Platane me réconcilie avec le fameux "esprit canal"

Jusqu’à très récemment, je n’avais pas souhaité découvrir ce que l’esprit Canal apportait aux séries. Aucune des productions de la chaîne cryptée, et surtout pas « maison close », ne me tentait. Mais voilà, cet été, Canal + a organisé habilement le buzz autour de « Platane », la série créée par Eric Judor, notamment avec un spot publicitaire vraiment drôle (« de la oie ? »). Je ne suis pas du tout fan d’Eric et Ramzy, j’ai du voir un épisode « H » dans ma vie et ne pas le trouver drôle du tout, et pourtant une chose était sûre : je voulais voir « Platane » à tout prix.

J’en suis à mon sixième épisode de la série, au curieux format de 30 minutes en moyenne, et je suis conquise.

« Platane » est une vraie fausse auto-fiction qui raconte les déboires d’Eric (et Ramzy) Judor. Après une cuite monstrueuse, l’humoriste a un violent accident de voiture et se réveille un an plus tard du coma. Pendant son « gros dodo », son comparse lui a volé sa série et la gloire qui allait avec. Il faut donc qu’Eric se lance seul dans un nouveau projet, qu’il veut sérieux cette fois-ci. Son année dans le coma lui a ouvert les yeux, il ne veut plus être drôle. Après quelques hésitations sur le concept et le scénario, il décide d’écrire et de produire « la môme 2.0 » qui raconterait l’histoire d’une chanteuse de R&N’B qui découvre qu’elle est la petite fille d’Edith Pïaf (oui, c’est n’importe quoi, mais c’est ce qui est drôle en vrai).

Je le redis, je ne suis absolument pas une inconditionnelle du duo comique formé par Eric et Ramzy. Si je ne l’ai jugé par trop sévèrement au départ, je suis vraiment devenue phobique de leur couple en constatant qu’ils se sentaient obligés d’en faire trop à chaque apparition télé et de pourrir tous les plateaux sur lesquels ils apparaissaient de leurs vannes faiblardes. J’ai donc été agréablement surprise au démarrage du premier épisode en découvrant Eric et Ramzy, dans leurs propres rôles, qui humilient un pauvre journaliste en conférence de presse parce que son pull est moche – il n’est pas exclu que je me sois projetée – et qui sont ensuite encensés par une production complice alors que leur nouvelle fiction, la suite de « H » dans un hôpital psychiatrique baptisée « HP », semble nulle. J’avoue que cette légère auto-critique m’a bien plu.
Eric Judor est un affreux jojo dans « Platane ». Ignare, velléitaire, lâche, radin, volontiers raciste, bête, menteur, flagorneur…il n’a strictement rien pour plaire. Pourtant, on finit par sincèrement compatir à sa galère et par s’attacher véritablement àl lui. Comment va-t-il s’en sortir avec son projet foireux ?

« Platane » n’est pas forcément une série toujours hilarante. Il y a quelques longueurs, à mon avis assumées, qui ne déservent pas pour autant les intrigues. L’humour de la série me fait un peu penser à celui de « 30 rock », notamment dans la construction des gags, ou pour l’auto-fiction à « Episode ». Eric se fait notamment appeler régulièrement « Monsieur Ramzy », un running-gag, qui fonctionne bien, comme le « hey, how you doin’  » de Joey qui revient sans cesse dans « Episode ».
Bon, en plus, « Platane » est la première série française, que je vois du moins, à oser la pléiade de guests, et pour l’instant chaque apparition de star est nécessaire et hilarante. Clotilde Courau est parfaite dans le rôle de l’actrice un peu paumée qui a tourné un film super pourri en Afrique et Monica Bellucci est vraiment géniale en militante acharnée de l’environnement. Guillaume Canet, que je suis loin de vénérer, fait également une excellente apparition dans la série, comme Matthieu Amalric, dont Eric ne connait pas le nom, et plein d’autres.

J’attends la suite mais pour le moment « Platane » tient toutes ses promesses. Le seul défaut de la série demeure certainement son titre.

Publicités

12 réflexions sur “Platane me réconcilie avec le fameux "esprit canal"

  1. Hello,

    Bah moi, j'aime bien Eric et Ramzy, j'avais adoré « La tour montparnasse infernale », et là j'ai vu le premier épisode et je n'ai pas vraiment ri…
    Cela dit, si tu me dis que ça se bonifie par la suite, je te croirai sur parole et je donnerai une seconde chance à la série (si c'est beau toute cette confiance que j'ai mise à l'intérieur de toi…).

  2. zelda, la série s'arrange vraiment par la suite avec des morceaux d'anthologie même. Mais bon, c'est inégal, alors il faut s'accrocher par moment.
    J'aime que tu places de la confiance en moi, mais je ne suis pas sûre de la mériter. 😉

  3. J'appréciais le duo Eric et Ramzy mais je n'ai aimé ni H ni « La tour Montparnasse… ».

    Par contre, « Platane », j'ai accroché. Il faut lui laisser le temps, il y a des moments très drôles, d'autres un peu moins mais dans l'ensemble, elle vaut le coup.

  4. Bon, j'ai testé jusqu'à l'épisode 5… et j'ai un peu (beaucoup) de mal avec le contraste entre d'une part les cadrage et montage approximatifs et la caméra tremblotante (exprès, j'ai bien compris) dans un esprit pris sur le vif voire improvisé et d'autre part les très classiques rebondissements du scénario qu'on voit venir de très très très loin avec leurs gros sabots… on sait bien que tout va toujours rater et on se doute très rapidement du comment ça va rater.

    Je suis peut-être simplement imperméable au comique de répétition français, note.

    Sinon, je ne vois pas l'intérêt des apparitions des « Guest stars », à part pour faire de la pub (oui, je sais, on dit « buzz », maintenant) pour la série au Grand/Petit Journal…

    Les bons points : les vannes d'Éric lorsque son côté comique lourd repousse tout seul sous le costume du gars engagé, et surtout son équipe nulle, avec mention spéciale pour Logan qui est vraiment très con, et Amandine, qui est la seule personne un peu intelligente de toute la série (et, que, fort logiquement, pour le moment personne n'écoute).

    Bisous.

  5. Tay, tu résumes bien ma pensée, il faut laisser le temps à la série de s'installer et lui pardonner ses défauts.

    Lucy, ce n'est pas en clair. Mais si tu as de la famille qui a canal +, ça peut s'arranger.

    zelda, le côté tout pourri du scenario et les rebondissements prévisibles font parti du chame de la série. Mais je comprends qu'on accroche pas. Pour les guests, en revanche, je te trouve sévère. Elles donnent un semblant de crédibilité au propos.

  6. je songe à me mettre a platane mais ma révélation canal+ pour le moment c'est la micro série Bref. en quelques minutes sa a du rythme, de la vanne, bref j'adore et je conseille l'épisode « je remets tout à demain »
    samya

  7. bon ben voilà, une fois de plus je me mets à une série sur tes conseils

    1ere réaction : surprise en découvrant le casting car il ne me semble pas que tu y aies fait référence dans tes articles, mais Eric Judor a bien pioché dans le casting de « Seconde chance » (toudoudou doudou) pour sa série.
    j'ai reconnu la jeune standardiste, la fille d'Alice et le « faux » copain de la fille d'Alice.

    Seconde réaction, après seulement 2 épisodes de visionnés : je reste perplexe, je ne sais pas encore si je dois continuer ou stopper net… j'accroche moyennement,j'avoue, malgré quelques sourires, voire éclats de rire (bon j'ai bien compris que c'est une série qui mêle humour et émotion)…
    A voir donc, je me laisse encore 2 épisodes pour juger( je suis rude!).

  8. Ok, tu m'as convaincue!(oui, je suis influençable).
    J'ai du temps à occuper en ce moment, que la reprise des séries américaines ne parvient pas à combler.

    Du reste, la Tour Montparnasse Infernale est un de mes film culte et j'aimais le duo Eric et Ramzy sur scène (lorsqu'ils se prenaient un peu moins au sérieux).

    Moi, j'ai bien aimé Maison Close, et je viens de découvrir Hard (création Canal également). La saison 1 est moyenne, mais la seconde saison est nettement meilleure.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s