L’amour est dans le pré : Enfin le vif, enfin ça se discute, du sujet !

Après trois longues semaines de teasing, « l’amour est dans le pré » est enfin entré dans le vif du sujet hier. Les téléspectateur que les speed-dating laborieux avaient mis mal à l’aise ont du passer une fort mauvaise soirée devant les conversations décousues et les débuts de tension entre agriculteurs et prétendantes et les rivalités entre candidat(e)s.

Karine, comme toutes les agricultrices depuis la première saison de « l’amour est dans le pré », semble se demander ce qu’elle fout là et préfèrerait s’occuper de ses mignons poneys plutôt que de ses deux bras cassés de prétendants. FLAVIEN, qui n’arrive pas à oublier qu’il est un second choix apparemment, se laisse malmener par son rival, dont il est devenu effectivement le souffre-douleur. Surnommé « sacoche », « parce qu’il portait une sacoche lors des speed-dating », ça ne s’invente pas, par l’autre prétendant, il ne dit rien ou alors pas grand chose, son couplet sur les mouches de la véranda de ses parents n’a guère subjugué la femme qu’il devrait pourtant chercher à séduire. Raphaël, à l’inverse, est dans la démonstration permanente, hyper actif, il ne se tait jamais et ne cesse de bouger.
Karine, entre la peste et le choléra, semble avoir déjà des préférences étonnantes pour Raphaël, que personnellement j’ai envie de gifler. En attendant, elle est à peu près aussi bavarde que son prétendant autiste.

Didier, le producteur de melons, que j’imaginais déjà être un horrible mufle macho, doit avant tout gérer la personnalité de la Sue Sylvester française, Marie, sa prétendante autoritaire, qui ne mange pas de croissants et surtout pas au beurre, qui ne lit pas avant de dormir… Aurora, d’abord goguenarde et agacée, semble s’être faite comme tout le monde à la personnalité horripilante de sa rivale. L’agriculteur, lui, aimerait bien parler un peu d’amour avec les deux femmes, qui se sont tues poliment quand il a évoqué le sujet, par pudeur certainement.

Matthieu est un gros bébé de presque 30 ans, qui a bien du mal avec ses deux prétendantes, qui ont déjà, malheureusement pour lui, copiné dans son dos. Les deux filles se sont donc liguées contre lui pour lui reprocher à juste titre de n’avoir que son boulot dans sa vie, déjà un projet d’existence qui ne les inclut pas forcément, et des sujets de discussion dignes d’un bulot en fin de vie. Alalala, lui qui espérait qu’elles aient « moins de personnalité », il doit être bien déçu.
Jean-Claude est drôle et touchant, mais pourrait bien briser sans remords le cœur de Maud, si Bénédicte lui en donne l’autorisation. Malheureusement, elle sort d’une histoire douloureuse et n’est pas prompte à s’ouvrir à lui. S’il continue à sauver son chien, essentiel dans sa vie, de mauvais pas, il pourrait cependant avoir une chance.

Je conclus par le pauvre Loïc, qui aimerait bien garder ses deux candidates auprès de lui ad vitam eternam. Apparemment, ils n’ont pas été clairs à la production, il n’a le droit qu’à une femme et encore si elle est consentante. Loïc apprécie le côté naturel de Véronique, la belle des champs, et le côté sophistiqué de la belle Marie, qui a été très choquée d’apprendre que son prince charmant pouvait passer une semaine à bricoler à la ferme sans se laver.
Si Loïc était lucide, il garderait Véronique, qui est aussi nature que lui, et il oublierait son béguin pour Marie…

Publicités

8 réflexions sur “L’amour est dans le pré : Enfin le vif, enfin ça se discute, du sujet !

  1. Mon analyse, vu que c'est la seule émission de télé réalité que je regarde assidument 🙂
    Je suis de la campagne donc ces dames m'amusent autant qu'elles me désespèrent. A part quelques histoires rares qui ont l'air crédibles, j'ai toujours l'impression que l'on essaye d'emboiter des cubes qui n'ont pas la bonne forme. Entre les filles qui se pomponnent pour aller voir les vaches, et ma vision de filles qui cherchent plus à se caser qu'autre chose …je me demande si l'amour vrai existe vraiment!
    Jean-claude reste tout de même mon préféré, j'adore le passage où il déplie son lit et papote avec le caméraman.
    Enfin, le prétendant de Karine, tête à claques, concrêtement elle est en train de se tromper de mec, une fois que machin aura fait son show elle pourra se rahabiller la donzelle aux poneys 🙂
    Moi de mauvais poil ? oui désolé pour mes commentaires 🙂

  2. Arkadia, je valide totalement le contenu de ton commentaire et je comprends ton agacement. A la base, les agriculteurs, plus ou moins poussés par la prodution, ne se posent pas les bonnes questions ; à l'image de Matthieu qui veut une fille qui puisse tenir sa ferme et se taire et qui opte pour deux urbaines pomponnées qui n'ont pas leur langue dans leur poche. C'est évident que ça ne peut pas coller. Parfois, ça fonctionne, par exemple quand Norbert a opté pour Guislaine qui lui correspondait parfaitement, il y a deux ans.
    L'amour existe très peu dans l'émission, la preuve d'ici la fin de saison, sur 16 candidats, deux peut-être seront encore avec leur coup de coeur. Le téléspectateur le sait, la chaîne aussi…

  3. Comment tes parents peuvent te faire ça !! Dis-je en venant de vérifier qu'il y a bien la télé dans la maison que nous avons louée !

    Je ne comprends vraiment pas Karine… Raphaël, le soit disant beau gosse, est horripilant ! Elle ne laisse même pas Flavien (je viens de vérifier le prénom, car tu l'as appelé Vivien) s'exprimer, bon c'est vrai que lorsqu'il prend la parole il ne dit pas forcément des choses très intéressantes non plus. Mais il doit se sentir tellement mal à l'aise avec Raphaël qui le rabaisse en permanence… Bref il me fait de la peine…

    J'aime beaucoup le casting de cette année, j'espère que les autres semaines seront aussi bien.

    Passes de bonnes vacances !

    PS : j'essaie de réfléchir pour le concours, mais c'est dur !!

  4. Le ponpon breton, c'était quand même les théories de Loïc sur les douches 1 fois par semaine l'hiver…

    Ca et l'horripilante mégère qui veut des croissants SANS beurre, des trucs industriels de seconde catégorie, quoi…

    Je dois avouer que le pauvre Flavien m'a fait de la peine, car il correspond bien plus à Karine que Tête-à-claques-Raphaël

    (Et puis bonnes vacances !)

  5. Franchement, y'avait vraiment de quoi paniquer sur cette dernière émission…
    Jean-Claude revient toutes les deux séquences, donc deux fois plus que les autres, c'est vrai que c'est chez lui que ça se marre le plus. (Didier-Karine-JC-Loïc-Matthieu-JC, et ainsi de suite jusqu'à la fin de l'émission)
    Je ne regarde que depuis cette année, et je dois avouer que déçue je suis : c'est creux, il ne se passe rien, et les caractères ne se correspondent en aucun cas.
    Je maintiens mon idée de base : il faudrait ne suivre qu'un participant par prime, pour pouvoir suivre vraiment l'évolution de ses relations avec les élus de son coeur, et ne pas se fader le visionnage des aventures de ceux qui ne nous intéressent pas.
    Enfin…

  6. On a regardé un peu car je voulais suivre l'histoire de Joelle et de Céline. Mais au bout d'un moment on s'est aperçu que ce serait la semaine prochaine donc on s'est mis des épisodes de Buffy. Aaaah, merci l'Intégrale 🙂
    Sinon, de ce qu'on a vu, JC reste mon préféré, il a l'air si gentil et parle vmt comme Bourvil. Je rejoins vos commentaires sur Raphael, qui frise la méchanceté. C'est dans ces situations, je suppose, qu'on découvre ou non la classe de ses rivaux… J'ai détesté le passage où ils sont à table et où il se fout ouvertement de la tête de Flavien.
    Passez de bonnes vacances à l'île de ré alors 🙂 Deux semaines, ca fait rêver… 🙂 Et sinon on va participer au concours aussi 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s