Fais pas ci, fais pas ça (saison 4) : Parents à tout prix !

N’en déplaise à certain(s), j’ai été enchantée par les épisodes d’hier de « Fais pas ci, fais pas ça », qui jouaient admirablement sur l’émotion, en plus de l’humour.
Dans les séries américaines, on jette en général un regard tendre et indulgent sur l’apparition de guests dans une fiction, en France on me semble immédiatement beaucoup plus suspicieux. Après Anthony Kavanagh et Frédérique Bel (les voisins), c’était autour hier de François-Xavier Demaison de camper Jean-Pierre, le grand frère de Denis. J’ai plutôt apprécié ce nouveau personnage, qui apportait une touche tellement réaliste à l’épisode, que j’en ai presque été mal à l’aise. Denis et Jean-Pierre sont rivaux depuis l’adolescence, et le coach en développement personnel se sent en infériorité face à son aîné, d’autant qu’il pense que ses parents le préfèrent. La scène du déjeuner où son père est obsédé par sa voiture en panne, alors que Denis s’échine à servir à la famille un repas digne de ce nom, m’a beaucoup touchée. Alalala, je me suis tellement projetée que j’en avais mal pour Denis.

Mais l’épisode ne parlait évidemment pas que de ça. Le numéro 2 des robinets Binet, notre ami Renaud Lepic, se voyait remettre la médaille du travail à sa grande fierté. Un moment de gloire totalement gâché cependant par la perspective que ça soit sa femme, qui l’oblige désormais à faire les courses qui lui ait obtenu cette récompense.

Dans une jolie scène, les parents Lepic apprenaient que leur fille comptait parmi « les bolos » de son lycée et faisaient tout pour que sa popularité augmente.

Les rapports sensibles entre parents et enfants font toujours mouche dans « Fais pas ci, fais pas ça ». Je me reconnais énormément dans les relations qu’entretiennent Denis et Valérie avec leurs géniteurs respectifs, pleines d’incompréhensions et de non-dits, et je suis toujours extrêmement émue par la façon dont les Lepic traitent leurs bambins, faisant souvent abstraction de leurs propres valeurs pour eux. Je dois être un peu sentimentale aussi sur le sujet.

Le deuxième épisode était plus léger en comparaison, bien que le premier m’ait aussi beaucoup fait rire. Fabienne et Renaud découvraient que le noble avec qui leur fille sort a en fait 43 ans, soit quasiment l’âge de son père. Les scènes de désespoir de Fabienne étaient évidemment d’anthologie, tout comme l’allusion savoureuse au Lepickovosky (cf la première saison) et le retour de la vengeance du Fourzitout, cette fois-ci agrémenté de légumes oubliés.

Les deux familles Lepic et Bouley se livraient une guerre sans merci afin de gagner le concours sur le développement durable organisé par le collège d’Eliot et Charlotte. Le fiston Bouley reste pour le plus grand plaisir des téléspectateurs un petit facho en culottes courtes, qui se dit « climatosceptique » et refuse de faire quoi que ce soit pour l’environnement, avant de décider finalement de « niquer les Lepic ». Au final, grâce à leur collecteur d’eau et leurs toilettes sèches, les Bouley emportaient le concours et son gain, un superbe presse-purée.

Quant à Soline, elle n’est pas tirée d’affaire et la scène où Fabienne officie pour la première fois à un mariage en tant qu’élue pour unir évidemment une jeune femme à un homme beaucoup plus âgée en mimant un « non » au moment de lui demander si elle accepte cet homme comme époux était hilarante.

Comme toujours, j’ai hâte de tout revoir en dvd pour m’imprégner des répliques cultes sur les filles Lepic qui vont finir dans « la traite des blanches » dans les Emirats. Je suis, en revanche, déjà totalement déprimée à l’idée que la saison 4 sera déjà terminée la semaine prochaine au bout de seulement 8 minuscules épisodes, alors qu’elle avait retrouvé largement le souffle de la première.

Publicités

11 réflexions sur “Fais pas ci, fais pas ça (saison 4) : Parents à tout prix !

  1. j'avais déjà hésité à poster la semaine dernière. Mais moi c'est tout le contraire je trouve que Fabienne/Valérie Bonneton en fait des caisses comme si elle avait trouvé le filon de la mère bourgeoise coincée qui devient hystérique. ça manque de naturel, et s'apparente plus à une caricature.
    Je l'ai pas ressenti comme ça à la saison 3 (c'est la seule que j'ai regardé mis à part la 4).

    Bon et un autre truc négatif, j'ai lu qq part que V.Bonneton songeait à arrêter sa série (pour mieux surveiller ses enfants).

    Sinon, l'indulgence qu'on a à l'égard des séries américaines est générale lorsqu'on nous présente des situations invraisemblable comme des meurtriers ts les ans dans desperate, ou des moyens policiers chez les experts (mais qu'on trouve ridicule dans RIS).

  2. dodo, je te trouve évidemment sévère avec Valérie Bonneton, que j'idolâtre. Sa qualité est justement d'en faire des caisses dans les situations qui l'exigent et de se montrer extrêmement sensible quand cela s'avère nécessaire. Mais je ne suis absolument pas objective sur le sujet.
    Si elle quitte la série, il faudra qu'elle s'arrête évidemment, et je me mettrai de mon côté à souffler et à dire « non, non, non » comme elle car c'est impossible à mes yeux.
    Nous sommes d'accord sur l'écart d'indulgence qui existe entre les séries françaises et américaines. On peut citer ce genre d'exemples à l'infini.
    Sinon, mes commentateurs sont évidemment libres d'aller contre mes opinions, sinon ce n'est pas drôle quand même. 🙂

  3. Ah bah mince alors! Tu viens de m'apprendre que la série s'arrêtait mercredi prochain! Zut, zut et re-zut!
    J'ai toujours une pensée pour toi quand je regarde cette série car si tu n'en avais pas parlé ici, elle serait passée totalement inaperçue à mes yeux! Un jour, il faudrait que je songe à regarder les deux premières saisons en streaming!
    Ah et une chose! J'ai bien l'impression que Charlotte a des vues sur sa voisine Canelle, non? Et pour la petite histoire qui m'a fait marrer hier : Charlotte, en vrai s'appelle Canelle! Et dans les épisodes d'hier, Renaud Lepic s'est moqué allègrement de ce prénom qu'il trouve ridicule!

  4. Dommage que la saison s'arrête la semaine prochaine ! On commençait juste à vraiment apprécier cette série… J'ai bcp aimé ces épisodes même s'ils m'ont un peu déprimé. La situation de la pauvre Charlotte en « boloss », à qui les populaires ne parlent pas sinon ils sont « grillés », m'a rappelé de mauvais souvenirs… Et j'étais dégoutée pour Denis qui s'évertue à faire un bon repas que tout le monde zappe pour réparer une voiture. On était vertes. Si ça avait été moi, j'aurais réparé la foutue bagnole à grand coup de dinde sur le moteur. Ma chérie m'a rétorqué qu'il ne faut gâcher et qu'elle aurait mangé toute seule tout le blanc en leur laissant seulement la carcasse.
    Sinon pour reprendre la remarque faite ci-dessus, j'aimerais bien que Charlotte ait des vues sur Cannelle 🙂

  5. J'ai été surprise que monsieur apprécie aussi, hier soir : d'hab il est très critique sur les films qui me font rire, mais là on était 2 pliés devant notre TV (et surtout grâce à Fabienne)
    Dommage que ça s'arrête la semaine prochaine, effectivement : nous sommes des enfants gâtés qui avons l'habitude d'avoir un épisode de notre série préférée toutes les semaines… la faute aux américains, encore eux!! :o)

    Banane

  6. Hier j'ai pu faire découvrir cette série à mon invité surprise qui a été etonné que je regarde une série française. Mais ella a fini par approuvé mon choix.
    Et je me suis encore exclamé 100fois que Fabienne se comporte comme ma mère, c'est terrible.
    La scène de la daube qui brûle a d'ailleurs du se produire une centaine de fois à l'époque où j'habitais encore chez eux.

  7. autant j'avais trouvé les premiers épisodes de cette saison un peu planplan autant je me suis régalée hier soir !

    plein de bons mots et situations amusantes !

    j'ai moi aussi noté, comme boubou, le clin d'oeil à propos de cannelle (a noter qu'il y a également une myrtille dans le casting !)

    mais quand même, en france, des saisons qui durent 8 épisodes contre une vingtaine aux zétazunis … toujours 3 cargos de retard nous !!

  8. boubou, je te recommande chaudement la saison 1 et la 2 aussi, bien qu'elle soit beaucoup moins considérée par les fans.
    L'attitude de Charlotte à l'égard de Cannelle pouvait effectivement sembler ambigue jusqu'à ce qu'elle flirte avec le garçon à la fin de l'épisode. Bien vu pour le prénom de la comédienne, ils ont du se marrer avec ça.

    Boadiceaa, comme la découverte de l'homosexualité a été traitée dans la saison précédente, et malgré le côté lesbienne en devenir de Charlotte, je ne pense pas que la deuxième fille Lepic ait des vues sur sa voisine au moins dans la série.
    Quant à sa durée, ça continue de me fasciner, et pourtant elle fonctionne….

    Banane, disons que France 2 pourrait commander au moins 12 épisodes, soit l'équivalent d'une demi-saison américaine. Certaines séries n'ont pas plus d'épisodes Outre-Atlantique. Huit, c'est nul, clairement.

    Estelle, je suis persuadée que nous rirons beaucoup en revoyant cette saison, qui est, à mon avis, la meilleure depuis la une. Quant à la durée, il va falloir écrire à France 2, non ?

  9. j'ai adoré le 5!!! c'est tellement bien vu, j'ai grandi à Sèvres alors je peux dire oui, c'est vraiment, vraiment ça… Valérie Bonneton est géniale, elle porte complètement la série, enfin son mari dans la série est également excellent, et je dois dire que de plus en plus l'autre famille… en effet, on commence à rejoindre en niveau la saison 1, c'est vraiment chouette, d'ailleurs ça se voit… les guests se bousculent au portillon, et pas n'importe qui…. les plus drôles… enfin j'ai pleuré toutes les larmes de mon corps tant le passage sur le vécu de Denis et son frère était bien joué, bien vu, et en plus trouvait une résolution (un peu facile, mais ça fait tellement du bien), c'était tellement réaliste qu'à un moment j'ai trouvé ça même violent… il faudrait que ça continue, mais d'un autre côté mieux vaut peu d'épisodes, mais des bien, que du diluage….
    isabelle

  10. oui Valérie Bonneton est excellente, je connais des mères de familles de ce type qui sont EXACTEMENT pareilles, elle force un peu le trait, mais juste ce qu'il faut pour que ça devienne drôle, elle est juste, juste bien….
    mais mon mari qui n'a pas grandi dans un tel environnement ne capte pas forcément sa justesse de ton…
    tjs isabelle

  11. Grand fan de la série depuis la saison 1, j'avoue avoir été plutôt décu par cette saison… Les dialogues et traits des personnages sont beaucoup moins fins qu'auparavant, les situations de moins en moins crédibles, et certains moments dérivent dans le pathos (le départ à l'armée de Christophe), ou deviennent culculs, au détriment de l'humour (d'autant plus que la saison 3 était à se taper le c** par terre). Fais pas ci Fais pas ca reste une très bonne série, j'espère juste qu'ils arriveront à se renouveller dans la saison 5, sans en rajouter des tonnes!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s