Top chef : Déjà un abandon (et bientôt un second)

Hier, avec une semaine de retard, je me suis enfin attaquée à la saison 3 de « Top chef ». Pour cette première, j’ai courageusement regardé l’émission en intégralité jusqu’à minuit. J’ignore si j’étais peu réceptive à cause de la fatigue ou si le casting est moins réussi que celui de l’an dernier, mais j’ai eu du mal à adhérer aux personnalités des nouveaux candidats. De plus, comme on nous promet l’émergence d’un « petit génie » de la cuisine, et non d’un simple chef, j’ai été assez étonnée par les performances des « top chefs » derrière les fourneaux.

L’épreuve du coup de feu ne m’a déjà pas réellement emballée. Les protagonistes de la saison 3 se sont ainsi vus proposer d’affronter deux finalistes malheureux de l’édition précédente sur la base du volontariat. En cas de victoire, les candidats de cette année passaient directement en troisième semaine, s’ils perdaient, ils allaient directement à l’épreuve de la dernière chance. Pour pimenter le défi, Pierre-Sang et Fanny amenaient leur panier imposé et avaient bossé depuis des semaines leur recette. A l’inverse, les « nouveaux » n’avaient que le temps de l’épreuve pour les surclasser.

A la place du jury, j’aurais proposé que les top chefs 2012 cuisinent avec un bras attaché dans le dos et les yeux bandés également, histoire d’améliorer encore leurs chances de vaincre les anciens.

Le charmant Denny et Mehdi ont choisi de relever le défi, et évidemment ils se sont faits patater. L’humiliation ayant été aggravée par le fait que ce sont leurs petits camarades qui les ont jugés.

Enfin, je suis injuste, ils n’ont pas réellement été humiliés. Mehdi n’a été battu qu’à une voix près, ce qui est un peu ennuyeux pour Fanny, qui bossait cette recette depuis des semaines. Pierre-Sang a en revanche mis la pâté à son adversaire, mais avec un improbable panier, et malgré des viandes apparemment pas cuites.

Bref, les deux candidats ont échoué en épreuve de la dernière chance. L’audace n’a pas payé.

Ensuite, traditionnellement, les petits génies des fourneaux ont été scindés en deux groupes.

Le premier comptant, à vue de nez, certains des favoris de la prod’, s’est vu imposer une épreuve assez intéressante : découvrir dans le noir un plat, à reproduire ensuite sur la seul foi de son odorat et de son toucher.
Super épreuve, mais pour des raisons incompréhensibles, Jean-François Piège leur a imposé de travailler sur un plat totalement improbable et absolument pas alléchant comptant un œuf cuit dans le vinaigre et deux tranches insipides, à en croire le chef lui-même, de fromage blanc gélifié. Le but était, certes, de troubler les candidats avec des ingrédients mystère, mais franchement je n’ai pas vu l’intérêt de dégoter une recette déjà virtuellement incompréhensible en plein jour.

Ruben, Tabata, et Florent ont perdu cette épreuve, face à Cyrille, Julien et le très préoccupant Norbert, qui a expliqué avec classe avoir ausculté l’œuf « façon gynéco », mes lectrices apprécieront.

L’autre équipe s’est, elle, vue attribuer une épreuve ridicule de facilité en comparaison : cuisiner une entrée, un plat et un dessert pour trois couples, afin de célébrer leur anniversaire de mariage en reproduisant les mets de leur repas de noces dans une vraie cuisine et en plein jour.
J’en suis venue à me demander si les candidats n’étaient pas franchement homophobes, car dans un bel ensemble, les deux binômes ont saboté l’entrée, destinée au couple gay pacsé. Pourtant, une salade de légumes à la mayonnaise ne me paraît pas hors de portée de top chefs, si ? Les retraités ont été plus gâtés avec un coquelet cuit apparemment, et le dessert a conclu en beauté l’épreuve.
Je ne vois pas bien où était la difficulté en comparaison de reproduire un plat présenté uniquement dans le noir.
C’est Jean et Gérald, qui ont échoué en épreuve de rattrapage après ce jeu.

Déjà 23h10, je n’avais pas vu passer le temps entre les 68 pages de publicité et les séquences foireuses de cuisine. Il a fallu se retaper 7 recettes de lapins plus ou moins improbables, qui ont mis sur la sellette le pauvre Ruben, dont l’ego devrait souffrir un peu (une bonne chose), le loser du jour, Mehdi et sa recette de ménagère, et Florent, qui ne semblait pas mériter son sort.
Florent a été éliminé, mais Mehdi, qui semblait mal digérer les critiques, a préféré s’en aller lui laissant sa place.

Si je devais déjà parier sur le nom d’une finaliste, je mettrai celui de Tabata, dont le talent sera remis en cause évidemment, mais qui ira forcément loin. A la place de l’autre fille, je me préparerai à remballer mes couteaux rapidement.

Voilà, c’est toujours bien trop long, mais plaisant. Si la mayonnaise ne prend pas plus que ça entre les candidats et moi, la semaine prochaine, je me ferai des séances très light de « Top chef » à l’avenir.
Publicités

17 réflexions sur “Top chef : Déjà un abandon (et bientôt un second)

  1. Merci du fou rire matinal, ayant vu l'émission c'était tout à fait ça !
    Et étant en plus de fort mauvaise humeur ce matin, ça m'a doublement fait du bien 😀
    Ruben il va falloir qu'ils le ménagent le pauvre petit (je ne sais pas pourquoi mais j'ai une tendresse particulière pour son melon) parce qu'il a déjà des cernes de 3 pieds de long à la deuxième émission, il va nous faire une burnoute dans pas longtemps…

  2. Merci POC pour ton sacrifice.
    Dommage que tu n'es pas commenté la première émission parce que j'aurai pu faire une étude comparée de comment les ricains l'aurait monté pour tenir en 1h30 d'emission et comment les français font. Globalement il a fallu 10 saisons de top chef USA pour commencer à lasser alors qu'en à peine 2 M6 nous a gaver. A le miracle de la télé à la française.
    Mais là on pourrait faire la même avec cette épreuve coup de feu injuste qui dure trop longtemps et aussi ces 2 groupes d'épreuves (les americains n'en ont qu'une) avant l'épreuve de la dernière chance de la mort que si à 50 ans tu l'as pas réussi tu as quand même raté ta vie.
    D'ailleurs si je me souviens bien l'an dernier les top chefs avaient aussi affronté des anciens de la saison 1, mais bizarrement j'avais trouvé que c'etait les anciens qui étaient désavantagés. Là M6 a inversé un peu trop la balance dans l'autre sens. Et d'ailleurs pourquoi il y en a que 2 qui ont du subir ça et pas 4 ou 5… Coincidences?

  3. Effectivement, merci pour ton sacrifice car ça a l'air de te peser de plus en plus ! En même temps, vu ton compte-rendu, je comprends 🙂
    On n'a pas regardé mais la citation de Norbert m'a dégoutée… Du coup je suis allée voir sa tête sur Internet… Je vois que M6 le décrit comme « très sensible et impulsif ». Je pense qu'ils voulaient dire « très sensible et très raffiné »…

  4. C'est trop long, c'est certain!!
    Même le réalisateur en a marre à la fin : il nous a bâclé l'épreuve de la dernière chance comme jamais, on n'a rien vu de ce qui se cuisinait, ou presque (faut dire que 7 personnes en dernière chance, ça fait bcp, non??)
    Je retiendrai donc en point négatif : la triple épreuve pas du tout équitable pour sélectionner les « mauvais », l'idée de mettre en jury des candidats et je reviens sur « 3 épreuves » qui font que forcément ça dure 3 plombes.
    Mais pour ce qui est de s'attacher aux candidats je crois que c'est trop tôt… enfin j'espère. Perso j'ai déjà ma tête à claque (Denny) et le dingo qui m'attendrirait presque (Norbert). La Tabata, on peut pas s'empêcher de se marrer comme des gros lourds qd on entend son prénom un peu connoté X. Et Ruben, il paraissait tête à claques mais ils vont le briser apparemment, donc on va pê sympathiser finalement.
    Globalement, pas un si mauvais cru.
    (ah, et le Florent hyper mou qui te dit qu'il est « à fond à fond », ça me fait marrer aussi)
    Une question d'état d'esprit au visionnage pê? ;o)

    Banane

  5. Anne, quelle drôle d'idée aussi d'avoir choisi le jeune Ruben comme candidat cette année ! La production aurait pu le laisser grandir un peu avant de lui donner violemment des leçons d'humilité.

    cectoch, quelle est ton analyse sur le retour des anciens ? Pourquoi ont-ils été favorisés à ton avis ?
    Ce qui me choque toujours, moi, ce sont les inégalités de traitement des candidats, par rapport au niveau des épreuves, et le fait que les chefs jugent les plats en sachant qui les a cuisinés.
    Je trouve triste que M6 flingue à nouveau un bon concept par flemme d'occuper dignement ses soirées. J'aimerais bien que la TNT diffuse à nouveau la version originale pour pouvoir comparer.

    Boadiceaa, je voulais me faire une idée sur l'émission. Rien ne m'obligeait vraiment à veiller autant, mais je jouais à Mario Kart en même temps.

    Banane, j'étais certainement mal lunée quand je me suis installée devant la télé et tu as raison, difficile de s'attacher au premier prime.
    Le prénom de Tabata est plus connoté mignonne petite sorcière pour moi, qui ne suis qu'innocence. 😉
    Je te rejoins sur le fait qu'ils vont « briser » Ruben, consciemment en plus.
    Quant aux épreuves, c'est tout simplement n'importe quoi, amen ! Les lapins sont morts pour rien, hier.

  6. POC je vois 2-3 raisons à l'horrible avantage des anciens. Je pense qu'il y en a finalement peu qui ont voulu revenir juste pour se faire peut-être humilier (comme l'an dernier) ou remontrer sa tête à la télé. Je pense que l'an dernier les candidats etaient plus professionnels que ceux de la saison 1 (Yoaké, Benjamin anges de la télé-réalité et Gregory) et donc on du décliner l'offre de revenir sur M6. Les 2 qui ont accepté ont surement pu poser leurs conditions et hop c'est gagné.
    Ou M6 a noté que l'an dernier les anciens avaient été désavantagé et donc ils ont voulu réequilibrer (mais ils ont trop balancé dans l'autre sens).
    Et je ne comprends pas pourquoi M6 s'acharne à placer 4 épreuves par émission quand les ricains en mettent 2: le coup de feu et l'élimination et c'est tout. Tout le monde fait les même épreuves, c'est quand même plus simple…
    En plus quand on y pense en plaçant uniquement 2 épreuves, M6 se donnerait plus de temps pour épuiser toutes les bonnes idées d'épreuves. Non parce qu'à ce train là on va vite avoir fait le tour je pense.

  7. Mine de rien ils sont cohérents sur M6, dimanche on a eu droit au retour de la fourrure dans 66 minutes, avec à la clé de magnifiques images d'abattage de lapins… et explication du fait que les peaux vont sur le dos des dames pauvres qui ne peuvent pas se payer de vison (mais qui veulent quand même avoir chaud en étant à la mode) alors que les carcasses entières vont dans les grands restaurants (et les petits bouts dans les supermarchés, faudrait pas donner du lapin entier aux pauvres, faut pas déconner)… et lundi on les retrouve dans Top Chef !
    Ma conscience écolo en est toute émue, rien ne se perd…

    Quant à Ruben, je pense aussi qu'il est trop jeune pour ce programme mais je suppose que la prod a voulu surfer sur sa popularité auprès des ménagères pour les amener direct à un programme avec sinon uniquement des inconnus (qui cuisinent en plus comme des pieds, le résultat plus que médiocre de certains m'épate toujours !)

  8. cectoch, ton analyse me paraît absolument pertinente, surtout quand on compare effectivement les saisons 1 et 2. Fanny n'est, malgré toutes les précautions prises par la prod', pas sortie forcément grandie de l'épreuve.
    Quant à l'épuisement des bonnes idées, il est déjà perceptible, je trouve. La seconde épreuve hier était naze…
    Par ailleurs, j'ai été extrêmement surprise que personne ne prenne la peine de tenter de retenir Mehdi. Cyril Lignac qui ne sert à rien aurait pu jouer les psys pour l'occasion.

    Anne, les pauvres petits lapins qui ont une peau magnifique et qui écoutent de la musique classique pour être zen m'ont fait énormément de peine. Je ne suis pas du tout massacre des petites bêtes, bien que je ne répugne pas à en manger parfois.
    Mais tu as raison sur ce superbe recyclage. Quand on sait que le sujet de 66 minutes avait déjà trois ans, je m'inquiète cependant sur la santé du jury. 😉
    Je suis ravie de constater que tu partages mon opinion sur la qualité des productions des Top chefs.

  9. M6 s'y connait pourtant en « rien ne se perd » : après Top chef, nous avons eu le droit à une rediff de la première apparition de Ruben dans « un dîner presque parfait ».
    Par contre, pour Medhi, je suis surprise qu'on n'en ait pas vu plus, effectivement, parce qu'il me semblait avoir vu un « teaser » nous présentant Marx engueulant qq'un fortement, sur le thème « quand on abandonne une fois on abandonne toujours », phrase qu'il nous a sorti face caméra calmement uniquement….

    En tout cas je serai devant mon écran la semaine prochaine, et certainement toutes les suivantes aussi. Je crois que j'ai perdu toute volonté de zapper, Tellement Vrai aura eu raison de moi.

    Banane

  10. Poc : oui, même moi je sais faire cuire des patates, et pourtant je ne suis pas Bocuse…
    Quelquefois en voyant certains plats j'ai les cuisines dégueues de certains restos du fin fond du Yorkshire et Gordon Ramsay qui hurle qui me passent devant les yeux…

  11. Moi le truc qui m'a dérangé c'est l'assiette de Pierre-Sang : vu qu'il nous a mis son habituel coup de pinceau dessus et bien on la reconnaissait directement pour peu qu'on ai suivi l'émission l'année dernière. Et du coup bizarre qu'il ai eu autant de voix alors que plein de candidat ont trouvé que sa viande n'était pas cuite.

    Et sinon y a pas de Gérald c'était Juan qui était avec Jean (bonne tête à claque tout comme Julien).

  12. Banane, j'aurais bien revu le dîner presque parfait des blogueurs d'ailleurs, car j'avais loupé les performances de Ruben à l'époque.
    Mehdi devait être le prochain sur la liste des départs.

    Anne, la salade des pacsés était une vraie honte.

    Assia, bien vu pour l'odieuse traînée verte…PS n'a rien laissé au hasard donc.
    Où suis-je allée chercher un Gérald ?

  13. Bonjour, tout d'abord merci POC pour votre résumé de l'émission.

    J'aime bien aussi voir ces émissions culinaires, je prends de ci delà des petites idées.

    J'avoue que je n'ai pas tout regardé : la longueur du trucmuche fait que je regarde la fin en replay (ou comme Yoda Bor -le samedi midi- en faisant autre chose).

    La première épreuve avec les deux anciens était forcément faussée pour moi.
    D'une part parce-que les anciens avaient eu l'occasion de potasser le sujet à l'avance, et d'autre part car les candidats courageux sont jugés par celles et ceux qui sont aussi là pour gagner la forte somme du concours.

    Si je me mets à la place d'un concourant, je me dis que je peux mettre de côté (ou en danger) quelqu'un qui sera face à moi à un moment donné : facile dans ces cas là de voir quel plat est le plus élaboré, même si la cuisson d'une viande par exemple est foirée.

    En ce qui concerne le plat à l'aveugle, je ne pense pas qu'en goûtant je pourrais trouver qu'il faille faire une gelée de fromage blanc non plus…Enfin, je ne suis pas une pro surtout 😉

    Je rejoins aussi Cectoch par rapport aux nombres d'épreuves : un peu moins suffiraient, pas la peine d'avoir une émission de plus de 2 heures pour attirer la « ménagère » comme ils disent 😉

    @ bientôt

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s