Et si les candidats de The Voice étaient les futures Nouvelles stars grâce à leur X Factor, il faudrait un séjour à la star academy pour le savoir

Mon défi ce matin est d’évoquer « The Voice » sans marcher sur mes propres pieds avec ce que j’ai déjà écrit sur le sujet pour Le Plus. Je fais mes gammes de bon matin avec la télé-réalité et ça ne peut pas me faire de mal.

J’avais choisi d’arriver totalement vierge face à « The Voice ». J’ignorais à peu près tout du concept et c’est à mon corps défendant que j’avais appris que Jenifer, Louis Bertignac, Garou et Florent Pagny faisaient partie du jury, extrêmement crédible de cette émission. Deux jurés sur quatre que j’apprécie, c’était déjà inédit pour moi dans une émission de ce genre. Mais en dehors de cela et de l’idée floue que les juges ne verraient pas leurs poulains, je ne savais rien ou presque de l’émission.  Je croyais même que Benjamin Castaldi allait la présenter alors que c’est Nikos qui s’en charge.

Evidemment, quand on découvre un nouveau télé-crochet ré-vo-lu-tion-naire, comme je ne sais plus quelle marque automobile des années 80, on joue immédiatement au jeu de comparaisons. Pour me dérouter, l’émission a commencé par une terrible performance du jury sur le tube de l’année, « Rolling in the deep » d’Adèle. Ils étaient sans doute censés gagner ainsi leur crédibilité, je suis très réservée sur leur performance façon « Enfoirés », les costumes rigolos en moins. On va dire que leurs voix ne s’harmonisent pas réellement (ensemble).

Ensuite, nous sommes entrés dans le vif du sujet. Le jury a bien le dos tourné aux candidats, rendant ainsi le rêve de Dove Attia, qui fermait beaucoup les yeux à Baltard, réel. D’ailleurs, même s’ils ont le dos tourné, les jurés ferment les yeux, mais ce n’est qu’un détail. Il m’a fallu une bonne demi heure pour comprendre que les candidats avaient été pré-castés et que nous n’allions donc pas avoir de casseroles désastreuses. J’ai mis vingt minutes également à conclure également que certains pouvaient être éjectés de l’émission. « The Voice », ce n’est pas tout à fait « l’école des fans ». Ces premiers ajustements réalisés, j’ai vite compris en revanche que comme dans « X Factor », les jurés seraient plus que des casteurs. Ils vont effectivement se muer en coach des candidats qu’ils auront choisis ou qui les auront choisis, car nouvelle innovation, et c’est au moins la deuxième de l’émission, si plus d’un juré se retourne pour faire face au candidat sur scène, c’est à lui de choisi son futur entraîneur. De mon côté, j’aurais opté pour Jenifer, parce qu’elle est belle, ou Louis Bertignac, car il est plus proche de ce que j’aime, que Garou ou Florent Pagny. Les candidats, eux, ont opté quasi systématiquement pour Garou. Là il faudra m’expliquer.

Pour résumer, contrairement au pauvre Henry Padovani de « X Factor », qui a hérité de la catégorie des « groupes » à son corps défendant, les jurés de « The Voice » ont un droit de regard sur leurs poulains.

Pour le concept, il me semble avoir fait le tour pour le moment, car j’ignore tout de la suite, ou presque. Je sais simplement que comme dans « X Factor », le coach aura la possibilité d’affiner son choix. Dans le cas de Louis Bertignac, il devra certainement se contenter du pelé et du tondu qui l’ont choisi. Ensuite, je ne sais pas ce qui se passera, un problème à la fois. En tout cas, j’ai simplement saisi que le coup du « je ne vois pas celui qui chante » ne durera que la phase des castings, ce qui me déçoit un peu.

Un peu obnubilée par le concept, j’avoue que les candidats ne m’ont guère marquée. En dehors d’Ally, 18 ans, dont j’ai trouvé la voix étonnante, et du gamin à pantalon à carreaux que j’ai apprécié aussi, même s’il a arrêté l’école à 16 ans pour chanter, faisant ainsi de la vie de ses parents un enfer…

Pour les similitudes, le registre musical est très proche de la « star ac ». Le concept louche beaucoup du côté de « X Factor », au point que dans un moment d’égarement je me suis demandé si les candidats qui avaient « The voice » possédaient aussi le « X Factor ». Toute la phase de casting, avec famille, drames humains (je suis à la rue, orpheline, cette émission est ma dernière chance), et surtout les proches qui matent l’audition avec l’animateur depuis les coulisses a de faux airs de « la Nouvelle Star ».

Bref, on est sur de l’inédit complet.

Auteur : poclatelephage

Blogueuse téléphage depuis 2004. Ecrivez-moi : poclatelephage@gmail.com Suivez-moi : https://twitter.com/poclatelephage

7 réflexions sur « Et si les candidats de The Voice étaient les futures Nouvelles stars grâce à leur X Factor, il faudrait un séjour à la star academy pour le savoir »

  1. En effet, j'ai l'impression qu'avec The Voice, Nikos présente la Nouvelle Star en regardant les auditions avec la famille qui n'a évidemment aucun sens critique.
    Bon, tu as dû voir que l'audience a été démentielle, je n'en reviens toujours pas (je doutais clairement du succès de l'émission… et j'attends encore l'audience de la semaine prochaine, mais c'était tellement énorme hier que ça ne peut plus être une catastrophe).
    Quant à Louis, je te rassure, il aura forcément 12 chanteurs dans son équipe, comme tout le monde. Il pourra même en avoir plus (mais je ne t'en dis pas plus sur les règles, pour ne pas spoiler). C'est curieux, d'ailleurs, parce qu'en Belgique, qui est a priori plus petit, les coachs ont droit à 14 personnes (mais le pays n'a pas été pillé par huit saisons de Nouvelle Star, autant de Star Academy et même des Popstars ou X-Factor).

  2. Pierre, nous avons pourtant emprunté beaucoup de candidats aux belges. Je pense que l'émission va dévisser forcément en audience, en partant de si haut c'est fatal. Mais M6 va regretter avant cela de ne pas avoir relancé la Nouvelle star du coup.
    Je ne sais pas si j'ai hâte de découvrir la suite en fait….

    boubou, oui, oui j'ai vu ça. J'en ai d'ailleurs parlé dans mon post best of des performances. J'ai lu dans l'excellent Oops que c'était un peu la saison 9 qu'André Manoukian n'a pas pu animer pour lui. Je déteste André Manoukian.

  3. Il présente très mal et je ne suis pas fan de lui, d'autant plus que les citations qu'il citait dans ses émissions étaient pour la plupart fausses ou alors il donnait le mauvais auteur, ça m'énervait!

  4. alors moi ce que je trouve très étonnant c'est que de ces 4 « spécialistes » aucun n'ai reconnu Dominique Magloire pourtant déjà super connue pour ses prestations dans diverses comédies musicales (dont Cléopatre….dans laquelle sa prestation est MAGIQUE et inoubliable). Il est impossible que aucun des 4 n'ai jamais entendu parlé (chanté) d'elle !!! et POC rien sur la mini série Des Soucis et des Hommes ??? sur la 2 le mercredi je crois ?? (ELEO)

  5. boubou, il ne s'illustre jamais et c'est un très mauvais comédien dans FPC FPC. Je ne l'aime pas non plus.

    ELEO, bon ben voilà le prochain angle pour parler de l'émission, ces candidats déjà super connus… En même temps, ils leur tournent le dos. 😉 J'ai même vu dans Oops, ma bible, que la chanteuse de la comédie musicale « Roméo et Juliette » allait tenter un come-back par ce biais. C'est étrange quand même ce choix de privilégier les pros aux anonymes.
    Quant à des « Soucis et des Hommes », la critique de Télérama était très mauvaise. Je n'ai donc pas eu envie de regarder.

  6. Sans casseroles, j'ai moins de chances de pouvoir imposer ce programme à la maison… J'étais déçu aussi que les jurés se retournent si vite, j'aurais préféré, pour que le concept soit cohérent et qu'on ne juge pas sur le physique ou le look, que les coachs ne découvrent leurs poulains qu'après les avoir sélectionnés définitivement !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :