Fais pas ci, fais pas ça : Les limites et les bornes

Bon, ok la semaine dernière, j’ai un peu fait l’autruche sur le démarrage très, très en douceur de « fais pas ci, fais pas ça », mais le plaisir de retrouver Fabienne et la certitude que la saison 4 allait monter en puissance me servent d’excuse. Comme j’avais raison en plus…
Hier, avec ma femme, nous avons (enfin) retrouvé les éclats de rire de la première saison et frôlé par moment le fou-rire. Pourtant, rien ne va plus chez les Lepic. Soline file un très mauvais coton. Elle porte un tee-shirt du Che et chantonne l’Internationale au petit déjeuner, quand sa petite maman entonne l’hymne national sous la douche et s’en sert même de sonnerie de portable. Renaud, qui est quand même « numéro 2 » de sa boîte, est, lui, désormais cantonné aux tâches ménagères, et oublie d’acheter les petits suisses, ce qui ne lui réussit guère avec Soline en pleine révolution, qui fume même du chichon. Fort heureusement les Lepic sont débarrassés provisoirement de Christophe, qui va traîner sa grande carcasse molle chez les Bouley. Les scènes où il s’enfile paquet sur paquet de Maronsui’s(placement de produits renouvelé) sont absolument irrésistibles, comme celles où ils regardent la télévision en peignoir violet avec Thyphaine. Exaspéré par ce petit couple moralisateur, les Bouley finissent par le mettre dehors pour retrouver de l’harmonie dans leur ménage.
De son côté, Fabienne le martèle le proviseur « n’est pas un enculé », la preuve…

Bref du très grand « fais pas ci, fais pas ça »….

Dans le deuxième épisode, Fabienne poursuit son investissement politique se rapprochant dangereusement du séduisant maire de sa commune en testant notamment très sensuellement les dos d’âne de la commune, tandis que Valérie tente de consoler André Manoukian, toujours sur le fil dans son jeu, après le décès de son papa arménien. J’ai adoré la scène de coaching avec une corde de Denis sur la séduisante Frédéric Bel..
Dans la famille Lepic, déjà très secouée par les mauvaises fréquentations de Soline, Christophe se met au poker et finit par être confronté dans un tournoi à 100.000 euros à Patrick Bruel. La scène où Fabienne Lepic l’accuse d’être son sosie, Gérard Grangier, en référence à la saison 2 de la série, est absolument fabuleuse.

Les répliques géniales ont fusé lors de cet épisode, je m’étais promis de les noter, mais j’attendrai la sortie en dvd pour cela. Je suis très fan des limites et des bornes, qui donnaient leur titre au premier épisode, et satisfaite que le fourzitout fasse décidément un retour remarquable dans cette saison 4.

Je ne dis rien de Charlotte qui file un très mauvais coton également mais à mon avis plus dans la vraie vie. Celles qui le veulent comprendront…

Auteur : poclatelephage

Blogueuse téléphage depuis 2004. Ecrivez-moi : poclatelephage@gmail.com Suivez-moi : https://twitter.com/poclatelephage

6 réflexions sur « Fais pas ci, fais pas ça : Les limites et les bornes »

  1. Je ne l'ai pas mis sur Facebook mais c'est exactement ce que je pense : il y a fortement moyen dans la vraie vie. Enfin, comme pour la cadette de Medium, on verra dans quelques années.
    Sinon, la scène avec « on t'enc » était géniale, tout comme celle où elle intervient via les caméras de sécurité. Quand elle se met à chanter la Marseillaise, c'était à tomber !

  2. C'était énorme, hier, vraiment. Exxxxxxcellent. J'ai envie de le revoir (mieux, hier j'encartonnais pour cause de déménagement), ça me permettrait peut-être de comprendre la référence à Charlotte qui m'échappe, pour le coup)

  3. Boadiceaa, ma femme en est convaincue à 100% pour Charlotte. Elle le porte vraiment sur elle.
    Quant à Fabienne en virago des déjections canines, elle est magique comme toujours.

    Mélanie, même sentiment exactement, j'ai déjà envie de revoir ces deux épisodes. Tu peux d'ailleurs le faire sur pluzz.fr, le M6replay de France 2. Je me tâte pour le faire ce soir.
    Quant à Charlotte, pour être claire, je trouve qu'elle a un côté très, très lesbien en devenir

  4. Excellents épisodes, je suis absolument d'accord. Le côté vieux couple en peignoir assorti de Tiphaine et Christophe est très bien trouvé. Je déplore simplement le passage à l'âge ingrat d'Eliot qui lui donne à lui aussi ce côté grand tout mou (enfin pas de partout, vu(es?) ces photos de hulottes.

  5. Bon je retire ce que j'ai dit ma mère n'est pas comme Fabienne. Non sa musique de portable n'est pas la Marseillaise et elle ne la chante pas sous la douche.

  6. Fais pas ci, fais pas ça! Une très bonne série, et ces 2 épisodes étaient fort croustillants, je suis d'accord avec vous!
    On retiendra la fameuse scène avec le discours de Fabienne sur « Monsieur le proviseur, on t'enc », mais aussi les séances de relaxation orchestrées par Denis Bouley avec la nouvelle voisine, le couple Typhaine-Christophe en mode amoureux en peignor violet indécollables, mais aussi la scène où les Bouley sont chez Anthony Kavanagh et où Valérie fait remarquer que le nom « Lenoir » est approprié !

    Bref, une bonne série qu'on prend plaisir à suivre. L'idée d'opposer deux familles, les Lepic traditionnalistes et conservateurs VS les Bouley (« ils sont de gauche… ce sont des bobos » comme les décrit Fabienne) est géniale. Pour ma part, je pense que l'actrice qui joue le personnage de Fabienne est tout simplement parfaite dans ce rôle-là et amène une touche d'humour que j'adore. Vive Fabienne Lepic !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :