Comme je ne suis apparemment jamais rassasiée, et que la concurrence n’est pas très féroce cette année, le jeudi soir, j’ai tenté de me mettre à « MasterChef ».

Première chose, le logo de l’émission me fascine. Je débarque un an après tout le monde probablement sur ce sujet, mais sa ressemblance avec une plaque vitrocéramique est-elle volontaire et assumée ?

Je l’avoue, je n’ai jamais tenu jusqu’au bout d’un épisode depuis la reprise de l’émission. Il faut dire que j’ai un problème de fond avec le programme, je ne supporte pas Carole Rousseau, qui n’est pas loin d’être, à mes yeux, la pire animatrice de la télévision française. Dans le fond, j’aimerais d’ailleurs que les émissions culinaires – ça vaut également pour « Top chef » – se passent de présentateur. Carole ne sert à rien et joue absolument faux. J’ai ouï dire qu’elle faisait des efforts cette année pour être moins désagréable et glaciale, mais pourtant je la trouve vraiment insupportable.

Le jury ne me déplaît pas profondément. Enfin disons que des trois jurés, je retiens surtout Sébastien Demorand, que je trouve plutôt sympathique avec son côté Stéphane Bern. Quand il souligne qu’il a envie de « taper » dans un plat, je suis aux anges. Les deux autres sont parfaitement inintéressants à mon goût.

Sur le déroulé du programme, ma femme, blogueuse culinaire de talent, je le rappelle, préfère les épreuves de « Masterchef » à celles de « Top chef », ce que j’ai du mal à comprendre. Hier, les candidats « amateurs », c’est la grande différence avec le programme de la six, devaient adapter une pâtisserie en une recette salée. Un défi casse-gueules pour des néophytes, qui ont pour la plupart échoué. La semaine dernière, ils s’attaquaient aux huîtres en luttant contre la marée montante.
Bref, tout ceci reste assez classique : les cuisiniers évitent d’exercer leur art dans une cuisine, revisitent les plats, ou subliment des ingrédients.

Devant la masse de candidats, j’ai pour le moment du mal à m’attacher à un profil plutôt qu’un autre et comme je ne regarde que des demis voire parfois des quarts d’émission, j’ai du mal à prendre parti. Si vous avez envie de rire, je vous conseille le générique, qui ressemble à un gag, tellement il est mauvais.

Publicités

5 réflexions sur “

  1. Je suis plutôt très d'accord avec toi : le générique que j'avais raté aux précédents épisodes et que j'ai découvert hier est ignoble et ridicule. Les candidats sont vraiment de niveau inégal mais dans l'ensemble pètent tous plus hauts que leurs fesses. Quant à Carole Rousseau, je pense qu'on peut en effet affirmer qu'elle est la plus mauvaise animatrice télé de France. Malgré tout, je continue de suivre les émissions culinaires, même s'il y a trop de temps morts, parce que simplement les défis qu'on leur propose me font cogiter à fond et me donnent plein d'idées !

  2. J'ai mis l'emission en fond, ayant d'autres choses à faire. Oui, ça passe le temps, et si comme moi on est une burne en cuisine on est admiratif. L'emission est classique, Carole Rousseau comme tu le dis si bien est la plus mauvaise animatrice télé de France. Sinon, je crois que j'ai honte pour notre amie l'avocate qui j'espère est plus sur d'elle dans un prétoire. Je suis d'autant plus surprise qu'elle aie eu le droit de participer à l'émission sans l'accord du Barreau 😉

  3. Dodie, nous sommes d'accord, il faut faire abstraction de tout et juste prêter attention aux défis et aux recettes concoctées par les candidats. Mais ce générique…

    Arkadia, l'avocate ferait mieux de le rester effectivement, comme la plupart des candidats qui devraient garder leur vraie profession plutôt que d'ouvrir un resto qu'on pourra retrouver dans « panique en cuisine ».

  4. Pour le logo de la plaque, c'est complètement volontaire.

    J'aime bien cette émission… en replay, ce qui me permet de zapper toute les forts longues parties de blabla (et surtout Carole Rousseau qui ne sert à rien) pour garder les parties préparation des plats et critiques de dégustation.

    Les épreuves de la boite mystère sont fort sympathiques. Autant l'épreuve du dessert salé me semblait simple, autant ne pas faire un pot au feu ni des lasagnes avec les ingrédients du pot au feu m'ont laissée un peu sèche.

  5. J'ai vu mon premier masterchef la semaine dernière, parce que mon ancien coiffeur de Pégomas, Xavier, fait partie des candidats. J'ai été plutôt agréablement surpris par l'émission et ses défis culinaires. Quant à carole Rousseau, elle n'est pas très gênante : on doit l'entendre dix minutes sur deux heures d'émissions. C'est là le principal défaut de l'émission et c'est valable pour toute la télé-réalité : c'est beaucoup trop long !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s