Les poncifs des séries américaines : Le bal de promo (chapitre 3)

Avez-vous remarqué, comme moi, que certains éléments qui reviennent régulièrement dans les séries américaines nous sont (un plus d’un titre) totalement étrangers. Si nous avons réussi à piquer Halloween à nos cousins d’Outre-Atlantique, d’autres choses n’ont pas franchi l’océan qui nous sépare.

A cause du bac certainement – cette fois-ci, j’ai un début d’explication pour la différence culturelle du jour – nous sommes privés de l’Evénement qui vient terminer la saison 3 ou 4 de chaque série pour ados qui ensuite iront étudier à la fac : le bal de promo. Qu’il soit sanglant comme dans Buffy – le proviseur du lycée ne se fait normalement pas systématiquement croquer par un serpent géant – ou plus traditionnel comme dans à peu près toutes les séries de « Beverly Hills » aux « Frères Scott », le bal de promo est un événement fondateur, durant lequel on perd généralement sa virginité avec son flirt du lycée. Il sert de transition entre l’innoncence lycéenne et la débauche en faculté.
Au préalable, on a mis sa plus jolie robe, on s’est fait photographier avec son partenaire par ses parents ravis, et puis on est montés dans la limousine louée pour l’occasion. Ensuite, on danse, on boit un peu de punch et vous connaissez la suite.
Les losers, eux, organisent un contre bal (« Malcolm ») ou regardent des vidéos dans leur chambre (« Dawson »), tandis que les plus populaires sont élus Roi et Reine du bal, car ils ont été capitaine des pom-pom girls et quarterback dans l’équipe de foot.

Mais voilà en France, nous n’avons pas de bal de promo. Par conséquent, le marché de la location de limousine bat de l’aile, tout comme celui des fleurs à enfiler sur son poignet et des smokings de locations. Il faut dire que les lycéens préparent activement le bac, et que l’établir en troisième serait un peu dangereux pour les mœurs de nos adolescents.

En plus quand on a organisé un bal de promo, on peut l’évoquer à la réunion des anciens, un autre sujet que j’évoquerai dans cette rubrique prochainement…
La prochaine fois, je vous parlerai de la théorie du complot.

Publicités

19 réflexions sur “Les poncifs des séries américaines : Le bal de promo (chapitre 3)

  1. J'adore voir les bals de promo dans les séries car c'est toujours un moment propice aux problèmes, aux rebondissements… Mais je me souviens qu'adolescente j'aurais détesté avoir cette tradition à faire (ou alors je serais peut-être allée au contre-bal alternatif).
    j'attends avec impatience ton post sur le bal des anciens car en général c'est très drôle. Là, je me souviens avec délice de celui de Bones et aussi de Charmed.

  2. La municipalité de mon collège organise tous les ans un bal pour les titulaires du Brevet des collèges. Je n'y ai jamais mis les pieds, mais je suppose qu'il n'y a pas de limousine, ni reine du bal, ni seau rempli de sang de cochon…

  3. Premier post alors que je lis ton blog depuis une paire d'années.
    De un, j'aime beaucoup ce que tu écris.
    De deux, le thème des poncifs des séries américaines est très drôle. Ça me fait d'ailleurs penser à une chose qui m'obsède dans les films et séries US: le dentifrice et le non rinçage de dents! A chaque fois que les protagonistes se lavent les dents, ils recrachent le dentifrice et puis c'est tout! Alors je sais, c'est un peu débile comme réflexion mais ça m'a toujours fasciné!

  4. Inès je rebondis sur ton histoire de dentifrice parce que j'ai un ex copain qui se brosse les dents de cette façon. Il recrache mais ne rince pas et, bizarrement, il ne lui reste pas de dentifrice dans la bouche.
    Ça m'a toujours intrigué parce que, perso, quand je me brosse les dents moi j'en mets de partout, ça dégouline dans tous les sens et il vaut mieux que je rince la bouche!

    Sinon, j'attends aussi impatiemment l'article sur les retrouvailles entre entre anciens d'une promo, l'épisode de Bones sur ce sujet était énorme.

  5. Boadiceaa, je n'aurais pas été la reine du bal non plus et je pense que je l'aurais zappé également. C'est marrant parce que pour les retrouvailles des anciens, je songe aussitôt à « Bones » également.

    Monty, je m'incline devant l'allusion à « Carrie ». 🙂 J'ai lu sur un blog qu'une lycéenne voulait lancer une pétition pour qu'on organise un bal dans son établissement. Vous êtes en avance à Cannes.

    Inès, j'aime bien les premiers commentaires, bienvenue dans la communauté des commentateurs !
    Tu évoques le dentifrice (bonne idée d'ailleurs), et dans le même ordre d'idée, c'est la façon dont les personnages de série raccrochent au nez de leurs interlocuteurs sans avoir fini vraiment la conversation qui me fascine.

  6. Han POC, ça c'est vrai ! Ils raccrochent sans dire au revoir, bisous, à bientôt ! Ca c'est trèèèèès séries américaines. Même les gens de la haute société, comme dans les Feux par exemple, raccrochent au nez de leurs interlocuteurs (fut-il sénateur !). A ce train là, Victor raccrochera bientôt au nez d'Obama 🙂

  7. Yoda, je pense que ton ami a du sang américain ou bien un super-pouvoir!

    Poc: c'est vrai que le coup du téléphone m'a toujours bluffé. Nous sommes peut-être un peu trop formels! D'ailleurs à y réfléchir, tout est une question de gain de temps: le dentifrice, le téléphone mais aussi la porte que les personnages ne ferment jamais à clef lorsqu'ils quittent leur maison.

  8. Boadiceaa, Victoire s'est rapproché de la Maison blanche ? Il faut vraiment que je me remette aux « feux ». 😉
    C'est surtout dans « 7 à la maison » que cette manie de raccrocher au nez m'a frappé.

    Inès, je propose que nous testions dès ce soir, le brossage de dents sans rinçage et on en reparle demain, la bouche toute pâteuse de dentifrice.
    Certains nous expliqueraient certainement qu'il s'agit d'ellipses, mais je n'en crois rien.

  9. Bon, Victor et Obama c'était un peu une exagération et de toutes façons, si on parle d'Obama ce sera dans 10 ans en France. En revanche, Victor parle souvent avec des gens connus au téléphone (là j'ai oublié mais…).

  10. Ah le bal de promo!! Comme j'aurais été dans la catégorie des losers, je suis heureuse que nous ayons échappé à cette tradition. La robe meringue, le punch tiède ne me laissent aucun regret. Pour compléter la liste, moi il y a une chose qui m'a toujours semblé très mal élevée, c'est le « je peux te parler dans la cuisine? » alors que la personne dont on veut parler est sous notre nez. Sans compter que dans un appartement comme celui de Monica, ça n'a pas vraiment de sens.

  11. alors dans le même registre, j'ai remarqué que dans les séries américaines, il ferme rarement à clé leurs voitures et parfois sort d'un taxi sans payer ou si ils paient ils sont suffisamment riches pour ne pas demander la petite monnaie (rohh zut je crois que je l'ai lu qq part celle-là, peut être POC 🙂 )

    Quant au bal de promos, tout le monde en a plus ou moins rêvé mais à condition que cela a la même classe car si c'est pour y aller avec des robes strass HM ….et si il fallait l'instituer en France, ce serait plus opportun à la fin des études supérieures même si ça écarte le rite du dépucelage.

  12. Ah mais si ça existe en France !
    J'en avais un à l'IUT. Enfin, ça s'appelait pas « Bal de Promo » mais « Gala de l'IUT ». Même principe, même si c'est quand même moins guidé.
    Par contre, j'avais fait le choix de ne pas y aller (comme beaucoup d'entre vous l'auraient fait apparemment). Je ne pourrais donc pas vous raconter les détails…

    PS : j'ai vu que Masterchef commençait ce soir. Ca vaut le coup par rapport à Top Chef ?

  13. Boadiceaa, il va falloir me retrouver les gens connus à qui Victor parle.

    Lucy, c'est marrant, nous avons tellement intégré cette histoire de « il faut que je te parle dans la cuisine » que je suis sûre qu'il peut nous arriver de le faire dans la vraie vie.

    DODO, j'avais une copine dans le temps qui avait étudié un an aux Etats-Unis et qui un jour m'avait montré émue l'horrible robe qu'elle avait achetée pour son bal de promo. Je crois que pour la mode c'est une bonne chose que nous échappions au phénomène.
    Sinon, c'est vrai que les héros de séries ne réclament jamais leur monnaie.

    Post-it, je pensais au bal en tant qu'étape initiatrice avant l'entrée à la faculté ou dans le supérieur. Je ne valide pas les fêtes d'écoles comme bal de promo.
    Je n'ai pas suivi Master Chef l'an dernier et j'attaque ce soir. Je vais donc découvrir l'émission en même temps que toi.

  14. Comment ça dans Dawson ils regardent des films le soir du bal de promo ? Tu veux vraiment que j'ai une attaque en lisant ça ?

    L'épisode du bal de promo sur le bateau est tout simplement l'un des meilleurs épisodes de toute la série, avec le plus grand nombre de ruptures à la minute. Reste dans ma mémoire l'engueulade entre Joey et Pacey qui abordait des thèmes rarement vus dans une série.

  15. 1er commentaire sur ton blog que j'adore.
    sur les poncifs des séries américaines il y aussi les cours d'éducation sexuelle avec l'oeuf qui est donné aux jeunes pour montrer comment on s'occupe d'1 bébé

  16. Autre poncif dans les séries américaines, ils se brossent les dents au réveil puis prennent leur petit déjeuner (bacon, oeuf et jus d'orange…) et partent à l'école ou travailler sans retourner se brosser les dents

  17. Anonyme, merci pour ce premier commentaire et pour cette suggestion, l'oeuf est un must dans les séries pour ados. Quand j'y pense, je vois immédiatement « les années collège » !

    boubou, effectivement les américains ont un rythme curieux pour le nettoyage des dents. Bien vu !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s