Une famille formidable (Fais pas ci, fais pas ça saison 4)

Après un an d’absence, la famille Lepic est enfin revenue dans ma vie hier. J’ai passé un très bon moment devant les deux premiers épisodes de la saison 4, émaillés de fines allusions aux trois premières (« le fourzitout », « la verge »…).

Dans le premier épisode, la trop sensible Charlotte a développé des phobies incontrôlables. Elle est persuadée que son voisin va l’enlever façon Natascha Kampusch. Je me demande bien qui a pu lui mettre cette idée en tête. N’est ce pas Fabienne qui signalait dans une précédentes saisons que Soline ou Charlotte risquait de terminer comme la malheureuse autrichienne. La scène où Renaud, pas à pas au téléphone, depuis sa réunion de direction, indique à Charlotte, comment aller ouvrir à sa mère en traversant la maison, est hilarante. Il faut dire que les Lepic sont harcelés par un mystérieux pervers « qui ahanne comme une bête en rut » (la comparaison de Fabienne, devant un policier dépassé, est juste puisqu’ils sont harcelés par le chien du maire) dans leur téléphone depuis des semaines amplifiant les phobies de Charlotte.

Du côté des Bouley, Valérie, semblable à elle-même, aimerait bien retourner bosser, tandis que l’activité de coach de Denis explose. Tiphaine sort toujours avec Christophe Lepic et Eliot voudrait bien arrêter le judo, ce que sa mère n’entend pas de cette oreille.

Au final, Fabienne est recrutée par le maire pour sa campagne. Charlotte cesse d’avoir peur du voisin, même s’il est noir. Chez les Lepic, Eliot est autorisé à arrêter le judo, et Valérie renonce à retravailler.

Dans le deuxième épisode, Fabienne se débat pour que sa liste fasse un score suffisant au second tour des élections, histoire qu’elle puisse siéger au Conseil municipal. Elle implique même les jeunes du quartier dans sa folie (avec comme argument électoral, la réalisation d’une crêpe géante propre à relancer l’économie locale) et se découvre, alors qu’elle est bien évidemment de droite, une fibre gauchiste.

Les Bouley sont, eux, persuadés qu’Eliot est « précoce », ce qui s’avère faux. Tiphaine et Christophe essaient de convaincre leurs parents respectifs de les laisser passer leurs nuits ensemble.

Finalement, grâce à un désistement, Fabienne va pouvoir imposer ses vues sur la politique à ses concitoyens. Christophe, lui, s’installe chez les Bouley.

Comme à chaque fois, j’ai été ravie de retrouver mes deux familles préférées avec évidemment une préférence pour les Lepic, malgré leur idéologie opposée à la mienne. Valérie Bonneton a encore livré hier soir une grande performance d’actrice, notamment quand elle hurle à la porte pour faire réagir Charlotte. J’adore également la discrète Soline, qui tente, tant bien que mal, de défendre ses idées de gauche dans son clan réac’.
Bref, j’ai hâte de découvrir la suite, et la saison devrait, comme chaque fois, encore monter en puissance.

[Outre une magnifique faute d’orthographe (merci Monty, qui joue les correcteurs bénévoles) j’ai oublié dans ce post de revenir sur la magnifique prestation de Renaud sur le tube « geant de papier » (merci boubou qui suit…). A défaut d’avoir sa version embaddée, voici le fabuleux original…]

Publicités

11 réflexions sur “Une famille formidable (Fais pas ci, fais pas ça saison 4)

  1. Je n'ai pas vu la s3, mais j’attendais quand même avec impatience cette reprise. Reprise en douceur pour le 1er épisode mais qui remet bien dans le bain, le 2éme épisode m'a achevée, je veux épouser Fabienne Lepic 🙂 Sa campagne électorale, ses réparties, sa tronche ! Elle est fabuleuse.

    Chez les Bouley, j'ai ressenti un petit coup de mou dans la dynamique de la famille,leurs histoires n'étaient pas très intéressantes, mais j'ai toujours préféré les Lepic, je en suis donc pas objective.

  2. Bonne soirée, contente de retrouver les Bouley (ah, le coup de l'enfant précoce qui s'avère normal, j'ai adoré) et les Lepic (que je préfère aussi, l'idée de la crêpe géante est pas mal du tout!).

  3. On pense forcément à POC quand on entend que FPCFPC est de retour!!
    J'ai regardé le premier épisode… il y a des moments de grâce (qd on découvre que M.Lepic est en réunion avec sa fille au tél, par ex) mais ça ne réussit pas à m'enflammer pdt 40minutes. On devient exigeant avec l'âge.
    ;o)

    Banane

  4. Moi j'ai aodré la discussion xénohpobe des Lepic sur les Lenoir.
    Et Fabienne qui dit on dit un black maintenant faut se mettre à la page.
    Bon je l'ai aussi aimé quand elle faisait du chantage à son fils pour qu'il vote pour elle. Et aussi quand Soline explique qu'elle est de gauche et qu'à 18ans elle peut voter, l'inquiétude de Fabienne est jolie.
    Et j'ai adoré les Lepic faisait leur tour de rond point pour fêter la victoire et l'entrée au Conseil Municipale de Fabienne.
    Bon voilà c'est clair j'adore Fabienne qui me rappelle un peu ma mère (les convictions politiques en moins).
    Je crois que finalement chez les Bouley j'ai un problème avec Denis (le personnage, pas l'acteur qui le joue) que je trouve trop laxiste.
    Et merci POC encore pour m'avoir donner envie de regarder cette série.

  5. Avalon, comme toi je préfère les Lepic, le redémarrage s'est en effet fait en douceur, mais de façon fort agréable. J'aime bien Valérie Bouley, qui me fait un peu penser dans son énergie à quelqu'un avec qui je partage mon existence. 😉

    Louise, ahahahaha pauvre Eliot, déjà qu'il n'est pas bien beau… La séquence au collège m'a paru extrêmement (et tristement) réaliste.

    boubou, tu as raison, j'ai ajouté une précision à ce sujet.

  6. cectoch, ta maman doit être terrible si elle ressemble à Fabienne. Les discussions sur la tolérance sont toujours piquantes chez les Lepic. La première saison comptait pas mal de moments d'anthologie dans ce registre.

  7. moi aussi je suis fan des Lepic
    j'ai adoré quand Fabienne décroche le télèphone et dit au maire (sans le savoir) qu'il a un problème avec sa verge !
    merci pour ton article !

  8. tiph, si tu as vu la saison 1, tu sais que cette verge renvoie à celle de Jean-Jacques, photographiée par Renaud Lepic alors qu'il avait fumé un joint. Nous devrions créer le fan club de Fabienne et Renaud Lepic.

  9. POC, ma maman est effectivement terrible. Heureusement qu'elle a de l'humour pour nous supporter (et nous avoir supporter pendant l'adolescence).
    Et oui j'ai déjà dit à ma mère qu'elle me rappelait Fabienne.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s