La (vraiment) bonne série

Malgré tout le respect que j’ai pour Julianna Margulies, que j’ai vénérée dans « Urgences » et adorée retrouver dans « the lost room » (qui demeure à mon avis la meilleure mini série du siècle), j’ai eu beaucoup de mal à adhérer à « the good wife ». Du moins au début…  

Il faut dire que cette série est un peu exigeante et ne se prête pas à une programmation « à la française » . Dans leur grande sagesse, les cerveaux de M6 avaient décidé de balancer de 3 à 4, pour les grands soirs, épisodes par jeudi pour se débarrasser réussir le lancement de leur nouvelle série. « The good wife » se prêtait d’ailleurs peut-être mieux à une programmation en seconde partie de soirée dans une trilogie à thème : policier puis juridique, façon « law and order ».

Dans les faits, au risque de faire vomir les sériphiles, j’ai donc quasi zappé intégralement la saison 1, et regardé quelques épisodes de la 2, essentiellement le début et la fin. En me disant, pourtant à chaque fois que je passais certainement à côté d’une grande série, qui méritait mieux que ça…
J’en ai été vraiment convaincue en découvrant les dernières minutes géniales du dernier épisode de la saison 2, celui où (« the one with »…) Alicia allait enfin céder à ses pulsions et coucher avec Will.

Si vous avez déjà eu la chance d’être amoureux (je donne dans le Dawson parfois, merci NT1…), vous vous souvenez certainement de ces minutes magiques qui précèdent le premier baiser ou de façon beaucoup plus concrète le moment où vous allez transformer l’essai (je ne suis pas toulousaine pour rien). Les séries rendent rarement bien à l’écran ce sentiment d’urgence et en même temps cette envie de voir le temps s’étirer démesurément. Dans la scène finale de la saison 2 de « the good wife », l’occasion faisant le larron, Will et Alicia (il faut prononcer façon Nikos Alichia, comme Alichia Keys), qui sont justement en train de fêter un truc, certainement une victoire, au bar d’un hôtel décident un peu par bravade de prendre une chambre et de consommer enfin. Comme dans toute bonne série basée sur le « quand vont-ils enfin baiser ensemble ? », le téléspectateur sait que le moindre grain de sable peut tout faire foirer. (Luke et Lorelai sont en train de casser les cloches de l’église et Lorelai est sur le point de dire à Luke que si elle se soucie autant de lui c’est parce qu’elle l’aime, et le pasteur débarque. Il faudra attendre 3 saisons de plus pour qu’ils sortent enfin ensemble.) Ils montent dans l’ascenseur et là le choix musical, Mika, renforce encore la magie de l’instant télévisuel. Ils doivent aller très haut et un gamin appuie sur tous les boutons. On les voit donc, impatients et en même temps impassibles, se taper chaque arrêt…
J’arrête là l’explication de texte et je vous conseille le visionnage :

Par conséquent, après avoir zappé la saison 1 et partiellement la 2, j’étais prête pour la 3. Je maîtrisais suffisamment l’intrigue. Peter, le procureur, est allée en prison à cause d’un diabolique complot, mais a quand même trompé sa femme avec une call-girl. Alicia a retrouvé son ex amoureux de la fac, qui est aujourd’hui son patron, et semble enfin décidée à divorcer du méchant Peter, qui a retrouvé son poste en route. Enfin, Kalinda, la mystérieuse enquêtrice, est bisexuelle.

En plus, Logan (Matt Czuchry), que je détestais dans « Gilmore Girls », campe Cary Agos, un adjoint du procureur, transfuge du cabinet d’Alicia, particulièrement retors et ambitieux. J’oublie également la mère de Léonard (Christine Baranski) dans « the big bang theory », qui est la patronne trop sexy (enfin ça se discute) du cabinet.

Depuis « Perry Mason », j’ai un passion pour les séries de prétoire.

Du coup, après deux saisons d’errance, j’adhère bien à « the good wife ». Hier, je me disais que c’était bizarre quand même que le cabinet d’Alicia défende toujours des innocents et pof le gentil garçon était une ordure de violeur. « The good wife » lit même dans mes pensées.

Je vous recommande la série donc, tout en sachant qu’il faut être posé et calme pour la regarder.

Auteur : poclatelephage

Blogueuse téléphage depuis 2004. Ecrivez-moi : poclatelephage@gmail.com Suivez-moi : https://twitter.com/poclatelephage

11 réflexions sur « La (vraiment) bonne série »

  1. Comme toi j'aurais aimé me plonger plus avant dans cette série (et comme toi je trouve que « The lost room » est une série EXCEPTIONNELLE, à tous les niveaux) mais impossible de m'y mettre vraiment (toujours autre chose à voir, etc). J'ai regardé l'épisode « qui n'avait rien à voir, non non rien, avec l'affaire DSK » et qui était très bien mené… Bref, peut-être plus tard m'y mettrai-je.
    Sinon, j'ai accroché au nouveau Nikita, et pourtant j'étais un peu sceptique (et surtout très fan de la série précédente, « La fan Nikita »). Tu as regardé ?

  2. Boadiceaa, il faut reconnaître qu'outre toutes les qualités évoquées dans mon post, TGW est une série de quasi anticipation sur l'affaire DSK, non seulement avec son histoire en elle-même, mais avec cet épisode tourné avant l'affaire quand même, ce qui est balèze ou représentatif d'une pratique courante et donc triste.
    Je ne suis pas très Besson donc je n'ai jamais vu Nikita le film et je ne suis pas trop tentée par la série du coup.
    Pour TGW, je suis un peu comme toi, j'avais toujours mieux à regarder, mais si mieux c'est « Grey's anatomy » dans mon cas, il vaut mieux revenir à TGW.

  3. J'adore TGW, la saison deux est vraiment bien et la troisième est ben partie. C'est vrai qu'il fallait plus s'accrocher sur la première mais maintenant tous les personnages prennent de la dimension.
    Je n'ai vu que le début de « The lost room » il va falloir que je me penche à nouveau sur la question.
    Dans la série « séries », je regarde, grâce à (à cause de)toi « Once upon a time » et, ben j'attends la suite 🙂
    J'ai lâché « Panam » en route, je jette toujours un petit oeil à l'occasion sur « New Girl ». Je dois voir la saison 2 de « Downton Abbey » et je suis toujours « CSI » mais je sais que cette série n'est pas très appréciée par ici ;-), et pourtant le dernier remplaçant de Grissom en date est vraiment excellent.
    Bref j'ai du boulot, et du coup je crois bien que je ne regarde plus du tout la tv.

  4. Louise, les dvd de The lost room ne coûtent plus grand chose et je pense que ça plairait à tes plus grands enfants. Je suis en retard pour « once upon a time » vraiment à cause de « Dowton abbey » d'ailleurs, mon coup de coeur. Tu me l'avais chaudement recommandé et tu avais raison. Je ne suis pas du tout « experts » effectivement. Avec ma femme, nous essayons de nous ménager des soirées télé surtout pour nous blottir sur notre futon ensemble et parce que ça repose le cerveau.

  5. je suis à fond depuis le début!!
    mais en anglais uniquement, parce qu'en français c'est juste pas possible
    c'est sûr que c'est souvent plus ou moins invraisembable, et aussi un peu manichéiste, on sait à la base qui sont les méchants, les gentils et ceux entre les deux… mais j'aime bien justement…. il y a des personnages récurrents intéressants, il y a un vrai effort de varier, ce n'est pas toujours la même trame…

  6. Anonyme, j'ai oublié de signaler aussi que la série permet de découvrir les arcanes de la politique américaine, avec les lobbies et les spin-doctor. Le personnage d'Eli est assez fabuleux dans le genre.
    Par ailleurs, je suis d'accord, c'est insupportable en VF et parfait en VOST.

  7. The lost room était vraiment prenant. J'avais jeté un oeil au premier épisode pour Julianna Margulis.

    Nikita II n'a rien a voir avec la série originelle (excellente) qui n'a elle même pas grand chose à voir avec le film (très bon) si ce n'est le concept de départ. Ça se laisse regarder et pour ma part, j'attaque la saison 2.

    Malgré JM, j'ai du mal à m'intéresser à TGW. Pourtant j'étais une inconditionnelle de Perry Mason. Ça viendra peut être.

  8. Voilà une série que je ne regarde pas, étonnant, je sais :p
    Elle est dans un coin de ma tête, disons qu'à chaque fois que je vois une BA, je me dis « ouh tiens faut que je m'y mette », mais je fais toujours autre chose à la place. Du coup, je n'ai aps grand-chose à dire sur le sujet d'autant que je n'ai pas lu le billet, histoire de ne pas trop en savoir même si c'est spoiler free 🙂

    Sinon, rien à voir, ou presque, mais The Vampire Diaries a repris, et cet épisode de rentrée est ma foi fort goûtu 🙂

  9. J'adore The Good Wife depuis le tout premier épisode. Julianna Margulies est vraiment une excellente actrice dans le rôle d'Alicia.
    A noter dans les transfuges depuis les autres séries, outre Carol Hattaway, Mister Big et la mère de Sheldon, et l'amoureux de Rory,on a aussi la grand mère de Jenn dans Dawson qui joue la belle mère envahissante, et le grand père de Rory dans Gilmore girls qui fait quelques apparitions. Sans parler de Mickael J Fox!
    Il y aussi le black avocat dans le même cabinet qui joue dans de multiples séries mais je ne sais plus lesquelles.

  10. Cafpow, je te recommande TGW et je vais réfléchir pour Nikita.

    Avalon, je lis ton commentaire avec retard, et je suis un peu déçue (cf mon post du jour) par le retour de TVD. J'attends tes impressions sur le sujet du coup.

    sophielagirafe, j'avais zappé la grand-mère de Jen effectivement et je relance avec l'ex Ugly Betty, qui apparaissait dans la saison 2 et devrait revenir à ce que j'ai lu.

  11. J'adore également cette série, depuis le début… en VO of course !
    quelqu'un sait-il quand la saison 3 va être diffusée sur M6 ?
    Merci !
    Tao

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :