ! Je devrais faire pareil jusqu'à ce que l'émission dure enfin deux heures.

    Assia, tu as totalement raison. C'est absurde que des « chefs » aient été jugés sur d'autres critères que la cuisine pour être soumis à une épreuve éliminatoire. Mais « Top chef » est de moins en moins une émission culinaire.
    J'avais noté le sens de la formule de Tabata hier, mais je l'avais zappé ce matin. Je te remercie de me le rappeler.

    Louise, il te reste le replay. 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s