Les poncifs des séries américaines : Le sucre rend fou (chapitre 9)

Avez-vous remarqué, comme moi, que certains éléments qui reviennent régulièrement dans les séries américaines nous sont (un plus d’un titre) totalement étrangers. Si nous avons réussi à piquer Halloween à nos cousins d’Outre-Atlantique, d’autres choses n’ont pas franchi l’océan qui nous sépare.

Le saviez-vous ?
Le sucre rend fou.
Dans « Malcolm », Loïs interdit Dewey de sucre, à la petite fête organisée par le patron de Hal, afin qu’il n’agresse pas ses petits camarades quand il sera saoulé par les friandises.
Le sucre, et plus particulièrement les bonbons au sucre d’érable, rendent Ross encore plus dingue que d’ordinaire et le transforme en hyper-actif accro à son shoot de glucose.
Dernier exemple en date, le pauvre petit Luke, qui ingurgite toutes les provisions sucrées de ses tontons au régime dans la saison 3 de « Modern family » et qui devient à son tour incontrôlable.

Je fais partie des gens, qui, à choisir, opterait pour le sucre si on leur demandait de choisir à vie entre lui et le sel, qui serait un dilemme inquiétant (alors que je vis avec la femme qui a décrété et qui pense sincèrement, certainement parce que c’est vrai, qu’on peut vivre sans ingurgiter de sucre [clique quand même, elle cuisine bien] et que les enfants ne devraient pas en manger avant leurs 18 ans, d’ailleurs elle oublie d’en mettre dans ses gâteaux).

Quand j’étais petite, comme je vivais avec des parents, qui devaient à moitié partager le sentiment de ma femme au sujet des confiseries, par opposition je mangeais beaucoup de bonbons et je tiens à souligner que je n’étais pourtant pas hyper active.
Aujourd’hui encore, en période de stress, il m’arrive de taper dans le paquet de fraises tagada, et le sucre m’énerve beaucoup moins que le café, que je consomme en grosses quantités.

Par conséquent, je me demande :

1) ce que les américains mettent dans leurs bonbons pour qu’ils soient aussi dangereux
2) combien de kilos de friandises les enfants yankees consomment-ils pour se mettre dans des états pareils ?
Nous pouvons avoir un début d’explication en comparant la taille ridiculement petite de nos pots de Ben&Jerry’s ou la contenance de la maxi boisson du Mac Do en comparaison de leurs cousines américaines.

Publicités

9 réflexions sur “Les poncifs des séries américaines : Le sucre rend fou (chapitre 9)

  1. Le petite Penny Scavo, dans le dernier épisode de Desperate Housewives, a aussi une petite surdose de sucre (due probablement à la taille de son gobelet de soda)…

    C'est vrai que c'est un poncif bizarre, dont je n'ai pas souvenir dans ma propre enfance.

  2. Quand j'étais petite, les bonbons, ça donnaient des carries et c'est pour ça qu'il ne fallait pas trop en manger. A l'époque, ça ne rendait pas encore obèse.
    La 1e fois que j'ai entendu parler du fait que les bonbons rendaient fous, c'était dans une série américaine.
    Alors, de mon point de vue de petite ado française, je me disais que c'était peut-être parce que le sucre ça donne de l'énergie (ben, oui, quoi? A l'époque, on nous bassinait aussi avec le petit déjeuner, repas le plus important de la journée car ça donnait plein de sucre rapide et lent pour attaquer la journée et tenir jusqu'à midi) et que donc trop de sucre = trop plein d'énergie.
    Mais je ne me suis jamais posé la question de la composition de ces bonbons. Peut-être qu'ils y mettent de la coke comme dans le coca.
    Une chose dont je suis sûre, je n'ai vu personne piquait une crise d'hystérie après avoir mangé trop de bonbons.
    Je pense que c'est un complot mené conjointement par la CIA, le FBI et la NSA: faire peur aux parents pour lutter contre l'obésité en limitant la consommation de sucreries.

  3. Pour avoir travailler avec des enfants défavorisés, je peux dire que oui, l'abus de sucre rend fou. J'ai même subi un vrai miniDeewey.

    Il faut simplement remettre ça en proportion : le biberon coca/sirop de grenadine (« il a 3 ans oui, mais il ne veut boire que ça (sic) ») en accès libre, les bonbons, seule nourriture en profusion (et pâtes à tous les repas.. ils n'aiment pas les légumes et ça coute cher)… C'est simplement difficile à percevoir pour nous qui avons eu une alimentation équilibrée et/ou des parents pleins de bon sens.

  4. Ah oui c'est vrai que ca revient assez souvent dans les séries… Pour moi ca fait partie des choses que je mets dans le monde virtuel/parallèle des séries américaines : c'est une réalité d'ailleurs, qu'il faut accepter sans juger pour profiter de l'épisode… 🙂

  5. effectivement, je m'étais déjà fait la remarque: dans plusieurs séries ( bizarrement je n'arrive pas à me souvenir lesquelles) un personnage se gave de trucs sucrés et devient hyper speed.
    Et je n'ai jamais vraiment comrpis, parce qu'en temps que (grosse) consommatrice de sucre, je n'ai jamais observé ces effets secondaires!

  6. Tu évoques un fait que j'avais remarqué à plusieurs reprises et qui me semblait un grand mystère ! Comme ta femme, je sais qu'on peut vivre sans sucres rapides (même si je n'applique pas du tout cette loi), mais je ne comprenais pas pourquoi le sucre américain semblait avoir les effets de la cocaïne. Pourtant, cette semaine, mes convictions se sont ébranlées quand j'ai croisé dans la cour de récréation un de mes élèves de quatrième en train d'avaler frénétiquement un sachet de sucre de la cantine en criant : « Du suuuuucrrre !!!! » Je n'ai pas pensé à lui demander s'il avait des origines américaines…

  7. Et quand on pense à Halloween et la quantité de bonbons distribués! Il ne fait pas bon d'être aux USA pendant cette période là!
    Ah ben tiens, en parlant de nourriture : je n'ai jamais compris comment les américains pouvaient dîner à 18h (je ne suis même pas encore sortie du boulot à cette heure-ci!)
    Et comment ils pouvaient se préparer un saladier énorme de pop corn pour regarder une cassette vidéo (oui à l'époque, c'était encore les VHS dans les séries américaines)
    Et comment ils pouvaient manger un pot énorme de glace et toutes les cochonneries qu'on voit quand ils font des soirées entre ados!
    Je crois que j'ai été élevée par des parents normaux qui m'ont fait manger des fruits et des légumes frais et peu de bonbons!

  8. J'ai un autre exemple de « poncifs » pour toi POC…Il semblerait que les américains(du moins ceux des séries!!!^^)soient beaucoup plus romantiques, que nous autres pauvres français! Eh oui…combien d'entre vous/nous osent faire trôner sur leur bureau(au travail j'entends!)la photo encadrée en format A4^^ de leur dulciné(e)????? C'est monnaie courante semble-t-il aux USA. J'en veux pour preuve l'épisode 4 saison 4 de Dexter, ou Debra se retrouve avec la parfaite carte postale de Anton(son boyfriend du moment) et elle posée « on her desk »^^. Pour les français les plus courageux, faire l'honneur de mettre leur amoureux(se) en fons d'écran sur leur téléphone portable, est déjà un sacré truc!!! Non????

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s