Le point sur le loft des séries avec une grosse parenthèse sur The New girl

Vous mourez certainement d’envie de savoir où j’en suis dans mon loft des séries, voici la réponse…
« Once upon a time »
Après le visionnage de quatre épisodes de « Once upon a time », je suis toujours très cliente de la série. J’aime le parallèle entre le monde des contes de fées dans lequel on retrouve tous nos héros favoris, et la réalité où les choses bougent peu à peu. Le dernier épisode que j’ai vu centré sur Cendrillon m’a beaucoup plu. J’ai trouvé que le mélange des contes mettant en scène l’écervelée à la chaussure de verre (ou de vair, la question se pose) et Rumpleskin marchait pas mal. Dans cette version, le vilain nabot tue la bonne fée et oblige Cendrillon à signer un pacte avec lui. Elle lui donnera son premier né en échange d’une belle robe et d’une vie de rêve avec le prince. A Story Brooke, la Cendrillon d’aujourd’hui est une « bonne », fille mère. Le père de son enfant est un fils de riches, qui refuse prendre ses responsabilités et l’abandonne à son triste sort. Elle a donc promis à l’homme le plus riche de la ville, Rumpleskin un peu plus civilisé (il a notamment subi un détartrage), de lui vendre son bébé. Heureusement que la belle Emma veille… J’ai hâte de découvrir Emilie De Ravin – Claire de « Lost » – dans le rôle de « la belle au bois dormant » et de voir comment le conte va se combiner cette fois-ci à la réalité.

« The new girl »
Je suis folle de Jess, « the new girl ». La série ne casse pas trois pattes à un canard, mais la simple présence de Zooey Deschanel et le personnage de Schmidt suffisent à me la rendre sympathique.

Bon, à me relire, je trouve cette analyse un peu courte. OK le charme de « the new girl » repose entièrement sur les épaules de Zooey Deschanel et sa drôle de voix de canard, j’espère d’ailleurs que les teasers astucieusement glissés dans ce post vous donneront envie d’y jeter un oeil, mais ça faisait longtemps qu’une série n’avait pas de concept (à la con) : je cherche la mère de mes enfants et promis on la verra un jour, même si vous en êtes de moins en moins persuadés au bout de 8 saisons ; je suis une associale, ce qui rend mes interactions avec les autres rigolotes jusqu’à ce que ça devienne lassant ; nous sommes filles trop riches et trop bien habillées mais un sniper caché derrière son écran balance tous nos petits secrets aux yeux du monde…(rendez à chaque série sa description…et vous gagnerez un des chocolats de mon calendrier de l’Avent). Trop de concept tue souvent le concept, alors pas de concept mais Zooey Deschanel, c’est peut-être finalement la clé pour faire une bonne série (je sais, ça se discute).

« 2 broke girls »
Lio avait raison (mais rarement dans « la Nouvelle Star ») : les brunes ne comptent décidément pas pour des brunes. L’héroïne fauchée de «  2 broke girls » est un peu la nouvelle Fran Fyne – je fais de jolis compliments aujourd’hui. J’aime sa gouaille sur laquelle la série se repose beaucoup aussi. « 2 broke girls » me fait rire et c’est déjà pas mal.

« Pan Am »
Bon, je l’avoue, si la série s’arrêtait, je mettrais au moins trois semaines à m’en rendre compte vu que je ne suis pas précisément assidue à la fiction aérienne. Pourtant, j’aime bien son côté languissant. La bande-son est jolie, comme les filles. Au niveau des intrigues, la série a certes un peu oublié de décoller, mais elle est si charmante que je lui pardonne (quand je pense à la regarder). En plus, je suis une fan du syndrome « Alias » : une série tournée dans des décors probablement à Vancouver qui nous fait croire que ses héros se déplacent de Berlin à Djakarta.

Je me dois également de me remettre au plus vite à « Person of interest » même si le concept de base de la série est totalement bancal et que son (super)héros est un peu trop fort. Comme je n’en ai pas parlé ici, voici le postulat de départ : un homme (le Benjamin Linus de « Lost ») a créé à la demande du Gouvernement une machine destinée à espionner l’ensemble des citoyens américains afin de savoir si quelqu’un n’est pas en train de fomenter un terrible attentat. Mais la machine ne fait pas la différence dans sa quête des actes criminels entre un simple meurtre et un crime de masse. Elle livre donc à ses commanditaires chaque jour la liste des gens destinés à mourir prochainement via un simple numéro de sécurite sociale. Le Gouvernement qui agit pour le bien du plus grand nombre s’en fiche un peu que ses concitoyens soient assassinés individuellement et donc la liste des futures victimes est jetée à la poubelle chaque soir. L’ex héros de « Lost », qui a certainement un lourd passif, ne le supporte pas et fait donc appel à un ex agent secret hyper fort pour sauver quelques vies chaque jour. Mais sa mission est ardue, car il ne possède qu’un numéro de sécu et ignore si la personne concernée est la future victime ou l’assassin potentiel.
Ma femme a soulevé un problème de taille : sur le potentiel de gens à mourir chaque jour, comme le type qui a créé la machine supporte-t-il de n’en sauver qu’un ?
Depuis cette question me hante, je me suis donc arrêtée à l’épisode 2 de « person of interest » en attendant si la série sort un jour de découvrir « Alcatraz ».

Prochainement, je me pencherai sur les séries vieilles comme Hérode (7 ou 8 saisons) que je suis en me demandant bien pourquoi parfois…

Publicités

5 réflexions sur “Le point sur le loft des séries avec une grosse parenthèse sur The New girl

  1. New Girl n'a vraiment point d'autre intérêt que Zooey, et ça me fait un peu mal de dire ça d'ailleurs, malgré tout l'amour que je lui porte. Alors certes, ça me suffit pour regarder, mais j'aimerais bien un peu d'enjeu, un arc, quelque chose d'autre à quoi se raccrocher en fait. Le dernier en date est quand même aussi creux que les cloches musicales qui en sont les héroïnes…
    Once Upon a Time, j'ai accroché au 1er épisode, il faut dire qu'il suffit de me mettre une bad brune pour que je craque, c'est le syndrome Irina Derevko, et Regina remplit ma charte. Le reste est bien aussi, ça tombe bien .
    Pan Am, c'est un petit plaisir pas guilty du tout, la série prend doucement en épaisseur, des personnages se détachent du lot (notamment Colette Valois, la petite frenchie au nom si cliché mais si français pour les Américains). Et ne t’inquiète pas de sa disparition des écrans, c'est le sweep en ce moment (ce qui me permet de rattraper Terra Nova, qui n'en vaut pas la peine; il faut que je me remette à Revenge et The Secret Circle, seule une des 2 séries va survivre je crois, je penche pour Revenge) (ah oui y'a Ringer qui m'attend aussi, mais je ne crois pas que je la sauverai, malgré la présence de SMG)
    Sinon, je ne regarde pas Person of Interest ni 2 Broke girls

    As-tu jeté un œil à Homeland ? Je en sais pas de quoi ça parle, je sais juste qu'il y a Claire Danes dans le cast.

  2. Avalon, tu oublies Schmidt dans « The New Girl », qui collabore aussi beaucoup à la qualité de la série. Les épisodes sont un peu inégaux, mais me font toujours rire au final.
    Je te confirme que Terra Nova n'en vaut pas la peine. En revanche, on me pousse vers Revenge. Qu'en dis-tu ?
    Je tarde pour Ringer aussi et il paraît que Secret Circle s'améliore.

  3. J'aime bien the New Girl qui a effectivement pas de grand concept à part: y a une fille un peu bizarre qui habite avec des gars.
    Au final je pense que ce genre de non concept peu survivre plus longtemps que les long concept qui n'avance pas (non non je ne vise pas How I met Your Mother enfin si un peu beaucoup quand même).
    D'ailleurs dans les séries qui au départ avaient un concept et qui en fait à arreter de le suivre parce que c'est trop chiant: il y a Cougar Town où il n'y a aucune Cougars et surtout pas Courtney Cox. D'ailleurs elle est pas mal cette série dans le genre les Friends ont 40ans (en moins bien quand même).
    Pour PanAm je veux pas être dramatique mais il me semble avoir lu que ça s'annonçait pas très bien pour avoir une nouvelle saison au vu des audiences. Enfin bon de toute façon il faudra attendre mai pour savoir definitivement

  4. cectoch, le truc avec HIMYM c'est que ça traîne, c'est souvent pas bien, et par moment il y a des instants de grâce comme la scène « ghostbusters » du dernier épisode que j'ai vu, qui m'a scotchée.
    Pour Pan Am, je crois que j'en ai fait mon deuil. Je regarde les épisodes au compte-goutte vraiment.

  5. @ POC : je ne suis pas fan de Schmidt, même s'il me fait rire, son perso est trop grossier, comme les autres d'ailleurs, ça manque de finesse et d'équilibre je trouve.
    Concernant Terra Nova, je viens de m'enfiler 3 épisodes plutôt pas mal, (les 8 9 et 10) car il se passe enfin qq chose, on en apprend enfin un peu plus sur les Sixers, le fils de Taylor. Du coup, je vais lui laisser sa chance.
    J'ai beaucoup aimé les premiers épisodes de Revenge, je pense reprendre pendant le sweep hivernal. Secret Circle attendra son tour, j'ai toute la s6 de Dexter à m'enfiler.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s